Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le plaisir de courir, courir pour vivre de plaisir
  • Le plaisir de courir, courir pour vivre de plaisir
  • : Mes entraînements, compétitions et autres souvenirs.
  • Contact

 

Blog_certifie_Runnosphere_200_pixels

 

 

  colloque internet

  Un clic sur les images

Logo SDPO-mag Internet

 

trailball notice (Small)

 

Recherche

15 juillet 2011 5 15 /07 /juillet /2011 12:00

5248-FOULEESCLAMART2011

 

Une belle réussite pour cette troisième édition des Foulées estivales de Clamart dont je vous parlais dans un article précédent, bien plus d'inscriptions que l'an passé, et du soleil durant toute la course, avec au loin pendant la remise des coupes, le panache bleu blanc rouge de la patrouille de France

 

Merci à Roger et ses amis pour cette matinée sportive très conviviale

Bon, je n'ai pas participé à la course mais j'ai fait mon reportage photos. J'ai encore des progrès à faire côté photos sportives Mais je vous ai tous pris. Si vous êtes flous, c'est que vous alliez trop vite

 

Un petit quart d'heure pour me rendre au Tapis Vert avec Nadine à pied et moi à vélo (pour me déplacer plus vite ensuite pour les photos).

 

Avant la course

DSC00428 (Small) DSC00429 (Small)

DSC00430 (Small) DSC00431 (Small)

DSC00435 (Small) DSC00436 (Small)

DSC00437 (Small) DSC00438A (Small)

DSC00439 (Small)

 

Départ des 22 concurrents et premier passage de la côte

(un clic sur la photo)

DSC00443 (Small)

 

Passage en sous-bois

(un clic sur la photo)

DSC00478A (Small)

 

Arrivée

(un clic sur la photo)

DSC00557 (Small)

 

Collation et papotage en attendant les résultats.

Jeff et Roger sont à l'oeuvre, pas d'informatique ici

DSC00696--Small-.JPG

Pour l'occasion j'avais préparé de petits moelleux aux trio de raisins et cranberries, recette améliorée de mon gâteau sportif : ajouter à cette base un yaourt nature, 3 oeufs, épices à pain d'épices, et les raisins secs trio + cranberries séchés (250g ou + selon goût) réhydratés la nuit dans du thé vert nature. Cuisson 15 à 20 minutes à 180°C.

Voilà pour la recette, pour celles et ceux qui ont eu un goût de trop peu

DSC00697 (Small) DSC00698 (Small)

DSC00700 (Small) DSC00702 (Small)

DSC00703 (Small) DSC00704 (Small)

 

Et la remise des récompenses

(un clic sur la photo)

DSC00705a (Small)

 

Les résultats et autres photos sont en ligne sur le blog de La Belle Epoque.

Cliquez ici.

 

Le parcours : 3 fois la boucle

CLAMARTPLAN2010

Repost 0
Publié par Sylvounette - dans Course Nature - Trail
commenter cet article
3 juillet 2011 7 03 /07 /juillet /2011 21:51

affiche

 

Suite et fin de ma participation à ce Trail du Muguet dont c'est la 2ème édition cette année, mais ma première participation, de même pour Nadine et mes autres connaissances

En attendant le départ, un participant me reconnaît pour avoir participé au cross de la Sablière, je me suis demandée comment il avait fait puisque je n'avais pas gardé le maillot sur  moi (fait du hasard que je l'avais sur moi le matin ). Et bien, parce que j'étais montée sur le podium et que c'était lui l'animateur de cette course (je ne suis vraiment pas physionomiste ). Nous n'entendions pas grand chose du briefing, mais vu les applaudissements, j'en ai déduit que le départ des joélettes de Dunes d'Espoir et d'une autre association venait d'être donné.

DSC02289 (Small)

 

10h05 Départ simultané des participants pour le 10 km et le semi.

Comme prévu je prendrai mon allure d'endurance, mais un peu plus vite que pour le Maraisthon car je ne vais pas alterner course et marche, le profil du parcours (210m pour le 10 km et 450m pour le semi) suffira à me faire marcher dans les côtes, et les descentes surtout sur la fin et puis j'aurai aussi les pauses photos du parcours

Le parcours se fera sur deux boucles différentes, la première commune aux 2 courses et correspondant à celle du 10 km.

 

  A la sortie du stade, nous partons sur la droite pour contourner le complexe sportif et entrer dans une parcelle de forêt où je ne cours jamais, je découvre donc. Déjà une descente dans laquelle je ralentis, pour diminuer les chocs dans mon genou, et ensuite évidemment une belle côte. Nous arrivons sur la Route Royale et empruntons le chemin étroit qui longe le mur de l'enceinte de l'Observatoire de Meudon.

DSC02297 (Small)

Maintenant je me repère mieux. Nous passons devant le stade anglais par la route du Pavé de Meudon. Parcours roulant jusque là, puis nous entrons dans une parcelle encore inconnue de mes parcours habituels. Nous arrivons à un carrefour où en face arrivent les premiers. Le temps de faire cette petite boucle, je me dis que je verrai peut-être passer Nadine. Ben non, pas assez rapide, je n'ai eu le temps de voir que les vélos balais.

DSC02307 (Small)

Quelques passages humides et nous voici sur la route des Bois Blancs que nous traversons. C'est le premier ravitaillement après 30' de course. Je prends un gobelet d'eau et une de mes pastilles de sucre. Et c'est reparti vers des chemins inconnus. Une partie bien vallonnée en direction du parc forestier de la Mare Adam. Je reconnais la côte du parcours du cross de Chaville, et lorque nous entrons dans le parc, je me dis "pourvu qu'on ne fasse pas tout le parcours"

Non pas à cause de ma tendinite du TFL mais plutôt pour mes cuisses car je n'ai pas fait d'entrainement spécifique depuis un moment Mais ouf Nous ne ferons que deux côtes dans ce parc et à la sortie nous prenons la longue descente vers l'étang d'Ursine. Jusque là tout va bien, je n'ai pas encore la douleur dans le genou, juste la gène bizarre. En bas nous bifurquons sur la gauche vers un chemin qui monte légèrement avant d'attaquer une méga côte, celle de la Route Sablée

DSC02333 (Small)

Nous débouchons au rond-point de la tour hertzienne, presque 1h de course, un peu de plat pour souffler, direction le carrefour de la Mare Adam. C'est la première fois que je coupe ce carrefour dans la verdure du rond-point

DSC02339 (Small)

Vu la situation, je pense que la boucle est bientôt terminée. Nous prenons un petit chemin forestier dans lequel nous serons dépassés par des bolides qui s'excusent en disant être du semi...ben oui moi aussi Et je m'interroge Ont-ils déjà terminé leur deuxième boucle C'est pas possible ça

Nous voici de nouveau sur la route du Pavé de Meudon, passage sous la N118 puis une allée sur la gauche derrière le stade anglais qui nous mène vers le complexe Marcel Bec. C'est la fin pour ceux du 10 km qui continuent tout droit tandis que ceux du semi virent à gauche. A cet endroit j'ai la surprise d'être encouragée par Christian du CCR92, merci même si je ne suis pas à fond J'en suis à 1h02 et pas encore de douleur au genou.

