Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le plaisir de courir, courir pour vivre de plaisir
  • Le plaisir de courir, courir pour vivre de plaisir
  • : Mes entraînements, compétitions et autres souvenirs.
  • Contact

 

Blog_certifie_Runnosphere_200_pixels

 

 

  colloque internet

  Un clic sur les images

Logo SDPO-mag Internet

 

trailball notice (Small)

 

Recherche

15 février 2010 1 15 /02 /février /2010 14:30

fleur003-C.gifross de la Sablière à Viroflay, dimanche 14 février 2010.

C’est la 31ème édition de ce cross de la Sablière et ma 5ème participation depuis 2006.
Depuis que je fais des cross, je termine toujours par ce cross long de 9940m (à part une année où je crois qu’il était un peu plus long), sauf que là j’en aurai encore un, celui des championnats d’Ile-de-France dans une semaine……
logocross10
8h00 Il fait un temps magnifique ce matin, avec la neige je sens que ça va être super ce cross !
Je prends mon petit déjeuner habituel (yaourt nature, un bol de thé sans sucre, 2 tranches de pain céréales avec du beurre ½ sel + confiture et miel, un kiwi, et en supplément un riz au lait rhum raisins caramel).
Je me mets en tenue de course, je boucle mon sac à dos et ensuite je me repose en attendant l’heure de partir, ma course n’étant qu’à 11h30 et à 10 minutes en voiture.
logocross10
10h40 Je pars chercher mon chauffeur (ma voiture est en panne), en l’occurrence ma mère, et nous voilà parties en direction de Vélizy. Pendant le trajet j’en profite pour mettre mes chaussures de cross Adidas Neptune puisqu’elle va me déposer dans l’allée forestière qui mène au Carrefour des trois barrières, donc pas de bitume à passer. Ainsi une fois arrivée au village je n’aurai plus qu’à retirer ma veste et déposer mon sac à la consigne. Avec le froid qu’il fait, je ne voulais pas perdre de temps dans les changements de tenue.
logocross10
10h55 Je démarre mon footing d’échauffement dès que je suis sortie de la voiture. Je ne regrette pas mes pointes, c’est tout de même plus confortable et rassurant que les trails pour courir sur la neige.
Comme plusieurs courses ont déjà eu lieu, il y a une bonne animation au village. Je fais mon petit tour en prenant quelques photos et je vais déposer mon sac à la consigne.
Le soleil est toujours là, c’est super ! Et je pars m’échauffer sur une partie du parcours, en terminant par quelques montées de genoux, talon-fesse et une ligne droite, histoire de voir si j’accroche vraiment bien.
20’ puls 139/160 et 2,8 km.
CROSS SABLIERE011 (Medium)
Sur le retour de mon échauffement, je croise un coureur qui m’interpelle. Son visage me dit quelque chose……et il me demande si c’est bien moi qui était au cross d’Antony la semaine dernière…..Et ça me revient, il accompagnait Chantal.
Nous allons donc nous retrouver sur la ligne de départ et faire la course ensemble.
logocross10
11h25 Départ des deux joéllettes de l’association Dunes d’Espoir.
CROSS SABLIERE017 (Medium)
Pendant les quelques minutes d’attente, je discute avec Jean-Luc qui me demande mon objectif. Donc moins d’une heure évidemment, j’ai toujours fait moins, mais là avec la neige je n’ai pas vraiment d’idée quant à mes sensations à courir vite……mais j’espère ne pas faire pire que l’an dernier. Lui n’a pas vraiment d’objectif, alors il est prêt à m’aider.
logocross10
11h30 C’est parti pour nous, dernière course de la journée, pour deux boucles et 9940m !
Le parcours je le connais bien maintenant et les deux grosses difficultés sont l’escalier de rondins de bois avec sa butte casse-pattes juste derrière, et ensuite la fameuse longue côte de la Chaumière. Entre les deux il y a également une autre côte mais moins dure, et entre les côtes, les passages roulants sont suffisamment longs pour récupérer et pouvoir relancer.

Donc le départ est rapide comme toujours mais sans difficulté jusqu’à la grande descente avant l’escalier. La couche de neige n’est pas verglacée et mes pointes me permettent de garder une bonne vitesse. Par contre j’ai réglé un peu bas mon allure cardio, du coup je suis au-dessus et  ça bipe et inquiètent ceux qui me dépassent . Jean-Luc est toujours un peu en avant. La grande descente se passe bien, je suis restée plus sur le côté où la neige était moins tassée. Ensuite le sentier à droite qui monte puis descend, là il faut se méfier des racines, certaines ont été marquées d’un coup de bombe, mais aussi des autres concurrents, surtout ceux qui n’ont pas de pointes et glissent…….Au niveau de l’escalier c’est toujours un peu embouteillé au premier tour, ensuite mes mollets souffrent un peu dans la butte qui suit, mais ouf ! elle est passée et ensuite relâche dans la descente. Je préfère les descentes, et à chaque fois je dépasse plusieurs coureurs. Puis nouvelle côte et ensuite long passage roulant qui mène à la côte de la Chaumière. C’est que là que le peloton va s’étirer et ensuite le deuxième tour est plus fluide. Je me sens bien, je la monte en courant sans trop forcer, Jean-Luc a pris de l’avance. Nombreux sont les supporters pour nous encourager à finir cette rude côte, et l’un d’eux me dit que je suis 8ème femme. Waoh ! j’avais pourtant l’impression qu’il y en avait plus que ça devant moi…..Une fois en haut, la boucle touche à sa fin et c’est pratiquement plat. Le temps de retrouver du souffle et je relance pour rejoindre Jean-Luc. Tout compte fait courir sur la neige, non verglacée, c’est plus sympa que la boue !
Encore beaucoup d’encouragements au carrefour des trois barrières, et je reconnais Jeannine, une des copines de club de Mariecke, qui encourage Jean-Luc. C’est comme ça que j’ai donc su qu’il était aussi du club TUVB, parce qu’aujourd’hui il courait avec un autre maillot. Le monde de la CàP est petit !
Nous terminons cette première boucle en 26’18.
Super ! Moins d’une heure est tout à fait réalisable.

