Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le plaisir de courir, courir pour vivre de plaisir
  • Le plaisir de courir, courir pour vivre de plaisir
  • : Mes entraînements, compétitions et autres souvenirs.
  • Contact

 

Blog_certifie_Runnosphere_200_pixels

 

 

  colloque internet

  Un clic sur les images

Logo SDPO-mag Internet

 

trailball notice (Small)

 

Recherche

4 mai 2011 3 04 /05 /mai /2011 17:20

 

bulletin--Small-.jpg

 

Depuis le temps que je voulais le faire ce trail et bien c'est chose faite

Je l'avais découvert par hasard, après avoir fait celui du Bout du Monde en juillet 2007. Pensant avoir réservé dans un camping à Saint-Pabu dans le 29, où habite ma cousine, je m'étais en fait retrouvée à celui de la plage de Saint-Pabu près d'Erquy dans le 22

Voici donc comment j'ai découvert cette magnifique côte de landes et de bruyères

(voir article)

  Alors cette année, je me suis inscrite, ma copine Véro également et c'est ensemble que nous sommes parties vendredi dernier pour les Côtes d'Armor.

 

bulletin (Small)

Nous avons pris la route avec une heure de retard à cause des bouchons matinaux habituels sur l'A86... Et oui, Véro a mis plus d'une heure pour parcourir les 26 km jusque chez moi

Heureusement ensuite la circulation fut nettement plus fluide. Nous avons fait notre pause pique-nique à Dinan au bord de la Rance, une bien jolie ville qui m'a rappelé le semi-marathon de Saint-Pol Morlaix avec l'arrivée sous le viaduc.

DSC09776--Small-.JPG

Un clic sur la photo ci-dessous

DSC09761--Small-.JPG

 

Vers 16h, nous sommes arrivées à Erquy et nous allons directement au camping de la plage de Saint-Pabu où nous avons loué un mobil-home pour le week-end.

DSC09833--Small-.JPG DSC09791--Small-.JPG

Ah ça fait du bien de s'étirer

DSC09792--Small-.JPG

Le temps de sortir nos bagages de la voiture, nous sommes reparties au village de la course sur le port d'Erquy afin de retirer nos dossards.

DSC09801--Small-.JPG

Après avoir consulté la liste des numéros de dossards, nous entrons sous la tente des retraits. Mais pas de chance, un problème logistique empèche les bénévoles de nous remettre les dossards. Nous décidons donc d'aller nous promener dans le centre ville, un petit tout au marché, quelques emplettes et nous en avons profité pour repérer la salle des fêtes où aura lieu la pasta party à laquelle nous sommes inscrites.

Cette salle est située derrière l'hôtel de ville.

DSC09809--Small-.JPG

 

Vers 18h nous pouvons enfin retirer nos dossards avec la puce, et le tee-shirt de la course.

Nous devions signer sur le listing.

DSC09812--Small-.JPG DSC09813 (Small)

En attendant l'heure de dîner, nous sommes allées faire une courte sieste sur la plage.

Il ne faisait plus très chaud à cette heure-ci

Un clic sur cette photo.

DSC09823--Small-.JPG

 

A 19h30 nous avons rejoint la salle des fêtes. Il fallait aussi signer sur la liste des inscrits avant d'aller prendre place.Là c'était mieux organisé qu'à Nantes, il fallait compléter les tables au fur et à mesure des arrivées.

DSC01437--Small-.JPG DSC01436--Small-.JPG

P1000167 (Small)

La soirée était animée par un groupe musical "The Dog Fleas". Le repas était composé d'un apéritif, taboulé et salade composée de pommes de terre oeufs et autres, puis le plat de pâtes sauce tomate (avec ou sans courgettes) et une brochette de noix de Saint-Jacques, puis fromage et dessert (tartelettes aux fruits).

Nous avons papoté avec nos voisins de table, et l'un des coureurs de la région ayant déjà couru le petit trail, nous a annoncé la présence d'un gigantesque escalier de plus de 160 marches vers le km8

Une fois notre repas terminé, nous n'avons pas trainé afin de pouvoir rentrer au camping avant la nuit noire, ni l'une ni l'autre n'étant à l'aise en conduite de nuit  

Le ciel était bien nuageux, dommage car nous aurions bien aimé assister

au coucher du soleil

bulletin (Small)

 

 

JOUR  fleur010-J.gif

 

L'avantage d'un départ de course à 14h, c'est qu'on peut faire la grasse matinée

Après une bonne nuit mais un réveil un peu frisquet car le radiateur n'avait pas chauffé nous nous sommes levées vers 9h30 pour un big petit déjeuner

P1000168 (Small)P1000169 (Small)

Puis tranquillement nous avons préparé notre tenue de course et affaires d'après course.