DSC02348 (Small)

Deuxième ravitaillement au début de cette deuxième boucle, un gobelet d'eau et une pastille de sucre. Nous longeons le complexe et là j'entends derrière moi la voix de Carmen qui m'appelle Elle est avec 2 autres coureurs, c'est la 2ème fois qu'ils passent ici Apparemment il y a eu un problème avec la rubalise qui aurait été enlevée à un endroit et ils se sont perdus, c'est ce qu'elle m'explique le temps de me dépasser.

DSC02353 (Small)

Cette deuxième partie de course sera plus difficile, plus de petits sentiers et de côtes

Traversée de la Route Royale pour aller de nouveau longer le mur de l'Observatoire de Meudon. Nous sommes moins nombreux et je me retrouve souvent seule avec un ou deux coureurs devant ou derrière moi. Je connais mieux ce côté là de la forêt, nous sommes au-dessus des étangs, puis descente par le sentier en contrebas de l'escalier du parcours sportif. 1h20 de course et la douleur pointe le bout de son nez, c'est léger mais je la sens bien dans la descente, j'aurais mieux fait de passer par l'escalier Le coureur devant fait une petite glissade debout, il a eu chaud Du coup j'y vais encore plus doucement

DSC02362 (Small)

Nous n'irons pas jusqu'au tapis vert puisque nous bifurquons à droite, derrière le restaurant, pour faire un demi-tour de l'étang de Meudon. Je suis suivie par une coureuse en bleu. Un bénévole est là pour nous indiquer le passage par une petite butte pour traverser la route et reprendre dans la forêt. Tout d'abord un petit sentier, il faut bien regarder partout pour voir la rubalise dans les arbres. Puis une nouvelle longue côte, je ne suis pas loin de chez moi La coureuse m'a dépassée, je cours et marche dans cette côte. Et d'un coup on sort du chemin pour en prendre un autre sur la gauche, un peu humide. Nous sommes en contre-bas du parc du Tronchet. Puis je vois la coureuse qui s'arrête... elle appelle les coureurs qui étaient devant nous... ils ont manqué la balise Donc une courte côte mais raide sur la fin pour reprendre par la Route du Tronchet. Direction la passerelle. Les égarés ont bien entendu nos appels. Je vais finir avec ces trois là, tantôt devant, tantôt derrière.

DSC02390 (Small)

1h40 de course et un 3ème ravitaillement près du stade de la Fosse Renaut, un peu d'eau et une pastille de sucre, et de suite à gauche.

DSC02394 (Small)

Là débute un sentier étroit, sinueux, terre dure, plein de petites bosses, un parcours de VTT cross quoi, qui va bien augmenté la douleur de mon genou droit Et puis à la traversée d'une grande allée, une autre surprise... un supporter du CCR92 qui me propose de me photographier, merci Alexis même si je suis floue, c'est que j'allais encore trop vite malgré la douleur

DSC02407 (Small) DSC02408 (Small)

Je sais que nous longeons Vélizy et il me tarde de sortir de ce chemin. Une bonne dizaine de minute sur ce parcours cross pour arriver sur la route du Cordon de Vélizy, et entamer une descente. Et là, aïe aïe aïe mon genou la pente n'est pourtant pas raide mais je ne peux vraiment pas courir, obligée de marcher Normal j'en suis à 1h55 de course, c'est comme pour le Maraisthon et encore c'était tout plat...

Je prends le gel cadeau, histoire de le goûter

La fin va être pénible surtout dans les descentes, dans les côtes et plat ça va nettement mieux.

Le trio d'égaré va prendre de l'avance sur moi mais je reviendrai sur eux dans la prochaine longue côte qui nous emmène sur la Route du Cordon du Haut. Et là je vois un bénévole devant un descente... Non pas celle-là Et bien si, celle de l'Allée Noire, aussi rude en descente qu'en montée (l'Eco Trail de Paris passe par là). Même en la prenant en zig-zag j'avais mal au genou, quelle galère La bénévole en bas, avec son petit caniche, me voyant arrivée boîtillant, me dit qu'il y a la route plus loin si je veux arrêter. Oui oui je sais, dans cette partie là de la forêt je ne suis pas perdue

Donc traversée de la Route des Fonds de la Chapelle pour remonter par l'allée cavalière serpentant dans la forêt. Une petite portion plate pour souffler et de nouveau une descente vers l'étang d'Ursine. C'est insupportable pour mon genou alors je trottine en marche arrière et ça va mieux et plus vite  Deux coureurs du trio ont à nouveau loupé le panneau flèche jaune, le troisième les rappelle à l'ordre, ils étaient pratiquement en bas 

DSC02438 (Small)

Passage en sous bois vallonné à flan de colline, puis dernière longue côte qui va en s'élargissant. Nous arrivons sur le plateau et la route du Cordon du Haut. 2h20 de course, et maintenant que du plat, fini de souffrir avec mon genou, mais bon, je ne peux pas aller aussi vite qu'au début. Nous arrivons au rond-point de la Mare Adam par une autre allée que la première boucle, ensuite même chemin vers le stade. Je passe un coureur en l'encourageant, l'arrivée est très proche. Là y a plus grand monde à l'entrée du stade

DSC02456 (Small)

Voilà, j'en ai terminé de cette sortie longue, avec 2' de mieux qu'au semi du Maraisthon et 450m de D+

DSC02458 (Small)

Passé le tapis, je retrouve Carmen et Momo assis sur l'herbe, qui eux ont fait beaucoup plus qu'un semi à cause d'un débalisage volontaire ou involontaire

Ils ont le sourire quand même mais vu la fin du parcours je pense qu'ils devaient en avoir plein les gambettes, je ne sais plus combien de kms en plus ils ont parcouru

DSC02459 (Small)

Comme d'habitude, ma douleur disparaît rapidement. Je vais prendre une petite collation.

DSC02460 (Small) DSC02461 (Small)

Il n'y a plus grand chose mais il suffit de demander et les bénévoles nous reservent.

DSC02462 (Small) DSC02463 (Small)

Les résultats sont affichés mais vu le souci de balisage et la quantité de coureurs qui ont parcouru plus de 21,1 km, cela n'a guère de valeur. Carmen aurait dû finir 1ère féminine mais du coup elle est 4ème...mais 1ère V1F Bravo Carmen

DSC02464 (Small) DSC02465 (Small)

Je rejoins Nadine qui est passée par la tente ostéo. Elle a terminé son trail en 1h13'41, 126ème/136, 13ème V1F/14.

