Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le plaisir de courir, courir pour vivre de plaisir
  • Le plaisir de courir, courir pour vivre de plaisir
  • : Mes entraînements, compétitions et autres souvenirs.
  • Contact

 

Blog_certifie_Runnosphere_200_pixels

 

 

  colloque internet

  Un clic sur les images

Logo SDPO-mag Internet

 

trailball notice (Small)

 

Recherche

13 décembre 2012 4 13 /12 /décembre /2012 17:07

 

trailball--Medium-.jpg

 

Une semaine de repos forcé avec seulement 2 petits footings, lundi en récup de la Foulée de Châtenay et mercredi pour voir où en était la douleur dans mon fessier droit Pas top, donc consultation, petite déchirure myotendineuse des fessiers et arrêt pour 8 jours

Mais, comme ça allait déjà beaucoup mieux le samedi, que lors des animations barefoot/minimalisme nous courons avec pas mal de pauses, dimanche dernier je me suis tout de même rendue au stade Suzanne Lenglen pour cette animation mensuelle, organisée par Courirpiedsnuspointcom

 

25 minutes de vélo pour me chauffer un peu les muscles des jambes, sans aucune douleur dans le fessier (c'était déjà bien), je suis allée directement aux vestiaires me mettre en tenue. Il faisait bien froid mais tout à fait supportable, même dans la descente à vélo. Les gants offerts au Cross de Chaville, mis par-dessus une paire de gants de soie, m'ont bien protégé les mains. Une bonne chaleur régnait dans les vestiaires

Mon vélo garé à la piste, je suis partie en trottinant vers le point de rendez-vous où attendaient déjà Sandra et une partie des ami(e)s Facebook rencontrés lors de l'Urban Trail de Blois. Contente de les revoir, mais hélas, Véronique ne pourra pas participer avec nous pour cause de blessure à la cheville, la veille

Retour aux vestiaires, ça papote, ça papote Le temps passe, l'heure de rendez-vous était largement dépassée Capsulle et moi sommes parties devant, et en effet  Christian avait envoyé un éclaireur, Emmanuel. Il arrivait vers nous en courant pieds nus, bien content de nous voir car il n'était pas certain de trouver les vestiaires

Une fois tout le monde arrivé, mais moins par rapport à la liste des inscrits, Véronique a immortalisé le groupe. Merci pour cette photo

487089_550146651681509_1376224697_n.jpg

 

Une fois dans le parc Suzanne Lenglen, nous sommes partis pour deux tours

d'échauffement. Je les ai fait pieds nus. Punaise, ça me piquait sous les pieds Au premier tour, nous sommes passés par les petites collines, mes pieds glissaient dans la terre fraîche que je sentais passer entre mes orteils... Pas prête à faire un cross pieds nus   A la fin de ce tour, je ne sentais plus rien sous mes pieds Après le deuxième, en évitant les collines, j'avais l'impression de ne plus avoir de pieds du tout. Cette sensation de brûlure me rappelait celle que j'avais, du temps où je bossais, quand je prenais à main nue des tubes sortant de l'azote, ce qui me laissait une trace blanche au bout des doigts

Heureusement je n'ai pas eu les pieds tout blanc Ils étaient bien gelés et tout crotté 

Il était temps que je rechausse mes VFF

Christian a profité de cette pause rechaussage pour nous distribuer son nouveau guide, celui du TrailBall, sport de balle qu'il a inventé en s'inspirant de celui des Tarahumaras.

  trailball-notice--Small-.jpgtrailball-notice-2--Medium-.jpg

 

Explication et séquence filmée (petit film de Véronique en cliquant ici)

avant de nous rendre au parc de l'Ile Saint-Germain.

4 balles, 4 chronomètres et formation de 4 équipes de 2 joueurs (dont une de 3 puisque nous étions 9 participants) formées si possible d'un habitué du jeu et d'un débutant.

Christian nous a prévu une séance de trailball speed chronométré

WP_000955--Medium-.jpg WP_000954--Medium-.jpg

549529_550161451680029_1873533549_n.jpg

A l'entrée du parc, petite pause pour rappeler les consignes de sécurité, respect des lieux et des autres usagers de ce parc. Nous croiserons d'ailleurs de nombreux coureurs, certains joueront avec nous 

WP_000957--Medium-.jpg

Puis direction le départ de notre parcours de jeu, un petit kiosque sous lequel Christian nous a expliqué la première épreuve de TrailBall Speed

Seul Emmanuel continuera pieds nus, bravo

WP_000961--Medium-.jpg

Le but sera d'atteindre la tour Dubuffet le plus rapidement possible, en faisant des passes de balle avec son partenaire. Traversée d'une aire de jeux puis grimpette de la colline et passage de la balle sous le banc du haut duquel Christian filmait la partie

J'étais en VFF Bikila, et j'ai pu constater en montant la colline, qui était un peu grasse, que les semelles glissaient bien plus qu'avec les Spyridon. D'autant plus, que devant taper dans la balle, pas possible de monter d'une seule traite la colline

WP_000966--Medium-.jpgWP_000967--Medium-.jpg

Tant bien que mal, les stylos étaient un peu frigorifiés, nous avons réussi à noter nos chronos sur le petit guide remis par Christian.