Le temps était bien brumeux

DSC09825--Small-.JPGDSC09828--Small-.JPG

DSC09826 (Small)DSC09827--Small-.JPG

Et vers 11h30 nous voici prêtes à partir pour Erquy. Le soleil commençait à percer

Nous avons eu un peu de mal à trouver une place pour nous garer, les parkings le long de la plage étant déjà tous complets. Nous avions encore largement le temps et sommes allées faire nos derniers achats. Et moi j'ai craqué pour des sucettes caramel au beurre salé

 

13h00 Le soleil a fini par vraiment sortir et il faisait bien chaud, avec un léger vent.

Véro allait tester son sac à eau sur ce trail qu'elle pensait finir dans les 2h, quant à moi j'avais prévu juste deux petites gourdes, avec les ravitos sur le parcours ça me suffira pour les 14 ou 15 km que je comptais faire en endurance, donc environ 1h30.

Une fois en tenue, nous avons demandé à une dame de nous prendre en photo.

Merci pour cette photo.

DSC09837--Small-.JPG

Puis nous sommes parties vers le port. Beaucoup de monde dans les rues. J'en ai profité pour distribuer mes flyers des Foulées de la Soie. Comme j'avais mis le tee-shirt de cette course, sous le chapiteau, un coureur m'a demandé à quelle édition j'avais participé, lui ayant fait celle de 2009. Nous sommes tombées sur une voiture publicitaire que je n'ai pu m'empècher de photographier pour ma copine de club (Pour toi Chantal si tu passes me lire, on a oublié de prendre le prospectus après la course mais tu as déjà le téléphone ).

DSC01439--Small-.JPG

Les concurrents du trail de 32 km pour le Cap Fréhel étaient en train de prendre place dans la navette pour Plévenon, et les marcheurs de la randonnée de 15 km autour du Cap d'Erquy venaient de prendre le départ.

DSC01440--Small-.JPG

13h30 Il était temps pour nous de commencer notre échauffement, et ce fut à ce moment là que deux connaissances de l'Adidas Running Partner m'ont interpellée. Je les ai vus ensuite sur le parcours mais pas à l'arrivée. Avec Véro nous avons couru tout le long du boulevard de la mer, un aller retour d'une vingtaine de minutes. Et j'ai terminé par quelques éducatifs au bout du port, Véro m'ayant abandonnée pour un nouveau passage aux toilettes.

DSC01444--Small-.JPG

Quelques minutes avant l'heure, nous avons rejoint la ligne de départ.

DSC01445--Small-.JPG

 

14h00 Il y avait un tel brouhaha que nous n'entendions rien de ce que disait l'animateur Mais un mouvement vers l'avant nous a fait comprendre que le départ venait d'être donné.

Alors nous nous souhaitons mutuellement bonne course et c'est parti chacune à notre rythme. Un départ un peu rapide, comme toujours, le long du boulevard de la mer puis direction le centre ville où nous sommes bien encouragés par la population. Un peu de faux plat, ce qui me permet de retrouver une allure proche marathon, qui nous mène à la première difficulté après environ 10 minutes, et ce n'est pas rien comme difficulté, d'ailleurs la rue porte bien son nom

DSC01540--Small-.JPG

Une rue avec une côte d'enfer de quoi ralentir vite fait tout le monde J'ai d'ailleurs fini en marchant, pas la peine de m'épuiser dès le départ Et arrivée en haut c'est un chemin tout caillouteux qui nous attendait.  Ensuite une longue traversée des zones pavillonnaires, assez roulantes. Un passage à travers champs, là comme tout chemin labouré par les tracteurs, le sol n'est pas top. Puis une zone forestière, un peu d'ombre qui fait du bien, et à la sortie de la forêt nous découvrons la mer avec une belle vue sur la plage du Guen De là nous voyons les randonneurs qui traversent la plage en sens inverse de nous.

