Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le plaisir de courir, courir pour vivre de plaisir
  • Le plaisir de courir, courir pour vivre de plaisir
  • : Mes entraînements, compétitions et autres souvenirs.
  • Contact

 

Blog_certifie_Runnosphere_200_pixels

 

 

  colloque internet

  Un clic sur les images

Logo SDPO-mag Internet

 

trailball notice (Small)

 

Recherche

25 janvier 2010 1 25 /01 /janvier /2010 23:15


10 km de Paris 14ème, dimanche 24 janvier 2010.
logo20
Etant restée sur ma faim après la Corrida de Thiais, les conditions climatiques ne m’ayant pas permis de savoir si je pouvais toujours courir un 10 km en moins de 50 minutes, je me suis inscrite à celui-ci organisé par l'OMS14, qui ne comporte pas de côte et en plus pas de neige prévue

logo20

5h45 Petit déjeuner habituel, rien de spécial pour un 10 km.
Mon sac à dos est prêt de la veille, car j’ai prévu de me rendre dans Paris 14ème en transports en commun. Il ne me reste qu’à remplir d’eau mes mini gourdes.
logo20
6h45 Je pars pour prendre mon bus qui doit passer à 6h48, mais pas de bol il a du passer avant l’heure sans attendre…..du coup je me suis un peu refroidie à attendre le prochain. Et ensuite évidemment j’ai loupé les correspondances en tramway. J’ai voulu éviter le trajet en métro, plus long mais surtout pour voir du paysage, seulement je me suis pelée à attendre le premier tram T2 au Musée de Sèvres
10kmPARISXIV030 (Medium)
puis de nouveau attente pour le T3 à la Porte de Versailles, direction Porte d’Orléans où j’ai pris le métro pour deux stations seulement.
10kmPARISXIV028A (Medium)

8h20 J’arrive près de la Mairie du XIVème, la place est déjà bien animée. Je vérifie mon numéro de dossard sur le tableau et une bénévole me remet, après contrôle de mon identité, une pochette avec le dossard numéro 322 et la puce électronique à garder en souvenir.
Et c’est ensuite que je vois Francine, Hubert et Pascal de PcàP qui attendent d’autres amis.
10kmPARISXIV003 (Medium)

8h35 Après quelques bavardages, il faut bien aller se mettre en tenue. Je me rends donc en compagnie de Francine sous la petite toile de tente prévue comme vestiaire. J’ai prévu de courir avec un collant long léger, un maillot technique manches courtes, un coupe-vent sans manche, mes manchettes et des gants de soie, plus un bandeau pour mes oreilles.
Ensuite j’ai déposé mon sac à dos à la consigne juste à côté.
logo20
8h55 Puis je suis partie en trottinant vers la piscine pour les toilettes, piscine mise à disposition jusqu’à midi pour les toilettes et les douches, ça c’est une bonne idée.
10kmPARISXIV023 (Medium)
J’ai continué mon échauffement en courant dans les rues et le petit parc.
9’30 et 1,3 km à 8,2 km/h.
Et voyant qu’il y avait un échauffement collectif, je l’ai pris en cours de route.
10kmPARISXIV012--Medium-.JPG

9h25 Direction la ligne de départ. Le sas est déjà bien rempli ! Je retrouve Francine qui cherche ses amis. Nous arrivons à nous placer un peu plus en avant.
10kmPARISXIV018 (Medium)
Il y a un tapis au départ et à l’arrivée, mais comme pour les qualifications au championnat de France, c’est le temps officiel qui est pris en compte, je ne voudrais pas, comme à Thiais, perdre trop de secondes et passer encore la ligne pile poil le temps de qualification V2F.
D’ailleurs l’animateur a rappelé tous les temps pour chaque catégorie, puis le départ des handisports a été donné. Finalement Francine a retrouvé tous ces amis PcàP, et surtout Pascal avec qui elle a prévu de faire la course. Tous ont pour objectif de faire moins de 50 minutes, comme moi, seulement je sais que Francine est plutôt proche des 45, alors je ne vais pas chercher à les suivre. Je resterai dans ma ligne de conduite, les cinq premiers kilomètres à 12 km/h et ensuite j’accélèrerai selon mes sensations.
logo20
9h30 C’est parti devant que je n’ai même pas entendu le signal !
C’est un peu la bousculade, je me prends des coups de coude, une moto vient se placer juste devant. Hubert qui est encore près de moi rouspète et du coup file sur le trottoir……Francine et les autres sont déjà loin devant. C’est parti vite, trop vite pour moi mais je vais réussir à trouver le bon rythme.
Je ne connais pas le parcours alors comme il y a deux tours à faire, j’essaie de me repérer sur ce premier tour. Et mon point de repère sera surtout le cimetière Montparnasse. Le parcours n’est pas difficile mais il y a tout de même pas mal de virages, deux passages en léger faux-plat montant, une courte petite pente entre deux rues, et puis comme on a légèrement monté, et bien un faux-plat descendant. Mais je ne saurais vous dire exactement où…..

Au début je cherchais des panneaux sur les côtés pour le kilométrage mais en fait ils étaient notés au sol en vert. J’ai donc loupé le premier. Je suis passé au km2 en 9’58, contente d ‘être dans la bonne allure. Les deux suivants ont été moins rapide, peut-être que les faux-plats étaient situés par là….j’ai mis 10’22 (km3 km4)….alors comme j’avais de bonnes sensations et dans le souffle et dans les jambes, je suis passée à l’allure supérieure. Je ne me suis pas arrêtée au ravitaillement situé un peu avant le cinquième kilomètre puisque j’avais de l’eau sur moi.
Je passe le km5 en 25’05 c’est parfait !

Au premier tour, nombreux étaient les coureurs qui me dépassaient mais pour cette deuxième boucle ce fut le contraire. Je me suis motivée à remonter chaque coureur devant moi, car sinon j’ai tendance à flancher à partir du sixième kilomètre.
Au km7 j’ai pris mon gel. Je commençais à être bien haute en puls mais ça allait bien quand même côté souffle, j’ai rabaissé mes manchettes pour avoir moins chaud.
Dans les faux-plats, pour ce deuxième passage, j’ai fait en sorte de ne pas trop ralentir, et puis je me suis bien relâchée dans le faux-plat descendant, en allongeant ma foulée sans trop pousser.
Au km9 j’ai encore accéléré, c’est le dernier kilomètre mais pas facile avec plusieurs relances. Et puis comme je ne connais pas bien le quartier, j’ai trouvé le temps long avant de bifurquer dans la rue de la ligne d’arrivée où j’ai fini en sprintant pour passer avant que le gros chrono n’affiche 49’.
Résultat à mon chrono : 48’35.
logo20
Comme je me dirige vers le stand de distribution des lots, j’entends Hubert qui m’appelle. Toute l’équipe rouge est arrivée avant moi, mais ça je m’en doutais bien dès le départ ! Et puis Francine, elle a bien galopé malgré son petit mal de genou ! Mais j’espère que cette course ne l’aura pas fait empirer, elle a de sacrés objectifs par la suite……..
Une jeune fille bénévole me remet un sac avec le tee-shirt de la course et quelques friandises.
Puis nous nous rendons au stand collation pris d’assaut, difficile de s’approcher des tables mais j’arrive tout de même à avoir un gobelet de soupe aux poireaux hyper brûlant.
Francine m’appelle pour une petite photo de groupe
pcap2010.jpg

