Lundi 21 septembre 2009 1 21 /09 /Sep /2009 22:50

es Chasseurs de Temps à Vincennes, dimanche 20 septembre 2009.


C’est ma première participation à cette course de 21 km dans le Bois de Vincennes. En fait, il y avait différentes distances, de une à trois boucles de 7 km, et aussi la possibilité de courir en équipes de deux ou trois. Pour plus de détails voir le site de Sport Passion Evènement.


7h00
Petit déjeuner. Puis, je termine de préparer mes affaires de course. Ne sachant pas trop quel temps il va faire, j’ai prévu du long et du court.

8h00 Je prends la route toujours guidée par mon GPS. Et je retrouve Véro sur le parking habituel près de l’Esplanade du Château de Vincennes. Tout juste une ½ heure pour arriver à l’autre bout de  Paris, ça change de la semaine où c’est plein de bouchons sur cette A86 !

Le village des Chasseurs de Temps n’est pas installé sur l’Esplanade comme les autres courses. Alors avec Véro nous regardons aux alentours et nous voyons un petit panneau indicatif que nous suivons, nous ne sommes d’ailleurs pas les seules à prendre cette direction.
C’est donc sur une grande pelouse qu’est installé le village, encore assez calme à cette heure. Pas de foule pour retirer nos dossards, la puce électronique et le tee-shirt cadeau, le tout dans un grand sac qui nous servira pour la consigne car nous sommes garées assez loin.
Véro a un dossard rouge pour le 7 km, le mien numéro 1860 est jaune pour le 21 km. Celui du 14 km est vert.
Et nous avons un deuxième dossard à épingler dans le dos « Indiv » pour les courses en individuel, et ceux qui font les relais en ont un avec une lettre A, B ou C. Il aurait été bien que ce dossard soit aussi coloré pour savoir à quelle distance participai(en)t le(s) coureur(s) devant soi…..

Nous retrouvons Valérie de l’ARP Guyancourt, qui est arrivée bien avant nous et est déjà prête, et boit un petit café chaud. Nous papotons un peu puis avec Véro retournons à nos voiture pour nous changer, et pause toilettes en chemin avant qu’il y ait foule devant les cabines…..

Depuis notre arrivée, le temps ne semble pas annoncer de pluie et il fait plutôt doux. Apparemment le mauvais temps est coincé à l’ouest de Paris……d’après un coup de fil de Nadine qui était arrivée au Chesnay pour son 15 km de la Chesnaysienne.
Je décide donc de courir en short et tee-shirt manche courte, et ma casquette au cas où il pleuve… Je remplis mes mini gourdes d’eau et dans l’une d’elles je dilue mon gel. J’ai prévu aussi une pastille de sel pour la mi-course, et un comprimé de sporténine (je prends ça pour les grosses sorties depuis ma méga contracture cet été).
Et dans le sac pour la consigne, je laisse le tee-shirt de la course avec une veste pour ne pas prendre froid à l’arrivée.

9h20 Nous sommes de retour au village. Une photo en attendant l’heure de l’échauffement collectif.





9h30 C’est parti pour l’échauffement en musique. Aujourd’hui j’ai un peu de mal à coordonner certains mouvements !
Comme l’échauffement se termine, l’animateur de la course annonce qu’un petit chien cherche son maître (il finira pas le retrouver) et là je tombe sur Michel Bach, toujours égal à lui-même.




