Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Sylvounette


ECO TRAIL PARIS ILE DE France 2010. 50 KM


Suite et fin de mes souvenirs de cette belle randonnée !

logo15

13h35 Le temps de me ravitailler et de prendre quelques photos, me voilà repartie à travers le parc de la Mare Adam, direction le petit bois entre Sèvres et Chaville où ce sera le dernier point difficile, à mon avis, par rapport au reste du parcours.
ECO-TRAIL-JOUR-J126--Medium-.JPG
A partir de là j’ai pris moins de photos, étant donné que j’en avais pris pas mal lors de ma sortie longue de reconnaissance. Je dois dire que ça m’a bien aidé moralement de savoir où je me situais. J’ai continué à remonter encore de nombreux coureurs, mais je ne pensais pas autant que ça quand j’ai vu le classement de TopChrono.
C’est dans la descente de la rue pour traverser Chaville que j’ai commencé à sentir un peu de faiblesse dans mes jambes mais sans plus. Le passage de l’escalier a été un peu dur pour les quadriceps mais je montais quand même plus vite que certains.
ECO-TRAIL-JOUR-J138--Medium-.JPG
Juste après le passage sous le petit tunnel, mon téléphone sonne…..sur le coup ça m’inquiète parce que jusque là je n’ai reçu que des sms…...c’était ma copine Nadine qui venait aux nouvelles
Puis retour en forêt, direction les étangs de Ville d’Avray. Là aussi dans le chemin, les arbres tombés en travers n’ont pas été coupés, et il a fallu bien levé les jambes pour les franchir…..dur dur ! pas cool après 3h30 de course !
ECO-TRAIL-JOUR-J140--Medium-.JPG
La côte est longue mais pas raide, donc j’avance d’un bon pas, je sais qu’ensuite ça va bien redescendre vers les étangs. Nous faisons le tour du premier étang pour ensuite monter dans la forêt pour contourner le deuxième par un chemin bien sinueux. Puis nous entrons dans la forêt de Fausses Reposes. Encore une côte mais maintenant celles que l’on aura sont moins raides que vers Meudon.
ECO-TRAIL-JOUR-J147--Medium-.JPG
Après le passage du carrefour du Rompu, j’ai dépassé Valérie en pleine conversation téléphonique, alors du coup je n’ai pas ralenti pour savoir comment ça allait pour elle, mais elle semblait en bonne forme aussi.

14h18 Nous arrivons au niveau de la Maison Forestière, où lors de ma reco j’avais pris à droite, et comme je l’avais pensé ensuite, nous sommes passés par l’allée de gauche direction les Haras de Jardy.
C’est dans cette partie du parcours, avant d’arriver dans Marnes la Coquette, que j’en suis arrivée à 4h10 de course et 35 km parcourus. Et là mes jambes sont un peu plus lourdes. Mais heureusement le parcours est bien plus roulant donc ça va. Je garde toujours un bon rythme d’endurance, tout en discutant par moment avec d’autres coureurs qui se renseignent sur la suite du parcours et du prochain ravitaillement. Certains pensaient qu’il y en avait un pour nous vers les haras, mais non, le nôtre n’est que dans le parc de Saint-Cloud à la Balustrade.
Valérie va me retrouver un peu avant d’arriver sur l’allée de Chamillard  et filer devant.
Je la retrouverai au niveau de la deuxième barrière horaire en train de se ravitailler.
logo15
15h00 KM38 et 4h30 de course. Et toujours mes 15’ d’avance.
Le panneau annonçait km40 mais tout comme pour Chaville (km26 au lieu de km25), la distance a été modifiée.
ECO-TRAIL-JOUR-J152--Medium-.JPG
De nouveau je bois un verre de coca, je mange un morceau de chocolat et je reprends des tucs salés. Le temps de faire quelques photos, merci à Nicolas pour nous avoir prises toutes les deux (Nicolas, si vous voulez votre photo, laissez-moi un message et je vous l’envoie), et hop ! Voilà Valérie qui est déjà repartie……Elle semble avoir les jambes en meilleure forme que les miennes, car après cette pause, ben j’ai eu plus de mal à repartir…..ça m’a rappelé mon dernier marathon Seine-Eure où j’ai fait une pause pour remplir ma gourde au km35 et là pareil, du mal à relancer.
Heureusement pour quitter le parc de Saint-Cloud c’est tout en descente, mais c’est là qu’on sent plus la fatigue dans les cuisses…..Bon, plus que 12 km et si j’arrive à toujours être en endurance, c’est bon, j’aurais largement atteint mon objectif !
logo15
15h15 Sortie du parc de Saint-Cloud. Je pensais qu’on passerait sous le pont de Sèvres, eh bien non ! un petit crochet par la gare du Musée de Sèvres et donc petite côte, je marche, et ensuite descente d’escalier pour gagner les bords de Seine.
Au début c’est assez joli avec les péniches mais vite le paysage devient moins motivant, et j’ai peine à me booster sur cette fin de parcours, où en plus un petit vent se fait sentir.
logo15
15h45 KM44 je ne sais pas où, le lap s’est pris tout seul  sans doute vers le bas Meudon.
D’après mon bout  de papier j’aurais du être au km43 à 15h52, donc si je calcule bien j’avais 14’ d’avance.