Nous quittons la place de la mairie et je m’arrête devant la consigne des sacs. Et puis je vois Francine qui revient vers moi et me dit que j’ai dépassé tout le monde……Waoh ! Je n’avais pas vu qu’il y avait un retour de file d’attente ! Mais tant pis, je suis restée à ma place vu qu’aucun coureur ne m’a houspillé 
Pourtant la queue allait jusqu’au bout de la rue !
Une fois en possession de mon sac à dos, je me suis couverte, je suis allée dire au revoir à Francine et ses amis puis j’ai pris la direction de la piscine pour une bonne douche.
Et retour chez moi en sens inverse avec le tramway.
10kmPARISXIV029 (Medium)


Relevé de mon Polar    
Temps Distance km Vitesse km/h FC Moy / Max
  48'35
10,3
  12,7
      146(bug) / 194


ParisXIV10KM

Je suis satisfaite de ma course, j’ai réussi mon objectif et pour le prochain 10 km j’essaierai d’équilibrer un peu plus mes 5 km, en partant un peu plus vite sur les premiers pour arriver à moins de 48’30…..mais ce n'est pas une priorité, du moment que je reste le plus longtemps possible sous les 50'
logo20
En tous cas ce fut une belle matinée, une course bien organisée avec une météo finalement comme il faut pour courir, sans pluie, et cela m’a fait bien plaisir de pouvoir papoter un peu plus longuement avec les coureurs de PCàP.
logo20

ani018-R.gifésultat temps officiel : 48’59 soit 12,25 km/h. 688 ème sur 1310. 7ème V2F sur 41.

Résultat temps réel : 48’38 soit 12,34 km/h. 705ème sur 1310. 7ème V2F sur 41.
57ème femme sur 305.

logo20

Pour voir mes autres photos, cliquez sur celle-ci.

10kmPARISXIV022 (Medium)

Repost 0
Publié par Sylvounette - dans 10 km
commenter cet article
21 décembre 2009 1 21 /12 /décembre /2009 17:43

Corrida de Thiais, dimanche 20 décembre 2009.

thiaislogobis
Une première participation à ce 10 km pour ma dernière compétition de l’année, et dans des conditions météorologiques particulièrement difficiles !
Froid, vent et neige au rendez-vous pour cette 11ème Corrida de Thiais !

thiaislogobis
6h30 Je me réveille et la première chose que je fais, c’est d ‘aller voir par la fenêtre s’il avait neigé ! Eh non ! Mais le vent souffle déjà bien fort ! Donc petit déj et ensuite fin des préparatifs. Vu le froid et le fort vent, j’ai modifié ma tenue de course pour le haut. Je vais mettre un tee-shirt manches courtes et mon coupe vent respirant gore-tex, sans oublier évidemment double paire de gants et mon bandeau.
thiaislogobis
8h00 Il fait encore nuit et je prends la route, toujours pas de neige. Sur l’A86 pas grand monde mais il est recommandé de se méfier du verglas. Après quelques petits détours dans les rues de Thiais, je finis par trouver le Palais Omnisport et j’ai la chance d’avoir une place sur le parking déjà bien rempli.
thiaislogobis
8h30 En attendant que Véro arrive (nous avons rendez-vous vers 9h au  retrait des dossards) je vais retirer mon tee-shirt avec le bon reçu par courrier. Je fais un tour dans le gymnase en essayant de voir certains membres de PcàP, rencontrés à la Course des 4 Châteaux, mais je n’ai vu personne. Et juste comme je m’apprête à sortir du palais, je tombe nez à nez avec Véro.
thiaislogobis
9h00 Nous allons vers ma voiture chercher mon sac. Je prends quelques pub pour les Foulées de la Soie, que je dépose sur les voitures ou donne aux coureurs que je croise en retournant au gymnase. Et le reste je l’ai déposé dans le hall avec toutes les autres pubs.
Puis direction les vestiaires pour nous mettre en tenue. Nous ne sommes pas les seules à hésiter sur la tenue appropriée aux conditions météo du jour 
Mais je reste sur mon choix du matin.
Comme la voiture de Véro est toute proche de l’entrée du Palais Omnisport, j’y laisse mon sac au lieu d’utiliser la consigne.  
thiaislogobis
9h25 Nous allons faire un petit échauffement à l’intérieur du gymnase. Les copains de club de Véro lui avaient dit qu’on pouvait tourner à l’étage, c’est donc ce que nous avons fait  mais heureusement que tout le monde n’a pas eu cette idée ! Nous profitons du passage de deux de ces copines de club pour faire des photos.

THIAIS2009013 (Medium) (Small) THIAIS2009017 (Medium) (Small)

Après à peine 10 minutes de footing, nous allons à l’extérieur pour suivre l’échauffement collectif déjà commencé. Peu nombreux au début, la place devant l’entrée du Palais a fini par se remplir.
Cet échauffement joyeusement mené par Murielle a duré environ 10 minutes pour nous, puis je suis retournée trottiner et faire quelques éducatifs pour ne pas prendre froid en attendant de rejoindre la ligne de départ.

THIAIS2009011 (Medium) (Small)

10h00 Le départ est donné après que l’animateur nous annonce qu’il y avait plus de 2000 inscrits cette année. Il nous conseille de ne pas passer sur les trottoirs car ils n’ont pas été déneigés….
Départ donc difficile, piétinement puis arrêt, puis de nouveau ça repart doucement. Je souhaite bonne course à Véro, et j’essaie de prendre de la vitesse mais impossible avec tout ce monde. Mon objectif est de 50 minutes ou moins pour ce dernier 10 km de l’année. Alors quand je vois à quelle vitesse je suis, je me dis que c’est mal parti ! Pendant pratiquement les deux premiers kilomètres j’ai beaucoup de mal à atteindre les 12 km/h……Et c’est vrai que si on ne reste pas au milieu de la chaussée, on se retrouve dans la neige, donc je prends mon mal en patience, ça va bien finir par se dégager.
Passage au km2  en 10min31.