Bravo Nadine, même si tu n'as pas eu assez de difficultés à ton goût

La prochaine fois, fais seulement la deuxième boucle

 

Relevé de mon Polar 

Temps Distance km Vitesse km/h FC Moy / Max
  2h30'51 21,2
  8,6

  173 / 189

 

Résultats : 2h30'46. 8,4 km/h. 199ème / 208.

28ème Féminine / 32. 5ème V2F / 6.

 

Résultat pour ceux qui ont fait plus que le semi : Carmen 1h44'38, Patrice 1h50'21 et Momo du CCR92 1h59'07.

Noël 1h08'06 pour plus de 10km, a abandonné le semi quand il a compris l'erreur

Et pour Marcel (pas sur la photo) 2h05'13, je pense qu'il a fait le bon semi comme moi. Comme quoi faut pas être trop rapide sur les trails

 

Bon, à part cette boulette, le parcours était bien varié et ça m'a permis de découvrir d'autres chemins dans ma forêt. Ils me serviront pour mes futures prépa trails, mais avant il faut que je guérisse ce TFL

J'espère que la prochaine édition se passera mieux pour le balisage

Merci aux organisateurs et surtout à tous les bénévoles croisés sur le parcours pour leurs encouragements

 

Le soleil qui avait disparu pour la course, ce qui n'était pas plus mal, est de retour pour que la fête des sports de nature continue

DSC02466 (Small) DSC02467 (Small)

DSC02469 (Small) DSC02470 (Small)

DSC02471 (Small) DSC02472 (Small)


Et pour voir en photo tout le parcours du semi, un clic sur celle-ci

DSC02287 (Small)

Repost 0
Publié par Sylvounette - dans Course Nature - Trail
commenter cet article
3 juillet 2011 7 03 /07 /juillet /2011 11:30

affiche.jpg 

 

Ce trail était ma dernière compétition en mode sortie longue. J'avais prévu de l'annuler mais comme le médecin du sport m'avait demandé d'en faire une juste avant de passer l'échographie de mon genou droit, je me suis dit autant la faire avant Alors je n'ai eu aucun regret, car le jour de l'échographie, je n'ai pas pu courir plus d'un quart d'heure, ce qui m'a arrangée J'avais également couru la veille au soir pour aller au stade et entretenir le mal .

 

Samedi 25 juin, Nadine est passée me prendre vers 8h avec sa voiture et nous sommes parties pour le complexe sportif Marcel Bec, à 2km de chez moi dans la forêt de Meudon. Ce Trail du Muguet était organisée par la ville de Chaville dans le cadre du Festival des Sports de  Nature du Grand Paris Seine Ouest.

Nous voulions être sur place assez tôt afin de trouver une place pour se garer, ce qui n'est pas chsoe facile dans la forêt. Mais en arrivant, surprise , un parking a été prévu sur un des stades avec des bénévoles pour placer les voitures.

DSC02268 (Small) DSC02269 (Small)

DSC02270 (Small) DSC02271 (Small)

Il faisait beau mais bien frais avec du vent, mais pour la course le ciel se couvrira.

En chemin vers le village, nous avons croisé Carmen, venue là pour le fun mais qui devrait faire un beau classement tout de même

DSC02273 (Small)

Ce fut donc toutes les trois que nous sommes allées chercher nos dossards.

DSC02272 (Small) DSC02274 (Small)

DSC02275 (Small) DSC02276 (Small)

Nadine était inscrite pour le parcours de 10km, Carmen et moi pour le semi.

Le dossard des participants au 10km est barré d'un trait rouge.

Nous n'avions plus le choix pour la taille du tee-shirt car, en principe, il fallait se rendre à la boutique sponsor Passion Running de Boulogne pour retirer les dossards.

Nous pourrons garder la puce électronique qui est décorée du logo de ce trail.

DSC02280 (Small) DSC02281 (Small)

puce trail muguet (Small)

Un sac d'un autre sponsor nous était remis avec des pubs, un bon de réduction pour la boutique de running et un gel, que j'utiliserai sur la fin de la course.

DSC02473 (Small) DSC02282 (Small)

Tranquillement nous sommes retournées nous préparer. Il commençait à y avoir du monde étant donné que c'était la fête des sports, tous les clubs arrivaient avec leur pique-nique bien alléchant .

DSC02277 (Small) DSC02278 (Small)

 

9h35 Une fois prête, une petite pause photo.

Merci monsieur le bénévole gardien de parking

DSC02283 (Small)

Puis la pause toilettes où nous avons retrouvé Carmen.

DSC02284 (Small) DSC02285 (Small)

Et nous avons regagné l'arche de départ en trottinant. Là j'ai retrouvé plusieurs de mes collègues du CCR92, ainsi que Patrice, un ami de Nadine, tous inscrits aussi pour le semi.

Du club, il en manque un qui est parti trop vite pour être sur la photo.

DSC02288 (Small)

  Les deux courses prenaient le départ en même temps pour un parcours surprise, car il n'y avait aucun plan d'afficher, c'était voulu

Mais peut-être eut-il été préférable d'en prévoir un

 

A bientôt pour la suite...

DSC02279--Small-.JPG

Repost 0
Publié par Sylvounette - dans Course Nature - Trail
commenter cet article
4 mai 2011 3 04 /05 /mai /2011 17:20

 

bulletin--Small-.jpg

 

Depuis le temps que je voulais le faire ce trail et bien c'est chose faite

Je l'avais découvert par hasard, après avoir fait celui du Bout du Monde en juillet 2007. Pensant avoir réservé dans un camping à Saint-Pabu dans le 29, où habite ma cousine, je m'étais en fait retrouvée à celui de la plage de Saint-Pabu près d'Erquy dans le 22

Voici donc comment j'ai découvert cette magnifique côte de landes et de bruyères

(voir article)

  Alors cette année, je me suis inscrite, ma copine Véro également et c'est ensemble que nous sommes parties vendredi dernier pour les Côtes d'Armor.

 

bulletin (Small)

Nous avons pris la route avec une heure de retard à cause des bouchons matinaux habituels sur l'A86... Et oui, Véro a mis plus d'une heure pour parcourir les 26 km jusque chez moi

Heureusement ensuite la circulation fut nettement plus fluide. Nous avons fait notre pause pique-nique à Dinan au bord de la Rance, une bien jolie ville qui m'a rappelé le semi-marathon de Saint-Pol Morlaix avec l'arrivée sous le viaduc.

DSC09776--Small-.JPG

Un clic sur la photo ci-dessous

DSC09761--Small-.JPG

 

Vers 16h, nous sommes arrivées à Erquy et nous allons directement au camping de la plage de Saint-Pabu où nous avons loué un mobil-home pour le week-end.

DSC09833--Small-.JPG DSC09791--Small-.JPG

Ah ça fait du bien de s'étirer

DSC09792--Small-.JPG

Le temps de sortir nos bagages de la voiture, nous sommes reparties au village de la course sur le port d'Erquy afin de retirer nos dossards.