Et c’est reparti pour une deuxième boucle. Je mange mes deux pastilles de sucre.
Dans ce tour je vais remonter pas mal de coureurs malgré le passage un peu moins rapide de l’escalier, mes cuisses commencent à souffrir  . Puis juste en haut de la prochaine descente, le bénévole posté là m’annonce aussi que je suis 8ème femme. Bon, c’est bien mais celle qui me précède est tout de même très loin, mais elle se voit bien avec sa veste bleu clair, donc je vais essayer…….et pour ça, Jean-Luc va bien m’aider moralement. Mais entre temps je vais dépasser une jeune, j’ai mis un peu de temps car c’était en fin de côte, dans un passage étroit et qu’elle courait de front avec un autre. Et comme je ne suis pas du style à bousculer, j’ai attendu l’élargissement du chemin pour me faufiler et les dépasser. Puis jusqu’à la côte de la Chaumière je remonte toujours des coureurs, et je commence à me dire « pourvu que je tienne encore toute la côte sans marcher »……Puis dans la côte, Jean-Luc me dit que je devrais arriver à dépasser la féminine en orange, c’est vrai qu’elle a l’air comme moi de peiner pour ce deuxième passage, mais elle aussi est accompagnée……Et puis elle ne semble pas de ma catégorie, alors si je n'y arrive pas, ce n'est pas grave.....
Encore des encouragements dans les derniers mètres de cette côte de la Chaumière, et je sens même Jean-Luc qui me pousse dans le dos et me dis « allez vas-y ! dépasse la ! ».
viroflay 1402 007[1]
Merci Jeannine pour cette photo

Pffff ! ! ben oui, mais je reprends un peu de souffle avant…..et lui part devant. Et c’est parti pour moi, j’accélère et je suis derrière les talons de la féminine qui m’a vue et ne semble pas contente….Jean-Luc a réussi à la passer mais moi je suis restée bloquée un moment, je n’arrivais pas à me faufiler par la droite à cause des arbres, et je sentais bien que ça l’ennuyait……
Alors du coup, un œil sur ma gauche…..personne……et hop ! je la double par la gauche, je dépasse son lièvre et je retrouve Jean-Luc. Et là c’est la dernière ligne droite, je donne tout ce que je peux, merci les pointes ! Je dépasse encore une féminine, celle à la veste bleu, et je fonce vers la ligne d’arrivée, Jean-Luc juste derrière moi.
Deuxième boucle en 25’30 !
Merci Jean-Luc pour ton aide morale !

Dans le serpentin avant la remise des lots, tous ceux que j’ai passés sur la fin me félicitent, ainsi qu’un des organisateurs, qui comme l’an dernier à l’arrivée, me demande ma catégorie pour noter sur son papier, et là il m’annonce 1ère V2F ! Alors là c’est incroyable ! Mais elles sont passées où les vétéranes triathlètes qui sont devant moi les autres années ? !
Mais bon, je ne vais pas m’en plaindre, j’ai bien couru et géré la côte de la Chaumière, et en plus j’ai battu mon record sur ce cross en 51’48 !
5 minutes de moins qu'en 2006 et 6 de moins que l'an dernier !
logocross10
Un bénévole me remet une rose et le suivant un sac avec la collation : un petit pain aux noix, deux pommes bio, un mini fromage et un chocolat……..Hmm ! ça va faire du bien tout ça !
cadeaux
Nous retrouvons Jeannine et j’en profite pour faire des photos.
CROSS SABLIERE021 (Medium)
Je suis par contre obligée d’attendre les podiums. Je vais donc récupérer mon sac à dos aux vestiaires et je me change pour ne pas attraper froid. J’en profite aussi pour distribuer quelques publicités pour les Foulées de la Soie, tout en assistant aux remises des récompenses pour ce cross long.
La féminine au maillot orange est venue me voir pour me demander ma catégorie, elle était sénior, et quand je lui ai annoncé V2, j'ai eu l'impression d'une surprise.....ben oui je ne fais pas mon âge......ou alors de la déception...

Quand vient le tour du podium des vétéranes 2 à 4, je confie mon téléphone à Jeannine pour la photo.
Merci Jeannine !
CROSS-SABLIERE038--Medium-.JPG
Nous avons été bien récompensées.
Du coup je me trouvais bien chargée entre la rose, le bouquet de fleurs, la coupe, le sac à chaussures, le buff (ça tombe bien car l'autre je l'ai perdu à Lausanne) et un bon d’achat à la Boutique Marathon, pour rentrer en footing de récup comme je l’avais prévu !
Jeannine et Jean-Luc venus ensembles en voiture  m’ont donc raccompagnée, merci encore à vous !
logocross10
Voilà, ce fut une belle course, un cross blanc ensoleillé pour cette année. Je crois qu’il ne me reste plus qu’à le courir sous une bonne  pluie !
En tous cas ce cross est toujours aussi bien organisé et les bénévoles vraiment sympathiques.
logocross10


Relevé de mon Polar:pour une fois la distance correspond 
 
Temps Distance km Vitesse km/h FC Moy / Max
  51'48 9,94
  11,5
      178 / 190


ani018-R.gifésultats officiels : 51'48.
178ème sur 386 participants.
1ère V2F à V4F sur 13.