Et puis quand j’ai enfin réussi à prendre mon rythme, après un passage bien venté, voilà qu’on se dirige vers le stade par un chemin tout enneigé pour faire un tour de piste dans le même état ! Je n’avais pas vu ça avant le départ ! Comme je n’ai pas de chaussures de trail, ça glisse et impossible de garder l’allure.
Enfin, bien contente de retrouver le bitume à la sortie du stade où nous sommes bien encouragés. Je pense que ce passage au stade sert à apprécier le défilé des coureurs déguisés pour la récompense des trois meilleurs.
J’arrive rapidement à retrouver mon allure, et vers le km4 une longue descente, la bienvenue en fait car je vais récupérer mon retard sans faire monter mes puls. Par contre ça m’inquiète quand même pour la suite car il faudra bien remonter et je ne sais pas à quel kilomètre du parcours ! ? Tant pis, comme je suis bien tant dans les jambes que dans le souffle, j’accélère un peu et on verra ensuite comment gérer la côte.
Grâce à cette descente, je passe le km5 en 25min16, donc encore dans mon objectif mais sans côte

Et puis il commence à bien neiger. Je passe le poste de ravitaillement, et je prends mon gel que je n'ai pas dilué à l'avance mais j'aurais mieux fait, c'est plus facile à avaler
Je crois que c’est vers le km6 que le parcours commence à monter, mais ce sera une côte bien progressive qui finit plus raide en arrivant vers l’église de Thiais (route par laquelle je suis arrivée en voiture). Du coup c’est plus facile que si on avait dû remonter par la descente, je dépasse même de nombreux coureurs.  Je suis étonnée que mes mollets tiennent si bien le coup . Par contre mon cardio fait encore des siennes, à ce moment là il affiche 0 et sans doute depuis un moment…
Une fois passée cette difficulté, j’arrive à bien relancer. Les flocons de neige sont de plus en plus nombreux et volumineux.
C’est vraiment le temps spécial Corrida de Noël

Quand arrive le km8, je me dis qu’il ne faut pas que je ralentisse car à l’arrivée sur le stade je ne pourrai pas finir vite !
Toujours du vent  en passant vers la pépinière mais avec la neige en prime ! Je suis toujours bien et remonte encore des concurrents. Puis vient de nouveau un passage enneigé et rétréci avant le stade, pas facile de dépasser…..Mais cette fois-ci on entre sur le stade en passant devant le Palais Omnisport. Et c’est parti pour ¾ de tour sur la neige bien tassée ! J’attends de passer le virage pour oser accélérer et dépasser 2 ou 3 coureurs, puis je reviens tout à la corde où il y a moins de neige pour en dépasser encore, mais arrivée à la ligne droite je suis obligée de revenir sur le milieu de la piste car le tapis pour la puce est sur la droite.
Et là quand je vois le gros chronomètre qui approche des 51’, je sprinte !
Résultat à mon chrono : 50min12 !
Pffff ! sans cette fichue neige sur la piste c’était tout bon pour mon objectif !
thiaislogobis
Je donne ma puce à une bénévole qui me remet une belle médaille.

THIAIS2009062 (Medium)

Je retourne vers l’entrée du stade pour attendre le passage de Véro. Il neige de plus en plus fort. La pauvre elle va arriver avec la tempête ! J’en profite pour faire quelques photos. Mes mains commencent à bien geler, il était temps que Véro pointe son nez…..Je l’encourage et la photographie, et je vais l’attendre à la ligne d’arrivée. Elle termine avec un bon point de côté, dur dur !
THIAIS2009050 (Medium) (Small)
Je l’accompagne pour rendre sa puce et récupérer sa médaille, et nous allons dans le gymnase pour prendre une bonne collation : chocolat, abricots et raisins secs, banane, barre de céréales, pain d’épice et de l’eau, et pour moi un petit verre de thé à la menthe bien sucré avec un loukoum.
thiaislogobis
Puis passage aux vestiaires pour une bonne douche bien chaude. A la sortie de ma douche, j’ai papoté quelques minutes avec une jeune fille qui participait à sa première compétition, elle était toute contente malgré la météo, elle nous a fait pousser un "hip hip hip hourra !" dans les  vestairies, et en plus elle a doublement été contente car elle a fini sur la troisième marche du podium dans sa catégorie !
Et puis comme je finissais de m’habiller, c’est là que je vois Francine, une des coureuses de PCàP, dans son costume de Mère Noël ! Je ne l’avais pas reconnue à l’entrée du stade mais je l’ai prise en photo (dossard 19):
THIAIS2009032 (Medium) (Small)
Ensuite pour finir de nous réchauffer, nous sommes allées à l’intérieur du gymnase pour les remises de récompenses. Pendant ce temps il neigeait toujours !
Véro a retrouvé des coureurs de son club, dont trois ont fait un podium mais seul un était encore là pour récupérer les coupes, et en plus il a eu droit à une interview.

Quand nous sommes reparties, il ne neigeait plus et dehors le calme était revenu.
thiaislogobis


ani018-R.gifésultats temps réel : 50min12.11ème V2F sur 67.
Temps officiel : 51min00.797ème/1558.

Véro : temps réel 1h04min32, officiel 1h05min21 117ème V1F sur 136.
1447ème sur 1558.


Relevé de mon Polar    
Temps Distance km Vitesse km/h FC Moy / Max
  50'12
9,97
  11,9
      137(bug) / 193



Mes temps de passage : j'ai dû prendre un mauvais lap entre le km6 et km8, je ne pense pas pouvoir faire un km en 3'29
sylvie1677Corrida thiais 2009

Pour ma dernière course de l’année, je dois dire que je suis vraiment satisfaite. Tout était bien organisé, et vu les conditions météos, j’étais bien contente d’avoir eu accès aux douches pour ne pas prendre froid le temps de rentrer chez moi.

Quant à ma gestion de course, je suis contente aussi car avec le vent, la côte et la piste enneigée j’ai réussi (à quelques secondes près) mon objectif, et malgré la côte sur la deuxième moitié du parcours, j’ai couru plus vite ces 5 derniers kilomètres (24min56), comme quoi j’étais en bonne forme physique

J’ai bien reprogressé toute cette année, c’est au moins ça de positif.

La suite des photos en cliquant sur celle ci-dessous, un peu plus tard.....

THIAIS2009026 (Medium) (Small)

Repost 0
Publié par Sylvounette - dans 10 km
commenter cet article
15 novembre 2009 7 15 /11 /novembre /2009 23:55

imanche 15 novembre 2009, Course de l’Espoir à Meudon, au profit de l’Association Dunes d’Espoir.


C'est la quatrième fois que je participe à cette Course de l'Espoir.

6h45 Je suis réveillée par ce doux bruit de la pluie, et ça tombe bien ! Diable, pourvu que ça ne dure pas !
Je petit déjeune et me prépare. Je prends quand même un vêtement de pluie, sinon j’ai prévu de courir en collant, tee-shirt manches courtes + manchettes + gants et casquette. Je dilue mon gel dans une mini gourde et je prends une barre Gerblé abricot que je mangerai avant l’échauffement.

Entre temps je m’aperçois que Nadine a essayé de me joindre……Ouh là ! pourvu qu’elle ne m’annonce pas qu’elle annule à cause du mauvais temps……. Je la rappelle donc…..Eh bien non ! Elle va venir et compte bien sur une éclaircie 
Elle aura bien fait car la pluie s’était déjà calmée et ensuite nous aurons du soleil pour  la course  mais hélas du vent

8h30 Véro étant arrivée après Nadine, c’est avec sa voiture que nous nour rendons sur les lieux de la course. Le départ n’est qu’à 10h45 mais  les inscriptions sur place n’ont lieu que de 9h à 10h, et comme je sais que c’est plutôt galère pour se garer, il valait mieux arriver tôt.
Il se peut aussi qu’une autre crewer de l’ARP Guyancourt, Valérie, nous rejoigne vers 9h30.

