Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Sylvounette

imanche 26 octobre 2008, Marathon de Lausanne.

Ce marathon sera mon premier marathon étranger alors, quel que soit le résultat, ce ne pourra être qu'un excellent souvenir !

 

Le vendredi après-midi, en revenant de notre visite à Gruyères, nous avons retiré nos dossards au marathon expo. Mon numéro est le 1192. Dans le sac se trouvaient aussi une éponge pour se rafraîchir, une barre de céréales, une boisson "actilife", un sac plastique pour le vestiaire avec un autocollant portant notre numéro de dossard (mais je n'en aurai pas l'usage puisque le mari de Valérie nous accompagnera).

Le samedi après-midi, au retour d'une magnifique promenade au Mont Sonchaux, nous sommes passés par la route du marathon, sens du retour, et là j'ai pu constater que ce n'était pas si plat qu'au vu du profil.........il y aura de longs faux-plats et ça j'aime pas trop, donc je sais que mon objectif de 3h52 sera difficile......

 

7h00 Réveil pour le petit déjeuner (en Suisse on dit le déjeuner). Je bois un bol de thé accompagné de trois tranches de mon gâteau sport, un yaourt et une compote de fruits.

Ayant préparé toutes mes affaires pour la course la veille, il ne me reste plus que les gels à diluer (pour le km30 et km35, et un supplémentaire si besoin). J'en dilue deux sur les trois dans un mini bidon, et je remplis d'eau les deux autres. Dans les poches de mon short j'ai mis mes pastilles de sucres (2 tous les 5km jusqu'au 25ème) et dans la pochette de ma ceinture porte bidons je glisse ma barre de céréales max.

Je vais donc courir en short et tee-shirt manches courtes, j'ai choisi celui des Foulées de la Soie car il se peut que je rencontre certains des coureurs suisses rencontrés en Chine, ce sera plus facile pour me reconnaître.

9h00 Nous partons en prenant au passage le neveu de Valérie qui participe au 10km.

Comme il fait frais j'ai enfilé, par-dessus ma tenue, un pantalon de jogging et mon coupe-vent en papier, sans oublier mes gants de soie.

Aujourd'hui j'ai coupé les bips de mon cardio et j'ai l'intention de courir en ne suivant que mes temps de passage au kilomètre, soit 5'30 pour 3h52 et au max 5'40 pour rester sous les 4h00 (mais là ce sera une autre paire de manches....)

9h30 Après avoir trouvé une place pour garer la voiture, nous nous dirigeons vers la place de Milan où a lieu le départ. Il y a une bonne animation sur cette place, l'échauffement collectif est en cours.

9h40 Echauffement de 10 minutes autour de la place et puis ma série d'étirements actifs habituels. Pendant ces petits tours je n'ai aperçu aucun des suisses, ils devaient déjà être partis s'échauffer ou bien déjà derrière la ligne de départ......

9h55 Nous rejoignons la ligne de départ et nous plaçons au niveau des meneurs d'allure en fonction de notre objectif. Valérie près de celui des 4h30 et moi entre celui des 3h45 et celui des 4h00.

 

10h00 Le départ est donné, à peine une minute pour franchir la ligne de départ, ça me change de mes marathons français !

Je ne dois pas partir trop vite les premiers kilomètres, je passe le km1 en 5'36. Sur ma gauche je vais reconnaître Philippe du groupe des 6 potes suisses et il m'encourage. Puis un peu plus loin, je sens une petite tape sur l'épaule, cette fois-ci c'est Katia. Elle a pour objectif moins de 4h, mais je trouve qu'elle démarre un peu vite, alors je ne la suis pas.....

Arrive une descente, là pas facile de se freiner, mais je me dis que ça compensera un peu les faux-plats. Au km2 je passe donc en 5'06. Puis le suivant km3 en 5'57, là ça devait remonter ! Je ne sais plus trop, n'ayant aucune idée où je me trouve.....Dans l'autre sens, sur notre droite, ce sont les participants au 10km de Marche Nordique qui nous encouragent, eux sont sur le chemin de l'arrivée, ils sont partis à 9h00.

Ensuite km4 en 5'29, ça va j'arrive à avoir le bon tempo, mes temps de passage oscilleront ainsi entre 5'19 et 5'41 jusqu'au semi.

