Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le plaisir de courir, courir pour vivre de plaisir
  • Le plaisir de courir, courir pour vivre de plaisir
  • : Mes entraînements, compétitions et autres souvenirs.
  • Contact

 

Blog_certifie_Runnosphere_200_pixels

 

 

  colloque internet

  Un clic sur les images

Logo SDPO-mag Internet

 

trailball notice (Small)

 

Recherche

24 mars 2010 3 24 /03 /mars /2010 19:30

ECO TRAIL PARIS ILE DE France 2010. 50 KM


Suite et fin de mes souvenirs de cette belle randonnée !

logo15

13h35 Le temps de me ravitailler et de prendre quelques photos, me voilà repartie à travers le parc de la Mare Adam, direction le petit bois entre Sèvres et Chaville où ce sera le dernier point difficile, à mon avis, par rapport au reste du parcours.
ECO-TRAIL-JOUR-J126--Medium-.JPG
A partir de là j’ai pris moins de photos, étant donné que j’en avais pris pas mal lors de ma sortie longue de reconnaissance. Je dois dire que ça m’a bien aidé moralement de savoir où je me situais. J’ai continué à remonter encore de nombreux coureurs, mais je ne pensais pas autant que ça quand j’ai vu le classement de TopChrono.
C’est dans la descente de la rue pour traverser Chaville que j’ai commencé à sentir un peu de faiblesse dans mes jambes mais sans plus. Le passage de l’escalier a été un peu dur pour les quadriceps mais je montais quand même plus vite que certains.
ECO-TRAIL-JOUR-J138--Medium-.JPG
Juste après le passage sous le petit tunnel, mon téléphone sonne…..sur le coup ça m’inquiète parce que jusque là je n’ai reçu que des sms…...c’était ma copine Nadine qui venait aux nouvelles
Puis retour en forêt, direction les étangs de Ville d’Avray. Là aussi dans le chemin, les arbres tombés en travers n’ont pas été coupés, et il a fallu bien levé les jambes pour les franchir…..dur dur ! pas cool après 3h30 de course !
ECO-TRAIL-JOUR-J140--Medium-.JPG
La côte est longue mais pas raide, donc j’avance d’un bon pas, je sais qu’ensuite ça va bien redescendre vers les étangs. Nous faisons le tour du premier étang pour ensuite monter dans la forêt pour contourner le deuxième par un chemin bien sinueux. Puis nous entrons dans la forêt de Fausses Reposes. Encore une côte mais maintenant celles que l’on aura sont moins raides que vers Meudon.
ECO-TRAIL-JOUR-J147--Medium-.JPG
Après le passage du carrefour du Rompu, j’ai dépassé Valérie en pleine conversation téléphonique, alors du coup je n’ai pas ralenti pour savoir comment ça allait pour elle, mais elle semblait en bonne forme aussi.

14h18 Nous arrivons au niveau de la Maison Forestière, où lors de ma reco j’avais pris à droite, et comme je l’avais pensé ensuite, nous sommes passés par l’allée de gauche direction les Haras de Jardy.
C’est dans cette partie du parcours, avant d’arriver dans Marnes la Coquette, que j’en suis arrivée à 4h10 de course et 35 km parcourus. Et là mes jambes sont un peu plus lourdes. Mais heureusement le parcours est bien plus roulant donc ça va. Je garde toujours un bon rythme d’endurance, tout en discutant par moment avec d’autres coureurs qui se renseignent sur la suite du parcours et du prochain ravitaillement. Certains pensaient qu’il y en avait un pour nous vers les haras, mais non, le nôtre n’est que dans le parc de Saint-Cloud à la Balustrade.
Valérie va me retrouver un peu avant d’arriver sur l’allée de Chamillard  et filer devant.
Je la retrouverai au niveau de la deuxième barrière horaire en train de se ravitailler.
logo15
15h00 KM38 et 4h30 de course. Et toujours mes 15’ d’avance.
Le panneau annonçait km40 mais tout comme pour Chaville (km26 au lieu de km25), la distance a été modifiée.
ECO-TRAIL-JOUR-J152--Medium-.JPG
De nouveau je bois un verre de coca, je mange un morceau de chocolat et je reprends des tucs salés. Le temps de faire quelques photos, merci à Nicolas pour nous avoir prises toutes les deux (Nicolas, si vous voulez votre photo, laissez-moi un message et je vous l’envoie), et hop ! Voilà Valérie qui est déjà repartie……Elle semble avoir les jambes en meilleure forme que les miennes, car après cette pause, ben j’ai eu plus de mal à repartir…..ça m’a rappelé mon dernier marathon Seine-Eure où j’ai fait une pause pour remplir ma gourde au km35 et là pareil, du mal à relancer.
Heureusement pour quitter le parc de Saint-Cloud c’est tout en descente, mais c’est là qu’on sent plus la fatigue dans les cuisses…..Bon, plus que 12 km et si j’arrive à toujours être en endurance, c’est bon, j’aurais largement atteint mon objectif !
logo15
15h15 Sortie du parc de Saint-Cloud. Je pensais qu’on passerait sous le pont de Sèvres, eh bien non ! un petit crochet par la gare du Musée de Sèvres et donc petite côte, je marche, et ensuite descente d’escalier pour gagner les bords de Seine.
Au début c’est assez joli avec les péniches mais vite le paysage devient moins motivant, et j’ai peine à me booster sur cette fin de parcours, où en plus un petit vent se fait sentir.
logo15
15h45 KM44 je ne sais pas où, le lap s’est pris tout seul  sans doute vers le bas Meudon.
D’après mon bout  de papier j’aurais du être au km43 à 15h52, donc si je calcule bien j’avais 14’ d’avance.