10h00 Le départ est donné. Il y a beaucoup de monde devant nous, ça piétine un certain temps avant de passer la ligne. Là je constate que le tapis pour la puce n’est pas en travers du chemin, donc il n’y aura pas de temps réel……
Nous nous souhaitons mutuellement bonne chance et chacune part à son rythme.
Avec le grand nombre de coureurs, un nuage de poussière se dégage du sol sur cette longue allée du départ et ce n’est pas facile de se frayer un chemin pour trouver la bonne allure. Mais bon, je ne m’inquiète pas trop car je ne veux pas partir trop vite.
Comme je le disais dans un précédent article, je vais faire cette première boucle de 7 km à allure marathon, soit entre 11 et 11,3 km/h. Je surveille donc régulièrement ma vitesse tout en prenant des laps au km. J’ai beau avoir participé à plusieurs courses dans ce bois je n’arrive toujours pas à me repérer, mais je reconnais certains passages communs. Pour la fin de ce tour nous arrivons par l’allée parallèle à celle du départ, et je constate que le départ était en léger faux-plat, car là ça descend un peu. En bas de l’allée nous sommes avertis par un bénévole quant au chemin à prendre, à droite pour ceux qui terminent le 7 km et sur la gauche pour les autres. Ensuite au niveau du départ, c’est sur la gauche pour les relais et tout droit pour les autres en individuels. Il y a un poste de ravitaillement d’eau mais je ne m’arrête pas, j’en ai encore assez sur moi.
Premier tour en 37’24.

Maintenant va falloir que je passe un cran, en restant au-dessus de 11,3 km/h, mais j’attends d’avoir passé le faux-plat de cette ligne droite. Je gère plutôt bien, parfois même je sens que je vais trop vite, je frôle les 12 km/h alors je me freine parce que sinon je tiendrais pas le rythme au troisième tour. Le parcours n’est pas difficile mais il y a quand même pas mal de virages…..Dans ce tour je vais attraper un gobelet d’eau à un des postes de ravitaillement et avaler ma pastille de sel, puis croquer mon comprimé de sporténine.
A la fin de cette boucle je sens que mes puls sont déjà bien hautes, j’en suis vers 90% de FC, ça va être dur le troisième pour l’allure supérieure…..
Deuxième tour en 36min33.

Cette fois-ci je m’arrête pour boire un gobelet d’eau. Quand je repars, je suis dépassée par la femme de Michel Bach et ensuite c’est lui qui me passe. Je les suis sans forcer tant que c’est le faux- plat et ensuite je vais les suivre de plus près. Maintenant il faudrait que ma vitesse soit entre 11,5  et 12 km/h sans descendre en-dessous de 11 !
Je surveille mon chrono et je finis par les dépasser. C’est à partir de là qu’un coureur inconnu, qui arrive à ma hauteur, va me servir de lièvre. Il doit rester encore environ 5 km. Je vais m’accrocher à ses foulées, son rythme est régulier et me va bien, et je suis dans ma zone de vitesse. Et puis au fur et à mesure des kilomètres, je sens mon souffle qui s’accélère. Vers le km17, je bois ma potion magique mais j’ai du mal à rester au plus près de ce lièvre, et en plus j’ai l’impression qu’il pourrait aller plus vite……
Je commence le compte à rebours des kms en zieutant ma montre (les kms ne sont notés au sol que sur un tour)……plus que 3…….plus que 2…….et là juste dans le dernier virage avant la descente vers l’arrivée, dans le dernier kilomètre, ce lièvre inconnu se retourne, j’avais perdu une bonne distance sur lui, et me dit « allez venez, je vous emmène…. » ! Bon c’était pas de refus mais fallait-il encore que je retrouve du souffle…..Mais faut croire qu’il a eu la bonne parole, j’ai réussi à relancer la machine, je l’ai suivi. Dans le bas de l’allée j’ai eu le temps de faire un coucou à Véro qui m’attendait pour la photo. Et puis là j’ai encore accéléré mais ce lièvre inconnu m’a laissée passer devant lui……..c’était galant mais le problème c’est qu’à l’arrivée je ne l’ai pas retrouvé, je voulais le remercier de son aide, dommage……
Troisième tour en 36min04.

