Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le plaisir de courir, courir pour vivre de plaisir
  • Le plaisir de courir, courir pour vivre de plaisir
  • : Mes entraînements, compétitions et autres souvenirs.
  • Contact

 

Blog_certifie_Runnosphere_200_pixels

 

 

  colloque internet

  Un clic sur les images

Logo SDPO-mag Internet

 

trailball notice (Small)

 

Recherche

20 avril 2011 3 20 /04 /avril /2011 20:14

 

bulletin (Small)

Voilà enfin le récit du jour J que vous attendez tant

 

Ce marathon de Nantes sera mon 12ème. Depuis les deux derniers j'ai amélioré mon chrono à chaque fois, alors comme on dit "jamais 2 sans 3", mais après la reconnaissance de la veille, je pense que ce sera difficile d'atteindre les 3h40/3h42. Donc j'espère au moins faire aussi bien qu'à Seine-Eure pour me conforter quant à mon niveau du moment. Et puis obtenir la qualification pour le championnat de France, ce qui est tout à fait à ma portée s'il ne m'arrive aucun pépin, parce que rien n'est joué d'avance sur un marathon, même si on se sent en pleine forme

  bulletin (Small)

5h30 Finalement j'ai passé une bonne nuit après avoir eu du mal à trouver le sommeil. Pour cause le bruit infernal des canalisations d'eau Comme d'habitude je fais mes petits exercices de gym matinaux, une rapide douche et à 6h00 je descends prendre mon petit déjeuner. Quelques coureurs sont déjà en train d'attendre. La salle est décorée de tableaux de vaches peints par Willy Crocq, aux formes et couleurs originales qui m'ont bien plu. Tous les coureurs présents sont unanimes quant aux difficultés de ce parcours pourtant décrit comme roulant

Je n'avais pas pris mon téléphone et lorsque je remonte dans ma chambre, je constate que j'ai manqué un appel. C'était Jacky de PCàP, arrivé de sa Bretagne de très bonne heure pour récupérer son dossard. Je le rappelle pour lui dire que je pensais être au village pour 8h, le temps de me mettre en tenue, remplir mes bidons et préparer un petit sac avec un change pour me couvrir un peu après l'arrivée.

Je prends aussi un poncho plastique pour l'attente avant le départ, que pour une fois je jetterai juste avant de pénétrer dans le sas.

bulletin (Small)

7h45 Je quitte l'hôtel en footing, ça va bien pour mes gambettes.

Il fait encore bien frais, le ciel est tout dégagé, il va faire beau et chaud

DSC01234--Medium--copie-1.JPG

Un petit coup de fil à Jacky pour lui dire que je suis là et nous nous retrouvons au pied de l'éléphant pour faire connaissance. Il semble en bonne forme et est en train de finir son petit déjeuner gâteau sport.

Je vois aussi une connaissance du Tour du Pays de Caux 2010, en fait le champion, assis bien sagement dans un coin, c'est Kouider Bouregba, qui m'a également reconnue. Je vais donc le saluer et lui souhaiter bonne chance. Il terminera sur la deuxième marche du podium, bravo .


  Puis je vais déposer mes affaires à la consigne et en ressortant je tombe sur mes voisins de tablée de la pasta party. Je leur souhaite bonne chance pour leur course. Je vais retrouver également Yin-yin qui va courir en équipe avec une joélette de l'association "Courir avec", première expérience pour lui.

 

Le parcours

parcours

 

8h35 En attendant le départ, je repars trottiner aux alentours tout en essayant de voir les autres membres d'A.E, mais bon, pas facile avec déjà tout le monde qui afflue. Et puis une jeune femme avec une caméra s'approche de moi et me demande si elle peut me poser des questions et me filmer pour une télé du coin...Décidément je devais avoir une tête à ça ce week-end J'accepte, malgré que ce ne soit pas trop mon truc les questions de dernière minute Et ensuite elle m'a filmée, les pieds surtout, en train de faire mes petits étirements actifs. Du coup le temps est vite passé et j'ai regagné le sas des 3h30 en me mettant sur la fin, juste devant ceux du 3h45.