8h50 Nadine et Véro vont s’inscrire. Elles sont tout aussi surprise de recevoir la médaille avant d’avoir terminé la course  
Et puis chacune vérifie bien qu’elle a sa puce……



Ensuite une petite visite du parc pour montrer à Véro la belle vue sur Paris depuis l’esplanade, et un petit tour par  l’Orangerie, avant de retourner à la voiture déposer leurs sachets plastiques avec les cadeaux.



Comme il est encore trop tôt pour nous échauffer, nous allons marcher jusqu’en haut de la première côte, pour que Véro se fasse une idée.
Sur le retour, grâce aux travaux et à un tas de pierres, j’ai pu enfin voir ce qu’il y avait derrière le mur de cette côte dans l'avenue Marcellin Berthelot.



9h45 L’heure tourne et nous n’avons toujours pas d’appel de Valérie, peut-être qu’elle ne viendra pas, car en fait son mari a couru la veille la course des Flambeaux……Alors je tente un coup de fil, elle me répond et puis ça coupe…..et tout d’un coup j’entends Nadine qui s’exclame “Ils sont là, j’ai vu passer leur voiture” (enfin je crois que c’est ça qu’elle a dit !). Donc je rappelle pour lui dire où nous sommes, et là voilà qui sort de sa voiture pendant que son mari va se garer. Nous retournons avec elle aux inscriptions.
Pendant ce temps Véro va au pipiroom.



10h00 Retour à la voiture cette fois-ci pour se mettre en tenue de course. Et puis là c’est le gag ! Véro a perdu sa puce ! Pourtant elle l’avait bien mise dans une poche fermée et ensuite déposée dans le coffre dans le sac plastique avec le tee-shirt……..Alors nous voilà en train de fouiller partout dans le coffre, dans les sacs de chacune, regarder par terre, refouiller ses poches……..rien……introuvable la puce !
Si ça se trouve c’est la sienne qui était annoncée au micro lorsque je suis sortie de la tente des inscriptions avec Valérie, mais la fin du numéro ne me semblait pas correspondre……On va quand même aller se renseigner, tout en regardant par terre……Rien sur le chemin……Véro finit par trouver la personne qui avait fait l’annonce au micro mais ce n’était pas la sienne. Cette personne va donc convaincre les responsables de lui donner un autre dossard et une autre puce……..Au pire Véro aurait couru sans……

Pendant ce temps nous avions commencé à nous échauffer, chacune à notre allure et puis j’ai rejoint Véro vers la ligne d’arrivée. Le départ des joélettes Dunes d’Espoir n’allait pas tarder à être donné. Valérie nous rejoint ensuite, manquait plus que Nadine……en fait elle s’était déjà placée plus en avant mais je ne l’avais pas vu en passant…..

10h45 Les joélettes sont parties et nous sommes invités à bien les encourager tout le temps du tour dans le parc.
Bon, Valérie et moi, au milieu de la foule de coureurs, sommes trop petites pour les voir passer, mais nous applaudissons

10h50 Coup de klaxon et c’est à notre tour de nous élancer……enfin pas tout de suite ! quelques pas d’abord puis petit trot avant de passer sous l’arche bleue.
Au passage je vois le mari de Valérie et lui demande où est Nadine. Elle est bien devant et je la rattrappe. Je pensais accompagner mes copines jusqu’après la côte mais en fait elles couraient trop doucement. Je suis donc partie seule devant mais prudemment. Je me suis donnée comme objectif de faire dans les 50 minutes.

Une fois sortie du parc, et la zone pavée franchie, je passe le km1 en 5’31 donc vraiment pas vite et ensuite commence la première côte du parcours, la plus dure. Je ne force pas et certains me dépassent, donc évidemment mon temps de passage baisse, km2 en 5’40. Maintenant c’est la Route Royale avec une bonne portion en faux-plat et le vent de face, j’augmente l’allure mais j’ai du mal quand même à atteindre les 12 km/h et mes puls sont déjà bien trop hautes arrivée au km3. Tant pis, je veux pouvoir finir en accélérant les trois derniers kilomètres, et surtout après la dernière petite côte dans le km8.

Après la deuxième côte, nous prenons sur la droite en longeant la N118 et à cet endroit nous pouvons voir de l’autre côté les autres concurrents. Et devant moi, une coureuse du groupe Route 109 se dirige carrément contre la grille pour faire des signes à tout un autre groupe Route 109, facilement repérable de loin avec leur joli maillot orange. Et tout comme je la regardais faire, en restant sur le chemin, j’ai reconnu Véro, je l’ai vu tourner la tête et j’ai donc fait aussi de grands signes, sans m’arrêter, mais elle ne m’a pas vue…..

Pour une fois je n’ai pas pris d’eau sur moi, seulement mon gel, et je boirais bien un coup. Il me faudra attendre le km5. En attendant je me concentre sur ma vitesse, et malgré tout, même si je ne suis pas dans l’allure prévue, je dépasse toujours des coureurs,donc mon moral ne baisse pas. Et puis de nouveau le vent se fait bien sentir dans  ce chemin après le restaurant de la Mare aux Canards.

Je passe le km5 en  26’56 et là déception, pas de ravit’eau ! Je me dis qu’il sera plus loin, après la passerelle….. eh bien non ! Alors tant pis je bois une gorgée de mon gel que j’avais prévu pour le km7. Alors je ne sais pas si c’est ça qui m’a perturbée ou bien le faux-plat en direction de la tour hertzienne qui ne m’a pas réussi mais j’ai passé le km6 en 5’33

Du coup une fois la tour hertzienne passée, je décide d’accélérer, un peu avant le km7 donc. Et à partir de là, je vais m’accrocher à un coureur en tee-shirt noir imprimé “DBM15” (ou bien MDB15 ou DMB15….je ne sais plus trop). Km7 effectué en 5’00.
Bon maintenant je ne dois plus faiblir ! quand bien même je sais que je n’atteindrai plus mon objectif de 50’
Dans le deuxième passage sous la N118, je me relâche et souffle bien dans la descente et la petite pente qui suit passe bien, et je peux relancer assez facilement. Je suis toujours dans le sillage de ce coureur au tee-shirt noir.

Au km8 je me motive de nouveau pour accélérer. Arrivée sur la Route Royale, la fin approche avec le km9, et je dépasse ce coureur qui reste à mes côtés. J’en dépasse d’autres, en fait depuis le km6, je ne fais que dépasser !
Je prends mon lap au km9, 4’53 ! Super ! Maintenant avec la descente je devrais faire le dernier aussi bien…..

Donc encore un peu plus vite et la descente hyper relâchée, plus longue que la précédente, je dépasse encore des coureurs. Arrivée en bas, ce qui n’est pas cool, c’est le virage en épingle à cheveux, ça fait perdre tout son élan   Et là le vent de face s’en mèle, alors je me câle derrière le coureur en noir qui m’a redépassée pour me protéger. Puis il accélère, mais là je suis à fond et mes puls aussi   Reste le passage pavé en légère montée, pour la fin c’est dur mais je m’accroche. Devant je vois une équipe joélette qui passe l’entrée du parc, je me motive pour les rattrapper, et une fois passée la grille d’entrée je sprinte derrière eux en profitant des encouragements qui leur sont adressés  Le coureur , partenaire de mes derniers kilomètres en fait de même et nous passons la ligne d’arrivée juste derrière les Dunes d’Espoir. Et avant de rendre ma puce, ce coureur est venu vers moi me serrer la main et ainsi j’ai pu le remercier.