Puis pas top le passage d’Issy les Moulineaux, à part la traversée d’un jardin que je ne connaissais pas, avec des enclos pour chiens, et déjà des jonquilles bien en fleur. Un photographe nous attend avant la sortie de ce parc, sur l’Ile Saint-Germain.
Par deux fois nous passons au-dessus de la Seine. Puis nous arrivons dans la zone portuaire d’où on aperçoit enfin la tour Eiffel ! Je n’avance pas très vite mais tout de même j’arrive à remonter quelques coureurs, d’autres bien sûr vont me dépasser tout en m’encourageant, c’est sympa !
Au fur et à mesure que j’avançais, la tour Eiffel grandissait et je me disais c’est bientôt la fin quand……zut alors ! direction épingle à cheveux pour repasser un pont…..
celui de Grenelle
ECO-TRAIL-JOUR-J174--Medium-.JPG
Et dans la montée nous attend un photographe couché à terre.
Donc détour par une petite île, l'Ile aux Cygnes. Là ma gourde est vide et je n’ai pas envie de m’arrêter pour détacher mon sac à dos, c’est donc tout en courant que je vais tant bien que mal réussir à extirper de sa place un de mes bidons de 600ml, et je vais finir avec en le tenant à la main.
logo15
16h14 Dernier passage de pont et retour sur les quais. L’aventure est bientôt terminée. Beaucoup d’encouragements sur les derniers mètres et je prends le temps de photographier le gros chrono !
logo15
16h18 Bip bip stridant quand je passe sur le tapis….ça y est j’y suis arrivée au bout de cet Eco Trail !
Et dans un temps que je n’imaginais pas réaliser !
5h48’44 et 49 km !
Et donc presque 19’ d’avance sur mes prévisions pour une moyenne à 8 km/h. Tout compte fait, je n’ai pas tant ralenti que ça sur la fin. Mais j’aurais plus apprécié de traverser le bois de Boulogne et finir sur les quais comme pour les 20 km de Paris……
Aussi ne pensez pas que j’ai couru les yeux rivés sur mon mémo ! Non, j’ai juste regardé aux barrières horaires et couru à la sensation. Et ce lap involontaire du km44 me permet maintenant de constater que j’ai quand même fini les 5 derniers kilomètres à 9,2 km/h, moi qui avait l’impression de ne pas avancer !

Je rends ma puce et je n’ai même pas le temps de monter les escaliers que je suis interpellée par un monsieur pour une enquête sur la nutrition des coureurs, et comme il n’a pas interrogé assez de femmes, je réponds à ses questions tout en m’étirant sur les marches.
logo15
16h25 Tout en me rendant au pied de la Tour Eiffel pour savoir où récupérer mes affaires, des coureurs s’inquiètent de n’avoir pas eu un tee-shirt de la course. Je leur dis que c’est sans doute sous le chapiteau.
Après toutes ses heures dans la nature au calme, cela fait tout bizarre de retrouver cette foule de touristes et les bruits de la vie parisienne ! Et là je plains un peu les bénévoles qui sont postés aux feux et qui auront fort à faire pour que les arrivants du 80 km puissent traverser sans problème, du moins jusqu’à une certaine heure tardive……je ne pense pas qu’il y aura encore autant de foule vers minuit…..

Je pénètre sous le chapiteau et en effet les tee-shirts sont distribués juste après l’entrée.
ECO-TRAIL-JOUR-J190--Small-.JPG ECO-TRAIL-JOUR-J191--Small-.JPG
L’espace restauration est plein à craquer ! Je me renseigne auprès de 2 bénévoles pour savoir à quelle heure le service s’arrête, elles ne savent pas mais l’une d’elles doit rendre un chariot en cuisine et en profitera pour leur demander. A son retour elle me dit que c’est jusque 18h, après c’est pour ceux du 80 km, et qu’en fait elle s’occupe du premier étage, c’est pourquoi elle n’était pas au courant des horaires ici bas…..Je la remercie et décide d’aller prendre ma douche avant de me restaurer.

D’être restée debout sans bouger un certain temps sous le chapiteau, je repars en marchant difficilement. En plus il y a foule sur les trottoirs, il n’aurait pas fallu qu’on me bouscule trop fort car je pense que je serai tombée, mes jambes n’étaient plus très solides ! ! ! Pffff ! !Et comme il m’a semblé long le chemin jusqu’au gymnase !
Et avant d’y entrer, un petit coup de fil à Nadine pour lui dire que je suis bien arrivée
ECO TRAIL JOUR J193 (Small)