DSC01448--Small-.JPG

Nous longeons cette plage d'en haut, jusque là les chemins sont assez larges et bien praticables, et la vue magnifique. Nous retrouvons le bitume le temps du 1er ravitaillement,  je bois un verre d'eau et mouille ma tête. Et après 5 minutes de course, une surprise des petits escaliers qui descendent sur la plage du Portuais et nous voilà à courir dans le sable, ça m'a rappelé les courses dans les dunes en Chine lors des Foulées de la Soie Pas facile avec la chaleur en prime Et puis, après 45' de course et environ 8km d'après mon Polar, nous voilà au pied de ce fameux escalier de plus de 160 marches Nous sommes tellement nombreux que c'est en file indienne que nous le montons marche par marche. 3' de marche pour atteindre le haut où nous attend un autre ravitaillement d'eau. Et c'est reparti sur des chemins plus étroits à travers landes et bruyères. C'est super de voir au loin s'étirer le serpentin de coureurs Et puis le coureur avec lequel nous avions discuté la veille ne nous avait pas tout dit De nouveau une longue descente de marche, mais là c'est plus fluide et j'arrive à courir et à dépasser. Et nouvelle traversée de plage, celle du Lourtuais et de nouveau un escalier. Mais là le dénivelé est moins raide, c'est plus facile et plus large pour monter à mon rythme. Ensuite nous retrouvons le paysage vallonné des bruyères. Un panneau annonce les 4 derniers kms, et quels 4 derniers Je crois que ce seront les plus difficiles du parcours à cause de la variété des terrains, et je vais commencer à avoir une petite douleur sur le côté du genou droit

Un aller retour en épingle à cheveux au Cap d'Erquy avec le dernier ravitaillement.

DSC01480--Small-.JPG

Là je consulte mon chrono, ça devrait le faire pour mon objectif.

Je reconnais bien le paysage et le chemin que j'avais emprunté en 2007, mais j'ai l'impression que des aménagements ont eu lieu depuis. Les chemins sont de nouveau plus étroits et surtout il faut bien regarder où l'on pose les pieds. Il y aura de tout sur ces 4 derniers kms, des gros cailloux, des marches de pierres, une descente signalée dangereuse par un panneau et par les bénévoles à notre passage "Passez un par un " Et puis le port est en vue mais il faut faire un long détour pour y arriver Nous passons par les lacs bleus, que je n'avais pas vu en 2007 (j'avais fait demi-tour avant, je ne me souviens pas s'il y avait un chemin pour y aller à cette époque). C'est bientôt la fin, et à la sortie de ce chemin côtier, un camion de la protection civile, sirène en marche,  est passé rapidement sur la route...sans doute un accident sur le chemin du GR.

DSC01507--Small-.JPG

Et dans ce dernier kilomètre, une courte descente très abrupte que j'ai courue rapidement à petits pas penchée en avant. Je pensais que cela en était terminé des difficultés, et bien non, encore des petites marches à descendre Jusqu'au bout on en aura eu des marches

Quelques relances avant la dernière ligne droite avec un court faux plat avant la ligne d'arrivée. Devant moi il y a tout un groupe de l'Elan de l'Odon, que j'espère dépasser en démarrant un sprint, mais là pas de bol, ils forment un mur pour passer tous ensemble sur la ligne d'arrivée. Du coup j'ai été freinée sur la fin comme une autre fille d'ailleurs.

Pas grave, je suis contente d'avoir franchi la ligne dans mon temps objectif

A mon chrono 1h30'57

Et une bonne séance d'endurance active quant aux puls

 

bulletin (Small)

 

15h32 Un bénévole retire ma puce, une autre me remet le pot de bruyère dont je ferai cadeau à Véro pour son jardin. Je vais rapidement au stand collation boire du coca et manger quelques abricots secs tout moelleux, un délice. Il y avait aussi des noix de St Jacques marinées mais ça, ça ne me disait rien

Et puis quelques gouttes de pluie se sont mises à tomber. Alors je suis sortie de l'aire d'arrivée pour regagner la voiture en footing sous une pluie d'orage Je pensais à Véro qui n'avait rien pour se protéger... Je me suis changée vite fait à l'abri du haillon de la voiture de Véro, j'ai pris mon sac à dos avec son sweat et son kway. Mais là, plus possible de repartir en courant, j'ai donc fait de la marche rapide, fallait que je me dépèche, Véro n'allait pas tarder Puis quand j'arrive au niveau du faux plat, il n'y a personne et je pense que tout le monde est déjà arrivé lorsque j'entends une petite voix m'appeler

Je me tourne et c'est Véro, elle n'en peut plus 

Je l'encourage et je cours avec elle quelques mètres.