Résultat à mon chrono :  52’09.
Bon, un peu déçue d’être si loin des 50’ mais contente de n’avoir pas flanché après le km6

Je fais un saut rapide au stand collation et je retourne vers la zone pavée pour attendre mes copines et les prendre en photos.



La première qui se présente c’est Valérie, vient ensuite Véronique puis Nadine. Une photo de chacune au passage avec mes encouragements à accélérer, et j’ai accompagné Nadine jusqu’à l’arrivée pour une dernière photo, hélas je ne l’ai eue que de dos




Je n’ai pas vu Véro et Valérie une fois passée la ligne d’arrivée,
mais en tous cas Nadine, elle, elle était cuite




Mais un passage au stand collation a redonné la forme à tout le monde !






  
Temps Distance km Vitesse km/h FC Moy / Max
  52'09
10,1
11,5        182 / 195




ésultats officiels : 52’35.
342ème/625 participants.
9ème V2F/31. 38ème Féminine/177.


Valérie : 1h03, Véro : 1h06 et Nadine 1h07

Voilà pour cette course de reprise après marathon. Il va falloir bien rebosser la vitesse !
Pourtant en 2005, j’avais fait mieux sur cette course
un mois après le marathon de Vannes….
Ce n’est pas grave, je tenterai de faire mieux à la Corrida de Thiais

Nous avons passé un bon moment et puis surtout une grande chance côté météo !

Et également de la chance pour Véro qui a retrouvé sa puce dans le sachet plastique réservé à ses runnings !
Le seul qu’elle n’avait pas recontrôlé 
Elle est donc allée la rendre aux organisateurs, bien contents eux aussi.

Pour voir les autres photos, cliquez sur celle-ci.

Repost 0
Publié par Sylvounette - dans 10 km
commenter cet article
5 octobre 2009 1 05 /10 /octobre /2009 20:10

imanche 04 octobre 2009, 10 km ODYSSEA.


Eh bien je crois que mon numéro de dossard m’a porté chance
pour cette édition Odysséa !


6h30 Petit déjeuner habituel et je finis de rassembler toutes mes affaires. Le temps est à la grisaille et il y a du vent. J’ai décidé de courir en short et manches courtes, ancien maillot Odysséa, mais je prends mes manches et mes gants de soie pour l’attente et le début de course. Je remplis une petite fiole d’eau et une autre avec un gel.

7h45 Je prends la route direction le Château de Vincennes. J’ai rendez-vous avec Véro vers 8h15 au parking.
Je suis en train de passer au-dessus de la Marne lorsqu’elle me passe un coup de fil pour me dire que le parking n’est pas accessible, les rues sont déjà barricadées ! Diable, ça va être encore la galère pour se garer !
Heureusement que j’avais branché mon GPS ! Au carrefour de la Pyramide, je vois Véro mais plus de place à cet endroit, donc je file plus loin et ensuite je vais suivre les panneaux du Parc Floral en espérant rejoindre le parking de l’Esplanade par une autre route. Et j’ai bien fait, ce ne fut pas sans mal mais j’y suis arrivée 
Et du coup il y avait plein de places, pas comme la veille !

J’appelle Véro pour lui dire que je suis enfin garée et elle me rejoint. Je me mets en tenue de course et nous partons vers le village où il y a déjà une bonne animation, manque juste le soleil !

9h10 Après un rapide tour des stands, nous allons assister à l’échauffement collectif  animé par le Cirque du Soleil. Il sera moins costaud que celui des Chasseurs de Temps.

Ensuite les milliers de participants, une marée rose parmi laquelle se détache un beau noyau bleu l'Etoile de Martin, se dirigent vers la ligne de départ.
Cette année le parcours ne comporte qu’une seule boucle, et le départ et l’arrivée sont situés sur l’avenue c’est pourquoi tout était barricadé.
Pendant l’attente Véro me demande mon objectif. Je n’ai pas l’intention de battre un record mais vu mon résultat sur les Foulées de Longemer et les Chasseurs de Temps, je serai satisfaite si je termine dans les 50’ et si je fais mieux que l’an passé. Quant à Véro, elle pense dans les 1h20.

9h30 Le départ est donné. Que de monde ! On piétine un peu, on commence à trottiner et tout d’un coup arrêt….et ça repart ! Pas de risque donc de partir trop vite.
J’avais réglé mon Polar avec une fourchette de 11,7 à 12,5 km/h. J’ai couru en surveillant donc ma vitesse, jusqu’au km5 je ne voulais pas dépasser les 12 km/h.

Le parcours ne comportait pas de difficulté, à part un peu de faux-plat vers l’hippodrome de Vincennes, où là je suis passée en dessous de 11,7. Mais ensuite comme ça descendait, j’ai récupéré. Tout en courant, j’essayais de me repérer, mais pas facile, d’autant plus que nous n’avons pas emprunté les chemins forestiers, que du bitume. Mais vu le nombre de concurrents, c’était tout aussi bien, car les routes sont plus larges et ainsi pas besoin de zigzaguer pour dépasser, à part sur le premier kilo c’était bien fluide.
J’ai pris des laps à chaque panneau kilométrique mais sans trop regarder le temps au km car parfois les distances sont un peu fausses. Et aujourd’hui je me sentais bien, dès que j’entendais biper doucement mon Polar, je savais que j’étais en dessous, je rectifais l’allure sans aucune difficulté, mes jambes étaient en bonne forme !
Je ne me suis pas arrêtée au stand ravitaillement, je l’ai passé et j’ai bu mon gel.

C’est en arrivant vers le lac Daumesnil, par là où j’arrive en voiture, que j’ai pu me situer et me dire que c’était bientôt fini. Vers le km8, j’ai senti venir un point de côté à droite, léger et il a vite disparu. Puis vient enfin la dernière ligne droite au début de laquelle je me décide enfin à regarder où j’en suis point de vue temps, et je lis 42’ et des poussières………ben, vu la distance qu’il reste à parcourir, c’est bon, je suis sûre d’atteindre mon objectif !
Nous sommes vraiment nombreux à arriver et je me dis “pourvu que ça ne bouchonne pas sous l’arche” !
De loin je vois une arche noire mais il n’est pas écrit “arrivée” dessus, alors je n’ose pas trop accélérer pensant que la bonne est peut-être celle du départ……..et puis voyant ceux devant moi partir, j’y vais aussi sans  vraiment sprinter, une petite tape dans la main de l’écureuil de la Caisse d’Epargne et je passe sous l’arche.