16h40 Impressionnant tous ces sacs poubelles, bien rangés quand même !
Une bénévole me remet le mien et m’indique la direction pour les vestiaires et les douches.
ECO-TRAIL-JOUR-J194--Small-.JPG ECO-TRAIL-JOUR-J196--Small-.JPG
Et là c’est bien noté sur les portes «hommes » et «femmes » (clin d’œil pour Nadine )
Un vrai sauna quand j’y pénètre ! Signe que les douches doivent être bien chaudes, ça va faire du bien !
Tout en discutant avec les filles, l’une d’elles me regarde et me dit qu’on se connaît…..c’est vrai que son visage me parle…..en fait elle allait aussi le samedi matin à l’entraînement avec l’ARP Guyancourt, elle a certainement arrêté avant que je n’ai eu le temps de bien mémoriser son visage et son prénom ! ! Le monde de la course à pied est bien petit !
Lorsque je me déchausse, je suis bien contente de constater que je n’ai aucun bobo aux pieds. Par contre, c’est dans le dos que j’ai des marques dues au frottement de mon sac à dos. J’avais pourtant bien protéger les endroits habituels mais là, le bas du dos c’est vraiment à cause du sac.
Je saurai pour la prochaine fois……je vais me bander tout le dos ! ! ! !
logo15
17h15 Pause repas. Une assiette de pâtes bien chaudes et de la tarte aux pommes.
J’ai pris tout mon temps, et malgré la fatigue j’ai réussi à tout avaler
ECO-TRAIL-JOUR-J197--Small-.JPG ECO-TRAIL-JOUR-J198--Small-.JPG
18h00 Je suis allée m’installer sur un banc avant que le soleil ne disparaisse, les jambes surélevées posées sur mon sac, jusqu’à ce qu’une touriste veuille une petite place.
Ensuite j’ai pris place devant le chapiteau, là où ceux du 80 km allaient entrer. Mais vu l’heure et mon état de fatigue, surtout mes mollets, je sentais qu’au moindre effort brutal je risquais la crampe, je ne tiendrais pas jusqu’à l’arrivée de mes connaissances……désolée les amis……
logo15
18h34 J’ai donc regardé l’arrivée des premiers, et puis quand il a fait trop nuit et plus de batterie dans mon téléphone pour les photos, j’ai pris le chemin du retour, direction le métro Trocadéro……avec quelques gouttes de pluie ! Et je me suis dit «Zut ! Les pauvres traileurs du 80 km vont finir sous la pluie ! »
ECO-TRAIL-JOUR-J201--Medium-.JPG
20h00 Je refais surface et je constate qu’il a bien plu pendant que j’étais sous terre ! Et pendant tout mon trajet en bus, je me posais des questions quant à vraiment faire le 80 km l’année prochaine…..de repasser au niveau du pont de Sèvres, la forêt de Meudon, passer sous la passerelle, et me dire que je devrais courir là dans le noir comme en ce moment…….je ne le sens pas du tout ! Mes jambes seraient peut-être capables mais pas mon moral pour affronter la nuit noire toute seule dans les bois, même par beau temps ! ! !
Enfin, j’ai encore un an pour y penser…….Je ne sais pas aussi si ce sera utile de faire cet Eco trail de 80 km pour me préparer aux 100 km route……
logo15
20h30 Je suis chez moi bien au chaud et il pleut toujours…..
Bon courage aux ultra traileurs !

Voilà, fin de mon récit de ces 49 km de course, un plaisir tout du long malgré la fatigue sur la fin, mais c’est normal. Et la satisfaction d’avoir fini dans un état physique comme à la fin d’un marathon, pas pire que ça !
Et je sais maintenant que je suis capable de courir au moins 6 heures !

Merci à tous pour vos encouragements !

Cliquez sur la photo
ECO-TRAIL-JOUR-J212--Medium-.JPG

Repost 0
Publié par Sylvounette - dans Course Nature - Trail
commenter cet article
22 mars 2010 1 22 /03 /mars /2010 19:25

ECO TRAIL PARIS ILE DE France 2010. 50 KM.
Suite de l'avant course.


logo15

C’est l’heure du décompte……5…4…3…2…1….zéro et c’est parti !