 

Puis un parcours non chronométré, avec des buttes, des pavés, des escaliers, de la boue, un parcours cross quoi c'était la séance TrailBall Trial

532045_454111634651398_1794083036_n.jpg

Merci Christian pour ces photos

484288_454111701318058_359170410_n.jpg

Emmanuel m'avait choisie comme partenaire. Mais non seulement il gambadait comme si de rien n'était pieds nus, mais aussi j'ai pu constater qu'il jouait fort bien au foot Nettement plus habile que moi pour diriger la balle. J'avais le chic pour lui envoyer la balle dans les ronces ou les taillis

403390_10151229280062701_1027484309_n.jpg

Du coup, dans le passage le long de la Seine après avoir quitté le parc, d'un commun accord c'est lui qui s'est placé du côté de la Seine

J'ai dû maitriser ma force de frappe et la trajectoire, en restant le plus possible sur la gauche, personne n'avait envie de faire un plongeon dans la Seine

Un détour par le domicile de Christian où "Mme Courirpiedsnuspointcom" nous a photographiés du haut de son balcon

 

Petit passage en ville pour retrouver les bords de Seine après une descente d'escalier, celui par lequel passe l'Eco Trail de Paris. Nous avons traversé un petit jardin. Une jeune femme, qui passait en courant, a complimenté les pieds nus et encouragé à continuer

Ensuite retour dans le parc de l'Ile Saint Germain, nouveau passage par les escaliers. Il faut une certaine habileté pour lever la balle avec le pied et lui faire passer l'escalier d'un seul coup Puis comme nous arrivions sur une grande allée avec des petites collines de chaque côté, Christian nous a demandé de nous répartir sur chacune d'elles car le passage est étroit. Ici j'ai continué avec Astrid, Emmanuel étant reparti à son hôtel pour libérer sa chambre. Pas facile ce passage qui commençait par une côte, le chemin était tout tracé comme une rigole mais la balle en sortait facilement. Pas évident de l'empécher de rouler en bas de la colline, ça glissait bien sur les feuilles

14686_454111804651381_1651154001_n.jpg

 

Et pour finir, deuxième épreuve de TrailBall Speed mais sans chronométrage.

La tour Dubuffet face à nous, nous devions traverser la pelouse et la rejoindre par le chemin qui nous plaisait

WP_000972--Medium-.jpg WP_000971--Medium-.jpg

Le petit film de Frédéric en cliquant ici.

WP_000973--Medium-.jpg

 

C'était bien venté au pied de la tour, alors après un bon moment à discuter de la future activité TrailBall de Christian, nous sommes repartis d'un bon train vers le parc Suzanne Lenglen. Véronique nous attendait aux vestiaires pour une petite collation.

Merci Véronique

WP_000974--Medium-.jpg

 

Nous nous sommes amusés comme de grands enfants Une bonne séance de fractionnés courts et de proprioception qui de plus nous fait oublier tous nos petits bobos

Cette sortie n'a pas fait empirer le reste de douleur dans mon fessier droit. Il faut dire qu'avec les nombreuses pauses, on a le temps de récupérer.

Une belle matinée sportive donc, et une sympathique rencontre de passionnés de course à pied. Merci à Christian de nous permettre de se retrouver ainsi

A bientôt pour la prochaine 

 

Le parcours. Merci Sandra pour la trace Garmin

parcours.JPG

 

Séance barefoot/minimalisme/trailball

58' puls 146/183 et 9,2 km.

 

Aller retour à vélo

1h05 et 15,7 km.

 

Toutes mes photos et certaines de mes amis FB en cliquant ici.

Merci à tous pour vos photos et vidéos

Le récit de Capsulle ici.

 

Un clic sur cette photo pour voir mon essai vidéo avec mes pieds nus

ma-video.JPG 

 

 

 

Repost 0
7 décembre 2012 5 07 /12 /décembre /2012 06:00

 

bulletin.jpg

 

6h00 Un petit coup oeil à la fenêtre pour voir le temps qu'il fait. Pas de pluie mais apparemment il fait très froid, les pare-brises des voitures sont bien givrés

Petit déjeuner, la douche et derniers préparatifs du sac de sport.

Seul hic au réveil, c'est que mon point dans la fesse droite n'a pas disparu, il est même plus sensible, pas top pour cette compétition que j'ai prévu de faire avec mes VFF Spyridon.

Enfin on verra bien

  WP_000897--Small-.jpg

7h45 En route co-voiturage avec ma copine Nadine. Petite frayeur au carrefour du cimetière de la Plaine La chaussée est bien glissante, et malgré la prudence de Nadine, la voiture glisse au moment de tourner, c'est moins une de se prendre le remblai en face   Toute cette portion de route du Plessis jusqu'au rond-point de Châtenay-Malabry est blanche de givre. Heureusement peu de circulation à cette matinale, nous arrivons indemne sur place. Deux tours de pâtés de maison et nous trouvons une place pas loin du gymnase Thomas Masaryk.

WP_000897--Small-.jpg

8h15 Le gymnase est encore bien vide. Nadine se dirige vers les inscriptions sur place. Je consulte les listings des pré-inscrits pour connaitre mon numéro de dossard. Je constate que mon nom est mal orthographié Va falloir que je le signale à topchrono. Je récupère mon dossard, et la puce,  numéro 741 barré d'un double trait vert (signe distinctif pour le 8km) auprès des bénévoles sur présentation de ma licence. C'est vite fait

1€ du prix de la course est reversé au Téléthon.