DSC09801--Small-.JPG

Après avoir consulté la liste des numéros de dossards, nous entrons sous la tente des retraits. Mais pas de chance, un problème logistique empèche les bénévoles de nous remettre les dossards. Nous décidons donc d'aller nous promener dans le centre ville, un petit tout au marché, quelques emplettes et nous en avons profité pour repérer la salle des fêtes où aura lieu la pasta party à laquelle nous sommes inscrites.

Cette salle est située derrière l'hôtel de ville.

DSC09809--Small-.JPG

 

Vers 18h nous pouvons enfin retirer nos dossards avec la puce, et le tee-shirt de la course.

Nous devions signer sur le listing.

DSC09812--Small-.JPG DSC09813 (Small)

En attendant l'heure de dîner, nous sommes allées faire une courte sieste sur la plage.

Il ne faisait plus très chaud à cette heure-ci

Un clic sur cette photo.

DSC09823--Small-.JPG

 

A 19h30 nous avons rejoint la salle des fêtes. Il fallait aussi signer sur la liste des inscrits avant d'aller prendre place.Là c'était mieux organisé qu'à Nantes, il fallait compléter les tables au fur et à mesure des arrivées.

DSC01437--Small-.JPG DSC01436--Small-.JPG

P1000167 (Small)

La soirée était animée par un groupe musical "The Dog Fleas". Le repas était composé d'un apéritif, taboulé et salade composée de pommes de terre oeufs et autres, puis le plat de pâtes sauce tomate (avec ou sans courgettes) et une brochette de noix de Saint-Jacques, puis fromage et dessert (tartelettes aux fruits).

Nous avons papoté avec nos voisins de table, et l'un des coureurs de la région ayant déjà couru le petit trail, nous a annoncé la présence d'un gigantesque escalier de plus de 160 marches vers le km8

Une fois notre repas terminé, nous n'avons pas trainé afin de pouvoir rentrer au camping avant la nuit noire, ni l'une ni l'autre n'étant à l'aise en conduite de nuit  

Le ciel était bien nuageux, dommage car nous aurions bien aimé assister

au coucher du soleil

bulletin (Small)

 

 

JOUR  fleur010-J.gif

 

L'avantage d'un départ de course à 14h, c'est qu'on peut faire la grasse matinée

Après une bonne nuit mais un réveil un peu frisquet car le radiateur n'avait pas chauffé nous nous sommes levées vers 9h30 pour un big petit déjeuner

P1000168 (Small)P1000169 (Small)

Puis tranquillement nous avons préparé notre tenue de course et affaires d'après course.

Le temps était bien brumeux

DSC09825--Small-.JPGDSC09828--Small-.JPG

DSC09826 (Small)DSC09827--Small-.JPG

Et vers 11h30 nous voici prêtes à partir pour Erquy. Le soleil commençait à percer

Nous avons eu un peu de mal à trouver une place pour nous garer, les parkings le long de la plage étant déjà tous complets. Nous avions encore largement le temps et sommes allées faire nos derniers achats. Et moi j'ai craqué pour des sucettes caramel au beurre salé

 

13h00 Le soleil a fini par vraiment sortir et il faisait bien chaud, avec un léger vent.

Véro allait tester son sac à eau sur ce trail qu'elle pensait finir dans les 2h, quant à moi j'avais prévu juste deux petites gourdes, avec les ravitos sur le parcours ça me suffira pour les 14 ou 15 km que je comptais faire en endurance, donc environ 1h30.

Une fois en tenue, nous avons demandé à une dame de nous prendre en photo.

Merci pour cette photo.

DSC09837--Small-.JPG

Puis nous sommes parties vers le port. Beaucoup de monde dans les rues. J'en ai profité pour distribuer mes flyers des Foulées de la Soie. Comme j'avais mis le tee-shirt de cette course, sous le chapiteau, un coureur m'a demandé à quelle édition j'avais participé, lui ayant fait celle de 2009. Nous sommes tombées sur une voiture publicitaire que je n'ai pu m'empècher de photographier pour ma copine de club (Pour toi Chantal si tu passes me lire, on a oublié de prendre le prospectus après la course mais tu as déjà le téléphone ).

DSC01439--Small-.JPG

Les concurrents du trail de 32 km pour le Cap Fréhel étaient en train de prendre place dans la navette pour Plévenon, et les marcheurs de la randonnée de 15 km autour du Cap d'Erquy venaient de prendre le départ.

DSC01440--Small-.JPG

13h30 Il était temps pour nous de commencer notre échauffement, et ce fut à ce moment là que deux connaissances de l'Adidas Running Partner m'ont interpellée. Je les ai vus ensuite sur le parcours mais pas à l'arrivée. Avec Véro nous avons couru tout le long du boulevard de la mer, un aller retour d'une vingtaine de minutes. Et j'ai terminé par quelques éducatifs au bout du port, Véro m'ayant abandonnée pour un nouveau passage aux toilettes.

DSC01444--Small-.JPG

Quelques minutes avant l'heure, nous avons rejoint la ligne de départ.

DSC01445--Small-.JPG

 

14h00 Il y avait un tel brouhaha que nous n'entendions rien de ce que disait l'animateur Mais un mouvement vers l'avant nous a fait comprendre que le départ venait d'être donné.

Alors nous nous souhaitons mutuellement bonne course et c'est parti chacune à notre rythme. Un départ un peu rapide, comme toujours, le long du boulevard de la mer puis direction le centre ville où nous sommes bien encouragés par la population. Un peu de faux plat, ce qui me permet de retrouver une allure proche marathon, qui nous mène à la première difficulté après environ 10 minutes, et ce n'est pas rien comme difficulté, d'ailleurs la rue porte bien son nom

DSC01540--Small-.JPG

Une rue avec une côte d'enfer de quoi ralentir vite fait tout le monde J'ai d'ailleurs fini en marchant, pas la peine de m'épuiser dès le départ Et arrivée en haut c'est un chemin tout caillouteux qui nous attendait.  Ensuite une longue traversée des zones pavillonnaires, assez roulantes. Un passage à travers champs, là comme tout chemin labouré par les tracteurs, le sol n'est pas top. Puis une zone forestière, un peu d'ombre qui fait du bien, et à la sortie de la forêt nous découvrons la mer avec une belle vue sur la plage du Guen De là nous voyons les randonneurs qui traversent la plage en sens inverse de nous.