Une fois passée le tapis pour l’enregistrement de la puce, je consulte mon Polar, et là je n’en crois pas mes yeux : 48min36 !!!!!
C’est mieux que je n’espérais ! Et en plus je n’étais pas complètement épuisée en arrivant ! Vraiment je ne croyais pas faire aussi bien, surtout que j’avais chopé une bonne rhinopharyngite en début de semaine et que j’ai eu deux nuits difficiles pour cause de nez bouché 
Mon numéro de dossard finissant par 48, ça a dû me donner des ailes  !
Et c'est grâce à la revue Jogging International qui a fait paraître un article "sus aux kilos en trop"? juste comme je débutais un plan foncier Athlète Endurance, qui m'a permis de fondre cet été et retrouver ainsi mes chronos de 2005/2006 et le poids qui va avec  !

10h20 Je rends ma puce, passe par le camion pour prendre le sac contenant une bouteille d’eau, une barre de céréales, un gros pot de crème pour le visage et de la pub. Et je regagne ma voiture pour me mettre au sec et ensuite, tout en mangeant la barre de céréales, je retourne vers l’arrivée pour tenter de photographier Véro.

10h35 Je me perche sur un petit poteau pour mieux voir et je prens quelques photos tout en guettant Véro. Et puis tout à coup, un des coureurs de l
Etoile de Martin situé de l’autre côté de la grille derrière laquelle j’étais, m’interpelle en me montrant quelqu’un derrière qui me cherche……c’était Véro !
Vous pouvez la voir sur cette photo, sous le point rose.



En fait, elle a dû arriver pendant que je revenais vers l’arrivée. Elle a fait, elle aussi, mieux que prévu, dans les 1h04 si je me souviens bien.

ésultats officiels : 48min36 (12,3 km/h). 922ème sur 4248. 148ème féminine sur 2280. 9ème V2F sur 279.



Relevé de mon Polar 
Temps Distance km Vitesse km/h FC Moy / Max
  48'36
9,75
  12
      174 / 187


Résultat de Véro : 1h04'23. 3594ème sur 4248. 1754ème féminine sur 2280. 501ème V1F sur 688.


Tous les résultats en cliquant .

Nous sommes donc toutes les deux satisfaites de notre course et de ce nouveau parcours. Nous repassons par le village voir s’il n’y a pas des petites douceurs à grignoter, mais non, alors nous regagnons ma voiture dans laquelle Véro avait laissé queqlues affaires. Je la raccompagne jusqu’à la sienne et ensuite je repars en footing en direction du Lac Daumesnil pour compléter ma sortie longue du plan.


11h00 En chemin, j’ai demandé plusieurs fois si j’étais dans la bonne direction, et puis je me suis retrouvée le long du ruisseau de la veille, j’ai donc fini en le suivant.



Juste en arrivant au lac, je croise les coureurs du 5 km, j’ai du attendre pour traverser la route.





Puis j’ai couru tout autour du Lac Daumesnil qui m’a fait penser à ceux du Bois de Boulogne avec les barques.
Cliquez sur la photo ci-dessous.



Au retour, cette fois ce sont les marcheurs que je croise, et comme je prends le parcours en sens inverse, certains me disent que c’est dans l’autre sens !





Je refais donc la fin du parcours du 10km, et de nouveau je croise les coureurs du 5 km qui sont proches de l’arrivée.



Il me reste encore un quart d’heure quand j’arrive au village, je vais donc faire un aller retour dans une des grandes allées du bois, et là le soleil fait enfin  son apparition.

Séance après compétition 
Temps Distance km Vitesse km/h FC Moy / Max
  1h06'14
9,64
  8,7
      147 / 158


12h20 Comme il fait beau maintenant et que mes jambes commencent à être lourdes, avant de reprendre le volant, je me change et retourne au village tout en dégustant mon gâteau sport croustillant, celui aux figues .
J’arrive pour la fin des récompenses et l’annonce des fonds récoltés par Odysséa, une somme de 175 000 euros ! Et l’association l’Etoile de Martin, une somme de 40 000 euros, si j’ai bien retenu.

Voilà, une belle et grande manifestation tout en rose qui se termine, après la grisaille du matin, sous un magnifique soleil !

Cliquez ici pour la suite de mes photos.


12h50
Juste comme je m’apprête à démarrer, je reçois un appel de Nadine qui me donne des nouvelles de sa course des Foulées Olympiques à Buc et m’annonce qu’il ne fait pas beau du tout à l’ouest…….pffff !! Je serais bien restée à Vincennes mais la fatigue me gagnait, donc tant pis j’ai quitté le soleil de Vincennes.
Et en route, au niveau de Thiais, voici comment la couche de nuages était coupée, et en effet j’allais vers la grisaille.
Drôle d’effet cette coupure nette !


Repost 0
Publié par Sylvounette - dans 10 km
commenter cet article
5 juillet 2009 7 05 /07 /juillet /2009 21:05
es Foulées France des Iles, dimanche 5 juillet 2009.


C'est ma deuxième participation à ce 10 km et le temps fut aussi beau et chaud qu'en 2006 !


6h00 Petit déj habituel. Fin de préparation de mes affaires, surtout ne pas oublier mon certificat médical (je me suis inscrite en ligne). J'ai prévu juste une barre aux abricots que je mangerai vers 9h (départ du 10 km à 10h), un gel pour le ravitaillement de mi parcours et un mini bidon d'eau.

7h10 Je prends la route direction l'Esplanade du Château de Vincennes, avec un petit détour du côté du Parc des Sports Interdépartemental, pour récupérer Vérobrocq qui participe à la course de 5 km.

8h00 Nous sommes sur place, tout est encore bien calme et c'est super pour se garer. Nous ne sommes pas loin du tout du village.
Nous consultons la liste des inscrits. Véro a le numéro 1038, le mien c'est 773 mais je le savais déjà, j'avais consulté le site la veille.
Puis retour à la voiture pour épingler notre dossard, fixer la puce et laisser tout ce dont nous n'avons pas besoin pour courir. En attendant que Véro fasse son échauffement, nous parcourons de nouveau  le village pour photos.



8h35 Véro part s'échauffer un petit quart d'heure.

8h50 Nous allons vers la ligne de départ. Une photo souvenir au pied de la ligne, ensuite Véro prendra place derrière. Pour ce 5 km il y a 181 inscrits.

9h00 Le départ est donné. Les premiers partent comme des fusées !

En attendant, je continue de prendre quelques photos.
Comme il fait déjà bien chaud, j'ai bien entamé l'eau de mon mini bidon, alors je retourne à ma voiture pour le remplir. Sur le retour je m'arrête aux cabines toilettes. C'est pendant cette attente que le premier concurrent du 5 km passe la ligne d'arrivée, dans les 15', diable !
Puis je vais me poster dans le virage juste avant l'arrivée, près de l'orchestre, pour tenter de photographier Véro.
Le photographe de la course est là aussi. Au bout d'environ 30 minutes de course, il hésite à partir ayant vu passer une moto......il me demande si c'est fini, et je lui réponds que non, ma copine n'est pas encore passée ! ! Il faut dire aussi qu'il n'y avait pas que les coureurs du 5 km qui empruntaient le chemin, alors savoir s'ils en étaient ou s'ils s'échauffaient pour le 10 km parmi ceux qui portaient des dossards, pas évident.....et puis sur la fin il y avait beaucoup d'écart entre les coureurs.