WP_000827--Small-.jpg

dossard--Small-.jpg

 

Un panneau présente le nouveau parcours avec quelques photos. Il y a encore un escalier mais il n'est pas situé au même endroit. Je ne le connais pas, mais il est en début de parcours, contrairement à l'ancien. Il se trouve au niveau du passage pour passer au-dessus de l'A86. La seule difficulté pour ce 8 km et plus, ce sera la cuvette à l'aller et au retour, descente et côte enchainée, située juste au niveau du km1, après un départ en côte.

Sinon parcours plat avec léger faux-plat entre km4 et km6.

parcours.JPG

Juste avant de partir aux vestiaires, un coureur se présente à moi. Il s'appelle Olivier, c'est un traileur (inscrit sur le 15km) qui fait parti de GoodPeopleRun et m'a reconnue (pourtant je ne me connecte pas souvent sur ce site). Il est bien physionomiste ou alors c'est grâce à mes VFF Spyridon aux pieds

Je rencontre d'autres coureurs de mon club CCR92. Nous sommes une dizaine d'inscrits et seulement 2 sur le 8 km.

WP_000897--Small-.jpg

8h30 Pas grand monde non plus dans les vestiaires. J'y retrouve des copines du club du Plessis, Lyne et Valérie, toutes deux inscrites sur le 15 km.

WP_000835--Small-.jpg

Je vais courir en long, collant léger et tee-shirt active Craft manches longues sous mon débardeur du club, gants et buff orange en bandeau assorti à mes Spyridon Ma veste du club le temps de l'échauffement, que je roulerai ensuite pour la glisser dans le porte-bidon de ma ceinture (je prends juste deux mini gourdes d'eau pour la course).

Une fois en tenue, le plus dur c'est de faire tenir dans le sac à dos les vestes polaires, ça prend plus de place que la tenue de course

WP_000834--Small-.jpg

 

8h50 Nous allons déposer nos sacs à la consigne qui est située dans les gradins. Les bénévoles notent notre numéro de dossard sur une étiquette, et hop ! embarqué le sac. Maintenant il y a affluence dans l'enceinte du gymnase. Du haut de notre perchoir, Nadine tente de trouver parmi la foule certaines de ces connaissances (pas certaine qu'elles soient là d'ailleurs). Par contre, elle aperçoit Marc de PCAP, plus facilement repérable par sa grande taille et avec la tenue rouge de PCAP. A grands gestes et appels, elle attire son attention et il nous rejoint dans la tribune. Il est venu pour sa sortie longue dominicale, et sachant que je participais à cette foulée, il essayait de me trouver parmi la foule

WP_000838--Small-.jpg

 

9h00 Trop tôt pour Nadine pour s'échauffer, alors je la laisse en compagnie de Marc et part m'échauffer sur le parcours. C'est avec Lyne que je vais faire quelques kilomètres. Mon GPS a du mal à capter et en plus la pile est faible et ne tiendra pas le temps de l'échauffement, tant pis Le départ des courses se fait sur une place un peu plus bas que le gymnase, par contre l'arrivée sera en descente juste avant l'entrée du gymnase côté forêt. Le soleil commence à faire son apparition

Mes sensations dans les jambes et les pieds en VFF sont bonnes, dommage qu'il y ait ce point dans ma fesse droite

WP_000839--Small-.jpg

Sur la fin de mon échauffement, vers la ligne de départ, je croise Marc.

Une petite photo pour son challenge MBO PCAP

WP_000844--Small-.jpg

 

Puis un trio de mon club, juste 2 ou 3 minutes avant le départ,

la future championne bien encadrée

WP_000848--Small-.jpg

 

9h30 Départ du 15 km. Ils sont très nombreux, plus de 600 participants, ça risque de coincer dans le premier kilomètre en sous bois Le temps que le départ soit donné, j'essaie tant bien que mal de déclencher le mode vidéo de mon téléphone, mais impossible de retrouver comment j'avais fait la dernière fois Du coup je repasse en mode photo qui ne seront pas terribles Mais grâce à ma copine geek Nadine, qui a trouvé comment faire,  je saurai m'en servir la prochaine fois C'était vraiment tout bête

WP_000850--Small-.jpg

 

9h40 Echauffement de 34' et environ 3,5 km, je vais me placer derrière l'arche de départ où je retrouve Nadine. Elle papote avec une jeune fille qui participe à sa première compétition. Elle est un peu inquiète pour le départ, alors Nadine lui a conseillé de me suivre. Là nous sommes bien moins nombreux que pour le 15 km, à peine 200 concurrents

WP_000865b--Small-.jpg

WP_000864--Small-.jpg WP_000865a--Small-.jpg

 

La course est ouverte aux personnes handicapés debout. Un mal-voyant et ses accompagnateurs partent quelques minutes avant sous nos applaudissements.