Cliquez sur le bouquet pour voir la suite des photos
CROSS SABLIERE049 (Medium)

Repost 0
Publié par Sylvounette - dans Cross
commenter cet article
8 février 2010 1 08 /02 /février /2010 19:32

Championnat régional de Cross Country Ile de France Ouest à Antony, Croix de Berny, dimanche 7 février 2010.


Quel parcours cross d’enfer ! ! !
Le plus difficile de tous ceux que j’ai pu faire depuis mes débuts dans cette discipline ! ! !
Au final je ne suis pas qualifiée pour la suite mais je suis contente de mon résultat


9h00 Pour une fois j’ai fait une petite grasse matinée, j’ai décalé l’heure de mon petit déjeuner, ma course étant à 13h25. Ensuite j’ai tranquillement préparé mes affaires. Hier soir j’avais équipé mes chaussures de cross avec des pointes de 12mm (dont 3 de 9mm que je n’ai pas pu dévisser ). J’aurais préféré mettre celles de 15 mais trop usées, elles étaient aussi longues que mes 12 neuves !

11h00 Le temps est moins beau que prévu, il fait tout gris et pas très chaud. Il a même du encore pleuvoir cette nuit. Je prends la route direction les stades USMétro. Ce n’est pas très loin de chez moi mais ça va être galère pour stationner donc j’ai prévu large et j’ai bien fait. J’ai fini par trouver une place après avoir fait deux fois le tour du quartier. Et comme je ne connais pas bien le coin, j’ai noté le nom de la rue dans un SMS……plus trop confiance en ma mémoire
Ensuite j’ai suivi les petites affichettes

ANTONY001--Medium-.JPG ANTONY002--Medium-.JPG

11h45 Je pénètre dans ce vaste stade où les compétitions ont déjà débuté. A 9h35 c’était le cross open, et à mon arrivée celui du cross court femmes.
Maintenant je dois aller à la recherche de Philippe pour récupérer mon dossard. Je suis le panneau « vestiaires »

ANTONY003--Medium-.JPG ANTONY006--Medium-.JPG

Et j’arrive sur l’aire où sont dressées les tentes des clubs, et super, il y en a une du CCR92.

ANTONY009--Medium-.JPG

Philippe me remet mon dossard, numéro 1668. On discute un peu et comme j’ai encore le temps avant de m’échauffer, je pars repérer les lieux. Entre temps je vais croiser des connaissances de l’ARP Guyancourt qui sont du club EASQY.

Donc comme je m’en doutais, ayant étudié le parcours sur les plans du site, c’est dans la moyenne boucle que ce sera le plus dur, une longue montée et un passage plein de relances avec en plus de courtes buttes et de la boue !
Du côté de la grande boucle, une petite butte en descente pour aller vers le premier terrain, donc rien de méchant à part un petit muret en bas d’une butte pour remonter à l’autre bout du deuxième terrain (vous le verrez sur mes photos du cross long vétérans hommes). Seulement à force de passages ces petites buttes sont bien glissantes.

Une petite visite dans le bâtiment du retrait des dossards, où se trouvent également une buvette et l’affichage des résultats.

ANTONY011--Medium-.JPG

Et en ressortant, une forte odeur de merguez et de friture m’a fait vite partir de là……
Puis une pause aux toilettes et retour vers les vestiaires.
Je retrouve Philippe qui m’explique un peu comment ça se passe pour être qualifiée. Bon c’est encore un peu compliqué pour moi, mais en gros j’en ai conclu que je devrais me placer au moins dans les 100 premières……Pfff ! Aucune idée si c’est possible mais mon objectif est déjà de faire moins de 30 minutes pour ces 5780m.

12h50 Il était temps que j’aille me mettre en tenue pour faire un petit échauffement et quelques gammes sur un des terrains de foot. Comme pour le cross de Clamart ma mini gourde d’eau m’avait manquée, cette fois-ci je l’ai prise.
20’ puls 144 et 3 km à 9,2 km/h.

ANTONY013--Medium-.JPG

Puis je me dirige vers l’aire de départ en même temps qu’une belle éclaircie, le soleil est venu nous réchauffer un peu juste avant le départ.
J’ai retrouvé deux des athlètes de l’EASQY, Elisabeth et Isabelle,  qui font partie aussi des crewers de Guyancourt.
Jusque là toutes les courses sont parties bien à l’heure et il en sera de même pour nous. Un commissaire de course a commencé par tendre une corde au-dessus de la ligne blanche en demandant aux filles de bien mettre leurs pieds derrière la ligne….Attention ! ça rigole pas là ! Une fois les filles bien alignées, il est reparti avec sa corde et le départ pouvait être donné.

13h25 C’est parti ! Tout droit à travers le terrain pour rejoindre la petite boucle. Un peu de bousculade quand même à la sortie et de suite une petite descente glissante. C’est un peu rapide pour moi mais heureusement arrive une longue montée qui va me freiner.

Ensuite ça redescend et on va entamer deux fois la moyenne boucle avec son circuit mini montagnes russes et pleins de relances, ça  tourne et retourne tellement que je n’arrive pas à me situer ! Beaucoup d’encouragements à ce niveau du parcours, et il doit y avoir d’autres Sylvie devant et derrière moi car j’entends beaucoup trop de « Allez Sylvie !» par des voix inconnues…..mais autant en profiter ! Le seul encouragement dont j’étais certaine qu’il m’était adressé, était celui de Philippe au passage dans la ligne droite de terre grise.
En bas de la descente pour le demi-tour en épingle à cheveu, il y a un poteau que toutes les filles agrippent pour s’aider à la relance, et au deuxième passage ça va être un peu la bataille ! Mais c’est vrai que c’est efficace surtout que le passage est bien boueux. Dans cette partie vallonnée, il y a aussi un endroit bien humide et boueux, et même en passant sur le côtés, je n’ai pas pu éviter de mettre les pieds dedans et bien entendu me mouiller les pieds, grrr….. En tous cas je n’en voyais pas la fin de ces tournicotis, montées, descentes, il me tardait de partir vers la grande boucle pour récupérer un peu.

