Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le plaisir de courir, courir pour vivre de plaisir
  • Le plaisir de courir, courir pour vivre de plaisir
  • : Mes entraînements, compétitions et autres souvenirs.
  • Contact

 

Blog_certifie_Runnosphere_200_pixels

 

 

  colloque internet

  Un clic sur les images

Logo SDPO-mag Internet

 

trailball notice (Small)

 

Recherche

16 novembre 2010 2 16 /11 /novembre /2010 22:40


Marathon des Alpes-Maritimes
Nice-Cannes 2010
Championnat de France

AFFICHE 


Départ le samedi matin à 7h45 en TGV direction Nice, arrivée à 13h25.
Beaucoup de coureurs dans ce TGV ! D’ailleurs certains se sont fait rappeler à l’ordre par l’hôtesse car nous étions dans un train iDTGVzen, donc il faut chuchoter  dans cet espace
Je me suis quand même bien reposée dans ce train en poursuivant ma nuit jusqu’à ce que je sente le soleil se poser sur moi à travers la vitre, et que je découvre la mer au loin. Nous étions déjà au bord de la côte méditerranéenne. Ce qui fait que j’ai pu découvrir une partie du parcours du marathon.

En sortant de la gare de Nice, j’ai eu la surprise de tomber sur un coureur du CCR92 venu en chercher  un autre. Avec tout ce monde c’était vraiment une chance de le croiser là, et j’en ai profité pour lui demander la direction pour la Place Massena. Ensuite j’ai sorti mon petit plan imprimé et j’ai suivi toute l’avenue Jean Médecin, bien longue, pour atteindre cette belle place.
NICE-CANNES053--Small-.jpg
Il faisait un temps magnifique, cela changeait de Paris que j’avais quitté sous la pluie.
J’ai trouvé le village du marathon sans problème.
 NICE-CANNES054--Small-.jpg

13h50 Avec mon bon de retrait reçu quelques jours avant par mail, je n’ai pas eu besoin de faire la queue à l’entrée. Je me suis dirigée vers le stand des «Dossards France» et consulté la liste des engagés pour trouver mon numéro de dossard : 855
 NICE-CANNES057--Small-.jpg
Une bénévole m’a remis un sac (qui servira de consignes vêtements) contenant une enveloppe avec les dossards, la puce et une étiquette autocollante avec mon numéro à coller sur le sac consigne. Un bénévole m’a gentiment proposé de me photographier devant l’affiche de la course.
NICE-CANNES059--Small-.jpg
Et à la sortie de ce stand, ce fut une autre bénévole qui m’a demandé de passer l’enveloppe avec la puce pour la contrôler. OK c’est bien la mienne.
NICE-CANNES060--Small-.jpg
Un peu plus loin, c’est une autre jeune fille qui m ‘aborde pour savoir si j’avais quelques minutes afin de répondre à un questionnaire sur la course à pied.

Je me suis donc installée derrière le PC.
 NICE-CANNES061--Small-.jpg
Puis j’ai continué mon parcours dans ce village à sens unique avec un dernier arrêt au stand de la Caisse d’Epargne où j’ai eu droit à un bracelet avec les temps de passage, j’ai choisi 3h45 sachant très bien que je n’y arriverais pas  J’ai rempli un bon pour recevoir mon résultat par sms, et l’envoyer aussi à deux autres personnes. J’en suis repartie avec un sac contenant de petits cadeaux.
 DSC0000707.jpg

14h30 Après une demi-heure passée sous le chapiteau du  village marathon, mon estomac commençait à crier famine, je me suis donc dirigée vers la plage ensoleillée pour pique-niquer. Beaucoup de coureurs sur cette plage de galets, facilement reconnaissables avec leur sac consigne 
NICE-CANNES077--Small-.jpg
Et le temps de finir mon repas, le ciel a commencé à se couvrir de nuages….
 NICE-CANNES083--Small-.jpg