Cinq minutes avant le départ du marathon est donné celui du semi-marathon handisport, puis celui des joélettes "Courir avec". Nous sommes plus de 3000 concurrents à prendre le départ de ce marathon. Près de moi il y en a un qui fait ses derniers essais de lecture sur sa montre Garmin, qu'un de ses copains lui a apparemment prêté, alors il est gentiment taquiné par d'autres qui lui demandent où est sa notice

Puis petit mouvement de foule en avant, le départ est imminent

DSC01243--Medium-.JPG

 

9h00 Pas entendu de coup de feu mais c'est parti en marchant, puis lent piétinement et petit trot juste pour passer le tapis après environ 1 minute Mais bon, pas de panique vu que les prochains kilomètres ne seront pas des plus roulants... Donc comme je vous l'ai décrit dans mon article précédent, ça commence par un kilomètre le long du Hangar à Bananes avec les rails incrustés puis un passage de pavés que tout le monde cherche à éviter en empruntant l'étroite bande de bitume lisse sur le côté, et ensuite nuage de poussière (on se croirait à Ambazac ) et au bout le virage pavé que certains ont coupé mais ils ont dû enjambé la rubalise... Départ donc bien en dessous de mon tempo prévu, km1 en 5'38 Durant ce km, les meneurs de 3h45 me sont passés devant mais maintenant j'ai l'habitude de ce phénomène et je ne m'y fie plus, je les laisse filer. D'ailleurs d'autres coureurs remarqueront aussi qu'ils sont bien plus vite que l'allure pour 3h45 et disent que c'est pour récupérer le temps perdu au km1. En tous cas ils s'éloignent bien, heureusement que je prends mes laps au km. Après ce km un peu difficile, on retrouve un peu d'aise pour courir et prendre son allure. Km2 en 5'05. Beaucoup de monde sur le pont Anne de Bretagne pour nous encourager et en route pour le "Coeur de ville" avec ses faux-plat et la côte de la tour de Bretagne. Km3 en 5'16. Bon ça va malgré le passage du pont. Ensuite je loupe le km4, sans doute au moment où je suis arrivée à la hauteur de l'équipe joélette de Yin-yin qui est en train de prendre son tour. J'attends un peu avant de lui faire signe et lui souhaiter bonne course. Puis un virage en épingle à cheveu avec petit dénivelé, et l'on peut voir en contrebas les autres coureurs. Km4/km5 en 10'24, là je veux vérifier mon temps depuis le départ et grrrr J'ai oublié mon pense-bête que j'avais tout bien plastifié Ben tant pis, je ferai sans, j'avais juste en mémoire le temps pour le semi (1h51) et celui du km35 (jardin des plantes 3h04). Le principal étant que je savais au moins mes temps au km, de 5'13 à 5'15, et jusque là j'étais dans les temps. 5km en 26'24.

Mes gambettes sont en forme ce qui fait que le "coeur de ville" repéré la veille se passe bien. En fait je vais gérer ce parcours en fonction du profil, ne pas forcer dans les faux-plats/côtes des ponts/contre le vent et au contraire accélérer un peu sur les passages plats ou descendants, le tout en contrôlant ma FC (ne pas dépasser 170 puls jusqu'au km35). Beaucoup de monde aussi sur la Place Royale à  nous encourager. Premier stand épongeage, je n'en louperai aucun, je prends l'éponge tendue par les bénévoles et l'essore bien sur ma tête, je rafraîchis mon visage et les bras, et ce à chaque stand, quand bien même je n'ai pas souffert de la chaleur.

Après le km8 en 5'12, repassage du pont Anne de Bretagne avec encore plein d'encouragements. Il faut en profiter parce qu'ensuite ça va être plus calme à mon avis.