L'animateur annonce son passage en disant qu'elle est la dernière 

Ben mince alors

Elle termine aussi dans son chrono objectif 1h59' mais des crampes plein les orteils

Du coup après avoir rendu sa puce, une infirmière s'est de suite occupée de son cas.

DSC01521 (Small)

Lorsque je la rejoins, elle me dira que non, elle n'est pas la dernière Et en effet entre temps une dizaine d'autres concurrents ont franchi la ligne d'arrivée.

Bravo Véro

 

Entre temps la pluie avait cessé mais 20' après l'arrivée de Véro, une nouvelle averse est tombée et nous nous sommes abritées sous la tente.

DSC01529--Small-.JPG

Nous sommes restées jusqu'à la remise des récompenses des classements au scratch.

La première féminine, une sénior, a terminé en 1h04.

Le premier homme, sénior aussi, a terminé en 55'35.

 

C'était un super beau trail malgré les difficultés, je l'ai trouvé plus costaud que celui du Bout du Monde. Heureusement que je n'avais pas choisi la version longue 

Je n'étais d'ailleurs pas la seule à m'en faire la réflexion

Au final les résultats officiels sont donnés pour 14 km mais d'après l'animateur c'était plus proche de 15 km. Je n'ai pas eu de problème d'orientation sur le parcours, faut dire qu'il y avait beaucoup de monde dans ma tranche horaire. Par contre un des premiers hommes s'est trompé à un endroit, ce qui a profité à celui qui a terminé 1er.

Véro aussi a eu un moment d'hésitation quelque part...

 

Avant d'aller prendre une bonne douche, nous avons profité d'une éclaircie pour prendre un bain de mer, enfin un bain de pieds L'eau était glaciale, ça saisissait

P1000173 (Small)

Mais nous avons tout de même trottiné une minute avec de l'eau jusqu'aux mollets pour les masser Après ça, une bonne sensation de bien-être 

DSC09840--Small-.JPG

 

Vers 18h, j'ai eu une pensée pour Valcox qui allait courir les 20 km de Lausanne.

Nous avons également envoyés nos impressions à notre copine Nadine avant d'aller dîner. En face de la poste d'Erquy nous avons découvert une "mailbox drive"

DSC01538--Small-.JPG

 

Après l'effort, le réconfort avec un dîner dans une crèperie

Pour Véro des crèpes sucrées au froment, quant à moi une galette sarrasin jambon fromage oeuf et une froment caramel beurre salé, hummm avec du bon cidre brut qui m'a chauffé les pommettes

DSC01541--Small-.JPG

P1000177 (Small) P1000179 (Small)

 

En tous cas nous avons vraiment eu de la chance avec la météo parce que le reste de la soirée fut très pluvieux Et ce jusqu'au lendemain matin, ce qui fait que nous sommes rentrées directement, sans détour par le Cap Fréhel comme nous l'avions prévu.

 

bulletin (Small)

 

ani018-R.gifésultats officiels : 1h31'24. 9,19 km/h. 537ème sur 904.

119ème Féminine sur 351. 24ème V2F sur 96.

 

Véro : 1'57'58. 7,12 km/h. 894 ème sur 904.

346ème Féminine sur 351. 93ème V2F sur 96.

 

Relevé de mon Polar 
Temps Distance km Vitesse km/h FC Moy / Max
  1h30'57        14,45
        9,5

    173 / 193

 

Merci Véro pour les photos

P1000182 (Small)

 

Vous pouvez m'apercevoir sur la vidéo 1ère partie

dans le blog de Mario et son petit vélo.

(passage à 11min25 et à 12min05).

 

Un clic sur la plage d'Erquy pour voir toutes les photos

DSC01542--Small-.JPG

Partager cet article

Repost 0
Publié par Sylvounette - dans Course Nature - Trail
commenter cet article

commentaires

philippe 28/04/2017 11:38

Merci pour ce partage

Sydoky 28/04/2017 13:46

De rien :) Merci pour votre passage sur mon blog et votre commentaire.

mariecke 07/05/2011 17:51



bravo toutes les 2 car ça n'avait pas l'air facile ce trail !


après ça Véro va faire un marathon : je la sens mûre !!!