Donc enfin on sort de cette boucle infernale, une courte butte en  descente, bien grasse, pour arriver sur le premier terrain de foot dont on fait tout le tour. Je reprends un peu de vitesse mais pas autant que j’aurais voulu, pourtant c’est une belle ligne droite……mais très peu de supporters à cet endroit, c’est dommage……et quand on arrive au bout du deuxième terrain, juste avant de virer à gauche, je me suis faite dépasser par 3 ou 4 filles. Et pour sortir de ce terrain, un petit muret avec une butte de terre bien glissante, heureusement que j’avais des pointes, car j’en ai vu sur les courses d’avant qui ont bien dérapé à cet endroit. Et encore une épingle à cheveux avec un poteau auquel s’accrocher et nous voilà reparties vers la moyenne boucle avec son circuit infernal. Alors là déjà dans la montée j’ai senti que ma vitesse n’était pas à la hauteur des deux tours précédents, une concurrente m’a encore dépassée. J’avais beau essayé de bien souffler et me relâcher dans les descentes, elles étaient trop courtes ! Mes gambettes ont eu bien du mal dans ce troisième passage de mini montagnes russes…..

Et puis ça y est, direction la ligne d’arrivée….Presqu’un tour de pelouse, avec passage dans le bac à sable dans le virage, mais je n’ai pas beaucoup de punch pour sprinter dans la dernière ligne droite, je suis morte……
Un bénévole me retire le code barre en annonçant «124 »…..ce doit être ma place…..

Je consulte mon chrono : 28min26 pour 5780m.
Objectif réussi ! Je suis très contente car franchement j’ai eu des doutes quand j’étais dans la moyenne boucle….

C’est en repartant vers les vestiaires que j’ai croisé Benoît, mon coach du samedi matin. Je lui ai d’ailleurs fait remarqué qu’il aurait pu m’encourager  Mais bon, il était plus là pour ses athlètes.
En fait je n’ai pas vu longtemps Isabelle et Elisabeth devant moi, trop rapides ! Je les ai croisées au premier demi-tour de la moyenne boucle seulement.
Elles sont arrivées 3 minutes avant moi ! Bravo les filles !

Une fois changée et bien couverte, le soleil ayant disparu en cours de compétition, je suis allée rejoindre Philippe pour assister à la course des vétérans du club, et prendre quelques photos de ce cross long vétérans hommes, pour eux ce sera 9495m avec 4 fois le passage d’enfer !

Entre temps j’ai retrouvé Chantal qui a eu le courage de venir après sa compétition aux Foulées de Vincennes. Elle était là pour m’encourager pour la fin de ma course mais je ne l’ai pas vue, il faut dire que j’étais plutôt concentrée par ce qui se passait devant moi plutôt que sur les côtés…..Mais elle a pu aussi encourager les vétérans du CCR92 qui ont fait un bon cross et sont qualifiés en équipe pour le championnat d’Ile de France.

Je n’ai pas été assez rapide pour être qualifiée en individuelle, et comme j’étais la seule du club à être inscrite pour les cross, et bien pas d’équipe……
Mais je suis satisfaite de ma performance car ce cross était bien plus difficile que celui de Clamart pour seulement 500m de plus, et je l’ai couru plus vite donc  j’ai progressé et j'ai atteint mon objectif, c’est le plus important pour l’instant

ani018-R.gifésultats officiels : 28’26. 12,2 km/h
Classement général Esp/Sén/Vét.F 124 sur 184.
52ème sur 90 VF.
10ème sur 22 V2F.



Cliquez sur l’affiche pour vois mes photos de ce championnat de cross country.
Et ici pour une petite modification de dernière minute

affiche


Repost 0
Publié par Sylvounette - dans Cross
commenter cet article
18 janvier 2010 1 18 /01 /janvier /2010 17:59
Championnat départemental de Cross country à Clamart, au stade de la Plaine, 17 janvier 2010.


