Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le plaisir de courir, courir pour vivre de plaisir
  • Le plaisir de courir, courir pour vivre de plaisir
  • : Mes entraînements, compétitions et autres souvenirs.
  • Contact

 

Blog_certifie_Runnosphere_200_pixels

 

 

  colloque internet

  Un clic sur les images

Logo SDPO-mag Internet

 

trailball notice (Small)

 

Recherche

14 novembre 2012 3 14 /11 /novembre /2012 17:50

 

WP_000619--Small-.jpg

 

Lundi midi, suite à l'animation barefoot/trailball du dimanche, ça me tirait encore au niveau de l'insertion de mes tendons d'Achille, surtout le pied gauche, donc j'ai fait ma séance en BrooksPureflow. Finalement j'ai réussi à courir sans trop de douleur, sans doute les effets bénéfiques des multiples massages dimanche soir. Et ensuite à froid, je ne sentais pratiquement plus rien, cette sortie n'a pas augmenté le mal, ce n'était donc pas

trop grave


Séance sur le Sentier aux Loups 
Temps Distance km Vitesse km/h FC Moy / Max
  46' 8,37
  10,9

  148 / 164

 

Mardi après-midi, j'ai donc chaussé les VFF Bikila LS au lieu des Spyridon, afin de les tester sur terrain humide pour répondre à la question de Maya dans son commentaire sur l'article précédent. J'avais encore la même séance, c'était donc l'occasion de comparer à nouveau sur le même parcours. Déjà au départ, j'étais à l'écoute de mes tendons d'Achille, des fois que la douleur ne revienne subitement. Mais non, c'est donc rassurée que j'ai poursuivi ma sortie tout en surveillant ma vitesse et me concentrant sur ce qui se passait sous mes pieds.

 

Et bien, y a pas photo, les Spyridon sont nettement mieux

Avec les Bikila je sentais beaucoup plus les cailloux, mais ça je le savais déjà. Sur les passages légèrement boueux (le pied ne s'enfonçant pas) l'accroche était moins bonne, je sentais partir mon pied en fin de poussée. Par contre pas de différence sur les tapis de feuilles humides, je n'ai pas dérapé, mais le parcours était plat. Et courir vite avec les Bikila sur terrain caillouteux est au final bien plus fatiguant pour le dessous de mes pieds qu'avec les Spyridon. J'ai eu du mal à démarrer pour mes 5 minutes vite alors que j'arrivais sur la route bitumée. Et pour finir les 300 derniers mètres sur le chemin tout caillouteux, je n'étais pas aussi à l'aise, d'ailleurs je n'ai pas dépassé les 13 km/h de moyenne cette fois-ci (5'26 à 12,9km/h) Donc je garde mes Bikila pour le bitume (la vie de tous les jours et les animations barefoot/trailball) et les Spyridon pour la forêt.

Mes tendons ne se sont pas plus manifestés après.

Par contre, j'ai abusé des massages manuels et avec les balles de tennis toute la soirée après cette sortie Mes pieds en avaient bien plus besoin qu'après les autres séances

Il n'y a pas beaucoup de millimètres de différences dans l'épaisseur des semelles entre les deux modèles, mais le peu qu'il y ait en plus avec les espèces de crampons sur les Spyridon joue quand même  Maintenant pour des petits footings de récup à pas plus de 9 km/h, les Bikila font bien l'affaire dans la forêt, ce que j'ai fait durant presqu'un an avec ma première paire noire, dont la semelle est bien usée maintenant 

 

Il me reste à tester les Spyridon en terrain vallonné, humide et bien boueux, ce que je pense faire lors du Cross de Chaville le 25 novembre.

Maintenant je ne suis pas encore prête à faire de vrais trails avec ce genre de chaussures, mais pour les courses natures et cross de la région, je pense que c'est tout à fait faisable. J'ai bien réussi à terminer le Trail du Muguet avec

 

Séance avec VFF Bikila 
Temps Distance km Vitesse km/h FC Moy / Max
  1h07 11,8
  10,6

  149 / 183

 

WP_000620--Small-.jpg 

 

 

WP_000626--Small-.jpg

 

Et ce mercredi midi, une sortie vélo pour récupérer dans la brume du Bois de Verrières.

Il faisait très froid et humide. Je me suis poussée à pédaler les deux boucles habituelles. Il est rare que j'aille dans ce bois à cette heure-ci. J'ai croisé de nombreux coureurs, dont un groupe qui tournait en sens inverse du mien, ce qui fait que je les ai vus par trois fois à des endroits différents. Je suis rentrée pieds et mains gelés La prochaine fois je mets mes gants de ski, et pour les pieds, je crois qu'il va falloir que j'investisse dans des surchaussures si je veux pédaler encore cet hiver par beau temps.

En tout cas, si aujourd'hui c'était l'été indien dans le sud, ici au nord de la Loire c'était bien l'automne presque l'hiver

 

Sortie VTC 
Temps Distance km Vitesse km/h FC Moy / Max
  1h24 23.3
  16,6 / 27  

  114 / 139 

 

WP_000628--Small-.jpg WP_000629--Small-.jpg

 

WP_000631--Small-.jpg

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Nadine 16/11/2012 16:41


oui mais si tu mets tes gants de ski alors qu'il fait quand même 5° tu vas mettre quoi quand ça sera le vrai hiver !! ça me rappelle l'année dernière où tu avais eu le même réflexe - trop mignon
- c'est vrai qu'en vélo tu prends le vent sur les mains plus qu'en footing !! bizzz

Sydoky 16/11/2012 18:36



 


  Le vrai hiver je ne pédale plus



Maya972 14/11/2012 20:25


Un grand merci à toi pour cette étude comparative. Cela me confirme dans mon sentiment car avec les bikila, les caillous de taille moyenne se font bien sentir.
Reste à voir l'épaisseur du tissu qui compose la chaussure car selon certains elle serait plus "dure".
Mais c'est une notion toute relative et tellement variable d'une personne à l'autre.
Merci encore pour tes infos.

Sydoky 14/11/2012 23:04



 


C'est vrai que, sur le modèle femme du moins, il y a plus de tissu "dur" (croûte de cuir). Mais avec l'utilisation je pense que ça doit s'assouplir. Tout
comme les Bikila, je vois bien la différence entre mes "rouge" toutes neuves (je les sens plus raides) et les "noir" d'un an (impression de chaussettes).


Maintenant tout dépend de ce qu'on recherche. Pour se sentir comme pieds nus, en vue de finir pieds nus, c'est la Bikila qu'il faut. Perso ce n'est pas
mon but pour le moment