Une des arches du départ est en train de se dégonfler, ce sont des coureurs et bénévoles qui la soutiennent lorsque nous passons. Valait mieux pas être trop grand

Cette fois-ci c'est plus cool le long du Hangar à bananes. Après le km10, je me rends compte que l'écart avec les meneurs de 3h45 a nettement diminué, jusque là je ne m'en étais plus souciée et c'est sur le Pont des Trois Continents que je vais les dépasser

Maintenant direction Trentemoult, une longue boucle roulante pour retraverser le pont après le km15 et revenir sur l'Ile de Nantes. Sur chaque pont on sent bien souffler le vent de côté. Deux kilomètres plus loin, un troisième pont, celui de Pirmil, et ensuite nous allons longer la Loire jusqu'au prochain. Maintenant c'est tout droit, il y a quand même des personnes au bord de la route pour nous encourager, et grâce au prénom sur le dossard jai droit à des "Allez Sylvie !" "Bravo Sylvie !", les enfants tendent leurs mains pour recevoir une petite tape. Et puis tout d'un coup vers le km20, j'entends un haut et fort "ALLEZ SYLVIE ! ", du coup je tourne la tête, parce là c'était pas un encouragement d'un inconnu, c'était quelqu'un qui me connaissait, mais qui ici Et là j'ai la surprise de reconnaître Charlie que j'avais rencontré lors du marathon de Vannes. Je lui fais donc un grand signe en criant "Salut Charlie !". J'étais super contente de le voir là. (Merci Charlie pour tes encouragements ).

Passage du semi en 1h51'04 sur le gros chrono de contrôle, super Pile poil dans les temps A partir de là, je vais courir les 15 km suivants jusqu'au Jardin des Plantes avec Joseph (j'ai su son prénom grâce à ses supporters). Après le semi il m'a demandé sur quelle base on était, je lui ai donc répondu dans les 3h42, et qu'il fallait tenir cette allure, les meneurs 3h45 étant toujours derrière. Bon je ne savais pas à quelle distance puisque je ne me retourne jamais quand je cours. Nous faisons plusieurs kilomètres en contre-bas de ce que je croyais être une autoroute, mais en fait c'était le périphérique, avec le vent de face. Par contre je ne me souviens plus si c'était tout plat ou faux-plat. Je suis tellement concentrée sur mes temps au km et ma FC que je ne fais guère attention au paysage. Du coup, maintenant que je vous raconte ce marathon, je n'ai plus souvenir du passage du 4ème pont, le Pont de Bellevue, ni du profil du terrain. Nous étions toujours chaleureusement encouragés dans les traversées de ville. A un ravitaillement j'avais dû perdre Joseph, car il  est revenu à mon niveau en disant qu'il avait eu du mal à me rejoindre. Il m'a alors demandé si cela ne me gênait pas qu'il s'accroche à moi. Ben non, ça m'aide aussi, même si c'est moi qui suis plus souvent devant. Déjà après le semi je remontais des coureurs, mais après le km25 c'était encore plus souvent. Certains peinaient et avaient des crampes.

Passage au km30 en 2h36'51 à mon chrono. Je me sens toujours bien, je dépasse toujours des concurrents et j'ai hâte d'arriver au Jardin des Plantes. Après un peu de descente, voici enfin la grille du jardin, l'entrée est couverte d'un tapis vert. Au ravitaillement j'essaie de prendre un gobelet d'eau mais je suis génée, du coup je zappe.

Passage au km35 en 3h03'01, une minute d'avance, super Faut surtout pas que je la perde La traversée du jardin est en légère montée. Ensuite jusqu'à ce qu'on arrive aux quais de l'Erdre, je ne me souviens plus... Je n'avais pas repéré ce passage la veille, ça me rallongeait trop avec le poids de mon sac à dos Mais vu le temps mis pour le km36 (6'21), je pense que ça devait monter, ou bien mes gambettes commençaient à peiner

Enfin, ensuite j'ai bien profité de la descente vers la Tour de Bretagne pour reprendre un peu de vitesse et faire baisser mes puls avant la dernière vraie côte de ce "Coeur de ville".

Là il me semble que Joseph n'est plus sur mes talons.