15h00  Je suis partie à la recherche de l’Office de Tourisme pour obtenir des renseignements sur les horaires des bus afin de me rendre à mon hôtel après ma visite du Vieux Nice. J’ai perdu un peu de temps car je ne suis pas allée de suite dans la bonne direction
Renseignements pris avec un plan de la ville, j’ai poursuivi ma visite en direction de la Colline du Château. Mais pour épargner mes gambettes, j’ai emprunté l’ascenceur pour y monter,
NICE-CANNES122--Small-.jpg
et admirer le panorama sur Nice. Je suis redescendue à pied.
 NICE-CANNES156--Small-.jpg

17h00 J’ai attendu le bus devant le Casino Ruhl.
 NICE-CANNES189--Small-.jpg
Et 30 minutes après j’étais à l’hôtel. J’ai demandé s’il m’était possible de petit déjeuner vers 5h30 mais non, l’heure avait déjà été avancée de 30 minutes à cause du nombre de coureurs présents dans l’hôtel, donc pas avant 6h00.
Vu l’heure tardive et la bonne marche à pied que j’avais faite, je n’ai pas eu le courage de faire les 20 minutes de footing conseillées par le coach. J’ai donc pris une bonne douche puis je me suis reposée en attendant de repartir pour dîner avec mes autres camarades de club, que j’avais contactés entre temps. Nous avions rendez-vous à 19h30 au restaurant  L’Ecurie près de la Porte Fausse.

NICE-CANNES198--Small-.jpg


18h35 Me voici repartie en bus de nuit. 
J’ai trouvé assez facilement le restaurant grâce aux renseignements, avec l’adresse exacte, que m’avait trouvée sur internet la réceptionniste de l’hôtel.
 NICE-CANNES209--Small-.jpg
Comme j’étais un peu en avance, j’ai fait le tour du pâté de maisons. Les premiers à arriver furent Isabelle et son mari Alexis. Nous nous sommes installés, et heureusement qu’ils avaient réservés car il y avait beaucoup de monde. Tous les restau ont été assaillis par les marathoniens. Puis sont arrivés Fabienne, Laure et son mari. Nous avons bien dîné, j’ai mangé des lasagnes aux 3 couleurs très bonnes. Nous avons aussi bien papoté course à pied et surtout conseillé et rassuré Fabienne et Laure pour lesquelles ce marathon Nice-Cannes était leur premier 

Elles étaient à la fois stressées et pressées d’affronter ces

42,195 km

Nous nous sommes quittés après cette sympathique soirée. J’ai fait un bout de chemin en compagnie de Fabienne, Laure et son mari jusqu’à mon arrêt de bus, leur hôtel étant dans le coin. Mais en consultant les horaires, et bien plus de bus à cette heure-ci, donc retour à pied obligé. J’ai souhaité bonne chance et bonne course à Laure et Fabienne, car dimanche nous ne serons pas dans le même sas, et avec la foule ce ne sera pas évident de les trouver avant le départ.

21h30 Retour de nuit sur la Promenade des Anglais qui m’a permis de visualiser les 2 premiers kilomètres.
NICE-CANNES215.jpg NICE-CANNES216--Small-.jpg
Mon hôtel se situe donc à environ 2,5 km et à peine 30 minutes du départ du marathon. J’ai noté le temps parce que dimanche matin si je ne vois pas le bus venir, je partirais de nouveau à pied une fois mon petit déjeuner terminé.

J’ai préparé toutes mes affaires de course à pied et vers 23h00, extinction des feux.
Ainsi s’est terminée cette journée de veille de course bien remplie et sous le soleil.

NICE-CANNES151--Small-.jpg

 

JOUR  J

14 Novembre 2010


5h00 C’est l’heure de prendre la première partie de mon petit déj. Un gâteau de riz caramel, une compote et une grosse part de mon gâteau sportif. Ensuite je me mets en tenue de course, et en attendant d’enfiler une deuxième couche et d’aller finir de petit déjeuner à 6h00, je me repose.….Enfin presque parce que des cris extérieurs ont attiré mon attention, et j’ai assisté à une belle bagarre de «belles de nuit » juste au pied de l’hôtel 

Pas cool tout ça
logo30.jpg
6h00 Je descends à la salle du petit déjeuner et, au passage à l’accueil, je demande au réceptionniste s’il peut me donner un grand sac poubelle, car le sac que l’on m’a remis au village marathon n’est pas assez grand pour contenir mon gros sac à dos.
Il y a déjà une dizaine de coureurs qui font la queue pour se servir. Je ne vais prendre que du thé et un morceau de fromage. Puis, je file direct à l’arrêt du bus en face de l’hôtel. Une jeune femme attend et me confirme bien qu’un bus doit passer. Mais toujours rien à 6h30 donc je décide d’aller à pied. Ce sera mon échauffement, 2,5 km d’un bon pas dont je ferai la moitié en compagnie d’un belge jusqu’à l’aire de départ du marathon.
Il fait encore nuit et le ciel me semble bien couvert. Le sol est humide mais je ne sais pas si c’est qu’il a plu dans la nuit ou bien si les trottoirs ont été nettoyés….
NICE-CANNES001--Small-.jpg
7h00 Il y a déjà une bonne animation quand j’arrive. Je vais directement vers les consignes, c’est impressionnant cette installation avec d’immenses caisses en carton dans lesquelles les bénévoles lâchent les sacs 

Heureusement qu’il n’y a rien de fragile dans le mien
Après avoir repéré la caisse correspondant à mon numéro de dossard, je cherche non loin un endroit pour me poser et me mettre en tenue (short et débardeur du club, manchettes, buff autour du cou, bandana casquette et mes gants) avec le fameux  plastique JI pour rester au chaud. Je m’équipe de ma ceinture porte bidons et ravitaillement, j’emballe mon sac à dos dans deux sacs poubelles et je vais le confier à une bénévole qui le balance dans la caisse…..pas gros bruit, donc sa chute a dû être amortie par les nombreux autres déjà déposés
NICE-CANNES002--Small-.jpg
7h30 Je suis prête, une pause pipi pendant qu’il n’y a pas trop foule et je pars à la recherche de mes camarades de club Isa et Alexis. Je me dirige donc vers le sas de départ du championnat de France, et tournant mon regard sur la plage j’aperçois Isabelle qui trottine à la recherche d’un petit coin tranquille. Je l’appelle, elle me fait signe que son mari est plus loin. Et le temps de diluer mes gels dans ma mini gourde, elle nous a rejoint.
NICE-CANNES005--Small-.jpg

7h40 Nous décidons d’entrer dans le sas réservé au championnat de France. Nous patientons tout en papotant. Avec Isabelle, nous avons à peu près les mêmes objectifs, tout d’abord finir car elle, elle a toujours sa tendinite qui la titille, et moi j’ai enchaîné les compétitions, et sinon faire moins de 3h52 pour nous requalifier, et pour Isa, si sa blessure tient le coup elle tentera de battre son record……Donc pour moi ce sera une allure entre 5’27 et 5’20 au km tant que je pourrais
L’animateur nous annonce que le départ est retardé de 15 minutes à cause du retard des trains, de nombreux coureurs ne sont pas encore arrivés.

Il nous fera patienter en musique et en  « hola »
Des coureurs près de moi, voyant mon maillot CCR92, me disent qu’ils sont du Plessis. «Ah oui, alors votre entraîneur c’est aussi Jean ? », ce qu’ils me confirment et je leur souhaite bonne course.
Et puis Isabelle est en train de papoter avec une coureuse, toute mini, et comme je l’entends parler de l’ASPTT Strasbourg, je lui demande si elle connaît «Muriel Webelette »….J’ai vu à son regard surpris que oui, je lui ai donc expliqué que je la connaissais par son blog  J’ai donc fait la connaissance de “Tic”
NICE-CANNES006--Small-.jpg NICE-CANNES007--Small-.jpg


8h15 Pan  ça y est nous voilà partis pour ce marathon Nice-Cannes  Départ rapide mais pas trop de piétinement ni de bousculade, la route est large. Ce qui est bien c’est que les préférentiels (3h00) du marathon open partaient au même niveau que le championnat de France mais dans l’autre moitié de l’avenue, et on se rejoint plus loin. Il n’empêche que dès le départ je me fais bien dépasser vu mon allure de tortue  Le ballon des 3h00 me dépasse rapidement.
Dès le 2ème km ma copine Isa a déjà pris le large, je ne me sens pas de la suivre, et je vais vite la perdre de vue après qu’elle soit sortie un peu des rangs pour jeter son plastique sur le côté.

 

J’ai loupé le lap du km1 mais au km2 je passe en 10’42, un peu trop vite mais dans ma fourchette d’allure. Mes jambes sont bien pour le moment, j’étais un peu inquiète par rapport à toute la marche pied faite la veille, par contre je vois bien que mes puls sont déjà à 160 alors que pour  Seine-Eure j’y étais au km15. Donc je vais pas mal courir en surveillant ma  FC.
Malgré le temps gris, je profite bien du paysage tout en courant, la vue sur la mer, les habitants sont nombreux à nous encourager, je les remercie au passage. Une dame m’a même dit que mon prénom était caché….Hélas non, c’est que mon dossard n’était pas nominatif.


Au km5, 27’20, je regarde mon pense-bête en 5’27, je constate que je n’ai que 4 secondes de retard. Je continue donc comme ça et à un moment arrive à ma hauteur un coureur du CCR92 que je ne connais pas (il ne vient pas au stade le soir). Nous faisons donc connaissance tout en papotant, son objectif est de 4h00 et c’est son marathon anniversaire de V3. Puis il va me laisser partir et rester à distance derrière moi, jusqu’à je ne sais plus trop quel kilomètre où là je suis en baisse de régime il va me dépasser…


Au km10, je suis toujours bien, je passe en 54’38 (+6sec). Il y a toujours du monde qui me dépasse mais toujours pas le ballon 3h45. Puis au niveau de Cagnes sur Mer, nous décrochons du bord de mer pour un aller retour en ville, et c’est au km13 que je me suis faite encadrer puis dépasser par le groupe de 3h45. Je vais les suivre un certain temps.
Au niveau de la Baie des Anges, après le km14, nous faisons aussi un aller retour où nous croisons ceux qui nous précèdent. C’est là que je vais voir Isabelle qui a bien de l’avance sur moi, je l’encourage. Et quand j’aurai effectué mon demi tour, cette fois c’est Laure que je vais reconnaître et encourager mais elle ne m’a pas vu. Elle est à peu près à même distance derrière moi que je ne le suis derrière Isabelle. Je me dis  qu’elle ne va pas tarder à me rattraper, son objectif étant de faire entre 3h45 et 4h00.


Au km15, je passe pile poil dans les temps en 1h21’49. Je suis contente et espère tenir ainsi jusqu’au bout, sauf que je ne sais pas du tout à quoi ressemblent les côtes à venir  Jusque là c’est pratiquement plat mais je sens quand même que dans le moindre faux-plat je n’ai pas de jus dans les gambettes. Nous retrouvons le bord de mer. Et puis à partir de là, j’ai senti un coup de moins bien, je ne me souviens plus s’il y avait des faux plats avant le semi, mais c’est dans cette partie là que Laure m’a rejointe, en bonne forme et toute heureuse  J’étais contente pour elle car elle allait réussir son objectif.


Au km20 j’ai maintenant 1’ de retard donc c’est foutu pour la qualif, et quand je passe l’arche du semi avec le contrôle de la puce, le gros chrono affiche 1h56’ (+2’30) donc là c’est vraiment foutu d’autant plus quand je découvre la côte d’Antibes  Je cours au début, puis ça me tire trop dans les mollets alors je marche un peu avant la descente. Mais toute cette partie juqu’à Juan les Pins est bien vallonnée, un vrai casse pattes pour moi qui me fait atteindre les 6’ et + au km et une FC qui va dépasser les 170 ! Une fois sortie de là, je vais continuer tranquillement en endurance. Je me fais toujours passer par des groupes, et déjà vers le km25 j’en vois qui peinent, marchent.


C’est un peu avant le km30, passé en 2h52, que le ballon des 4h00 va me dépasser. Maintenant je pense que je ne vais pas tarder à voir arriver Fabienne puisque son objectif est de 4h00   Alors là, heureusement qu’il y a le paysage pour me motiver, malgré le temps couvert, parce que le ballon vert ça met un coup au moral. Mais bon, le coach m’a dit “Fais toi plaisir”, alors ce sera le plaisir des yeux pas celui des gambettes  Et puis les encouragements du public ça fait du bien aussi. Comme prévu, mais je ne sais plus à quel km, j’entends une voix féminine qui m’appelle et c’est Fabienne, souriante elle aussi malgré une douleur dans la hanche gauche mais en forme tout de même pour finir dans son objectif. Maintenant je suis la dernière du club, sans doute aussi la dernière du championnat
Je n’ai pas le courage de m’accrocher à elle, je préfère assurer et terminer sans blessure car je sens que ma jambe droite a ses petits bobos qui se manifestent (ischio et genou), rien de douloureux, juste une gène qui je sais n’empirera pas si je ne force pas.

 

A présent je ne regarde plus mon chrono, seulement le paysage. Et là surprise  Je pensais que c’en était fini des côtes  Eh bien bon  au loin j’aperçois une longue file de coureur qui s’étire sur une longue pente et à mes côtés j’entends un coureur dire que c’est la côte du 36ème longue et régulière  Diable  Alors dans celle-ci et à mi-parcours, je m’arrête et prends le temps de faire deux  photos et je repars.
NICE-CANNES008--Small-.jpg NICE-CANNES009--Small-.jpg

Et enfin le panneau CANNES au km38  Bientôt la fin et je constate que mes quadriceps ne sont pas du tout durs comme à Seine-Eure, normal ça fait presque 10 bornes que je cours comme une tortue  Du coup je retrouve un peu de force pour repasser un peu au-dessus des 10 km/h, mais tout de même qu’ils vont être longs ces 4 derniers kilomètres  Et dans le dernier kilomètre, préssée d’en finir et sous les encouragements du public, je retrouve la force d’accélérer encore et de passer tous les coureurs devant moi.
Le gros chrono affiche 4h12 et des poussières quand je franchis la ligne d’arrivée  Diable mon pire chrono sur marathon mais pas tant que ça, 4h10 pour mon premier.
Objectifs non atteints mais quand même bien satisfaite après mon enchaînement de compétitions en un mois car le parcours n’est pas si facile
logo30
J’ai un peu de mal à trouver l’équilibre pour poser mon pied sur le tabouret du “coupeur” de puce, ensuite une bénévole me remet le tee-shirt technique kaki “finisher” de la course et une autre la médaille.

NICE-CANNES010--Small-.jpg

Au stand collation on nous remet un sac avec un petit pain complet aux fruits secs et de l’eau, et plus loin nous avons le choix de fruits frais (bananes, clémentines, pommes, raisin). J’ai mis de tout dans mon sac sauf le raisin.
NICE-CANNES011--Small-.jpg  

Je récupère mon sac à dos. Il  est tellement lourd que la bénévole me demande ce que j’ai dedans. Alors je lui explique que je ne retourne pas sur Nice, je reprends le train à Cannes pour Paris donc j’ai toutes mes affaires du week-end
NICE-CANNES013--Small-.jpg
C’est un peu difficile pour sortir de la zone d’arrivée, tout le monde attend ses proches. Un bénévole demande même aux personnes de dégager un peu la sortie pour laisser passer les coureurs. Je me fraye tant bien que mal un chemin jusqu’à un endroit où poser mon sac pour le déballer des sacs poubelles et le mettre sur mon dos, car je n’avais plus la force de le porter à bout de bras. Ensuit je pensais pouvoir me rendre sur la plage mais impossible, c’était barricadé. J’ai fini par trouver un banc à l’écart dans le square pour me changer et me ravitailler. J'ai eu juste le temps de finir que la pluie est arrivée.
Tous mes camarades de club étant arrivés avant moi et vu la cohue près de l’arrivée, je n’ai pas cherché à les retrouver, de plus ils devaient reprendre une navette pour rentrer sur Nice.
NICE-CANNES014--Small-.jpg
En attendant l’heure de mon train, j’ai visité un peu Cannes sous la pluie avant de regagner la gare. Le soleil est revenu une heure avant mon départ.
NICE-CANNES045.jpg
Pendant mon retour, j’ai reçu un sms d’Isabelle qui m’annonçait avoir terminé en 4h05, elle avait dû ralentir après le semi à cause de sa blessure, ça m’a surprise, moi qui pensais qu’elle avait réussi son objectif….
DSC0000704.jpg


ani018-R.gifésultats officiels championnat : 4h12’05 (réel 4h11”56).

574ème sur 576.
113ème sur 114 féminines.
24ème V2F sur 24.

Classement hors championnat : 5388ème sur 8231 et 108ème V2F sur 326.

Bravo à mes camarades de club pour leurs résultats :

Isa 4h06, Alexis 3h18, Fabrice 2h57,

Fabienne 4h02, Laure 3h52, et pour le V3 dont je ne sais pas le prénom 3h57.

 

Petite anecdote pour ma copine Chantal : en fait mon numéro de dossard 855 contenait mon année de naissance mais surtout mon allure finale à l'envers 5'58 au km

(4h11'54=5'58/km)

 

DSC0000705.jpg DSC0000706.jpg

 

Relevé de mon Polar 
   Temps Distance km Vitesse km/h FC Moy / Max
  4h11'56       43,7
       10,4

    161 / 184



sylvie2024-NICE-CANNES-2010.png

 

Voilà pour ce CR un peu long et long à venir, et encore vous avez de la chance que je perds un peu la mémoire

Ce fut un beau week-end.

Ce marathon Nice-Cannes est très bien organisé, et finalement je ne regrette pas le temps couvert, sinon je pense qu'avec le soleil j'aurais bien plus souffert

 

NICE-CANNES038.jpg

 


Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Publié par Sylvounette - dans Marathons
commenter cet article

commentaires

SIMON Maurice 02/01/2011 20:08



BRAVO


pour ma part je suis allé à NEW YORK ......fabuleux fabuleux fabuleux 9ème V4 sur 156 en 4h13


Si tu dois faire un seul marathon étranger il faut faire NEW YORK.


J'ai également en Avril fait PARIS  13 ème V4 sur 99


AMITIES


 


 


 



Sylvounette 02/01/2011 20:36



 


Merci Maurice


Bravo pour tes résultats sur marathon ça fait rêver, je ne sais pas si
j'aurais de si beaux chronos quand je serai V4  


 


 



Racoon 22/11/2010 22:41



Bravo Sylvounette!! Même si tu n'as pas atteinds ton objectif, quoique pour moi c'est un chrono qui me suffirait, l'exploit est de taille et mérite l'admiration. C'est même admirable d'avoir su
être raisonnable... Ce qui n'est pas toujours le cas dans l'action!!


Je pense que la capacité que tu as montrée ces derniers mois a encaisser les kilomètres doit te motiver pour tes envies d'ultra!


Bonne récupération et merci pour le CR! J'avais déjà envie de le faire celui là et cela me conforte dans mon idée.