 

Juste avant le km10, il y a une petite côte pour rejoindre la route d'où l'on aura une vue magnifique sur les vignes. Je passe en 55'11 (au lieu de 54'59) et c'est peu après que je rattrape Katia qui ne m'a pas l'air bien......Je vais papoter un peu avec un coureur qui fait son premier marathon, il trouve aussi que ce n'est pas si facile comme parcours.

Le paysage et les couleurs des vignes du Lavaux sont superbes avec ce beau soleil qui nous accompagne, quelle chance ! Et je regrette un peu de ne pas avoir gardé mon mobile pour prendre une petite photo ! D'ailleurs j'ai vu un coureur, japonais je crois, qui s'est même arrêté pour se faire photographier par un supporter......

J'en suis au km16 lorsque je croise les premiers. C'est un petit groupe et ensuite il s'écoule un temps important avant que j'en voie un tout seul, puis quelques-uns suivent et ensuite j'aperçois le ballon des 3h00. A partir de là je me dis que je devrais apercevoir d'autres suisses rencontrés aux Foulées de la Soie. Et en effet lorsque le groupe des 3h30 passe, j'entends " ....Sylvie !.... " et je reconnais Gérald, c'est le premier, ça ne m'étonne pas c'était le plus rapide des suisses en Chine. Quelques minutes plus tard, quand le terrain commence à redescendre, je reconnais de loin Philippe, un petit signe au passage, ça me fait plaisir de les croiser ainsi.

Je passe le km20 en 1h50'10, on arrive dans l'avant-dernière ville Vevey. Tout comme je pensais que le retour ne serait pas facile à tenir au même rythme, j'entends quelqu'un crier mon prénom.....cette fois-ci c'est une surprise......c'est le mari de Valérie, notre photographe attitré, à qui d'ailleurs j'avais confié mon APNR, en place pour les photos souvenirs ! Je ne m'y attendais pas du tout, il nous avait dit qu'il rentrerait......

 

Avant le demi-tour à la Tour de Peilz, je vais croiser Angelo avec qui j'ai terminé une course aux Foulées de la Soie. Il me semble long ce kilomètre avant le semi, mais je me sens toujours bien. J'ai bu régulièrement à chaque ravitaillement en prenant mes deux pastilles de sucres. Ici ce sont des gobelets qui nous sont présentés, pas facile pour boire en courant.....mais Valérie m'avait montré une vidéo où l'on voyait comment une coureuse pinçait son gobelet pour boire plus facilement. J'ai tenté l'opération mais la première fois c'était pas terrible, j'en ai fait couler pas mal à côté ! Ensuite j'ai trouvé le truc.....en penchant la tête sur le côté et un peu en avant ça allait bien mieux. Vers la fin j'ai bu aussi les boissons isotoniques, et je prenais l'eau pour mouiller mon éponge et ma casquette. Avant le km20 j'ai mangé un tiers de ma barre de céréales.

Passage du semi en 1h57'05 (au lieu de 1h56'00), temps noté sur le site parce que je n'ai pas pris le lap pour ne pas couper mon temps au km.

Maintenant il faut en faire autant dans l'autre sens.......je sais, vu le parcours, que je n'atteindrai pas mon objectif de 3h52 mais il faudrait tout de même que je reste sous les 4h00.....

Je pensais apercevoir Valérie après le demi-tour, mais non.....demi-tour en épingle à cheveu, pas facile le virage.

 

Avant la sortie de la Tour de Peilz, j'aperçois dans l'autre sens Raphaël, je le reconnais bien vu sa grande taille, lui aussi me fait signe. Un peu plus loin derrière lui c'est Fabio que je reconnais trop tard et lui ne m'a pas vue.

Puis de nouveau je vois le mari de Valérie, encore quelques photos à ce stade, un peu plus de 2h de course.

Passage au km25 en 2h18'41 (au lieu de 2h17'27), presque une minute trente de retard, mais bon, je suis toujours dans les temps pour moins de 4h00. Il y avait une côte par là et puis au ravitaillement je me suis arrêtée le temps de remplir un mini bidon, je n'avais plus d'eau sur moi. De nouveau on arrive sur la route des vignobles avec les faux-plats, au début il y aura un peu de vent, je vais d'ailleurs remettre mes gants que j'avais ôtés assez vite au départ vu le beau temps. Mais là je sens mes mains froides.....