9h33 Je reconnais Véro au loin, vite quelques photos et je cours vers l'arrivée pour la rejoindre et lui confier mes clés de voiture et mon téléphone. Et je file pour suivre l'échauffement collectif qui vient de débuter. Quand il y a cette possibilité sur les courses, j'y vais au lieu de m'échauffer en courant, je trouve que ça prépare tout aussi bien les muscles et le coeur.
Ensuite j'ai encore le temps d'aller chercher ma casquette, Véro m'ayant dit que maintenant ça risquait de taper dur dans les passages ensoleillés, et je l'humidifie bien.



10h00 Départ du 10 km. Là nous sommes nettement plus nombreux. Quelques minutes avant nous, le départ est donné aux handisports.
Nous allons donc faire deux boucles du parcours qui ne présente aucune difficulté, mis à part la grosse chaleur du jour ! Heureusement que le départ se situe bien à l'ombre !

Le départ donné, à peine dix secondes de piétinement pour passer la ligne, et nous nous élançons tout droit pour une longue ligne droite pour environ  2km, tout d'abord sur chemin puis sur la route où nous nous ferons houspiller par un gros peloton de cyclistes parce que nous dépassons la ligne verte ! ! !
Le départ est rapide, je passe le km1 en 4'52 !
Puis nous prenons sur la droite un chemin forestier où nous respirons un peu la poussière....mais nous sommes à l'ombre, c'est mieux. De nouveau un passage bitumé avec un ravitaillement eau, un peu avant le km3. Là je remouille ma casquette et bois un gobelet d'eau. Puis retour sur passage forestier ombragé avant de bifurquer en épingle à cheveu dans une allée plus large toute droite. Jusque là je me sens bien, aucune douleur dans les jambes. Puis on tourne sur la gauche, de nouveau une large allée et ensuite dernier passage bitumé qui mène vers la ligne de départ qui est aussi le km5. Je n'ai pas pris tous les laps, car pas vu les panneaux, mais je passe au km5 en 26'08. Maintenant je commence à avoir vraiment chaud ! Peu après ce km5, il y a un ravitaillement. Je prends le temps de remplir mon mini bidon, je bois une gorgée d'eau du gobelet et verse le reste sur ma casquette.

Et c'est reparti pour un tour ! Là je me dis que j'aurais mieux fait de m'inscrire sur le 5 km ! Enfin, je dégoupille mon gel et je l'avale avec quelques gorgées d'eau.
Pour le deuxième passage de cette longue ligne droite, je vais rester au maximum sur le sentier du bas côté pour être à l'ombre. Je ne suis pas la seule d'ailleurs. J'ai hâte d'atteindre les sous-bois. Je sens que je perds de la vitesse (je le constate en jetant un œil sur mon Polar), mes pas sont lourds. C'est là que je vais me motiver en pensant à l'exercice de déroulement de foulées que nous faisons parfois le samedi matin avec l'ARP Guyancourt. Et sans que je fournisse un gros effort, je vois que ma vitesse remonte. Donc sur les trois derniers kilomètres, dès que je me suis sentie devenir un éléphant, je me suis reconcentrée sur mes pieds, tout en m'accrochant aux coureurs devant moi. J'en ai passé quelques uns quand même.

Puis c'est le dernier kilomètre, quelqu'un sur le côté annonce 49' et des poussières, et nous encourage pour finir dans les 55'. Ben j'aimerais mieux faire moins, alors j'allonge le pas et déroule bien mes pieds. Je remonte encore quelques coureurs puis virage à gauche et c'est la dernière petite ligne droite vers l'arrivée, je sprinte et je passe la ligne bien contente d'être arrivée au bout avec cette chaleur ! 54'05 à mon chrono  et 4'47 pour ce dernier km qui fait faire un bon à ma FC max à 196 ! Il y a longtemps que je n'étais pas monter si haut !

Un bénévole retire ma puce, une autre me donne un sac contenant le tee shirt de la course et des pubs. Je passe par les stands collation et eau, et je retrouve Véro à la sortie.
Nous allons marcher et faire quelques étirements dans le village, goûter les accras mais pas le planteur !
Les résultats sont rapidement affichés. Véro termine son 5km en 33'38, 172ème sur 181.

Nous sommes restées pour les podiums du 5km, mais avant ceux du 10 km ils remettaient les récompenses des courses enfants, alors je n'ai pas voulu attendre plus longtemps et nous sommes rentrées.

Voilà pour cette course, je ne suis pas mécontente. Pour un 10km sans préparation spécifique, j'ai fait aussi bien qu'à Pontoise en début d'année. Maintenant reste plus qu'à me mettre au régime pour éliminer quelques kilos (3 ou 4) et je suis sûre que je vais gagner des secondes ! ! Il faut que j'en profite pendant que je suis encore en travail foncier......


ésultats officiels : 54'13. 660ème sur 901 participants.
17ème V2F sur 37.




Relevé de mon Polar  
Temps Distance km Vitesse km/h FC Moy / Max
  54'05
10,29
  11,4
      182 / 196





Les photos un peu plus tard en cliquant sur le dossard.



Repost 0
Publié par Sylvounette - dans 10 km
commenter cet article
23 mars 2009 1 23 /03 /mars /2009 13:00

imanche 22 mars 2009, 10 km La Ronde Lissoise à Lisses dans l'Essonne.


6h45 Petit déjeuner habituel et ensuite petit somme.

8h00 C'est l'heure de me préparer. La météo ayant annoncé encore du beau temps, je prévois de nouveau le short et tee-shirt manches courtes. Je prends aussi mes gants de soie et mon bandeau. Une barre Gerblé abricot intense à manger avant l'échauffement et une barre céréales max  pour après mon footing de récup. Sans oublier ma mini gourde d'eau sucrée et les épingles de nourrice pour le dossard.

8h30 Je prends la route guidée par mon GPS. En fait le ciel n'est pas aussi dégagé que dimanche dernier. Le soleil est bien voilé. Mais comme je prends l'autoroute du soleil, je me dis que peut-être à Lisses le temps est meilleur ! Et bien non ! Lorsque j'arrive c'est encore plus gris et il y a un vent très frais !
Je suis arrivée sans problème un peu avant 9h00, et en plus au premier rond-point à la sortie de l'autoroute, des panonceaux « La Ronde Lissoise » fléchaient le chemin à suivre, et à proximité du parc des sports un panneau pour le parking. J'ai pris la dernière place, ne sachant pas qu'il y avait d'autres parkings plus proches. C'est la première fois que je participe à cette course.

9h15 Je vais m'inscrire au gymnase Jean Moulin, après avoir demandé mon chemin à des coureurs. Je remets mon bulletin d'inscription et mon certificat à la bénévole, ainsi que ma participation de 9€, en échange d'un dossard numéro 991. Avant de ressortir, je passe par les toilettes, et là je tombe sur une connaissance, Lydie, qui habitait près de chez moi, et sa copine, toutes deux du club CCR92.
 
Il ne fait vraiment pas chaud et avec ce vent j'ai les mains glacées, aujourd'hui je vais courir avec les gants c'est sûr ! Et le bandeau pour mes oreilles.