Puis pas top le passage d’Issy les Moulineaux, à part la traversée d’un jardin que je ne connaissais pas, avec des enclos pour chiens, et déjà des jonquilles bien en fleur. Un photographe nous attend avant la sortie de ce parc, sur l’Ile Saint-Germain.
Par deux fois nous passons au-dessus de la Seine. Puis nous arrivons dans la zone portuaire d’où on aperçoit enfin la tour Eiffel ! Je n’avance pas très vite mais tout de même j’arrive à remonter quelques coureurs, d’autres bien sûr vont me dépasser tout en m’encourageant, c’est sympa !
Au fur et à mesure que j’avançais, la tour Eiffel grandissait et je me disais c’est bientôt la fin quand……zut alors ! direction épingle à cheveux pour repasser un pont…..
celui de Grenelle
ECO-TRAIL-JOUR-J174--Medium-.JPG
Et dans la montée nous attend un photographe couché à terre.
Donc détour par une petite île, l'Ile aux Cygnes. Là ma gourde est vide et je n’ai pas envie de m’arrêter pour détacher mon sac à dos, c’est donc tout en courant que je vais tant bien que mal réussir à extirper de sa place un de mes bidons de 600ml, et je vais finir avec en le tenant à la main.
logo15
16h14 Dernier passage de pont et retour sur les quais. L’aventure est bientôt terminée. Beaucoup d’encouragements sur les derniers mètres et je prends le temps de photographier le gros chrono !
logo15
16h18 Bip bip stridant quand je passe sur le tapis….ça y est j’y suis arrivée au bout de cet Eco Trail !
Et dans un temps que je n’imaginais pas réaliser !
5h48’44 et 49 km !
Et donc presque 19’ d’avance sur mes prévisions pour une moyenne à 8 km/h. Tout compte fait, je n’ai pas tant ralenti que ça sur la fin. Mais j’aurais plus apprécié de traverser le bois de Boulogne et finir sur les quais comme pour les 20 km de Paris……
Aussi ne pensez pas que j’ai couru les yeux rivés sur mon mémo ! Non, j’ai juste regardé aux barrières horaires et couru à la sensation. Et ce lap involontaire du km44 me permet maintenant de constater que j’ai quand même fini les 5 derniers kilomètres à 9,2 km/h, moi qui avait l’impression de ne pas avancer !