Mon premier cross de l’année et ma première participation à un cross dans le cadre d’un championnat. J’avais déjà vu ce cross pendant mes entraînements certaines années, sans pouvoir m’y inscrire puisque je n’avais pas de licence, alors cette année c’est chose faite.
etoile.gif
8h00 Super il fait beau !
Je prends mon petit déjeuner puis je prépare mes affaires, pas eu le courage la veille au soir car rentrée trop tard, mais j’ai le temps car ma course n’est qu’à 11h20, mais je voudrais quand même arrivée pour voir courir les vétérans hommes du club à 9h30.
J’avais prévu de mettre mes pointes 15mm, seulement impossible d’enlever certaines de 12, donc tant pis je ferai avec ces plus petites.
Au final avec les chaussures et quelques vêtements de rechange, mon sac à dos pèse son poids, mais bon, ce sera un début d’entraînement pour l’Eco Trail de Paris.
etoile.gif
8h45 Me voici partie en footing vers le stade de la Plaine sous le soleil, ça fait du bien après ces journées bien grises.
17’ puls 137/145 et 2,3 km à 8 km/h.
cross2010001 (Small)
Pas encore trop de monde lorsque j’arrive, mais déjà les concurrents de la première course s’échauffent.
Je cherche, parmi toutes les tentes des clubs, celle du CCR92, mais je ne la trouve pas. Je finis par croiser Philippe qui détient les dossards, il me remet le mien, et me dit qu’il n’y a pas de tente d’installer cette année. Pas grave, de toute façon les vestiaires sont ouverts et je pourrai m’y changer, et ensuite je lui confierai mon sac à dos, puisqu’il sera posté au point G comme bénévole, et qu’il n’en bougera pas jusqu’à la fin de ma course.
cross2010055 (Small)
Comme Philippe discutait du parcours avec un autre participant, je leur ai demandé si finalement nous passons par le petit sentier forestier en parallèle de l’allée principale, parce que d’après la position des barrières, le point F était placé bien avant par rapport au tracé sur le plan….Nous sommes donc allés voir et en effet nous passerons dans le petit bois côté pelouse
cross2010012 (Small)
et au bout demi-tour en épingle à cheveux, en passant sur le côté herbeux de l’allée
cross2010004 (Small)
 pour rentrer dans la forêt au point G
cross2010002 (Small)
 Sinon tout le reste du parcours correspond bien à mon repérage.
etoile.gif
9h25 Le départ du cross long (9289m) VH ne va pas tarder et je me dirige vers la ligne de départ pour prendre quelques photos.
Entre temps je vais croiser Chantal puis Jean, l’entraîneur, et d’autres du club.
Je vais regarder cette course avant d’aller me préparer pour mon échauffement.
Parmi les premiers se trouvent un des coureurs du CCR92, Nicolas que l’on peut voir surtout sur une des premières photos.
Tout un groupe du CCR92, en sortie dominicale, s’est arrêté un moment auprès de Philippe pour encourager leurs copains vétérans.
cross2010054 (Small)
10h20 Je rejoins les vestiaires après un passage aux toilettes. Je me trouve avec deux jeunes filles qui courront l’après-midi. Elles me demandent «Comment on colle le dossard sur le maillot ? »…..En guise de réponse je leur ai donné à chacune deux épingles à nourrice, elles ont eu de la chance que j’avais pris toute ma pochette.
etoile.gif
10h45 Après avoir laissé mon sac à dos à Philippe toujours à son poste de contrôle, je pars m’échauffer sur le stade de rugby, je ne suis pas la seule d’ailleurs. J’effectue plusieurs tours pour finir par quelques éducatifs.
Comme je m’en doutais, la pelouse est vraiment bien grasse et les trois passages que l’on va faire durant le parcours vont mettre mes mollets à rude épreuve !
21’ puls 125/163 et 3 km à 8,7 km/h.

Puis je retourne vers Philippe me défaire de mon coupe-vent et débardeur polaire. Je vais courir en collant long, tee shirt manches longues avec le débardeur du club par-dessus, des gants et un bandeau pour les oreilles car il fait peut-être beau mais pas si chaud que ça.
Je rejoins la ligne de départ et pour une fois je ne vais guère avoir le temps de me refroidir.
etoile.gif
11h20 Pan ! Le coup de feu retentit alors que je suis encore penchée à vérifier mes lacets mais je ne suis pas la seule surprise !
Je m’élance donc sur cette pelouse bien grasse en suivant le flot mais je me rend vite compte que je pars trop vite, un coup d’œil rapide à ma montre me le confirme, donc je lève un peu le pied sinon je ne tiendrai pas la distance.
Après avoir fait un tour de pelouse, avec plusieurs virages boueux et glissants, nous remontons vers le petit bois, passage en léger faux-plat montant. Tout ce début de parcours, répété trois fois, sera le plus difficile pour mes gambettes !
Ensuite le passage en forêt était bien boueux aussi, toute la neige avait fondu, mais il y avait une légère pente, donc j’ai moins souffert.
Je me suis accrochée aux concurrentes devant moi, je ne me souviens pas avoir été beaucoup dépassée. Mais j’ai été bien encouragée par ceux du club par des « Allez Sylvie ! » ou bien  « Allez Clamart ! » et qui se déplaçaient d’un point à un autre de la pelouse. Christelle était à la bifurcation de la boucle rose et de la bleue dans la partie forêt. Lydie et Odette sont même allées jusqu’à la pointe de la boucle bleue (point L), et lorsque je les ai vues, j’étais étonnée d’en être déjà là ! Une fois sur l’allée, le sol étant un peu plus dur, j’ai eu la force de pousser plus sur mes gambettes, mais bon, une fois revenue sur la pelouse, ce fut difficile de poursuivre……En plus je sentais que mon lacet gauche allait me lâcher, et juste au moment où je me disais « Non ! pas maintenant ! » je passe à côté d’une chaussure  ! ! !  Diable ! pourvu qu’il ne m’arrive pas la même chose si près de l’arrivée !
J’entends encore des encouragements, la ligne d’arrivée approche, je donne toutes mes dernières forces et réussis à passer deux concurrentes. A 50m de la ligne encore des encouragements et puis tout à coup un bolide m’a remontée avant que je n’ai le temps de réagir et passe la ligne juste devant moi……pffff ! Elle avait dû couper sa respiration pour pas que je l'entende
Résultat à mon chrono : 26’03 pour 5211m.
etoile.gif
Mais il était temps que j’arrive car mon lacet s’est bel et bien défait et pourtant j’avais fait un double nœud….
Je rends mon dossard et là je réalise que j’ai oublié de le photographier et en plus je ne me souviens plus de mon numéro !
Ensuite je pars à la recherche de Philippe pour récupérer mon sac et surtout me couvrir. Et aussi boire un coup parce qu’elle m’a manqué ma mini gourde, j’aurais bien bu une gorgée pour la deuxième boucle pour humidifier ma bouche. Ben oui, mon corps il est habitué à ce que je m’hydrate toutes les 10/15 minutes…..
etoile.gif
De retour aux vestiaires, je retrouve les mêmes jeunes filles qui me redemandent des épingles ! Mais je leur ait dit qu’avec deux ça allait le faire.
J’en ai profité aussi pour bien décrotter mes pointes sous l’eau à l’aide des super brosses qui doivent servir pour le foot et le rugby.