10h30 Comme j’étais placée bien en avant dans la zone de départ, ça part vite et je le sens assez rapidement à cause de mes jambiers antérieurs qui me tirent. J’entends un coureur dire qu’on est dans les 10 km/h….un œil pour vérifier sur ma montre et en effet, du coup je n’avais pas prévu de prendre des photos ici mais c’est un bon moyen pour me ralentir. Et je n’ai pas envie de courir avec cette douleur musculaire pendant 50 bornes……je sais qu’en ralentissant, d’ici un bon quart d’heure ce sera passé…….Peut-être que j’aurais dû faire un footing d’échauffement avant…..
Il me semble que Valérie m’a dépassée avant la sortie du parc, mais ne la connaissant pas bien je ne suis pas certaine de l’avoir reconnue de dos…..
ECO-TRAIL-JOUR-J017--Medium-.JPG
10h50 Nous passons la grille, traversée de la route et direction la Pièce d’Eau des Suisses. Une bénévole, postée au feu tricolore, nous dit d’emprunter le terre plain, mais la plupart des coureurs restent sur la route. Ici commence pour moi une partie inconnue du parcours.
A part un terrain bien humide, il n’y a pas trop de difficultés, ça va juste bouchonné un peu dans un sentier après la sortie de Versailles, quand on longe la voie ferrée. Là mes jambiers sont chauds et ça va mieux. Et nous arrivons dans la forêt près de Satory, je vois à peu près où nous sommes grâce aux deux énormes châteaux d’eau (je pense).
ECO-TRAIL-JOUR-J047--Medium-.JPG
Parcours toujours facile avec quelques passages bien boueux. Nous approchons de Buc, alros je consulte mon petit papier où ‘ai noté en gros mes heures de passage pour une moyenne de 8 km/h. J’avais donc noté 11h30 pour Buc et je suis un p’tit peu en avance. J’essaie de joindre Nadine pour la prévenir mais pas de réponse……Et lorsque nous sommes dans la ruelle, je l’entends qui m’appelle, ça me rassure, elle ne se sera pas déplacée pour rien ! Vite une photo…..
ECO-TRAIL-JOUR-J056--Medium-.JPG
Merci Nadine pour tes encouragements !
Traversée de route et nous montons dans la forêt de Buc. Je m’attendais à plus de côtes, mais non, juste une difficile. Donc jusque là je n’aurais pas beaucoup marché en fait. C’est plutôt roulant et ensuite ça redescend sur Versailles où j’arrive avec presque 1/2h d’avance. Passage dans la rue des Chantiers, que je connais bien pour y avoir habité quelques années. Tous les bénévoles qui assurent la circulation nous encouragent, c’est vraiment sympa, et surtout avec notre prénom sur le dossard c’est encore plus convivial !
logo15
11h51 Nous arrivons dans la zone forestière qui fait partie de mes terrains d’entrainements.
Là je fais une pause pour me dévêtir un peu. J’enlève ma casquette bandana pour mettre mon buff qui me tient chaud au cou, je retire mes gants et ma veste sans manche.
Nous allons emprunté une bonne partie du parcours du cross de la Sablière, mais la neige a fait place à la boue. Et c’est dans cette partie, après 1h30 de course et pendant la première vraie longue côte que je vais commencer à remonter pas mal de concurrents.
ECO-TRAIL-JOUR-J083--Medium-.JPG
Ensuite nous rejoignons la côte de la Chaumière en évitant le passage avec l’escalier en rondins de bois. Nous ne faisons que la moitié de cette rude côte pour ensuite couper à travers bois par des sentiers étroits et bien boueux. Le pire c’était en arrivant vers le cimetière de Viroflay, mes pieds glissaient tout seuls et pourtant je n’allais pas vite. Nous remontons le long du cimetière, je marche un peu et puis c’est reparti en courant vers le carrefour de Vélizy-Villacoublay.
ECO-TRAIL-JOUR-J102--Medium-.JPG
12h30 J’ai toujours ½ h d’avance et je me sens toujours bien après 2h de course. C’est tant mieux parce que le plus difficile du parcours va commencer. Après le passage de la clairière, comme je l’avais pensé au cours de ma sortie reco, l’arbre n’a pas été dégagé. Nous atteignons l’Etang des Ecrevisses où sont postés des photographes. Puis nouvelle longue cote où là encore je remonte plusieurs coureurs toujours en marchant.
ECO-TRAIL-JOUR-J105--Medium-.JPG
Tout se passe vraiment bien pour l’instant, je bois et m’alimente comme prévu. Et après les côtes j’arrive toujours à relancer dans mon allure endurance. Les descentes se passent bien aussi, mais heureusement qu’il ne pleut pas.
Nous sommes toujours du côté de Vélizy et arrivons à l’Etang du Trou aux Gants. Je prends une photo au départ du fameux chemin que je n’ai pas réussi à trouver la dernière fois. Nous suivons un petit chemin vallonné qui remonte en lisière de forêt pour ensuite redescendre.
Nous n’avons pas emprunté la côte du carrefour du Précipice et nous n’irons donc pas vers la passerelle, heureusement que je n’avais donné rendez-vous à personne vers cet endroit….Nous surplombons l’Etang de l’Ursine et nous passons donc par une autre rude côte du même genre qui remonte vers la tour hertzienne.
ECO-TRAIL-JOUR-J114--Medium-.JPG
C’est ici que je suis surprise de dépasser le copain de Fabrice avec un accompagnateur en VTT ( désolée, j’ai oublié ton prénom, mais si tu passes par là, laisse-moi un message si tu veux ta photo). Bon ça fait du bien d’arriver en haut, quelques pas pour bien reprendre du souffle et c’est reparti en courant. Un chemin sinueux qui redescend pour rejoindre une belle côte mais moins raide et qui mène au premier ravitaillement et barrière horaire dans le parc de la Mare Adam, parcours du cross de Chaville.
logo15
13h30 Km26 et 3h00 de course, et plus qu’ 1/4 d’heure d’avance, c’est donc bien plus difficile depuis Versailles.
J’ai épuisé un bidon de 400ml mais je ne le remplis pas, je complète celui entamé, j’aurai suffisamment car il me reste presque 1 litre au total dans les grands. Je bois un verre de coca, mange un carré de chocolat et un morceau de banane, et j’emporte quelques tucs salés dans ma pochette.

Durant cette première partie de course, j’ai remonté un certain nombre de coureurs, surtout dans les côtes et les descentes. Je ne ressens encore pas de difficultés dans les jambes à ce stade.
En tous cas nous avons vraiment de la chance car plus une goutte de pluie depuis notre départ

Un clic sur cette photo pour les voir toutes………et la suite bientôt ;)
ECO-TRAIL-JOUR-J120--Medium-.JPG

Repost 0
Publié par Sylvounette - dans Course Nature - Trail
commenter cet article
22 mars 2010 1 22 /03 /mars /2010 10:30


ECO TRAIL PARIS ILE DE FRANCE 2010. 50 Km.
Samedi 20 mars 2010.


logo15

7h00 Je me réveille, il pleut des cordes ! Eh bien ça promet pour le trail ! Mais bon, je me dis qu’en trois heures cela peut encore se calmer……
Je prends mon petit déjeuner  habituel, amélioré d’une tranche de jambon, ma dernière part de gâteau sport maison et un gâteau de semoule aux raisins/caramel, et deux pastilles de sel.