DSC01448--Small-.JPG

Nous longeons cette plage d'en haut, jusque là les chemins sont assez larges et bien praticables, et la vue magnifique. Nous retrouvons le bitume le temps du 1er ravitaillement,  je bois un verre d'eau et mouille ma tête. Et après 5 minutes de course, une surprise des petits escaliers qui descendent sur la plage du Portuais et nous voilà à courir dans le sable, ça m'a rappelé les courses dans les dunes en Chine lors des Foulées de la Soie Pas facile avec la chaleur en prime Et puis, après 45' de course et environ 8km d'après mon Polar, nous voilà au pied de ce fameux escalier de plus de 160 marches Nous sommes tellement nombreux que c'est en file indienne que nous le montons marche par marche. 3' de marche pour atteindre le haut où nous attend un autre ravitaillement d'eau. Et c'est reparti sur des chemins plus étroits à travers landes et bruyères. C'est super de voir au loin s'étirer le serpentin de coureurs Et puis le coureur avec lequel nous avions discuté la veille ne nous avait pas tout dit De nouveau une longue descente de marche, mais là c'est plus fluide et j'arrive à courir et à dépasser. Et nouvelle traversée de plage, celle du Lourtuais et de nouveau un escalier. Mais là le dénivelé est moins raide, c'est plus facile et plus large pour monter à mon rythme. Ensuite nous retrouvons le paysage vallonné des bruyères. Un panneau annonce les 4 derniers kms, et quels 4 derniers Je crois que ce seront les plus difficiles du parcours à cause de la variété des terrains, et je vais commencer à avoir une petite douleur sur le côté du genou droit

Un aller retour en épingle à cheveux au Cap d'Erquy avec le dernier ravitaillement.

DSC01480--Small-.JPG

Là je consulte mon chrono, ça devrait le faire pour mon objectif.

Je reconnais bien le paysage et le chemin que j'avais emprunté en 2007, mais j'ai l'impression que des aménagements ont eu lieu depuis. Les chemins sont de nouveau plus étroits et surtout il faut bien regarder où l'on pose les pieds. Il y aura de tout sur ces 4 derniers kms, des gros cailloux, des marches de pierres, une descente signalée dangereuse par un panneau et par les bénévoles à notre passage "Passez un par un " Et puis le port est en vue mais il faut faire un long détour pour y arriver Nous passons par les lacs bleus, que je n'avais pas vu en 2007 (j'avais fait demi-tour avant, je ne me souviens pas s'il y avait un chemin pour y aller à cette époque). C'est bientôt la fin, et à la sortie de ce chemin côtier, un camion de la protection civile, sirène en marche,  est passé rapidement sur la route...sans doute un accident sur le chemin du GR.

DSC01507--Small-.JPG

Et dans ce dernier kilomètre, une courte descente très abrupte que j'ai courue rapidement à petits pas penchée en avant. Je pensais que cela en était terminé des difficultés, et bien non, encore des petites marches à descendre Jusqu'au bout on en aura eu des marches

Quelques relances avant la dernière ligne droite avec un court faux plat avant la ligne d'arrivée. Devant moi il y a tout un groupe de l'Elan de l'Odon, que j'espère dépasser en démarrant un sprint, mais là pas de bol, ils forment un mur pour passer tous ensemble sur la ligne d'arrivée. Du coup j'ai été freinée sur la fin comme une autre fille d'ailleurs.

Pas grave, je suis contente d'avoir franchi la ligne dans mon temps objectif

A mon chrono 1h30'57

Et une bonne séance d'endurance active quant aux puls

 

bulletin (Small)

 

15h32 Un bénévole retire ma puce, une autre me remet le pot de bruyère dont je ferai cadeau à Véro pour son jardin. Je vais rapidement au stand collation boire du coca et manger quelques abricots secs tout moelleux, un délice. Il y avait aussi des noix de St Jacques marinées mais ça, ça ne me disait rien

Et puis quelques gouttes de pluie se sont mises à tomber. Alors je suis sortie de l'aire d'arrivée pour regagner la voiture en footing sous une pluie d'orage Je pensais à Véro qui n'avait rien pour se protéger... Je me suis changée vite fait à l'abri du haillon de la voiture de Véro, j'ai pris mon sac à dos avec son sweat et son kway. Mais là, plus possible de repartir en courant, j'ai donc fait de la marche rapide, fallait que je me dépèche, Véro n'allait pas tarder Puis quand j'arrive au niveau du faux plat, il n'y a personne et je pense que tout le monde est déjà arrivé lorsque j'entends une petite voix m'appeler

Je me tourne et c'est Véro, elle n'en peut plus 

Je l'encourage et je cours avec elle quelques mètres.

L'animateur annonce son passage en disant qu'elle est la dernière 

Ben mince alors

Elle termine aussi dans son chrono objectif 1h59' mais des crampes plein les orteils

Du coup après avoir rendu sa puce, une infirmière s'est de suite occupée de son cas.

DSC01521 (Small)

Lorsque je la rejoins, elle me dira que non, elle n'est pas la dernière Et en effet entre temps une dizaine d'autres concurrents ont franchi la ligne d'arrivée.

Bravo Véro

 

Entre temps la pluie avait cessé mais 20' après l'arrivée de Véro, une nouvelle averse est tombée et nous nous sommes abritées sous la tente.

DSC01529--Small-.JPG

Nous sommes restées jusqu'à la remise des récompenses des classements au scratch.

La première féminine, une sénior, a terminé en 1h04.

Le premier homme, sénior aussi, a terminé en 55'35.

 

C'était un super beau trail malgré les difficultés, je l'ai trouvé plus costaud que celui du Bout du Monde. Heureusement que je n'avais pas choisi la version longue 

Je n'étais d'ailleurs pas la seule à m'en faire la réflexion

Au final les résultats officiels sont donnés pour 14 km mais d'après l'animateur c'était plus proche de 15 km. Je n'ai pas eu de problème d'orientation sur le parcours, faut dire qu'il y avait beaucoup de monde dans ma tranche horaire. Par contre un des premiers hommes s'est trompé à un endroit, ce qui a profité à celui qui a terminé 1er.

Véro aussi a eu un moment d'hésitation quelque part...

 

Avant d'aller prendre une bonne douche, nous avons profité d'une éclaircie pour prendre un bain de mer, enfin un bain de pieds L'eau était glaciale, ça saisissait

P1000173 (Small)

Mais nous avons tout de même trottiné une minute avec de l'eau jusqu'aux mollets pour les masser Après ça, une bonne sensation de bien-être 

DSC09840--Small-.JPG

 

Vers 18h, j'ai eu une pensée pour Valcox qui allait courir les 20 km de Lausanne.

Nous avons également envoyés nos impressions à notre copine Nadine avant d'aller dîner. En face de la poste d'Erquy nous avons découvert une "mailbox drive"

DSC01538--Small-.JPG

 

Après l'effort, le réconfort avec un dîner dans une crèperie

Pour Véro des crèpes sucrées au froment, quant à moi une galette sarrasin jambon fromage oeuf et une froment caramel beurre salé, hummm avec du bon cidre brut qui m'a chauffé les pommettes

DSC01541--Small-.JPG

P1000177 (Small) P1000179 (Small)

 

En tous cas nous avons vraiment eu de la chance avec la météo parce que le reste de la soirée fut très pluvieux Et ce jusqu'au lendemain matin, ce qui fait que nous sommes rentrées directement, sans détour par le Cap Fréhel comme nous l'avions prévu.