Et c'est ensuite à notre tour de nous élancer sur ce nouveau parcours

Début du parcours en montée et chemin pas très large, pas facile de dépasser mais vaut mieux que je patiente pour ne pas monter trop vite en puls. Le terrain n'est pas trop hard pour mes VFF, tapis de feuilles. Puis vient la descente, assez pentue que je prends par les côtés, moins de cailloux, à petites foulées rapides. Mais pas top l'espèce de ralentisseur, sans doute canalisation pour écoulement des eaux, qui m'oblige à ralentir pour bien lever le pied. Arrivée en bas, de suite ça remonte. Ensuite un long passage plat avant de bifurquer à gauche, chemin forestier qui mène à l'escalier. Passage de l'A86. Vers le km2, je dépasse le mal-voyant et je l'encourage. On peut voir passer les coureurs précédents à la bifurcation. Toujours pas de difficulté avec mes VFF. Je suis suivie par un binome de l'USMetro. L'un explique à l'autre comment s'y prendre pour dépasser, en accélérant progressivement. Ce qu'ils arriveront à faire dans la ligne droite après le km3. Je les suis à distance. Au carrefour commun, j'entends Nadine et lui réponds par un signe de la main, avant de tourner vers la route de la Grande Ceinture. Là je connais bien ce passage, par lequel je suis souvent passée à vélo mais que je ne prends plus, tellement il est tape-cul Donc plus difficile avec les VFF cette longue allée cavalière, car beaucoup de grosses pierres et des racines, que l'on peine à voir à cause du tapis de feuilles. Ma vitesse baisse, et je perds les coureurs USMetro. Derrière moi j'entends venir un coureur à la foulée hyper lourde et au souffle fort, qui demande à une bénévole le kilométrage... Vu que mon GPS est HS, je n'en sais trop rien mais d'après mon chrono, nous en sommes environ à moitié du parcours. Un peu de faux-plat dans lequel ce coureur lourd au jogging rouge me dépasse et nous voici au point de ravitaillement. Je ne m'arrête pas. Je dépasse de nombreux coureurs, certains sont sans doute sur le 15km. Le terrain est meilleur et je peux donc relancer. Je reviens sur le coureur en rouge. Devant moi, sur la route de l'Abbaye, un groupe de trois féminines que je remonte petit à petit mais 2 d'entre elles bifurquent vers le parcours 15 km. Il y a deux bénévoles postées à cet endroit pour nous indiquer la direction à prendre, mais on voit bien les panneaux sur les barrières, de loin sans mes lunettes c'était bien lisible. Donc je prends à gauche. C'est bientôt la fin, mes jambes et pieds vont bien, malgré cette gène dans mon fessier qui se fait plus sentir Le coureur au pas lourd n'est pas loin derrière. Personne devant à qui m'accrocher. Juste avant de repasser sur le pont de l'A86, un peu de bitume encore gelé, ça glisse On ne descend pas l'escalier, on continue vers un sentier. Et là, un VTTiste tête de course du 15 km annonce le passage du premier. Je regarde ma montre, j'en suis à 40' de course ! Zut alors ! Moi qui espérais arriver avant, c'est foutu Je l'encourage quand il me dépasse un peu avant la cuvette. Ensuite dans la côte, c'est le coureur au pas lourd qui me repasse. En haut de cette côte, des encouragements, ça remotive un peu surtout que maintenant ça va descendre. Mais je n'arriverai pas à repasser ce coureur. Malgré sa lourde foulée, il a de grandes jambes, et en VFF dans les descentes je ne suis pas encore aussi rapide qu'avec des chaussures amorties. L'animateur annonce l'arrivée des concurents.

Je passe sur le tapis en 44'16 à mon chrono

WP_000897--Small-.jpg

Je rentre dans le gymnase pour remettre ma puce. Le bénévole est surpris en voyant mes chaussures Il me redonne la puce que je dois remettre à d'autres bénévoles en échange d' un tee-shirt technique noir manches courtes, avec juste le logo de la ville sur une des manches. Une bénévole, à mon numéro de dossard, me dit d'aller voir le responsable des litiges Bizarre puisque c'est le club qui m'a inscrite Je vais voir ce monsieur, qui finalement ne me trouve pas dans sa liste... La bénévole a dû se tromper de numéro, à force de voir défiler des numéros, je pense qu'on a vite faite de se mélanger les chiffres

Un petit passage vers la collation d'arrivée, je n'ai pas très faim et prends juste un verre d'eau avec une tranche de pain d'épice et un carré de chocolat.

WP_000866--Small-.jpg

Puis je tombe sur Alice, une sénior avec laquelle j'avais couru cette Foulée dans la neige en 2010. Nous papotons tout en allant récupérer notre sac à dos. Ensuite impossible de me faufiler pour sortir du gymnase pour voir l'arrivée de Nadine et autres connaissances.

Entre temps les résultats du 8 km sont affichés et je constate que je suis 1ère V2F C'est super, en plus chaussée comme pieds nus, je n'y croyais pas Je suis donc obligée de rester pour le podium, les premiers de chaque catégorie sur le 8 km sont récompensés. La jeune Alice m'a fait bien rire quand je lui ai annoncé ma catégorie, elle n'y croyait pas, et m'a demandé mon âge Et oui, elle pouvait être ma fille Je me souviendrai toujours de son regard étonné

 

Nadine arrivée, satisfaite de sa course et requinquée, nous allons nous changer aux vestiaires. Pas de chance pour celles qui auraient voulu se doucher sur place, les douches sont fermées...

Comme les autres années, il y a un spectacle dansant avant la remise des récompenses.

WP_000826--Small-.jpg

 

Merci à Marc pour ces deux photos

V 1D00

V__732F.jpg

 

Résultat officiel : 44'18. 49ème sur 162.

7ème féminine sur 63 et 1ère V2F sur 12.

 

Résultats de tout le club CCR92 sur les 2 courses.

Bravo à tous

5 podiums

 

8 km

resultat-ccr92-8km.JPG

 

15 km

resultat-ccr92-15km.JPG

 

Egalement bravo à Lyne (1h19), Patricia (1h22), Valérie (1h20) et Marc (1h20)

Ce fut un plaisir de tous vous croiser à cette nouvelle  Foulée de Châtenay

 

Tous les résultats sur Topchrono.