Je finis de me préparer tranquillement. J’ajoute dans mon sac la capuche amovible d’une de mes vestes pour me protéger la tête au cas où la pluie serait trop abondante.
Pour mon ravitaillement, c’est comme d’habitude : des pastilles de sucre toutes les 30’, du gâteau banane toutes les heures ainsi qu’un comprimé de sporténine. J’ai prévu aussi deux autres pastilles de sel pour la mi course, et quelques barres de céréales au cas où. Et pour l’eau j’ai rempli mes bidons pour 1,5 litres, ça me suffira largement pour atteindre la première barrière horaire avec ravitaillement. Au final poids total de mon sac 4 kg
logo15
8h30 La pluie s’est calmée mais le ciel est encore bien couvert.
Chantal, ma copine de club, passe me chercher. Nous prenons également au passage une de ses connaissances, Valérie, qui est inscrite aussi pour le 50 km, et habite en fait à deux pas de chez moi .
Nous avons donc un taxi pour nous rendre dans le parc du château de Versailles. Bon, ça fait pas très écolo la voiture, mais c’est moins fatigant, et surtout moins long pour nous, que de nous rendre sur Paris en transports en commun pour ensuite reprendre le RER et un car.
Chantal nous dépose donc devant l’entrée proche de l’INRA, merci Chantal !
Et nous continuons à pied en direction du Grand Canal.
logo15
9h20 Nous arrivons au niveau de l’Etoile Royale.
ECO TRAIL JOUR J001 (Small)
Il y a déjà pas mal de monde, certains prennent leur petit déjeuner. Valérie, qui n’a pas réussi à avaler quelque chose avant de partir, prend un café et du gâteau. Quant à moi j’ai pour habitude de ne plus rien boire ni manger en attendant le départ d’une course, à part une barre aux abricot une ½ heure avant.
Je vais déposer mon sac ,avec mes vêtements de rechange pour l’arrivée, à la consigne. Bien pratique le grand sac poubelle tout prêt étiqueté avec notre numéro de dossard qu’il suffit juste de montrer aux bénévoles du stand.
Ensuite je me rends vers les sanisettes où je vais faire la queue une bonne demi heure, tout en discutant un peu avec les participants. Seulement 2 pissotières et 2 cabines, c’était un peu juste pour les 1500 traileurs inscrits……Et puis pas facile pour nous les femmes d’aller dans la nature, pas de buissons à l’horizon dans cette partie, rien que des arbres à petits troncs bien alignés et espacés……Enfin pendant ce temps j’ai pu voir passer Dominique Chauvelier, un des favoris de ce 50 km.
logo15
10h00 Il ne pleut plus mais un léger vent souffle et je commence à me refroidir, il va être temps que je fasse mon pipi pour aller ensuite marcher pour me réchauffer.
Le village d’accueil s’est bien rempli. Tout le monde s’inquiète du temps et beaucoup ne save pas trop quel tenue adoptée……Pour moi c’est collant long fin, tee-shirt manches courtes avec ma veste sans manche vert fluo, mes manchettes et gants, mon buff autour du cou et un bandana casquette sur la tête. Et j’ai rangé ma veste gore dans le sac à dos.
Puis l’animateur annonce que la zone de départ est ouverte et que nous pouvons y aller mais une fois à l'intérieur nous ne pouvons plus ressortir.
ECO TRAIL JOUR J012 (Small)
10h15 Me voici donc dans la zone. Le briefing commence, en français et en anglais. L’animateur nous précise qu’en fait le parcours n’est que de 49 km ! Et il nous rappelle toutes les consignes de respect de la nature et de la circulation, nous ne sommes pas prioritaires pour traverser les routes et devons obéir aux bénévoles qui assurent notre passage. Le parcours est balisé avec de la rubalise rouge et blanche.
Ah oui, j'avais oublié, mais dans le sac à chaussures, il y avait un petit sac pour nos déchets, super pratique !
ECO TRAIL JOUR J213 (Small)
Un hymne a été créé pour l’Eco Trail de Paris et nous partirons à la fin de cet hymne en décomptant tous ensemble les 5 dernières secondes.
Peu de temps avant nous, ce sont deux binômes de malvoyants qui vont se lancer dans cette aventure.
En pénétrant dans la zone, j’ai croisé le copain de Fabrice de l’ARP Guyancourt, rencontré la veille au retrait des dossards, mais je n’ai pas réussi à retrouver Valérie dans toute cette foule…..

Voilà pour cette première partie, cliquez sur la photo ci-dessous, et à bientôt pour la suite……


ECO TRAIL JOUR J015 (Small)

Repost 0
Publié par Sylvounette - dans Course Nature - Trail
commenter cet article
21 mars 2010 7 21 /03 /mars /2010 16:25

fleur003-C.gifontrairement à mes habitudes, je commence par la fin en vous donnant les résultats en chiffres de ces 50 km (plutôt 49 km comme l'a annoncé l'animateur au moment du briefing) de l'Eco Trail Paris IDF.
Une première course pour moi au-delà de la distance du marathon, et en temps de course également car je ne suis jamais allée au-delà de 4h10

Le soir même de ce trail, les résultats étaient déjà disponibles sur le site TopChrono.
Et les distances annoncées par mon Polar concordent tout à fait.

logo15.jpg

Je suis très satisfaite de mon résultat car je ne pensais pas si bien faire, j'avais prévu une moyenne plutôt entre 7,5 et 8 km/h.