 

bulletin (Small)

 

ani018-R.gifésultats officiels : 1h31'24. 9,19 km/h. 537ème sur 904.

119ème Féminine sur 351. 24ème V2F sur 96.

 

Véro : 1'57'58. 7,12 km/h. 894 ème sur 904.

346ème Féminine sur 351. 93ème V2F sur 96.

 

Relevé de mon Polar 
Temps Distance km Vitesse km/h FC Moy / Max
  1h30'57        14,45
        9,5

    173 / 193

 

Merci Véro pour les photos

P1000182 (Small)

 

Vous pouvez m'apercevoir sur la vidéo 1ère partie

dans le blog de Mario et son petit vélo.

(passage à 11min25 et à 12min05).

 

Un clic sur la plage d'Erquy pour voir toutes les photos

DSC01542--Small-.JPG

Repost 0
Publié par Sylvounette - dans Course Nature - Trail
commenter cet article
6 décembre 2010 1 06 /12 /décembre /2010 21:44

 

FOULEE HIVERNALE DE CHATENAY MALABRY
5 décembre 2010
FOULEE HIVERNALE bulletin (Small)

Et bien cette année, elle portait bien son nom cette 21ème édition de la Foulée hivernale de Châtenay-Malabry !
Un parcours tout blanc !

L’an dernier j’avais participé à la course de 15 km en sortie longue pour accompagner ma copine Nadine. Cette année j’ai préféré celle de 5 km pour travailler ma vitesse.
Etant donné les mauvaises conditions météo des derniers jours, la veille j’ai hébergé Nadine pour la nuit au cas où il neigerait trop dans la nuit…
FOULEE HIVERNALE bulletin (Small)
6h00 Réveil et petit déjeuner. Pas de neige et apparemment pas de verglas non plus, donc nous n’aurons pas de souci pour nous rendre à Châtenay-Malabry. La température n’est pas négative, c’est déjà bien.
FOULEE HIVERNALE bulletin (Small)
7h15 Nous prenons la route. A cette heure pas de problème de circulation, nous retrouvons bien le chemin pour aller au gymnase, mais pour se garer ce n’est pas aussi facile que l’an dernier…..Quelques tours de pâtés de maison avant de trouver une place pas trop loin du gymnase.
FOULEE HIVERNALE bulletin (Small)
7h50 Nous entrons dans le gymnase bien décoré et encore assez calme. Nadine va s’inscrire tandis que je consulte la liste des pré-inscrits au 5 km. J’ai le dossard 869. Une bénévole me le remet avec une puce, tout en vérifiant ma licence.
Nous consultons le parcours. Je voulais surtout savoir pour le 5 km si nous passions aussi par l’escalier car avant il y a une partie bitumée, et je ne savais pas trop si j’allais mettre mes trails ou mes pointes. L’escalier est bien pour les deux parcours donc pas de pointes.
Nous retournons à la voiture chercher nos sacs et nous allons rester au chaud dans les vestiaires en attendant l’heure de partir nous échauffer.

Je ne sais pas trop comment me couvrir pour l’échauffement car je n’ai pas envie de revenir au gymnase déposer des affaires. Heureusement j’avais un poncho plastique J.I donc je vais le mettre par-dessus ma tenue (collant long et short du club, manchettes et tee-shirt manches longues sous le débardeur du club, un buff sur la tête (celui de la course des 4 Châteaux dont m’a fait cadeau Nadine, merci encore !)  et un autre autour du cou, sans oublier mes gants de ski .
FOULEE HIVERNALE bulletin (Small)
8h50 Nous déposons nos sacs à la consigne qui cette année est installée en haut des gradins, espace plus grand.
Avant de sortir du gymnase, nous faisons quelques étirements. Je croise une connaissance d’un autre club, Valérie qui vient de courir le marathon de La Rochelle et va faire le 15 km comme Nadine.
Nous partons donc toutes les trois pour l’échauffement dans la côte derrière le gymnase que nous prendrons au départ de la course, puis nous finissons vers la ligne de départ.
Petite pause photos avant que Nadine ne prenne place derrière la ligne.

 FOULEE-HIVERNALE-bulletin--11-.jpg FOULEE-HIVERNALE-bulletin--12-.jpg

9h30 Le départ du 15 km est donné au son d’une corne qui a du mal à fonctionner.
 J’attends le passage de Nadine que j’encourage,
FOULEE-HIVERNALE-bulletin--17-.jpg
Et je prolonge mon échauffement pour les dix minutes qu’il me reste avant le départ

du 5 km.

FOULEE HIVERNALE bulletin (Small)
9h40 Cette fois-ci la corne fonctionne bien et c’est parti  Très très vite pour les premiers qui sont déjà bien loin dans la côte quand je passe sous l’arche d’arrivée. Comme nous ne sommes pas nombreux (64), j’ai l’impression qu’il ne doit pas y avoir grand monde derrière moi. Quelques coureurs me passent dans cette première longue côte mais pas tant que ça. Je suis derrière une jeune fille bien réchauffée, elle est en débardeur bien plus décolleté que le mien, diable
J’arrive au km1 en 5’13, pas mal avec cette côte. Puis vient une belle descente bien enneigée et pleine de trous, donc je cours plutôt sur le côté. Je dépasse la jeune fille. Et ça remonte. Sur la fin elle revient à ma hauteur et me dépasse. Je ne cherche pas à accélérer parce que je sais que la suite du parcours sera bien plus roulant. Nous arrivons donc sur le plat. Nous sommes encouragés par les bénévoles présents sur le parcours, par ce temps d’hiver pas grand monde à part eux ! Dans la fin de ce long chemin forestier , je réussis à repasser devant la jeune fille.
Je passe au km2 en 5’17. Maintenant plus de côte mais pas facile d’accrocher le sol avec toute cette neige, les tapis de feuilles, et des passages tout de même bien glissant. Je passe tant que je peux sur la neige fraîche, et plutôt sur les bas côtés. Après le passage du pont, les bénévoles postés là et qui nous encouragent, sont surpris eux aussi par la tenue légère de la jeune fille qui me suit.
A présent je cours aussi vite que je le peux, c’est pratiquement tout droit mais je ne pensais pas qu’il y aurait autant de neige. Donc pas question de faire un super chrono aujourd’hui  Par contre plus de panneaux des km apèrs celui du km2, je pense que seul le 15 km était balisé. Un monsieur dit à mon passage que je suis la 2ème femme alors du coup je me motive pour que la jeune fille reste derrière moi, tout en restant prudente pour éviter une glissade. Tant qu’à ne pas faire un super chrono autant essayer d’être bien classée. Je pensais bien aussi à Nadine qui allait en baver avec toute cette neige.
Au passage de la mare Chalot, je fais attention  car c’est en virage, je ne tiens pas à déraper et faire une glissade dans la mare  Je reconnais bien cette fin du parcours du 15 km, on ne va pas tarder à arriver dans le parc avec la  longue descente serpentée. Je sens toujours la jeune fille sur mes talons mais apparemment elle n’a pas assez de force pour me dépasser.
Nous voilà enfin dans la descente, super enneigée et bien glissante, bon sang  Là je regrette de ne pas avoir de pointes  Surtout que lorsqu’on arrive sur la partie bitumée, et bien pas de bitume vue la couche de neige. Je passe sous le pont et c’est la montée de l’escalier dans lequel un coureur me dépasse, mais pas la jeune fille. Encore des bénévoles en haut de l’escalier pour nous encourager. Maintenant il faut retrouver un peu de force pour le peu de chemin qu’il reste. Je ne suis pas loin derrière le coureur lorsque je sors de la forêt pour retrouver la route qui mène sous l’arche d’arrivée. Un monsieur m’encourage en me disant que celui devant moi est fatigué et que je dois y aller pour le dépasser, ce qui relance mes gambettes, je le remonte mais pas suffisamment pour le dépasser et nous franchissons le tapis d’arrivée ensemble.
A mon chrono 25’58, pas mal vu les conditions

La jeune fille est arrivée quelques secondes après et elle est venue me féliciter. Nous avons regagné le gymnase ensemble tout en papotant.
Un bénévole défait ma puce et je dois la donner à une bénévole en échange du cadeau de la course, cette année c’est un sac à chaussure. Puis direction le stand collation d’arrivée.
Ensuite je me renseigne pour savoir quand aura lieu la cérémonie des podiums. Un responsable me dit qu’il y a d’abord une démonstration de danse et donc pas avant ¾ d’heure. Bon, ça me semble juste pour repartir en footing de récup et rejoindre Nadine sur la fin du parcours. Je récupère donc mon sac et file aux vestiaires. Mais pas de bol, les douches sont fermées.
FOULEE HIVERNALE bulletin (Small)
11h00 Les résultats du 5 km sont affichés. Je suis bien 2ème féminine et 1ère V2F.
En attendant Nadine, j’assiste à la démonstration de danses dont une exécutée par des handicapés.
 FOULEE-HIVERNALE-bulletin--23-.jpg

Nadine est arrivée juste avant que je ne monte sur le podium. Elle n’a pas fini dernière mais elle a bien souffert quand même, et elle a eu la chance de finir accompagnée d’un des VTTistes balais de la course, venu l’aider quand il l’a vue en peine. Vu les conditions elle n’a pas atteint son objectif mais le principal c’est qu’elle soit arrivée au bout et sans blessure, en 1h48’48 (488ème sur 493 et 48ème V1F sur 50). Bravo Nadine !

J’ai croisé d’autres coureurs du CCR92 qui ont fait le 15 km et ont aussi souffert sur ce parcours bien enneigé !

Les résultats ont été publiés pour une distance de 4,6km. Pourtant avec Openrunner  la distance fait bien 5 km (même un peu plus)…..et mon accéléromètre a compté 5,2 km (mais lui je ne m'y fie pas trop).Tout ça, ça change quand même pas mal la vitesse moyenne, ce qui m’intéressait plus sur cette course que le chrono ou la place…..Presque 1 km/h de différence : 10,63 km/h pour 4600m et 11,55 km/h pour 5000m.


FOULEE HIVERNALE bulletin (Small)

ani018-R.gifésultats officiels : 25’58. 22ème sur 64 participants.

2ème Féminine sur 22. 1ère V2F  sur 3.

 

Relevé de mon Polar 
Temps Distance km Vitesse km/h FC Moy / Max
  25'58 5,18
  12

  180 / 191

 


 sylvie2043FOULEE-CHATENAY-2010.png

Voilà pour cette  Foulée hivernale bien organisée avec des bénévoles tous bien souriants et sympathiques.

Cliquez sur cette photo.

FOULEE-HIVERNALE-bulletin--18-.jpg


Repost 0
Publié par Sylvounette - dans Course Nature - Trail
commenter cet article
28 septembre 2010 2 28 /09 /septembre /2010 20:15


LA VIREE DES DEUX BOIS
Course nature 17 km à Villebon sur Yvette
Dimanche 26 septembre 2010
logo15.jpg

Une belle course nature pour accompagner ma copine Nadine qui voulait se tester sur cette distance en vue de son prochain objectif, un premier semi-marathon.
Deux boucles de 8,5 km dans le bois de Gelles, en partie sur un parcours sportif, et le bois Persan, avec une partie en descente plus difficile pour Nadine sur la fin du bois de Gelles, mais à part ça circuit régulièrement vallonné sur différents types de sol, et bien balisé car nous ne nous sommes pas perdues.
logo15
6h00 Il fait encore nuit, le ciel est tout nuageux et ça caille !
Un petit déjeuner habituel et je prépare mes affaires en prévoyant un vêtement pour la pluie.
logo15
7h20 Je prends la route pour Villebon sur Yvette, direction le stade où j’ai rendez-vous avec Nadine, que je retrouverai sur la route et du coup nous finirons le trajet ensemble.
Pas de souci pour nous garer, il y a un grand parking juste avant le centre sportif, et pas grand monde encore d’arriver à cette heure matinale.
logo15
8h00 Nous nous rendons vers les tribunes du stade où les bénévoles sont installés pour les inscriptions, et devant lesquelles se feront le départ et l’arrivée des courses.
VIREE-DES-2-BOIS005--Small-.jpgNous remplissons nos bulletins, j’en garde un pour ma collection, et la bénévole nous remet nos numéros de dossards. Au stand suivant nous choisissons la taille du tee-shirt de la course.
VIREE-DES-2-BOIS006--Small-.jpgEn retournant au parking, nous faisons halte au gymnase pour voir les vestiaires et douches. Un bénévole nous a précisé qu’il ne fallait rien laisser traîner car pas de surveillance.
Mais ces vestiaires disponibles sont les bienvenus car il ne fait vraiment pas chaud pour se changer dehors.
VIREE-DES-2-BOIS011--Small-.jpg
8h30 Nous sommes prêtes. Avant de partir nous échauffer, nous croisons une CAFeuse qui constate, que contrairement à nous, elle n’a pas prévu de tenue anti-froid ! Elle va courir  comme nous le 17 km, sa première distance longue et tout va bien se passer pour elle aussi, elle finira devant nous.
logo15
8h45 Un court footing d’échauffement, sous le soleil, autour de la pelouse du stade, car Nadine ne veut pas trop en faire, de peur de ne pas avoir assez de jus ensuite pour la course.
VIREE-DES-2-BOIS012--Small-.jpgEt puis surprise, je tombe sur des camarades de club. Je les prends en photos et leur demande de me photographier avec Nadine.
VIREE DES 2 BOIS017 (Small) VIREE DES 2 BOIS018 (Small)    