Tout comme je me prépare dans ma voiture, je remarque que je suis observée par une femme dans la voiture garée à mes côtés. Elle me regarde en souriant et me fait des signes mais je ne comprends pas......puis elle se retourne et là je comprends ! Elle porte un sweat shirt des Foulées de la Soie, et aujourd'hui j'ai mis le tee-shirt !
Avant de partir m'échauffer nous allons discuter un peu. Avec son mari ils ont fait la première édition des Foulées de la Soie, puis d'autres courses et cette année ils ont prévu Les Foulées de Samarcande. Du coup j'ai compris qui m'avait déposé une pub SDPO sur mon pare-brise......

9h40 Je commence mon footing d'échauffement, j'ai quand même mis mon coupe-vent en « tissu papier ». D'ailleurs je me demande si je ne vais pas investir dans des manches que l'on peut ensuite descendre au niveau des poignets quand on commence à avoir chaud.
En chemin j'aperçois Lydie et sa copine sur l'autre trottoir alors je les rejoins pour finir avec elles tout en papotant. Nous passons par la piste du stade pour voir la distance que nous aurons à parcourir à l'arrivée, en vue du sprint !.... . Aujourd'hui j'ai zappé les éducatifs pour faire monter les puls car elles n'en ont pas fait. 18'43 puls 145/156 et 2,7 km.

Nous regagnons la ligne de départ. Il y a un monde fou par rapport à ma course de Pontoise !
Au milieu de cette foule je peux enlever mon coupe vent et le mettre à la taille, je ne sens plus le vent frais, mais la chaleur humaine ! Lydie et sa copine ont retrouvé certains de leurs copains de club. Nous discutons chrono et en fait elles sont à peu près de mon niveau et veulent aussi partir sur 5' au kilo. Par contre elles m'ont dit avoir plus travaillé l'endurance que la vitesse. Je vais les suivre, je me souviens que Lydie avait fait mieux que moi une année sur la Foulée Verte de Clamart, donc même si comme moi elle a un peu perdu, elle sera un bon lièvre.

10h15 Le départ est donné, ça se bouscule un peu au portillon mais seulement quelques secondes pour passer la ligne rouge au sol. Mes deux lièvres sont déjà bien devant moi, mais bon chacune fait sa course. Le départ est rapide, j'entends quelqu'un derrière moi dire qu'il est à 14 km/h ! Diable, je consulte mon Polar et en effet, même s'il n'est pas très précis, il m'affiche dans les 13km/h, alors je lève un peu le pied et au km1 je passe en 5'02. C'est bien et je reste dans ce rythme en suivant mes lièvres du CCR92.

Le parcours est moins agréable que celui de Pontoise, tout est en ville mais c'est sûr qu'il est roulant, seulement un passage sous un pont juste avant de faire la deuxième boucle. Je ne regarde pas trop le paysage, mon regard se concentre sur les maillots jaune et bleu du CCR92.

Je passe le km5 en 25'17, jusque là j'ai été bien régulière et petit à petit je me suis rapprochée de la copine de Lydie, elle-même étant un peu plus devant, et j'ai fini par lui passer devant. Mes jambes et mon souffle suivent bien, j'ai juste senti un début de point de côté qui a vite disparu en respirant à fond.

Entre le km5 et le km6, le vent s'est fait sentir...Grrr !...km6 en 5'21. Ensuite ça se calme et je reprends mon allure. Devant moi je sens que Lydie a ralenti car je m'en rapproche doucement. Après le km7 de nouveau du vent et là je dépasse Lydie, je lui dis de s'accrocher.
Dans une longue ligne droite, un peu ventée, je dépasse un jeune qui, depuis un moment, marche puis court, je l'encourage au passage.
Plus que 2 km et je passe le km8 en 41min03.

Maintenant je commence à avoir le souffle court, l'ischio-jambier droit qui me tire un peu mais je force quand même. Pas facile de tenter des 2 x 1000m comme à l'entraînement ! Arrivée sur la piste j'arrive même pas à sprinter aussi vite que d'habitude, mais je ferai ce dernier km en 5'04.

Je consulte mon chrono : 51'20 ! Super ! Je suis dans les mêmes temps que fin 2008, me voici rassurée, bon y a encore du boulot si je veux revenir à 50' mais sur ce parcours, je pense que sans le vent j'aurais fait 51'.
Je retrouve mes lièvres qui sont à 10sec et 15sec derrière moi, c'est pas beaucoup mais pour elles c'est dommage car elles loupent les qualifications pour les 10km. Enfin je les ai remerciées, ça m'a bien aidé de les avoir devant moi un bon moment.


KM 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
Min/km 5'02 4'59 5'03 5'05 5'06 5'21 5'04 5'19 5'12 5'04
Puls moy/max 167/176 179/183 182/184 184/186 185/188 186/188 187/188 188/189 189/190 190/192
% FCM 86 92 93 94 95 95 96 96 97 97
Temps 5'02 10'02 15'05
20'11 25'17  30'39  35'44  41'03  46'16  51'20 


Après le contrôle de l'arrivée, une bénévole nous remet un super drap de bain orange brodé la Ronde Lissoise. Par contre la collation est moins garnie qu'à Pontoise, seulement de l'eau très fraîche, je n'en boirai que deux gorgées, et des quartiers d'orange, pas vu de bananes.
Nous regagnons nos voitures tout en parlant de nos futures courses. Pendant que je serai au semi de Riom, elles participeront à La Foulée Meudonnaise. Et puis fin mai peut-être retrouverai-je la copine de Lydie à Ambazac pour les Gendarmes et Voleurs de Temps.

Je dépose mon cadeau dans ma voiture et je repars pour un footing. Au début je marche et discute en compagnie de la coureuse des Foulées de la Soie. Avec l'aide de son mari elle a réussi un super chrono de 47'. En fait elle a décidé de bien s'entraîner pour les Foulées de  Samarcande. Nous nous séparons à l'approche du gymnase.....peut-être nous retrouverons nous (si je m'inscris...) en mai 2010 pour le projet SDPO au Vietnam.......

Pour mon footing je vais en direction d'un étang que j'avais vu à l'échauffement, j'en fais le tour. Mes mollets me tirent nettement moins qu'après le 10km de Pontoise. Il va falloir que je fasse pas mal de parcours en côtes, sinon je vais trop souffrir à Ambazac !
32' puls 142 (75% FCM) à 7km/h.
Avant de rentrer je repasse par le gymnase pour une pause toilettes. C'est la remise des coupes. Mais tous les résultats ne sont pas encore affichés, je verrai ça sur le site. De toute façon, à cette course le niveau est fort donc mon classement ne sera pas terrible.....

Voilà pour ce compte-rendu. Je suis contente de ma course et du résultat, j'ai fait aussi bien que mon dernier 10 km de 2008, le vent en prime. Maintenant peut-être qu'avec l'âge je n'arriverai plus à faire 50' mais je vais quand même continuer d'espérer ! Et puis si je perds mes 3kgs ça devrait m'aider aussi !



ésultats officiels : 51'23. 402ème sur 496 participants. 16ème V2F sur 21.




 
Repost 0
Publié par Sylvounette - dans 10 km
commenter cet article