Mes temps de passage à chaque barrière horaire (km26 et km38), un au bout de 4h10, et un autre qui a dû se prendre tout seul

km26 km35 km38 km44 arrivée
3h00'29 4h10'48 4h31'12 5h15'13 5h48'44
8,6 km/h 7,7 km/h 9,2 km/h 8 km/h 8,7 km/h

sylvie1720-ECO-TRAIL-PARIS-2010.png


Relevé de mon Polar  
Temps Distance km Vitesse km/h FC Moy / Max
  5h48'41 48,84
  8,4
      148 / 175


logo15.jpg

ani018-R.gifésultats officiels : 5h48'44. 8,43 km/h.
665ème sur 1066 arrivants.
88ème féminine sur 206.
15ème V2F sur 46.

KM26 3h00'29. 898ème sur 1098. 8,643 km/h. 23ème V2F sur 46.
KM38 4h31'12. 684ème sur 1071. 8,407 km/h. 14ème V2F sur 46.



eco trail shirt002 (Small)

Repost 0
Publié par Sylvounette - dans Course Nature - Trail
commenter cet article
15 mars 2010 1 15 /03 /mars /2010 20:00

12 km Nature de Carrières sous Poissy, dimanche 14 mars 2010.


Première édition de cette course, qui en fait remplace celle qui existait déjà sur 15 km.
J’ai participé à cette course nature pour accompagner ma copine Nadine, ce fut donc pour moi une belle sortie en endurance.

6h15 Réveil et petit déjeuner normal puisque ce n’est pas un jour de compétition pour moi.
Je me prépare un petit pique-nique puisque Nadine avait l’intention de rester ensuite dans le coin pour se promener s’il faisait beau…..

7h20 Je me rends chez Nadine où je laisse ma voiture et nous nous rendons à Carrières sous Poissy avec la sienne. Nous avons réussi à ne pas nous perdre. Je ne connais pas bien cette région, pour moi c’est la campagne !
La rue, par laquelle nous arrivons pour nous rendre au Complexe sportif Bretagne, est déjà barrée à la circulation. Mais avec le charme de Nadine, le policier nous a ouvert la route et expliqué où nous pourrions nous garer ensuite.
Comme nous sommes bien en avance nous attendons un peu dans la voiture.
CARRIERES-POISSY003--Small-.JPG CARRIERES-POISSY001--Small-.JPG
8h30 Nous nous rendons dans le gymnase pour nous inscrire.
Nous sommes les premières pour les inscriptions sur place et les bénévoles ne sont pas encore au point…….La bénévole demande à Nadine de remplir un nouveau bulletin d’inscription….Pas cool, nous avions déjà tout préparé nos papiers à l’avance……Et puis Nadine remplissait son bulletin que la bénévole notait son numéro de dossard sur un autre bulletin……la pauvre dame était perdue là ! avec ses collègues autour qui ne savaient pas trop comment s’organiser……Mais heureusement Nadine avait l’œil et a fini par avoir son dossard numéro 168. Et du coup la bénévole s’est renseignée pour savoir s’il était nécessaire de faire remplir un nouveau bulletin à ceux qui avaient déjà rempli celui du site……La réponse étant négative, j’ai échappé à la page d ‘écriture et obtenu le dossard numéro 169.
Une autre bénévole nous a remis le tee-shirt cadeau au logo du Conseil Général des Yvelines.
Puis nous sommes retournées papoter dans la voiture.


9h15 Direction les vestiaires pour nous mettre en tenue. Comme je ne vais pas courir très vite et qu’il ne fait tout de même pas très chaud, j’ai d‘ailleurs les orteils un peu froids, je décide de garder ma veste. Une coureuse du coin, qui a découvert la course en faisant son footing matinal, s’est inscrite et s’est gentiment proposée pour nous photographier.
CARRIERES-POISSY009--Small-.JPG

9h47 Nous voici parties pour un petit échauffement. Nous découvrons que l’arrivée se fera sur le stade. Le départ a lieu dans la rue par laquelle nous sommes arrivées. Et là pas de panneau ni d’arche gonflable, juste une ligne verte tracée au sol.
CARRIERES-POISSY011--Small-.JPG

CARRIERES-POISSY010--Small-.JPG CARRIERES-POISSY013--Small-.JPG
10h00 Le départ est donné, c’est parti pour deux boucles. Nous sommes en fin de peloton avec un petit groupe. Nadine part trop vite, plus que 9,5 km/h vitesse à laquelle je pensais lui faire terminer la course,  mais elle me dit qu’elle a la patate……alors je n’insiste pas et je suis son rythme. En fait je crois qu’elle ne voulait pas être toute dernière pour commencer
Je vais donc la suivre tout en prenant des photos, parfois je la préviens que j’accélère juste pour la prendre de face.

La première moitié de la boucle est très agréable en bord de Seine et nous avons la chance que le vent ne souffle pas. Du petit groupe, certains vont se détacher, et nous resterons devant deux jeunes femmes allemandes. Nous faisons le tour de l’Etang de la Galliotte en empruntant un chemin de halage. Pendant que Nadine se bat contre le chrono, moi je me régale à regarder le paysage et prendre des photos. Nous arrivons à un autre étang, celui de la Vieille Ferme. Ensuite nous quittons la Seine pour passer devant une zone portuaire et nous arrivons dans une zone moins attrayante, la cité lacustre Saint-Louis, mais qui me fait penser  à une de mes courses en Chine dans la steppe mongole. C’est là que la patate de Nadine, après le km5, va se transformer en patate douce 
Dans cette zone désertique, elle va se motiver pour dépasser un trio de coureurs. Puis un petit moment de panique quand une moto nous dépasse…..ça sent les premiers qui vont pas tarder à nous dépasser……mais non, ouf ! nous arrivons au ravitaillement avant eux, ils vont tourner à gauche vers l’arrivée, alors que nous, nous continuons tout droit pour la deuxième boucle.

Cette deuxième moitié de parcours va être difficile pour Nadine, entre un début de point de côté et une douleur sous les pieds……mais bon, elle va tenir le coup.
Je compte qu’il y a encore 6 concurrents derrière Nadine, mais faut pas qu’elle faiblisse trop……Une seule va nous dépasser dans la longue ligne droite avant le deuxième étang. Comme je sens que ses pas sont lourds, je lui dis de penser au déroulement de pied. Nous allons arriver au km10 et elle pensait faire aussi bien qu’à Rueil mais non, c’est trop tard, 1 minute de plus…..
A partir de là je passe devant et je lui dis de s’accrocher, c’est encore possible d’atteindre les 1h20 que j’avais pronostiqué. Dans la deuxième traversée de la cité lacustre, plusieurs personnes m’encouragent mais je leur dis que c’est surtout ma copine qu’il faut encourager !
Je lui signale aussi que les allemandes ont gagné du terrain alors faut qu’elle accélère. Mais bon, elle manque de jus Nadine ! Elle est partie trop vite, dommage…..
Le parcours est un peu plus long que 12km, nous passons le marquage, dans le chemin près des jardins, en 1h21 à mon chrono, celui de Nadine lui indique 1h20……alors maintenant faut y aller, deux virages et c’est la fin. Je la laisse passer devant pour photographier son arrivée.
CARRIERES-POISSY071--Medium-.JPG
Et voilà, 1h23’10 pour Nadine qui en a «chié à la fin» (dixit Nadine) mais qui retrouve le sourire !
Résultat pas trop loin de l’objectif mais je pense que si elle n’était pas partie en résistance dure dès le départ, c’était tout à fait réalisable…..
CARRIERES-POISSY072--Medium-.JPG

Après l ‘effort, le réconfort dans le gymnase pour une bonne collation.
CARRIERES-POISSY074--Small-.JPG CARRIERES-POISSY076--Small-.JPG
Puis la douche, enfin pour moi car Nadine a fait sa «chochotte prout prout ma chère» ! Pourtant l’eau était bien chaude et ça fait du bien. Faut dire que depuis toute petite je suis une adepte de l’hôtellerie de plein air, alors ça aide !
Nous avons assisté à la remise des récompenses à travers le mur, donc seulement le son et pour la première fois sur une course, nous entendons jouer la Marseille par la fanfare !

Nous sommes retournées sur le stade pratiquer quelques étirements mais comme le vent s’était levé, nous avions froid, alors retour au gymnase pour finir
CARRIERES-POISSY083--Small-.JPG


Résultats de Nadine : 1h23’10. 199ème sur 206.
44ème féminine sur 50. 20ème V1F sur 23.


Sa courbe des temps de passage :
Nadine-Carrieres-sous-Poissy-2010.png


Relevé de mon Polar
Temps Distance km Vitesse km/h FC Moy / Max
  1h23'11 12,3
  8,9
      144 / 172


Mon résultat : 1h23’12. 200ème sur 206.
45ème féminine sur 50. 6ème V2F sur 6.



Pas de podium mais quand même nous ne sommes pas arrivées les dernières ! ! !

Ce fut une belle course bien organisée avec une météo juste comme il faut pour courir.

Nous ne sommes pas restées pique-niquer puisque le soleil n’était pas au rendez-vous et avec le vent c’était juste pour rester dehors. Dommage parce que nous nous serions bien arrêtées du côté de ce pont détruit.

Les photos du parcours de la course de Nadine en cliquant sur celle-ci
CARRIERES-POISSY079--Small-.JPG

Repost 0
Publié par Sylvounette - dans Course Nature - Trail
commenter cet article
8 décembre 2009 2 08 /12 /décembre /2009 15:10

oulée hivernale de Châtenay Malabry, dimanche 6 décembre 2009.


J’ai participé à cette course pour accompagner ma copine Nadine sur sa dernière compétition de l’année.
Ce fut donc pour moi une belle sortie longue de 15 km en endurance.


6h15 Petit déjeuner habituel avec juste en plus un gâteau riz raisins caramel.
Le temps est encore bien humide mais il fait doux.
J’ai prévu de courir en long et de prendre en plus ma veste coupe-vent sans les manches, histoire d’avoir le corps un peu plus protéger au cas où il y aurait une grosse averse.
Pour mon ravitaillement j’ai prévu juste deux pastilles de dextrose pour le km5 et km10, de l’eau comme d’habitude, et une barre abricot 1/2h avant le départ.

7h30 Nadine passe me prendre et nous partons pour Châtenay-Malabry.

Nous sommes étonnées de pouvoir nous garer facilement. Vu que le retrait des dossards commençait à 7h00, nous pensions trouver déjà du monde aux alentours.

7h45 Nous entrons dans le gymnase

Pendant que Nadine va s’inscrire, je vais consulter la liste des pré-inscrits, environ 500.
J’ai le dossard 144.
Nadine aura le numéro 542.

Tous les dossards des pré-inscrits sont étalés sur des tables avec la puce, c’est la première fois que je vois une telle préparation.