Et à mon chrono : 1h50min03 ! Incroyable, j’ai réussi mon objectif et en plus en gagnant quelques secondes à chaque tour. Mais pour le dernier, sans ce lièvre, je pense que je n’aurai pas fait mieux que le deuxième, alors merci beaucoup à ce coureur !
Et d'habitude je n'aime pas les boucles, mais là je dois dire que ça m'a bien aidée à gérer

Une fois ma puce rendue, et une médaille au cou, je retrouve Véro et je vais vers le stand collation. Je regarde tout autour de moi espérant trouver ce coureur lièvre……Enfin ce n’est pas évident de reconnaître quelqu’un qu’on n’a surtout vu que de dos ! Vraiment dommage, j’aurais dû le remercier avant !
Il n’y a déjà plus grand chose sur les tables, je fais remplir d’eau mes mini gourdes. La bénévole qui m’a servie n’a pas eu l’air d’apprécier, cela ne représentait pourtant que la valeur de deux gobelets d’eau ! Mais j’ai l’impression qu’ils n’avaient pas prévu assez de bouteilles d’eau……

Ensuite direction la consigne pour me mettre au sec, car mine de rien il a fait beau et j’ai eu chaud ! mon tee-shirt technique était bien mouillé !

12h10 Nous allons attendre l’arrivée de Valérie qui pensait faire un chrono de 2h20. Nous nous postons chacune à un endroit différent pour la photographier, Véro en bas de l’allée et moi à l’arrivée.
Pendant cette attente, les bénévoles commencent déjà à remballer la rubalise sur les barrières proche de l’arrivée.
Après plus de 10 minutes d’attente j’aperçois Valérie qui arrive au niveau de Véro, je me prépare donc pour la photo et la suis jusqu’au retrait de sa puce. Elle est bien contente aussi d’avoir amélioré son chrono sur cette distance. Nous l’accompagnons jusqu’au stand collation où malheureusement les tables sont bien vides ! ! !

Quelques photos avec nos médailles et puis nous allons consulter les listes des résultats.
Pour le 21 km il manque encore la page correspondant à mon temps. Alors en attendant je remonte les listes pour compter le nombre de V2F, et je n’en vois aucune ? ? ! !……Véro repasse derrière moi et confirme, alors là du coup on se dit qu’il faut vraiment attendre, si ça se trouve je vais être sur le podium ! Quelques secondes plus tard arrive les deux dernières pages, et en effet je suis 1ère de ma catégorie. A peine le temps de lire que déjà l’animateur annonce mon nom dans son micro, et franchement  je n’y croyais pas du tout, et puis là je ne suis pas toute seule en V2 !
Et je me retrouve avec une énorme coupe dans les mains !
Mais elles sont allées courir où les V2 ce dimanche ! ?



Enfin je suis vraiment contente car j’ai fait une bonne course, bien gérée, il a fait beau, c’était bien organisé, et j’ai fait d’autres rencontres de connaissances.
Au final une belle matinée où nous avons toutes les trois amélioré nos chronos !
Bravo les filles !


ésultats officiels : 1h50min34. 323ème sur 474 participants. 26ème féminine sur 64. 1ère V2F sur 8.


Véro termine son 7 km en 44min27, avec donc une meilleure moyenne qu’au 5 km des Foulées France des Iles, 247ème sur 337.
Valérie termine les 21 km en 2h23min29 et je crois qu’elle a gagné plus de 10 minutes ! 471ème sur 474.


Relevé de mon Polar, qui pour une fois indique un kilométrage correct !
  
Temps Distance km Vitesse km/h FC Moy / Max
  1h50'03
21,01
  11,5
      174 / 187






La suite des photos en cliquant sur mon dossard.
J'ai ajouté celles prises par Véro, merci encore Véro, mais c'est dommage pour toi, personne pour ton arrivée.




Ecrire un commentaire - Publié dans : Semi marathons - Communauté : Sport d'endurance - Voir les 13 commentaires
Par Sylvounette
Retour à l'accueil

Partager

Overblog

Syndication

  • Flux RSS des articles
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés