Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Sylvounette


Dimanche 18 octobre 2009. Marathon Seine-Eure.


Voici enfin le récit du jour J !  Et quel jour J ! Une magnifique journée !


5h30 Le réveil sonne. J’ai tellement bien dormi que l’espace de quelques secondes je me demande pourquoi je dois me lever ! ? Mais oui Sylvie c’est bien le jour J !
Alors debout, une petite séance de gym et je m’habille. Avant d’aller petit déjeuner, je me chauffe de l’eau et je bois déjà une tasse de tisane énergisante. Ensuite je prépare mon gâteau sport (2 tranches), mon gâteau de riz caramel rhum raisins et je file avec Nadine à la salle du petit déjeuner. Une chance que, dans cet hôtel,  il soit servi dès 5h30. En plus de ce j’ai apporté, je mange deux tartines de pain avec confiture, du fromage, un yaourt fruité et deux petits bols de thé. Je prends également deux pastilles de sel.

6h30 Retour à la chambre, je vérifie toutes mes affaires et mon ravitaillement pour la course : pastilles de fructose dextrose et bouchées de cake banane noix que je prendrai en alternance tous les 5 kms jusqu’au km25, deux mini gourdes d’eau et une contenant deux gels dilués pour le km30 et le km35. J’ajoute deux pastilles de sel pour le semi et deux comprimés de sporténine que je compte prendre après deux heures et trois heures de course. J’en prendrai un aussi au moment de quitter l’hôtel. C’est la première fois que je consomme de la sporténine pour un marathon, je n’ai jamais eu de crampes jusque là mais depuis ma contracture cet été, je préfère prévenir…..
Et dans la petite pochette de ma ceinture porte-gourdes, je place mes temps de passage et allure.

En ouvrant la fenêtre de la chambre, nous constatons qu’il fait un froid de canard et qu’il y a beaucoup de brume.
J’ai donc bien fait de choisir un collant pour courir. J’ai un tee-shirt manches courtes mais  je prévois d’ajouter mes manchettes et bien sûr mes gants de soie. Et ma casquette rouge, qui sera un signe de reconnaissance pour Bruno « Bonobo » qui participe également à ce marathon Seine-eure.
Je fixe ma puce à la cheville gauche



J’enfile un pantalon de survêtement sur mon collant, un coupe-vent léger et ma veste polaire, ainsi couverte,  je n’aurai pas froid en attendant de m’échauffer. Nadine aussi avait également prévu sa tenue de combat. Elle n’allait pas avoir chaud à rester sur place en attendant mes passages. J’ai préparé un sac à dos avec mes affaires de rechange et de quoi me doucher après la course, comme ça si jamais Nadine est garée trop loin du village d’arrivée, elle pourra le prendre avec elle. Je lui confie mon appareil photo et mes papiers de voiture, et nous voici prêtes.

7h00 Bon sang ça caille dur ! Et en plus nous prenons la route avec un super brouillard ! Heureusement que nous avons fait le chemin la veille jusqu’à Amfreville sur Iton ! Par moment on n’y voit pas grand chose……c’est pas possible ce temps, j’espère que je ne vais pas courir tout le marathon dans le brouillard
Nous ne sommes pas très rassurées, en plus nous n’avons plus trop souvenir de la sortie à prendre et je n’ai pas branché le GPS…….Mais bon, après une petite frayeur, ça va le faire, et nous quittons l’autoroute et là c’est la nuit noir dans le brouillard !



Nous nous demandons comment nous allons retrouver le chemin d’hier, et puis une fois à l’entrée du village, plus de souci car les bénévoles sont déjà en place pour faire la circulation et nous indiquer la route. Merci !
Et nous trouvons une place pour nous garer non loin des cabines toilettes, très peu de monde encore sur place.

7h30 Nous allons à la tente d’acceuil. Quelques participants sont déjà là à se réchauffer. Nadine bois un thé chaud. Je dépose quelques pub des Foulées de la Soie, et Nadine déposera le reste sur quelques véhicules après mon départ.



Juste comme Nadine allait demander de faire une annonce au micro pour appeler Bruno, je le vois sous la tente. Nous faisons donc enfin connaissance de visu. C’est vraiment sympa de pouvoir se retrouver et discuter autrement que par les blogs et forums. Nous nous donnons rendez-vous sur la ligne de départ.

Quelques photos en attendant de faire mon échauffement.








8h35 J’enlève ma polaire, rajoute mes manchettes et je pars  trottiner dans ce froid glacial. J’ai les orteils qui commencent à geler et ce petit footing avec quelques talons-fesses et montées de genoux ne suffira pas à les réchauffer. Mes mains aussi sont bien froides malgré mes gants, mais bon ça ira mieux d’ici là
10’ puls 139/148 et 1,5 km.

Il est temps que je rejoigne la ligne de départ. J’enlève mon coupe-vent et j’opte pour le plastique Jogging International pour me protéger du froid en attendant. Une dernière pause pipi, et là j’en vois une qui me donne bien froid, elle n’a qu’une tenue de club sur le dos (“maillot de bain” et débardeur)  et elle s’aperçoit en plus qu’elle a laissé ses gants à la consigne ! Brrr ! Mais bon, elle va sûrement se réchauffer plus vite que moi !

8h50




A SUIVRE....
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
N

je te trouve très très sexye avec ton sac poubelle de Jogging International :)))


Répondre
S





N

je confirme, brouillard et froid:))) j'ai apprécié mon bonnet mes gants et ma polaire. j'adore le suspense de ce compte-rendu!!!!


Répondre
V

Eh bien, tu prends un malin plaisir à faire durer le suspense ...


Répondre
S


C'est qu'au fur et à mesure que j'écris je m'y revois et donc je fais des pauses


B


Coucou Cousine!


Alors, quel chrono as-tu fait??


Le suspense est insoutenable...


J'espère que cela s'est bien passé pour toi... Ca a l'air...


Bises


Sandrine



Répondre
S


Mais oui, la suite arrive sous peu


B

On peut dire que tu sais tenir le lecteur en haleine :)

La suite, la suite, la suite......


Répondre
S


J'ai couru
plus vite que toi mais je suis plus lente pour rédiger mon CR


V

Tu m'épates de pouvoir avaler tout cela le matin
C'est quand que tu cours en maillot de bain ? je viendrais exprès pour les photos
On  ne voit pas toutes les photos, celles avant ton échauffement
Bon j'attends la suite, bonne rédaction


Répondre
S


Bizarre pour les photos, je les vois bien
La suite arrive, je fais une pause


R

ah bah merde alors.... la suite, vite, vite, vite !!!!!
En tout cas, bravo à toi car je connais ton super résultat.
Bisous.


Répondre
S

Merci Régine
Bien sûr que tout le monde sait déjà, mais vous voulez sans doute savoir comment j'ai réussi cet exploit et pourquoi je n'ai pas réussi mon troisième objectif
Encore un peu de patience jusqu'à ce soir