Puis comme je n’ai revu personne du club à part le président Philippe, je suis rentrée chez moi de nouveau en footing. Mais là avec le sac à dos et les jambes bien lourdes, j’avais l’impression de ne pas avancer !
19’ puls 115/148 et 2,4 km à 7,4 km/h.

Et c’est seulement après une bonne douche que j’ai fait mes étirements, puis j’ai déjeuné et ensuite une petite sieste !
etoile.gif
ani018-R.gifésultats officiels : 26’01 soit 12 km/h.
Classement général 77ème sur 117 Esp Sen Vét F et Juniors M.
Classement VF : 24ème sur 41.

etoile.gif
Il n’y a pas de classement pour les différentes catégories vétéranes mais pour me rendre compte, j’ai listé les résultats et je suis 7ème sur 14 V2F, bon, ça me va bien.

Voilà donc ce premier cross de championnat départemental des Hauts de Seine et Paris terminé, avec la chance d’avoir eu du soleil et que de la boue, car il s’en est fallu de peu que ce ne soit un cross blanc !
Et puis, je ne sais pas quel était le quota pour les qualifications, mais pour cette épreuve les 117 sont  qualifiés.
Je ne pense pas que j’aurais pu faire beaucoup mieux, j’ai atteint ma FC max à l’arrivée avec une moyenne de 95% et je suis contente d’avoir réussi à courir à cette vitesse dans la boue, ça me donne bon espoir mon prochain 10 km, celui de Paris 14ème.

Merci à tous les membres du club CCR92 pour leurs encouragements !
Et bravo aux vétérans pour leur podium en équipe et à Nicolas pour le sien !

Relevé de mon Polar    
Temps Distance km Vitesse km/h FC Moy / Max
  26'03
5,45
  12,5
      183 / 192
Et au total pratiquement 1h30 de course à pied.


Pour voir mes quelques photos de ce cross de Clamart, cliquez sur l’image.
cross2010015--Small-.JPG

Repost 0
Publié par Sylvounette - dans Cross
commenter cet article
16 janvier 2010 6 16 /01 /janvier /2010 10:55

VENDREDI.gif
En début d'après-midi je suis allée me promener sur le parcours du cross de dimanche au stade de la Plaine à Clamart. D'après le plan publié sur le site, le passage en forêt est un chemin que j'ai déjà emprunté lors de mes sorties. Je pensais qu'il y aurait un petit bout de la côte du tapis vert mais non, et si j'ai bien suivi le plan il n'y  a pas de côte, la difficulté viendra surtout de l'état du terrain, qui sera bien humide, boueux par endroit.
Et j'espère que d'ici dimanche les passages encore enneigés dans les bois auront disparu
Le tour de la pelouse et sa traversée seront à mon avis bien gras et spongieux étant donné que la pluie est annoncée pour tout le week-end

Je suis inscrite sur le cross long femmes 5211m, une boucle rose et une boucle bleue.

Cliquer sur le plan pour un aperçu du parcours 48h avant

parcours cross 2010 (Medium)
Randonnée     
Temps Distance km Vitesse km/h FC Moy / Max
  1h05
5,7
  5,3
      - / -


Repost 0
Publié par Sylvounette - dans Cross
commenter cet article
14 décembre 2009 1 14 /12 /décembre /2009 00:50
fleur004-D.gifimanche 13 décembre 2009, 9ème édition du Cross de Verrières le Buisson.



Ma troisième participation à ce cross depuis 2005, organisé par le club de Mariecke, le TUVB. L’an dernier j’ai dû l’annuler pour cause de méchante grippe !

papillon-puce.gif
7h45 Réveil pour petit déjeuner, il fait encore tout nuit, je suis surprise parce qu’en fait dans la semaine je me lève plutôt juste après 8h et il fait jour !
Puis le rituel habituel de fin de préparation de mes affaires, sauf qu’aujourd’hui je ne prévois rien pour la course, pour une fois je vais courir sans mini gourde
Mais je prévois de quoi me restaurer pour l’après course, une barre aux abricots et une banane.
Pour courir, ce sera fuseau long et fin, tee-shirt manches courtes avec mes manchettes, mon bandeau et double couche de gants.
Avant de partir, je sors acheter du pain et là je constate qu’il commence à tomber de petits grains de neige……
papillon-puce.gif
9h00 Le temps change vite et c’est sous une belle averse de neige que je prends la route pour le Parc de la Noisette à Verrières le Buisson. Il y a déjà foule de voitures garer le long du parc, mais j’ai de la chance il en reste encore quelques unes sur le petit parking où j’ai l’habitude de laisser ma voiture, non loin de la voie verte. Et autre chance, il ne neige plus, par contre il y a un vent glacial.
papillon-puce.gif
9h35 Direction le village d’animation, avec l’enfilade de tentes des clubs, le chapiteau d’arrivée et celui des podiums, et tout au fond les stands collations et inscription sur place.
Je consulte la liste des inscrits et je vais récupérer mon dossard, le numéro 70.

Sous le chapiteau des remises de coupes, je reconnais les copines de club de Mariecke, qui voudraient bien avoir à me remettre une de leurs belles coupes…… mais là faut pas rêver, il y a trop de monde, et je ne suis pas assez forte en côtes
Je leur demande où se trouve Mariecke. En fait je ne l’ai pas vue en retirant mon dossard, j’y retourne donc pour la saluer, elle était dans la tente juste à côté de celle où je me suis présentée. C’est la première fois qu’elle s’occupe des inscriptions sur place comme bénévole, et tout comme Nadine à la Course des 4 Châteaux, elle trouve que c’est plus épuisant que d’être de l’autre côté de la barrière  !

Retour vers ma voiture pour me mettre en tenue. J’ai prévu des pointes de 12mm mais j’aurais dû prévoir la taille au-dessus parce que le terrain est vraiment très gras, j’avais un de ces paquets de terre collée sous mes runnings rien qu’en traversant le parc !
papillon-puce.gif
10h15 Je pars m’échauffer sur une partie du parcours, sans les côtes, je sais qu’elles sont dures alors je préfère garder mes forces pour le cross. Il n’empèche que le terrain est gras et boueux, c’était mieux en 2007 avec un sol gelé.
En revenant vers ma voiture à la fin du footing, je croise un des coureurs du CCR92, dont j’ai oublié le prénom, et qui s’apprête à aller participer au cross court des juniors et vétérans.
15’ puls 145/157 et environ 2 km (je n’ai pas pris mon accéléromètre).

Le départ de la première course ayant pris du retard, du coup j’ai encore plus de temps que prévu avant le départ de la mienne, alors je décide d’aller prendre des photos non loin d’où je suis garée, c’est-à-dire juste avant le premier passage en côte. Et là un bénévole m’interpelle “Sylvie il faut que tu t’entraines !”, je le regarde me demandant si c’est bien à moi qu’il s’adresse car je ne le reconnais pas…….personne d’autre à mes côtés donc c’est bien de moi qu’il s’agit……Je m’approche et lui dis “Vous me connnaissez ?”……”Mais oui ! Jean-Luc le mari de Marie-Claude (Mariecke) !”……Bon sang ! je ne le reconnaissais pas du tout, tout emmitoufflé dans sa doudoune avec casquette et capuche sur la tête !!!! Pas l’habitude de le voir ainsi vêtu ! Du coup je suis restée un bon ¼ d’heure à papoter. Il était bien placé à cet endroit de la course, dans un creux bien à l’abri du vent.
J’ai pris quelques photos de la course des benjamins et filmé celle des juniors et vétérans à deux endroits.

Vidéos :
la qualité n'est pas terrible
mon téléphone est meilleur pour les photos
Vous allez me dire que c'est trop petit,
mais plus on grossit plus c'est flou





papillon-puce.gif
10h55 Puis je retourne à ma voiture pour ôter ma veste. Mais il fait tellement froid avec le vent que je décide de mettre mon tee-shirt manches longues en-dessous de celui à manches courtes.
papillon-puce.gif
11h05 Je repars en courant vers la ligne de départ en faisant des gammes jusqu’au moment du départ. Toutes les filles s’impatientent car ça caille ! Parmi elles je retrouve une concurrente du club de Lisses, ça faisait un bail que je ne l’avais pas croisée sur une course.
Nous avons la chance d’avoir une timide éclaircie avec un petit rayon de soleil !

Le responsable du départ nous oblige à bien se mettre derrière la ligne blanche, ce n’est pas comme à Chaville où les premiers étaient largement en dehors…..
papillon-puce.gif
11h20 Pan ! le coup de feu est donné et toutes les filles s’élancent. Malgré la pelouse bien grasse, devant elles partent comme des fusées. Pour ne pas avoir à prendre le virage trop large, je me suis mise sur la gauche mais du coup je me suis retrouvée bien trop près des barrières et j’ai dû faire attention de ne pas me cogner dedans.
Le parcours de 4000m commence par une petite boucle avec la première butte courte mais bien raide, et ensuite une grande boucle avec toute la montée de la colline (voir mon CR 2007 pour le parcours en photos). Les passages les plus difficiles avec les côtes, sont ceux en terrains herbeux car bien gras et du coup j’ai l’impression de ne pas avancer. Et puis c’est bien glissant dans tous les virages, c’est là que j’ai pensé que j’aurais dû mettre des pointes plus grandes, car du coup je suis obligée de les prendre plus large. Au cours de la petite boucle je n’ai réussi à dépasser personne. Au cours de la grande boucle, j’ai réussi à remonter une fille et à la passer dans la partie herbeuse en descente. Mais une fois à la petit côte, elle m’a repassée. Ensuite je me suis retrouvée toute seule, un grand écart devant et derrière. A chaque tour j’ai eu droit aux encouragements de Jean-Luc avant la petite côte, et à ceux des copines du stand podium aux 3 passages.
J’ai couru aux maximum de mes possibilités et la fin fut dure avec ce virage en légère montée dans cette pelouse qui colle aux chaussures, c’est à peine si je voyais le bout de mes pointes !
J’arrive tout de même à accélérer sur les derniers mètres en ligne droite, et je passe la ligne en 20’04 à mon chrono.

Je n’ai pas fait mieux qu’en 2007, mais je suis satisfaite vu la nature du terrain cette année.
papillon-puce.gif
Une bénévole retire le code-barre de mon dossard et une autre me remet le lot cadeau, un stylo bille.
Je passe par le podium donner mes impressions et dire au revoir aux copines de Mariecke et je vais vite prendre un thé chaud avec une tranche de pain d‘épice.
Egalement quelques minutes de papotage avec Mariecke toujours à son poste, et je regagne ma voiture pour me mettre au sec et au chaud.
Je prends aussi le temps de manger mes petits en-cas, et je rentre en mettant le chauffage à fond dans ma voiture. Je dois dire que j’ai apprécié cette demi heure de route bien au chaud !

S'il n'y avait pas eu ce froid glacial, je serais bien restée prendre encore quelques photos, mais je n'avais pas envie de prendre froid et risquer à nouveau choper une grippe
Mais j'ai quand même passé une bonne matinée et je suis contente d'avoir revu des connaissances
Et merci à mes supporters du TUVB
papillon-puce.gif

ani018-R.gifésultat officiel : 20'04. 36ème sur 70 féminines.
5ème V2F sur 11.


    
Temps Distance km Vitesse km/h FC Moy / Max
  20'04
4
  12
      179 / 188


Cliquez sur mon dossard pour voir les photos.


CROSS VERRIERES009 (Medium)


Repost 0
Publié par Sylvounette - dans Cross
commenter cet article
29 novembre 2009 7 29 /11 /novembre /2009 18:05

imanche 29 novembre 2009, 30ème CROSS DE CHAVILLE

C’est ma quatrième participation sur le cross court après avoir débuté sur le cross long en 2005.

L’an dernier, le temps était à la neige mais aujourd’hui c’était plutôt la pluie qui nous attendait…..

♣ 7h00 C’est l’heure du petit déj.
Il a beaucoup plu hier et cette nuit, avec aussi un super vent mais ce matin tout à l’air plus calme. Je ne vais sans doute pas courir sous la pluie mais en tous cas le parcours sera bien plus humide et boueux qu’en 2008. Donc c’est sûr je prends mes pointes Adidas.

9h00 Je me rends au Parc de la Mare en voiture pour une fois, pas à vélo comme en 2007, je ne tiens pas à prendre la pluie au retour et tomber malade ensuite………C’est après ce cross que j’ai chopé la grippe l’an dernier !
Par contre, je n’ai pas pu descendre aussi loin que je pensais pour me garer, il y avait déjà plein de voitures de chaque côté de la route, donc je me suis garée à la file. Et je suis partie récupérer mon dossard.

9h10 Je consulte le tableau d’affichage de la liste des inscrits : dossard numéro 3.
J’ai attendu un peu avant que la bénévole s’occupe de moi. Il y avait deux personnes inscrites mais qui n’étaient pas sur les listes et devaient refaire leur bulletin. Mais ensuite ce fut vite fait car mon dossard était sur le dessus du paquet, elle n’a pas eu à le feuilleter.
Je prends quelques photos, ce n’est pas encore l’affluence mais ça s’échauffe quand même un peu partout, la première course débute à 9h30.
Je retourne à ma voiture pour me préparer. C’est la première fois que je vois autant de monde dans cette route pour se garer, et avec les autocars des clubs ça bouchonne !

9h40 Je pars m’échauffer. J’ai gardé sur moi mon vêtement de pluie, sans les manches ni la capuche, mis ma casquette et pris une mini gourde d’eau. C’est sur la petite boucle noire non repérée jeudi que j’ai couru. Je n’ai pas regretté mes pointes car le chemin était étroit, glissant et bien gras par endroit avec en plus un tronc d’arbre en travers du chemin. Cette petite boucle se termine par une belle côte ! J’ai marché sur la fin pour m’économiser pour la compétition. Et c’est sur la fin qu’est arrivée une belle averse de pluie. En haut de la côte, je me suis renseigné auprès du bénévole (point N) sur le sens de la boucle, des fois que je l’aurais testée en sens inverse . Mais non, c’était bon. Je suis revenue au niveau de la route (point J du plan) et j’ai rejoint la ligne de départ sous la pluie.
Comme je faisais quelques éducatifs, je suis tombée sur Lydie du club CCR92. Cela faisait un bout de temps que je ne l’avais pas croisée sur mes chemins d’entraînements.
La pluie va cesser juste avant le départ de la course.
Cette année, les coureurs n’étaient pas très disciplinés…….
Impossible de les repousser sous la banderole du départ !

10h05 Pan ! C’est parti à fond ! Je m’étais placée le plus à droite possible pour avoir à courir le moins longtemps dans la pelouse. C’est quand même un peu la bousculade sur le chemin le temps de sortir du parc.
Au cours de la première boucle, la rouge, j’ai réussi à dépasser plusieurs concurrents, ensuite ça a été plus difficile. Puis  pour la boucle noire, j’étais toujours dans le même petit groupe de filles, dont une du CCR92 que je dépassais dans les descentes, mais qui, hélas, me remontait dans les côtes ! Ce sera ainsi jusqu’à l’arrivée, et comme ça monte pour finir, eh bien, je n’ai pas pu finir devant elle.
Bon , c’est un peu court, mais le parcours n’est qu’une succession de montées et descentes plus ou moins longues, avec très peu de parties plates pour souffler !
Pour voir le parcours cliquez ici.
De plus j’ai eu peur de perdre ma chaussure gauche, car dans les derniers 500m j’ai senti que mon lacet s’était défait, pourtant j’avais fait un double-noeud……
Je me suis donnée à fond et je passe la ligne d’arrivée en 22’38 à mon chrono. Contente de moi puisque j’ai encore amélioré mon temps sur ce cross !

Une bénévole récupère le code-barre sur mon dossard, puis d’autres me donnent une bouteille d’eau, un tee-shirt et une rose. Je passe au stand collation pour prendre un thé bien chaud, un croissant et un yaourt, ça c’est une bonne idée le yaourt !

Avant de retourner me changer, j’ai croisé Lydie qui était aussi contente de sa course compte tenu de son entraînement, et aussi elle était venue participer pour son club. D’ailleurs une de ses copines est montée sur le podium des vétéranes.

Une fois en tenue plus propre, j’ai mangé mon yaourt tranquillement puis je suis retournée au parc pour consulter les résultats, assister à quelques podiums, mais j’ai trouvé que ça manquait un peu de chaleur.
Le mauvais temps a fait fuir plus tôt les participants…….

Dommage que ma Copine Nadine ne soit pas venue, sinon j'aurais pu aller faire ma récup avec elle en participant à la marche nordique spécialement organisée cette année pour la 30ème édition.
ésultats : 22’39. 136ème sur 196 participants.
12ème VF sur 39.


   
Temps Distance km Vitesse km/h FC Moy / Max
  22'38
4,5
  11,9
      182 / 192

Cliquez sur l'affiche pour d'autres photos


Repost 0
Publié par Sylvounette - dans Cross
commenter cet article