 

WP_000897--Small-.jpg

Merci à l'organisation pour ces nouveaux parcours et aux bénévoles pour leur accueil et leurs encouragements le long du parcours

WP_000897--Small-.jpg

 

Dommage que la distance réelle du parcours ne soit pas prise en compte, ça change un peu beaucoup la moyenne kilométrique, surtout que je me testais ce jour avec les VFF Spyridon.

Pour 8,6 km annoncés, cela donne 11,6 km/h au lieu de 10,8

En tout cas, pour ce type de course nature, les VFF Spyridon sont parfaites. Si je n'avais pas eu cette gène dans la fesse droite, j'aurais sans doute pu faire mieux.

Pas de courbatures le lendemain, ni les pieds plus tendus qu'après mes sorties footing avec ces chaussures comme pieds nus.

Mais, cet effort a eu pour résultat d'empirer ma petite blessure, du coup repos forcé pendant une semaine pour petite déchirure myo-tendineuse des fessiers droits

Pfff ! maintenant que j'étais opérationnelle niveau pieds et mollets, plus de courbature, faut que ça monte plus haut Je pense donc que cette nouvelle blessure (ressentie dans la semaine qui a suivi le cross de Chaville) est le résultat de mon travail "vitesse/foulée minimaliste" avec les chaussures Brooks Pureflow et Pureconnect. Je ne suis pas experte, mais comme c'est la seule chose qui ait changé par rapport à l'an dernier, je ne vois que ça (mes vitesses de travail VMA étant les mêmes). Mais bizarrement c'est toujours la jambe droite qui est visée  Plus faible d'après mon médecin, et mes fibres musculaires vieillissantes qui supportent moins bien les efforts violents Enfin, ce n'est pas trop grave et une semaine de repos devrait suffire pour la cicatrisation.

 

Nombreux ont été les coureurs à me questionner sur ces chaussures à cinq doigts, qui commencent à être connues. La question qui revient le plus souvent  "Vous n'avez pas mal en courant sur les cailloux ? " Le coureur au pas lourd est venu me voir après la course, il voulait en savoir plus sur l'avantage de ces chaussures, le prix, où les acheter... Je l'ai renseigné mais lui ai dit qu'on ne court pas comme je l'ai fait aujourd'hui du jour au lendemain Il a été surpris quand je lui ai dit avoir eu mal aux mollets pendant plus de 6 mois, et que seulement au bout d'un an je me sentais bien 

 

Enfin, je suis contente de ma performance sur cette course en VFF Spyridon, même si c'était la course de trop qui finalement est peut-être un mal pour un bien, car qui sait combien de temps j'aurais trainé cette petite douleur jusqu'au pire

 

Un clic sur ma coupe pour voir toutes mes photos

WP_000890--Medium-.jpg

Repost 0
14 novembre 2012 3 14 /11 /novembre /2012 17:50

 

WP_000619--Small-.jpg

 

Lundi midi, suite à l'animation barefoot/trailball du dimanche, ça me tirait encore au niveau de l'insertion de mes tendons d'Achille, surtout le pied gauche, donc j'ai fait ma séance en BrooksPureflow. Finalement j'ai réussi à courir sans trop de douleur, sans doute les effets bénéfiques des multiples massages dimanche soir. Et ensuite à froid, je ne sentais pratiquement plus rien, cette sortie n'a pas augmenté le mal, ce n'était donc pas

trop grave


Séance sur le Sentier aux Loups 
Temps Distance km Vitesse km/h FC Moy / Max
  46' 8,37
  10,9

  148 / 164

 

Mardi après-midi, j'ai donc chaussé les VFF Bikila LS au lieu des Spyridon, afin de les tester sur terrain humide pour répondre à la question de Maya dans son commentaire sur l'article précédent. J'avais encore la même séance, c'était donc l'occasion de comparer à nouveau sur le même parcours. Déjà au départ, j'étais à l'écoute de mes tendons d'Achille, des fois que la douleur ne revienne subitement. Mais non, c'est donc rassurée que j'ai poursuivi ma sortie tout en surveillant ma vitesse et me concentrant sur ce qui se passait sous mes pieds.

 

Et bien, y a pas photo, les Spyridon sont nettement mieux

Avec les Bikila je sentais beaucoup plus les cailloux, mais ça je le savais déjà. Sur les passages légèrement boueux (le pied ne s'enfonçant pas) l'accroche était moins bonne, je sentais partir mon pied en fin de poussée. Par contre pas de différence sur les tapis de feuilles humides, je n'ai pas dérapé, mais le parcours était plat. Et courir vite avec les Bikila sur terrain caillouteux est au final bien plus fatiguant pour le dessous de mes pieds qu'avec les Spyridon. J'ai eu du mal à démarrer pour mes 5 minutes vite alors que j'arrivais sur la route bitumée. Et pour finir les 300 derniers mètres sur le chemin tout caillouteux, je n'étais pas aussi à l'aise, d'ailleurs je n'ai pas dépassé les 13 km/h de moyenne cette fois-ci (5'26 à 12,9km/h) Donc je garde mes Bikila pour le bitume (la vie de tous les jours et les animations barefoot/trailball) et les Spyridon pour la forêt.

Mes tendons ne se sont pas plus manifestés après.