Sylvounette 07/05/2011 20:38



 


Merci Mariecke


Difficile mais beau, le paysage fait oublier la douleur 



Racoon 07/05/2011 11:02



Bravo pour ta course, surtout si peu de temps après ton marathon!! Tes gambettes récupèrent vite. Beau cr et belles images qui reflètent bien ce chouette we en Bretagne!!



Sylvounette 07/05/2011 13:38



 


Oui c'est vraiment une belle région



VEROBROCQ 05/05/2011 20:25



Keske c'était dur, mais kesque c'était beau


15 jrs/3 semaines plus tôt et toute la lande était encore en fleurs.


Belle course et beau récit comme dab



Sylvounette 05/05/2011 21:24



 


Merci Véro


Sûr qu'un jour je ferai le 32 rien que pour le paysage



zaza 05/05/2011 17:56



Quel beau week end sportif les filles!



Sylvounette 05/05/2011 21:23



 


Merci Zaza


Tu sais il y a aussi plein de randonnées ce jour là



Nadine 05/05/2011 15:42



ah bravo pour ce récit et bravo les filles pour vos résultats. c'est vrai que les escaliers c'est pas forcément trail mais surtout casse pates... je préfère les vraies cotes ou descentes bien
techniques ou les passages de cordes finalement!! ah j'ai reçu la carte seulement ce matin!!! pas rapide la box ou alors c'est les Yvelines qui trainent. encore bravo. bizz



Sylvounette 05/05/2011 16:03



 


Merci Nadine


Dans les escaliers je trouve que c'est plus facile de courir vite que dans les côtes, quand ça bouchonne pas



jecoursparis 05/05/2011 09:27



Quel bel photo!!! je suis d'accord avec tua que le départ a 14h00 c'est mieux. 



Sylvounette 05/05/2011 10:07



 


Merci Salvio



Christian Perrier 04/05/2011 20:42



Ah, c'est quand même bien le trail, hein? :-)


Allez, une fois faut s'y lancer sur un trail long, ça peut êtr ebien en préparation de ton 100km, non?


Tiens, au hasard, le Trail des Cerfs à La Queue en Yvelines,; le 15 mai: tu as le choix entre un 21 bien sympa, un 35 pas trop violent et un 50 sérieux sans plus. Le tout en forêt de Rambouillet.
Laisse-toi tenter..:-)


Belle course en tout cas et bravo pôur l'organisation de petits week-ends sympas comme ça!



Sylvounette 04/05/2011 21:00



 


Merci Christian


Ben j'en ai déjà fait des longs, Ambazac 32km et Eco trail Paris 50 km


J'ai déjà couru le Trail des Cerfs 20 km. Mais là pour Mai je refais un peu de vitesse avant de bien continuer mon plan 100 bornes qui débute après le 15
mai.


J'ai prévu le trail du muguet fin juin par chez moi, 21km.



Valérie 04/05/2011 20:10



Superbe récit pour un superbe trail . Tes photos sont magnifiques, ça donne envie d'aller là-bas. Le trail a l'air
court mais avec une bonne concentration de difficultés , mais c'est un trail, justement .


Quant à toi, tu m'épates une fois de plus ! Tu finis en gros au milieu du classement, et dans le 1er quart de ta catégorie, alors que tu l'as fait en endurance et en mode récup !!! Bravo Sylvie,
tu as décidément la grande forme !


Et merci pour ta pensée



Sylvounette 04/05/2011 20:55



 


Merci Valérie


Oui j'étais super bien, et en plus avec les pauses photos La première
féminine m'a dit qu'il fallait le faire une 2ème fois pour faire mieux, elle a gagné 4 minutes cette année


Le trail court c'est peu pour la découverte par rapport au long, mais là 15j après le marathon ça me suffisait, j'ai quand même atteint FC max en
sprintant par contre la récup est plus rapide par rapport aux 42 bornes



calimero13990 04/05/2011 19:21



Un sacré bel article et quel beau WE tu as passé là, ce fût un plaisir de te lire jusqu'au bout!



Sylvounette 04/05/2011 20:49



 


Merci Calimero


Oui c'est trop beau ce coin de Bretagne, et encore ça manquait de jaune avec les genêts, peut-être que c'était trop tôt ou trop tard pour la
floraison