Entre le km25 et le km30 je vais déjà boire la moitié de mon bidon contenant le gel dilué, que j'ai d'ailleurs failli perdre en route......j'ai dû le bousculer avec mon coude et il est tombé à terre, heureusement que je l'ai entendu tomber !



Jusqu'au km35 mes temps au km vont nettement augmenter et se situer entre 5'40 et 6'16 (ravitaillement). J'arrive au km30 en 2h48'24, plus de 3' de retard sur l'objectif.

Sur ce retour les animations musicales sont un peu moins efficaces, faut dire que la plupart font leur pause repas, mais ça manque pour la stimulation à ce stade de la course.

Je me retrouve derrière des coureuses d'un club " Mably ", j'étais à leur niveau un moment sur le premier semi, comme je me sens faiblir je m'accroche derrière elles.

 

Passage du km35 en 3h18'14, maintenant j'en suis à 6' de retard, je remplis de nouveau mon bidon, et je sens la difficulté pour redémarrer, et puis ça commence à me tirer dans l'ischio droit, mais c'est tout à fait supportable pour courir. Et sur la fin ce sera un point dans le genou droit qui se manifestera.

A partir de là mes temps au km passent la barre des 6', entre 6'02 et 6'19 ! ! Et puis je ne sais plus à quel kilomètre exactement, mais je vais sentir derrière moi une lourde présence.......je tourne un peu la tête et là........diable un ballon vert ! celui des 4h00 !

Je vais réussir à rester devant lui jusqu'au km38 environ, mais dans une côte il va me dépasser et puis peu de temps après un autre ballon vert, et là je n'ai pas la force de pousser plus sur mes jambes et je les vois s'éloigner, avec l'une des coureuses au maillot " Mably ", l'autre est sans doute derrière moi......

Au km40 je regarde mon chrono, 3h49'13......je fais vite mes calculs pour constater que c'est foutu pour les moins de 4h00, même en retrouvant un peu d'énergie.......surtout qu'il y a un peu de faux-plat avant de tourner à gauche pour la dernière ligne droite.

La vue du photographe personnel et les encouragements de la foule derrière les barrières me redonnent un peu de jus pour finir les 195 derniers mètres.

Je franchis donc la ligne en 4h01'41 à mon chrono et au résultat officiel 4h01'44.

 

La ligne passée, un bénévole désactive ma puce derrière le dossard, un autre me donne un grand plastique pour me couvrir et ensuite un petit jeune me remet la médaille. Je vois Angelo et Philippe qui attendent Katia, je discute un peu et ensuite je prends une bouteille d'eau, une banane, une pomme et un verre de bouillon de légumes.



Puis je pars en trottinant pour essayer de voir Valérie, mais je ne l'ai pas aperçue quand arrive le meneur des 4h30.......alors je retourne sur mes pas toujours en trottinant.....en fait, comme je n'ai pas vu l'heure qu'il était, elle a dû franchir la ligne au moment où je sortais de la zone ravitaillement. Dommage ! j'aurais tout de même voulu l'encourager avant qu'elle passe la ligne.

Enfin nous nous sommes tous retrouvés, et elle n'avait pas l'air trop épuisé, je suis contente qu'elle ait réussi à finir, elle qui s'angoissait........
Bravo Valérie pour ces 4h14'20 !

Sur tous les suisses rencontrés en Chine, Pascal et Pierre seront les seuls que je n'aurai pas croisé à ce Marathon de Lausanne.

Résultats :
4h01min44, 80ème sur 173 Dames, 6ème sur 29 Dames IV.

Premier semi en 1h57'05 (position 80)
Deuxième semi en 2h04'39 (position 70)
 

 
Temps Distance km Vitesse km/h FC Moy / Max
 4h01'44 42,195     10,5       171 / 185 


 

Et puis encore un grand merci à Valérie et ses proches pour leur chaleureux accueil et pour m'avoir fait découvrir une belle région !

LES PHOTOS SONT EN LIGNE. CLIQUEZ SUR LA PHOTO

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
Bravo sylvie pour ta course.Je trouve que tu t'en es bien sortie malgré l'absence de record au bout.Lausanne est un parcours pas évident pour performer.Maintenant place à la boue :-)
Répondre
S




Merci Jeje77.
Oui maintenant saison cross, mais pas trop de boue quand même !