Par contre, j'ai abusé des massages manuels et avec les balles de tennis toute la soirée après cette sortie Mes pieds en avaient bien plus besoin qu'après les autres séances

Il n'y a pas beaucoup de millimètres de différences dans l'épaisseur des semelles entre les deux modèles, mais le peu qu'il y ait en plus avec les espèces de crampons sur les Spyridon joue quand même  Maintenant pour des petits footings de récup à pas plus de 9 km/h, les Bikila font bien l'affaire dans la forêt, ce que j'ai fait durant presqu'un an avec ma première paire noire, dont la semelle est bien usée maintenant 

 

Il me reste à tester les Spyridon en terrain vallonné, humide et bien boueux, ce que je pense faire lors du Cross de Chaville le 25 novembre.

Maintenant je ne suis pas encore prête à faire de vrais trails avec ce genre de chaussures, mais pour les courses natures et cross de la région, je pense que c'est tout à fait faisable. J'ai bien réussi à terminer le Trail du Muguet avec

 

Séance avec VFF Bikila 
Temps Distance km Vitesse km/h FC Moy / Max
  1h07 11,8
  10,6

  149 / 183

 

WP_000620--Small-.jpg 

 

 

WP_000626--Small-.jpg

 

Et ce mercredi midi, une sortie vélo pour récupérer dans la brume du Bois de Verrières.

Il faisait très froid et humide. Je me suis poussée à pédaler les deux boucles habituelles. Il est rare que j'aille dans ce bois à cette heure-ci. J'ai croisé de nombreux coureurs, dont un groupe qui tournait en sens inverse du mien, ce qui fait que je les ai vus par trois fois à des endroits différents. Je suis rentrée pieds et mains gelés La prochaine fois je mets mes gants de ski, et pour les pieds, je crois qu'il va falloir que j'investisse dans des surchaussures si je veux pédaler encore cet hiver par beau temps.

En tout cas, si aujourd'hui c'était l'été indien dans le sud, ici au nord de la Loire c'était bien l'automne presque l'hiver

 

Sortie VTC 
Temps Distance km Vitesse km/h FC Moy / Max
  1h24 23.3
  16,6 / 27  

  114 / 139 

 

WP_000628--Small-.jpg WP_000629--Small-.jpg

 

WP_000631--Small-.jpg

Repost 0
12 novembre 2012 1 12 /11 /novembre /2012 19:14

 

WP_000607--Small-.jpg

 

Dimanche matin, descente à vélo au stade Suzanne Lenglen pour l'animation mensuelle barefoot/minimalisme de Courirpiedsnuspointcom. Il ne faisait pas très chaud, j'avais hâte d'en finir avec les descente pour me réchauffer un peu en pédalant les derniers kilomètres.

Encore personne au point de rendez-vous, devant le palais des sports d'Issy les Moulineaux, je suis donc allée directement aux vestiaires pour déposer mes affaires dans un casier. Quelle chaleur dans les locaux

Là, j'ai fait la connaissance de Marie-Pierre qui venait d'arriver. En fait nous nous étions déjà croisées au trail QBRC à Viroflay en 2011. Elle était là, en train de se préparer avec une autre participante, adepte du pieds nus depuis longtemps, et qui était venue à une des animations cet été, mais j'ai oublié son prénom...

Ensemble, nous avons rejoint le point de rendez-vous. Nous étions une dizaine de minutes en avance, mais rapidement nous avons été rejointes par Ali, présent à la séance spéciale pour France Ô. Puis Christine et le coach Christian l'ont suivi de près. Nous avons papoté chaussures minimalistes et déroulement de la séance pour attendre les retardaires possibles. Ne voyant personne venir, Christian a donné le feu vert pour aller dans le parc Suzanne Lenglen. J'ai cadenassé mon vélo au grillage de la piste. Pas de tour pieds nus sur le tartan à cause du froid, nous sommes partis directement pour deux tours du parc, magnifique avec tous ses arbres aux couleurs d'automnes, en passant par les flaques d'eau et les collines. Entre les deux circuits, passage par la piste, si jamais s'y trouvaient des retardataires, ce qui fut le cas pour Astrid qui est arrivée juste comme nous en sortions (elle était à notre recherche ).

Parcours dans le parc Lenglen 21'30 et 3,3 km à 9 km/h.

J'ai filmé le premier tour avec mon téléphone mobile et j'ai essayé de mettre la vidéo sur Youtube mais sans succès Je ne suis pas douée pour ça, du coup j'ai fait des captures d'écran pour obtenir quelques photos, pas terribles mais bon... Je tenterai un autre essai de chargement sur Youtube et l'ajouterai plus tard, si ça marche

barefoot-03.JPG

 Après ce petit échauffement, pieds nus ou en chaussettes ou en minimalistes, notre petit groupe de 8 coureurs a pris la direction du parc André Citroën où Christian avait décidé que se déroulerait notre partie de trailball.

Tout en préparant sa caméra, Christian nous a parlé du forum des barefootrunners, avec la section française qu'il a ouverte, et auquel nous pouvons nous inscrire pour suivre l'actualité et échanger avec d'autres coureurs pieds nus ou minimalistes (tout le monde ne fait pas partie des réseaux sociaux).

Le lien de ce forum en cliquant ici.

WP_000610--Small-.jpg

Cette petite discussion terminée, il est temps de passer à notre partie de trailball. Nous commencions à nous refroidir. Et Christian nous a sorti de son sac à dos des nouvelles balles, et de belles tailles

WP_000612--Small-.jpg WP_000613--Small-.jpg

Ce sont des balles utilisées pour le Sepak Takraw, sport d'Asie du sud est. Ben voilà un sport que je ne connaissais pas et que je découvre grâce au barefootrunner Christian

Les modèles qu'il a apportés sont en matières synthétiques, et non pas tressés en rotin comme la balle qu'il avait montrée sur Facebook

Bien plus jolie aussi

175932_462161077160159_942483041_o--Small-.jpg

 

Après traçage au sol de la ligne de départ,

WP_000614--Small-.jpg

formation de deux équipes mixtes, un homme dans chaque équipe, et Christian nous a suivi pieds nus en filmant et nous indiquant le parcours à suivre.