Sylvounette 23/11/2010 10:15



 


Merci Racoon


Oui je n'ai pas forcé pour le deuxième semi mais de toute façon je n'avais pas la force, et puis je ne suis pas assez maso dans la souffrance, pourquoi
risquer la blessure quand l'objectif n'est plus possible, mais par contre pas question d'abandon


Quant au chrono, tu devrais y arriver aussi, tu cours plus vite que moi sur 10 km, y a un truc Bon entraînement Racoon.



Nadine 20/11/2010 15:32



coucou Super Tortue!! bravo pour avoir évité la blessure et avoir pû admirer le paysage... dh'abitude tu vas trop vite.. bon maintenant cool hein!! bizz



mariecke 19/11/2010 22:12



bravo Sylvie , tu as encore fait un bon temps !


mais surtout récupère car tu en fais vraiment bcp ces temps derniers. Il faut te ménager


bisous



Sylvounette 20/11/2010 12:02



 


Merci Mariecke


Oui oui je récupère maintenant, c'est tout cool cette semaine et la suivante


 



valcox 19/11/2010 17:34



Pas si tortue que ça, si on considère que tu enchaînes les longues distances : deux marathons en un mois, plus le semi et les entraînements, pas de quoi viser un chrono ! Chapeau pour avoir
intelligemment géré ta course : tu as sans doute évité la blessure et la vraie panne sèche en sachant rester raisonnable lorsque tu as senti que tu n'atteindrais pas ton objectif. C'est ce que
j'appelle du grand art



Sylvounette 19/11/2010 18:13



 


Merci beaucoup Valérie


Du grand art je ne sais pas, mais tout du moins de la sagesse Je suis trop
accro à la course à pied maintenant, alors me blesser ce serait l'horreur



VEROBROCQ 19/11/2010 13:53



Bon ba tu as fais de ton mieux, et le premier objectif était de finir sans blessures, pour la qualif tu en refera un au printemps


As-tu plus souffert que sur ton 1er marathon (si tu t'en souvient)


Le fait que tes puls étaient hautes dès le départ montre bien que tu étais déjà moins fraîche on va dire


Cette dernière côte c'est mortel


Encore bravo d'avoir été au bout



Sylvounette 19/11/2010 14:24



Non je n'ai pas plus souffert, j'ai juste ressentie la fatigue dans les jambes plus
tôt, mais ça faisait partie de mon challenge


Vivement le prochain



zaza 18/11/2010 20:34



Félicitation Sylvounette!Pour moi finir 2 marathons et un semi dans le même mois relève de l'exploit!!!!!!!!!!!!!!!



Sylvounette 18/11/2010 20:51



 


Merci Zaza


Pour moi aussi c'est un expoit mais je ne renouvelerai pas cette expérience La prochaine fois je fais le tout en un



da silva 18/11/2010 19:17



bravo sylvie  tu tes bien defendu c'est un bon chrono que certaine aimerai bien faire 


bravo pour ta tenacité et bonne recup  ps: tres jolie medaille !! :=)))


 


fred



Sylvounette 18/11/2010 19:54



 


Merci Alfred 


Oui elle est très belle cette médaille, ça valait le coup d'aller au bout



VEROBROCQ 18/11/2010 14:09



Ca commence plutôt bien ce CR, bon voyage, beau temps, bonne bouffe avec les copains,


la suite la suite...



Sylvounette 18/11/2010 14:15



 


Oui ça y est, la suite arrive



Nadine 17/11/2010 16:11



ET oui tu quittes Paris sous la pluie et tu arrives à Nice sous le soleil... ma copine qui a habité 1 an là-bas m'a dit qu'elle avait vécu en tshirt et sur son balcon pendant les 12 mois!!! sympa
les lasagnes 3 couleurs! bizz.



Valérie 17/11/2010 16:03



Tu aimes faire durer le suspense  ! Allez, on veut le récit, le récit, le récit !!!



Sylvounette 17/11/2010 16:34



 


Oui oui il vient mon CR de tortue