Je rends ma puce et je n’ai même pas le temps de monter les escaliers que je suis interpellée par un monsieur pour une enquête sur la nutrition des coureurs, et comme il n’a pas interrogé assez de femmes, je réponds à ses questions tout en m’étirant sur les marches.
logo15
16h25 Tout en me rendant au pied de la Tour Eiffel pour savoir où récupérer mes affaires, des coureurs s’inquiètent de n’avoir pas eu un tee-shirt de la course. Je leur dis que c’est sans doute sous le chapiteau.
Après toutes ses heures dans la nature au calme, cela fait tout bizarre de retrouver cette foule de touristes et les bruits de la vie parisienne ! Et là je plains un peu les bénévoles qui sont postés aux feux et qui auront fort à faire pour que les arrivants du 80 km puissent traverser sans problème, du moins jusqu’à une certaine heure tardive……je ne pense pas qu’il y aura encore autant de foule vers minuit…..

Je pénètre sous le chapiteau et en effet les tee-shirts sont distribués juste après l’entrée.
ECO-TRAIL-JOUR-J190--Small-.JPG ECO-TRAIL-JOUR-J191--Small-.JPG
L’espace restauration est plein à craquer ! Je me renseigne auprès de 2 bénévoles pour savoir à quelle heure le service s’arrête, elles ne savent pas mais l’une d’elles doit rendre un chariot en cuisine et en profitera pour leur demander. A son retour elle me dit que c’est jusque 18h, après c’est pour ceux du 80 km, et qu’en fait elle s’occupe du premier étage, c’est pourquoi elle n’était pas au courant des horaires ici bas…..Je la remercie et décide d’aller prendre ma douche avant de me restaurer.

D’être restée debout sans bouger un certain temps sous le chapiteau, je repars en marchant difficilement. En plus il y a foule sur les trottoirs, il n’aurait pas fallu qu’on me bouscule trop fort car je pense que je serai tombée, mes jambes n’étaient plus très solides ! ! ! Pffff ! !Et comme il m’a semblé long le chemin jusqu’au gymnase !
Et avant d’y entrer, un petit coup de fil à Nadine pour lui dire que je suis bien arrivée
ECO TRAIL JOUR J193 (Small)

16h40 Impressionnant tous ces sacs poubelles, bien rangés quand même !
Une bénévole me remet le mien et m’indique la direction pour les vestiaires et les douches.
ECO-TRAIL-JOUR-J194--Small-.JPG ECO-TRAIL-JOUR-J196--Small-.JPG
Et là c’est bien noté sur les portes «hommes » et «femmes » (clin d’œil pour Nadine )
Un vrai sauna quand j’y pénètre ! Signe que les douches doivent être bien chaudes, ça va faire du bien !
Tout en discutant avec les filles, l’une d’elles me regarde et me dit qu’on se connaît…..c’est vrai que son visage me parle…..en fait elle allait aussi le samedi matin à l’entraînement avec l’ARP Guyancourt, elle a certainement arrêté avant que je n’ai eu le temps de bien mémoriser son visage et son prénom ! ! Le monde de la course à pied est bien petit !
Lorsque je me déchausse, je suis bien contente de constater que je n’ai aucun bobo aux pieds. Par contre, c’est dans le dos que j’ai des marques dues au frottement de mon sac à dos. J’avais pourtant bien protéger les endroits habituels mais là, le bas du dos c’est vraiment à cause du sac.
Je saurai pour la prochaine fois……je vais me bander tout le dos ! ! ! !
logo15
17h15 Pause repas. Une assiette de pâtes bien chaudes et de la tarte aux pommes.
J’ai pris tout mon temps, et malgré la fatigue j’ai réussi à tout avaler
ECO-TRAIL-JOUR-J197--Small-.JPG ECO-TRAIL-JOUR-J198--Small-.JPG
18h00 Je suis allée m’installer sur un banc avant que le soleil ne disparaisse, les jambes surélevées posées sur mon sac, jusqu’à ce qu’une touriste veuille une petite place.
Ensuite j’ai pris place devant le chapiteau, là où ceux du 80 km allaient entrer. Mais vu l’heure et mon état de fatigue, surtout mes mollets, je sentais qu’au moindre effort brutal je risquais la crampe, je ne tiendrais pas jusqu’à l’arrivée de mes connaissances……désolée les amis……
logo15
18h34 J’ai donc regardé l’arrivée des premiers, et puis quand il a fait trop nuit et plus de batterie dans mon téléphone pour les photos, j’ai pris le chemin du retour, direction le métro Trocadéro……avec quelques gouttes de pluie ! Et je me suis dit «Zut ! Les pauvres traileurs du 80 km vont finir sous la pluie ! »
ECO-TRAIL-JOUR-J201--Medium-.JPG
20h00 Je refais surface et je constate qu’il a bien plu pendant que j’étais sous terre ! Et pendant tout mon trajet en bus, je me posais des questions quant à vraiment faire le 80 km l’année prochaine…..de repasser au niveau du pont de Sèvres, la forêt de Meudon, passer sous la passerelle, et me dire que je devrais courir là dans le noir comme en ce moment…….je ne le sens pas du tout ! Mes jambes seraient peut-être capables mais pas mon moral pour affronter la nuit noire toute seule dans les bois, même par beau temps ! ! !
Enfin, j’ai encore un an pour y penser…….Je ne sais pas aussi si ce sera utile de faire cet Eco trail de 80 km pour me préparer aux 100 km route……
logo15
20h30 Je suis chez moi bien au chaud et il pleut toujours…..
Bon courage aux ultra traileurs !