Z
CA SERAIT BIEN QUE TU TROUVES PLUSIEURS ACCOMPAGNATRICES.JE FERAI LE DEBUT DE LA COURSE ET ENSUITE JE SERAI A L'ARRIVEE AVEC LA BOUTEILLE DE CHAMPAGNE......ET COMME CA JE N'AURAI PAS LES FESSES EN COMPOTE....
Répondre
S


 OK ! Je vais réfléchir à tout ça.........c'est encore loin  ;)


V
Mais est-ce possible d'avoir 100 km sans montées ? Sur un telle distance, ça ne va pas être facile de trouver !
Répondre
S


 Sans montées et sans tourner en rond ! mais j'ai le temps de faire mes recherches ! En attendant je prépare ma tête......


Z
CA SERAIT EN EFFET SYMPA QUE JE T'ACCOMPAGNE EN VELO MAIS POUR L'INSTANT 100 KM CA ME PARAIT DUR DUR!!!!!N'OUBLIE PAS QUE JE NE SUIS PAS ENCORE A LA RETRAITE!!!!
Répondre
S


 Mais non, ça n'ira pas vite, à mon avis à moins de 9 km/h, mais faudra que tu remboures bien ta selle !!! parce qu'il
me faudra bien au moins 12h00 !!


V
C'est une blague les 100 kms ? Millau peut-être ?
Répondre
S


 Non ce n'est pas une blague, j'y pense sérieusement, mais pas Millau ça monte !


Z
Félicitations à toi et Valérie pour cette belle épreuve.........Incroyable ta vitesse en fin de course!!!!!Peut être qu'un 50KM te conviendrais mieux:tu finirais à fond et tu battrais les records de cette catégorie......
Répondre
S



 Merci Zaza !
Non c'est trop court 50 km, je prévois un 100 km pour 2010 et je compte sur toi pour être mon accompagnatrice à vélo pour porter mon eau et mes victuailles !


V
Bravo pour cette belle course Sylvie, tu connaissais pas mal de monde en fin de compte sur ce marathon, sympa tout ce petits coucou.Le finish en direct, super génialL'important est d'avoir passer un super bon moment.Ce dimanche dans l'après midi, ils avaient déjà afficher les résultats, rapide ces suisses.Je ne sais pas comment tu fais pour avaler tout cela au petit déjeuner ? 
Répondre
S


 Merci Véro. En effet ils sont super organisés et puis c'est une bonne idée cette vidéo de l'arrivée. Ben j'ai peut-être trop mangé et j'étais trop lourde pour finir sous les 4h
!!!


M
bravo Sylvie !tu appelles ça des faux plats pour ta course , moi je dirais des dénivelés !!!ça ne doit pas être facile de tjrs devoir relancer !c'est pourquoi tu as fais un très bon score !!encore bravo et repose toi , et récupère bien  
Répondre
S


 Merci Mariecke ! A bientôt et bonne prépa pour ta course des Châteaux.


B
l'important reste que ce fut une belle aventure, tu as déjà essayer de partir moins vite (6 au 1000) pour garder du jus pour la fin ?bravo pour ce récit et effectivement tu n'es pas si loin de l'objectif espéré, ne soit pas déçue ;)
Répondre
S



 
Merci Bruno, non je ne suis pas déçue parce que je savais avant le départ que ce serait difficile de faire 3h52 vu les faux-plats. Mais par contre je
n'arrive pas à comprendre pourquoi ma tête n'arrive pas à commander mes jambes sur les derniers kilomètres, alors qu'elles répondent juste avant l'arrivée ??!!......


Š
ca n'est pas trop loin de l'objectif, félicitations !!!
Répondre
S



Merci Sandyonara :)


V
Super, ton récit ! Et que dire de ton sprint final, es-tu sûre que tu as couru un marathon ? LOLBravo Sylvie et encore merci pour tes conseils et ton soutien :-)
Répondre
S



 Mais justement, pourquoi j'arrive à accélérer comme ça sur la fin alors que quelques kilomètres avant je n'arrive pas à pousser sur mes jambes ????? Y a un truc dans ma tête qui
fonctionne pas bien !
Merci à toi aussi pour tout !