En fait nous étions tous en chaussures minimalistes, à part Ali qui était en chaussettes.

WP_000615--Small-.jpg WP_000616--Small-.jpg

Ce fut une partie bien active et pleine d'embûches, descentes, montées, bassins à éviter, et pas mal de relances à droite ou à gauche, et tout ça sous le regard de promeneurs pas si affolés, certains même shootant dans la balle Ali a fait une belle glissade, sans gravité heureusement, et le coureur de mon équipe une petite baignade pour récupérer la balle, pas facile à sortir de l'eau, même dans peu de profondeur

 

Par rapport aux petites balles des autres séances, celles-ci étaient plus faciles à attaquer du pied et à diriger, nous avions donc un bon rythme de course. La preuve, ma FC a atteint 179 puls Nous avons d'ailleurs dû attendre Christian avant de terminer le parcours. Une courte pause et c'était reparti à bonne allure, car il ne faut pas oublier que le but de chaque équipe est aussi d'arriver la première sur la ligne de départ Et malgré le retard qu'avait pu prendre l'une ou l'autre des équipes, le temps de récupérer une balle tombée à l'eau ou ailleurs, il y a eu peu d'écart à l'arrivée.

Une partie trailball d'environ 25' et 3 km qui nous a bien réchauffé, nous avons tous pris bien du plaisir, merci Christian pour cette animation

Je n'ai pas pris de photos ni filmé étant donné le rythme soutenu de cette partie. Il faudra aller voir sur le site de Christian en cliquant ici.

Ci-dessous quelques une de ses photos récupérées sur Facebook.

599140_462814823761451_1922563454_n.jpg 417004_462814857094781_1860191241_n.jpg

604110_462814913761442_57813808_n.jpg 395042_462814993761434_1196388085_n.jpg

148150_462814933761440_99105147_n.jpg 406850_462814967094770_742466286_n.jpg

525597_462815020428098_750397666_n.jpg

Une dizaine de minutes pour retourner au stade Suzanne Lenglen, ce qui nous a fait une séance barefoot/trailball d'environ 1h08 et 9 km.

  Nous nous sommes quittés en nous donnant rendez-vous à la prochaine session qui aura lieu le 9 décembre 2012, avec la présence de participants provinciaux.

 

Aller et retour à vélo 1h et 14,8 km, mes cuisses ont encore bien travaillé pour le retour en côte, ce qui m'a valu de sentir à nouveau cette petite douleur sur la rotule droite (sur le haut et à droite) que j'avais eu il y a une quinzaine de jours lors d'une sortie récup (sans côte). Lors de cette sortie, j'avais oublié mon bidon d'eau et j'ai pensé que de n'avoir pas bu en était la cause... Mais là, j'ai bu régulièrement, donc bizarre... Un nouveau bobo, sans doute un tendon qui passe à ce niveau sur la rotule Ce n'était pas douloureux tant que je ne pliais pas le genou et cela n'a pas duré. A cette heure, je ne ressens pratiquement plus rien mais j'en conclus que maintenant, à vélo, il va falloir que je me méfie des côtes et que j'évite d'en faire un certain temps.

 

Un clic sur cette photo pour voir mes captures d'écran du footing dans le parc Lenglen.

WP_000617--Small-.jpg

Repost 0
8 novembre 2012 4 08 /11 /novembre /2012 17:28

 

WP_000605-VFF-SPYRIDON.jpg

 

Cette semaine, j'ai demandé au coach de souffler un peu Deux mois à travailler la VMA et l'endurance active, je commençais à saturer   J'avais l'impression d'être en prépa marathon alors que je n'en ai pas couru depuis 1 an et demi  J'ai perdu le ryhtme...

Ce doit être l'âge aussi qui veut ça 

Donc cette semaine est allégée. Alors pourquoi pas en faire une en chaussures minimalistes, les séances sont toutes identiques, ainsi je pourrai comparer les résultats, et surtout savoir si après plus d'un an de pratique mixte, je suis capable de tenir une séance d'entrainement à rythme soutenu. Bien sûr, j'ai déjà couru une heure et plus avec les VFF, même des compétitions courtes, mais jamais je n'ai dépassé les 10 km/h.

 

Ce midi , c'est donc chose faite

Je me suis équipée du GPS Polar, étant donné que l'accéléromètre semble kaput, mais pas plus fiable car par moment il perd les satellites (ma montre émet un bip à chaque fois). Enfin, pas grave, vu que j'ai mesuré le parcours mardi dernier avec Openrunner, l'important sera le chrono et les sensations dans les gambettes.