Voilà, fin de mon récit de ces 49 km de course, un plaisir tout du long malgré la fatigue sur la fin, mais c’est normal. Et la satisfaction d’avoir fini dans un état physique comme à la fin d’un marathon, pas pire que ça !
Et je sais maintenant que je suis capable de courir au moins 6 heures !

Merci à tous pour vos encouragements !

Cliquez sur la photo
ECO-TRAIL-JOUR-J212--Medium-.JPG

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
E

Bravo pour la course et le CR



Répondre
S


Merci Eric


R

Bravo pour ces articles, où j'ai vécu l'Ecotrail par procuration!! Et ce récit me fait réitérer mes félicitations pour cette course vraiment gérée aux petits oignons!! Je suis admiratif de la
performance...
Bonne reprise!


Répondre
S



Merci Racoon et bonne continuation pour ta prépa marathon



V

Ouf ! J'ai enfin eu le temps de lire ton, euh pardon, tes CRs ! BRAVOOO! Quelle magnifique course superbement gérée de bout en bout ! Chapeau bas.


Répondre
S


Merci beaucoup Valérie
Bon entrainement à toi pour ta course de reprise


N

c'était super ce reportage. et belle performance. on voit bien le ciel qui se couvre de plus en plus au fil des heures. Sais-tu s'il y a des photos de TOI quelque part!!!! bizz


Répondre
S


C'est "mort" pour notre sortie à Ville d'Avray
Non, je n'ai encore pas trouvé, pourtant nous avons été photographiés au moins 4 fois tout le long du parcours.
Merci encore pour tes encouragements et félicitations


M

Felicitations!
Vous voulez faire 100km sur la route? C'est admirable.

Bonne recuperation!


Répondre
S


Merci Monika
Oui le 100km route est un projet qui mûrit doucement mais sûrement dans ma tête


V

Tu n'as jamais courue toute seule, il y avait tjs des coureurs autour de toi ?
Une bonne organisation en plus. 
Le moment entre l'arrivée de la course et chez toi, 4 heures écoulées, qu'elle santé.
Une belle aventure, encore une
Superbe ton récit, on rêve de faire cette course, mais j'avais mal aux jambes en le lisant.
Bonne récupération, prends le temps


Répondre
S


Merci Véro 
Oui j'avais toujours au moins un coureur en vue loin devant, derrière je ne sais pas trop, je ne me suis jamais retournée 


Z

Quel beau récit,je suis en admiration devant ton exploit!!!


Répondre
S


Merci Zaza


C

Un sacré beau récit pour une très belle avanture!

Yes you can!!!


Répondre
S


Merci Calimero