Par contre j’ai dû patienter un peu car les bénévoles n’étaient pas tout à fait prêts à prendre leur poste. Une bénévole a fini par me servir mais elle n’avait pas le listing pour vérifier mon nom avec le numéro de dossard, du coup je suis quand même aller vérifier sur la liste que je ne m’étais pas trompée de numéro, car sur le dossard il n’y avait pas de nom.

8h45 Après un petit tour dans le quartier, nous sommes allées nous abriter de la pluie dans le gymnase avant d’aller aux vestiaires pour nous préparer. Un sympathique bénévole nous avait auparavant montré les lieux, avec les douches toutes neuves.

9h00 Dépôt des sacs à la consigne, pause toilettes et direction la ligne de départ.


9h10 Petit footing d’échauffement en retournant vers le gymnase, deuxième pause toilettes pour Nadine

De retour vers le départ, nous demandons à une personne de nous photographier devant l'arrivée (dommage, nous sommes floues)


9h20 Etirements et puis attente derrière la ligne de départ. Nous trouvons bizarre que le départ ne soit pas directement vers la forêt……mais bon, nous pensons que nous ferons le tour de la place……
Objectif prévu pour Nadine 1h35/1h40.
L’organisateur annonce que le parcours ne sera pas fléché au sol avec la poudre de  ciment car ils n’ont pas eu l’autorisation, il faudra donc suivre des affichettes sur les arbres.



9h30 Le départ est donné. Piétinement et il va nous falloir 20 bonnes secondes avant de passer sous l’arche. Puis trottinement, mais nous ne faisons pas le tour de la place, nous remontons par le chemin qui mène au gymnase. Donc pas du tout le chemin que nous avions repéré mardi matin  C’est un peu mieux car plus large mais ça n’avance pas vite quand même car le terrain est boueux et glissant ! Nous sommes bonnes dernières, talonnées par les VTTistes balais de la course ! ! !
Pendant un certain temps ça donne l’impression de partir pour une randonnée pédestre !

Puis la file de coureurs va s’étirer. Avec ce début de côte, Nadine sent déjà qu’elle est haute en puls et du coup lorsque nous arrivons sur le plat après une dernière côte, elle a du mal à relancer.
La suite du parcours dans la forêt n’était pas trop difficile, quelques faux-plats montants ou descendants. Seule la nature du terrain posait quelques soucis à Nadine : les cailloux, les passages glissants ou bien boueux !
Nous avons tout de même réussi à gagner quelques places, dont un petit groupe de coureurs du club Route109, que nous avons fait en sorte de tenir à distance, afin que Nadine ne termine pas dernière

Une grande partie de la boucle en forêt se faisait sur la Route Forestière de la Grande Ceinture, route que j’ai souvent empruntée à vélo, avec une longue portion bitumée. A ce niveau Nadine m’a demandée de ralentir car elle n’arrivait plus à suivre….
Et c’est ensuite, lorsque nous avons repris les sentiers, qu’une averse de pluie est venue nous tenir compagnie, pas trop longtemps heureusement. Nous avions aussi dépasser un couple, mais il nous a de nouveau devancées  peu avant le km10 lorsque Nadine a eu un coup de mou et a un peu marché pour récupérer.
Par deux fois Nadine s’est inquiétée d’entendre des pas rapides derrière elle. Mais pas lieu de s’inquiéter, une fois c’était un coureur qui faisait son entraînement, et l’autre c’était un des coureurs Route109 qui prenait de l’avance pour photographier ses partenaires 
Tout comme moi en fait !
Pour finir cette course, la motivation de Nadine était de ne pas se faire doubler par ce groupe Route109, donc je surveillais derrière d’un œil et je la pressais ou bien la rassurais selon l’écart…..
Il nous tardait quand même d’arriver à la descente de l’Ancienne batterie.
Un dernier passage de boue qui a fait râler Nadine avant de franchir l’escalier, où elle a réussi à passer devant une concurrente.
Ensuite, j’avais prévenu Nadine, j’ai pris la poudre d’escampette pour filer vers l’arrivée afin d’être prète pour la photographier. Mais elle a bien relancé elle aussi, car elle a franchi la ligne quelques 20 secondes seulement après moi !
Bravo Nadine !

Résultat à mon chrono 1h43min01.



Nous regagnons le gymnase à l’entrée duquel des bénévoles nous retirent la puce que nous devons remettre à une autre pour avoir notre lot. Nous n’aurons pas le tee-shirt car pas arrivées assez vite, pourtant dans le bulletin c’était noté pour les 600 premiers. A la place nous avons eu un porte-cartes.

Un passage au stand collation déjà bien dépourvu, puis nous récupérons nos sacs et allons nous changer aux vestiaires. Les douches étaient froides mais j’y suis allée quand même, ça fait du bien !

Avant de repartir, nous sommes allées consulter les résultats.

ésultats officiels : 1h43min21. 591ème sur 603.
26ème V2F sur 31. 118ème féminine sur 126.

Nadine : 1h43min46. 595ème sur 603.
39ème V1F sur 39.121ème féminine sur 126.





    
Temps Distance km Vitesse km/h FC Moy / Max
  1h43'01
15
  8,7
      150 / 185





Voilà ce fut une belle Foulée hivernale, bien organisée. Le fléchage du parcours était bien visible et il y avait des bénévoles à chaque carrefour donc impossible de s’égarer, ce qui était notre crainte avec Nadine, surtout quand on se retrouve seules….

Pour voir les photos cliquez sur celle ci-dessous



Repost 0
Publié par Sylvounette - dans Course Nature - Trail
commenter cet article