 

La première partie de 50' à 10,5-10,8 km/h s'est bien passée, même mieux que mardi. J'appréhendais plus les 5' vite à plus de 13 km/h Surtout que le parcours est tout bitume, sauf les 300 derniers mètres environ sur sentier caillouteux. Finalement mes pieds n'ont pas souffert. J'ai juste pesté après une voiture qui cherchait à se garer près des stades de tennis situés derrière le restaurant La Mare aux Canards. Elle s'est arrêtée puis a redémarrer, m'obligeant à zigzaguer, et pour finir s'est plantée au milieu de la route, de nouveau j'ai dû rectifier ma trajectoire, et tout ça pour laisser sortir une jeune fille qui a bien failli me percuter en ouvrant sa portière, si je n'avais pas fait un écart Cela m'a rappelé mon accident à vélo Pfff Du coup ça m'a perturbée, et à la fin du parcours je me suis trompée de bouton pour stopper le lap, ce qui fait que j'ai quelques secondes de plus mais combien... Enfin pas trop grave, j'étais dans les temps

Au final une séance meilleure que celle de mardi

 

Un petit tableau comparatif

  50' à 10,5-10,8km/h   

5' vite

>13km/h   

  Total séance
Mesure sur Openrunner
Distance 9,09 km Vit. km/h Dist. 1,17 km Vit. km/h  
BrooksPureflow 50'35 10,8 5'04 13,8

55'39 à 11,1km/h

FC 151/190

Vibram Fingers Spyridon LS 48'27 11,2 5'10 13,6

53'41 à 11,5km/h

FC 161/192

 

Conclusion : J'arrive à courir plus vite avec les VFF

En fait je sens mieux la poussée de mon pied avec les VFF. Les Brooks sont légères et bien flexible niveau avant du pied, mais la semelle est quand même épaisse par rapport aux VFF. C'est cette couche d'amorti qui, je pense, me fait moins bien réagir

J'ai encore d'autres séances pour tester. Par contre on ne peut pas dire que j'étais plus ou moins en meilleure forme, puisque la veille de chacune de ses séances, j'ai fait 3h de vélo avec pratiquement la même distance. Mais ce n'est pas pour autant que je vais enchaîner mes entrainements en VFF, parce que la différence tout de même, c'est que mes mollets tirent bien plus après une sortie minimaliste, donc récup plus longue

 

20121105.JPG

 

Orchidee DSC02098 (Medium)

Repost 0
1 novembre 2012 4 01 /11 /novembre /2012 22:15

 

  DSC05423 (Small)

Un beau spécimen de chenille que je n'ai pu m'empécher de photographier au cours d'un de mes footings cet été à Meynes dans le Gard.

Toute jaune avec des pointes bleues fluo et de belle taille, c'est pourquoi je l'ai repéré de loin en courant Recherche faite, il s'agit de la chenille du Grand paon de nuit, plus grand papillon d'Europe.

DSC05420--Small-.JPG

  C'était lors du premier footing avec ma soeur qui voulait s'y mettre en espérant pouvoir perdre quelques kilos  Elle voulait également des conseils pour arriver à contrôler sa respiration en courant, ce qui ne lui pose pourtant pas de problème en marche rapide    Pour ce premier essai, elle avait mis ses runnings et moi mes VFF Spyridon. Trois petits kilomètres ensemble jusque vers la piscine, avec alternance marche/course sur le retour. Puis ma soeur est rentrée pendant que j'ai continué ma sortie en découvrant un chemin de randonnées qui passait par les vignes et les hauteurs de Meynes.

DSC05428--Small-.JPG

Ma soeur m'ayant parlé de ses problèmes de genoux à chaque fois qu'elle courait, je lui ai prêté le livre Barefoot et Minimalisme que j'avais emporté. Elle a essayé mes VFF et les a de suite trouvées à son goût. Ancienne gymnaste dans sa jeunesse, elle avait l'habitude de marcher et courir un peu pieds nus. Donc pour notre second essai footing, elle est partie avec mes VFF Spyridon et moi pieds nus. J'aurais pu mettre les VFF Bikila, mais pour être plus à l'allure de ma soeur, pieds nus c'était mieux, j'irai encore moins vite vu que mes pieds ne sont pas habitués

Mais dur dur le bitume par endroit

Par contre, ma soeur a mieux apprécié son petit footing comme pieds nus

Du coup, satisfaite de ces chaussures minimalistes, elle a décidé de s'en acheter une paire qu'elle a trouvé en soldes sur le net.

DSC05450--Small-.JPG DSC05448--Small-.JPG

Etat de mes pieds au retour, bien cra-cra les routes par là-bas

DSC05453--Small--copie-1.JPG

Pour le troisième footing, lors de mes sorties à vélo, j'avais trouvé un petit parcours plus sympa pour mes pieds nus, et plus court aussi, que ma soeur pourrait faire en boucles pour voir ses progrès. Parcours d'un peu plus d'un kilomètre dans le village, avec une légère côte suivie d'une descente douce, et une partie avec une belle bande de goudron tout neuf, plus agréable pour mes pieds en formation barefooting

Nous avons mis 8', sans pause, pour ce tour.

DSC05508--Small-.JPG DSC05509--Small-.JPG

Et pour notre dernier footing formation, ma soeur avait reçu ses VFF. Nous avons fait deux boucles (un peu plus de 17'), bien que je lui avais dit d'arrêter avant. Elle se sentait bien, elle a tenu à finir la deuxième, mais c'est après qu'elle risquait de ressentir des douleurs... Mais non, tant mieux, maintenant ne lui restait plus qu'à continuer à s'entrainer régulièrement Parce qu'il lui reste encore du chemin à faire pour brûler efficacement ses graisses   Bon courage

DSC05521--Small-.JPG DSC05527--Small-.JPG

Voilà comment ma soeur s'est mise à la course à pied minimaliste

 

Un clic sur la chenille pour voir mes photos prises lors de mes 2 footings.

DSC05425--Small-.JPG

Repost 0