9h00 Les concurrents sont appelés à rejoindre la ligne de départ. L’organisateur fait un petit briefing du parcours, puis c’est au tour du Maire de nous souhaiter bonne course.
VIREE-DES-2-BOIS020--Small-.jpg
Le départ est donné. C’est parti pour faire le tour du stade et ensuite sortir du centre sportif. Et comme il n’y a pas foule, nous sommes de suite les dernières de la course. Sachant que Nadine n’aime pas être la dernière, j’espère qu’elle ne va pas partir trop vite, histoire de dépasser quelques concurrents…..Mais cela ne risquera pas car après avoir descendu un escalier, nous arrivons devant une bonne côte dans le premier bois, celui de Gelles. Du coup, ralentissement forcé, et nous dépassons déjà une jeune femme qui participe au 8,5 km. Donc ça monte bien jusqu’à ce qu’on arrive sur les hauteurs, où là Nadine va encore passer une concurrente. Ensuite un passage bitumé, puis on longe une sorte de parc avant de plonger dans le deuxième bois, le bois Persan. A chaque bifurcation, il y a de sympathiques bénévoles pour nous orienter et nous encourager, de la rubalise sur les branches et aussi de petites pancartes pour  différencier le 8,5 km et le 17 km. Les chemins sont variés, plus ou moins large, ça monte plus ou moins, ça tourne. Nous suivons un petit groupe depuis un moment. Tout va bien pour Nadine. Nous passons un petit tunnel et après 40 minutes de course, nous arrivons au ravitaillement. Nadine boit très rapidement et repart aussitôt, ainsi elle se retrouve devant le petit groupe que nous suivions et qui prend plus de temps pour se requinquer.
Et c’est reparti par des chemins et sentiers plus ou moins en côtes, avec un premier passage légèrement boueux, et nous repassons sous un tunnel, et ensuite une longue montée vers le plateau et la partie bitumée du début. Nous croisons un de mes camarades de club qui a déjà bien entamé sa deuxième boucle. Passage devant une bénévole photographe, juste avant de repartir dans le bois de Gelles. De la descente avec encore un bel escalier à descendre, et nous traversons une route où deux bénévoles surveillent la circulation et nous indiquent le chemin. Et de nouveau la forêt, en montée cette fois-ci, et nous arrivons aux escaliers du départ. Puis direction le centre sportif, où nous devons faire le tour du stade pour boucler ce premier tour que nous avons parcouru en environ 1h10.  

 

Un petit coup d’eau au passage du ravitaillement et nous voilà reparties pour la deuxième boucle. Le parcours est légèrement différent. Au lieu de descendre les escaliers, nous bifurquons juste avant sur la gauche pour une longue montée en forêt, avec de nouveau deux escaliers à la suite. Nous retrouvons le parcours sportif toujours en montée jusqu’au passage bitumé sur le plateau. Dans le bois Persan, il y aura aussi deux passages différents, et plutôt plus costaud que sur la première boucle. Un passage sur parcours style cross VTT, un grand trou en haut duquel Nadine a marqué un temps d’arrêt « Aaahh ! ! Et qu’est-ce que je fais maintenant ! ! ! » Trop drôle ! « Et bien tu descends et remonte de suite ! ». Ensuite petit sentier étroit, sinueux, vraiment sympa comme parcours. Nous retrouvons le chemin qui mène au premier tunnel. Nous arrivons au ravitaillement après 1h50 de course. Là Nadine prend le temps cette fois-ci de boire un verre de coca. C’est seulement maintenant qu’elle commence à sentir la fatigue dans ses gambettes. Quand nous en sommes environ au km14, je lui dis de prendre son gel. Mais comme son sac à eau n’est pas très pratique, je dois lui sortir son tube de sa pochette dans le dos.
Après le passage sous le 2ème tunnel, nous aurons droit à une dernière difficulté d’après le bénévole qui nous indique le chemin à suivre. Il y a aussi une petite pancarte en direction d’une belle côte, bien plus raide que les autres, dans une partie un peu déboisée et qui finit par un petit raidillon. Heureusement que le terrain était bien sec ! Nous débouchons sur la route, partie entre les deux bois. Nous repassons devant la bénévole qui nous prend de nouveau en photo et repartons dans la forêt. Pour ce dernier passage, nous avons droit à une belle descente bien caillouteuse qui met Nadine en difficulté. Je lui ai pourtant donné mes conseils techniques, mais bon, elle a la trouille dans les pentes ! C’est dommage car elle perd pas mal de temps. Donc elle a du boulot de ce côté là !

En bas nous retrouvons le même chemin qui nous ramène au stade.

A l'entrée, nous sommes encouragées par la jeune CAFeuse.

Nadine en a plein les jambes et a du mal à pouvoir finir vite. Nous franchissons la ligne pratiquement ensemble, sous l’oeil du photographe qui nous dit de finir au sprint ! Nous pensions être les dernières de la course, mais non, il y en aura encore deux à venir.
A mon chrono j’ai 2h18min.

Bravo Nadine !
logo15
Nous remettons le code-barre à un bénévole et allons ensuite prendre une bonne collation bien méritée. J’ai bu un verre de coca, mangé une banane et du chocolat noir.
VIREE-DES-2-BOIS166--Small-.jpg
Puis nous sommes allées faire un mini footing de récup pour dérouiller les mollets de Nadine.
Nous avons attendu la remise des récompenses car nous avons fait chacune un podium de troisième dans notre catégorie et nous avons eu une médaille. Trop contentes les filles ! ! !
VIREE-DES-2-BOIS171--Small-.jpg
Ce fut une belle matinée, même pas de pluie et un timide soleil le temps des podiums.
Une bonne organisation avec des bénévoles sympathiques et souriants, et un très beau parcours varié en tout.
Je ne regrette pas du tout cette sortie pour accompagner Nadine, même si elle fut beaucoup plus longue que celle prévue par mon plan (1h00).

 

Relevé de mon Polar 
Temps Distance km Vitesse km/h FC Moy / Max
  2h18'03 17,6
  7,7

    146 / 165

 

ani018-R.gifésultats officiels : 2h18'14. 67ème sur 69 participants.

13ème féminine sur 15. 3ème V2F sur 3.

 

Nadine : 2h18'14.66ème sur 69.

12ème féminine sur 15. 6ème V1F sur 8.

  (En fait Nadine a été récompensée car les 3 premières au scratch étaient toutes des V1)

 

logo15

Pour cette course, j'avais embarqué avec moi mon GPS Evadéo pour enregistrer le parcours que voici :

parcours (Small)Et un clic sur le profil pour le retrouver sur Openrunner :

findORElevation2.php


Vous pouvez voir les résultats et les photos des photographes bénévoles de la course,

sur le blog de la Virée des 2 Bois.


Un clic sur cette photo pour voir le parcours en images.

VIREE-DES-2-BOIS003--Small-.jpg

Repost 0
Publié par Sylvounette - dans Course Nature - Trail
commenter cet article