Km38 en 3h20'24. Juste avant la côte, une féminine et son lièvre m'a rattappée puis dépassée dans la côte, ensuite je suis repassée devant. Ainsi jusqu'au km40, ensuite j'ai réussi à être devant. Dernier passage sur le pont Anne de Bretagne. Je m'attendais à avoir les quadriceps bien durs après le km38, et bien non, j'avais seulement les jambes lourdes, fatiguées. Toujours autant de monde sur ce pont pour nous encourager. Au km41, j'entends derrière moi un homme et une femme qui parlent, je pensais que c'était la féminine qui avait repris des forces. Mais non, c'est un autre couple. Ils me dépassent après le passage de pavés du bout du quai des Antilles. Dernier km avec le vent de face. Pas trop de monde mais tous les coureurs passent sur la partie bitumée, du coup je suis un peu gênée pour accélérer, je sens que je pourrais aller plus vite, vu que mes quadris ne sont pas comme à Seine-Eure à ce stade de la course. Mais je ne veux pas non plus passer sur les pavés, j'attends donc le passage gravillonneux. Je remonte sur la féminine. Il y a plein d'arches mais je sais que l'arrivée n'est que derrière. Je prends mon lap au km42. Je vois que le gros chrono officiel a passé les 3h43, alors comme je ne veux pas avoir un résultat en 3h44, je pousse sur mes pieds et pique un sprint. Je me rapproche encore plus de la féminine, mais d'autres coureurs me gênent pour la passer et je ne veux pas jouer des coudes. Alors elle a eu au chaud aux fesses, je passe juste 1 seconde derrière elle

Résultat officiel : 3h43'52, j'ai battu mon record officiel de Seine-Eure

Incroyable, vu le parcours je ne pensais pas y arriver

 

Bon, après cet effort des derniers 195m (41"), j'ai les gambettes flagada quand même

bulletin (Small)

12h45 Je rends ma puce, plus loin une bénévole me remet la jolie médaille. Je passe par le stand collation où je fais remplir ma gourde d'eau. Je prends du pain d'épice, des abricots secs et un quartier d'orange. Mais je n'ai pas trop faim. A la sortie on nous remet un sac contenant des pubs, des petits LU et des Berlingots Nantais. Et en plus nous avons droit à une bouteille de vin blanc, de l'eau et une pomme. Je sors donc de l'espace d'arrivée bien chargée.

Je retrouve Jacky qui a fait un super chrono de 3h06, bravo Il était déjà tout changé et ne donnait pas l'impression d'avoir couru un marathon

bulletin (Small)

13h00 Je pars en trottinant vers la consigne. Ouh là là, ça me tire bien dans les mollets, heureusement ce n'est pas trop loin. Je récupère mon sac auprès des bénévoles qui sont tout content de voir une marathonienne arriver. Ils ont dû voir plus de filles sur le relais et les foulées. Ils me félicitent pour mon résultat. Merci à vous les bénévoles

bulletin (Small)

13h30 Je croise Joseph et lui demande si ça a été pour finir. En fait il n'était pas si loin que ça derrière moi, il a terminé en 3h44'38 officiel et il était satisfait lui aussi même si la fin fut plus difficile. Je vais réussir à voir Fab***** qui prépare un 24h et Gourdoda un 100 km. Un appel de Jacky qui me dit qu'il y a Mélanisse de PCàP. Je fais donc sa connaissance au pied de l'éléphant. Il y avait aussi quelqu'un que je n'ai pas reconnu de suite mais qui me disait quelque chose... C'était Jeje77 qui habite maintenant dans le Pays de Loire.

Après avoir papoté un peu avec les uns et les autres, je suis rentrée prendre une bonne douche et me reposer un peu. Et vers 16h je suis ressortie derrouiller mes gambettes et profiter du soleil sur l'Ile de Versailles qui abrite un magnifique jardin japonais.


bulletin (Small)

ani018-R.gifésultats réel : 3h42'53. 11,36 km/h. 5'16/km.

1200ème sur 2614.

42ème féminine sur 241

9ème V2F sur 54

 

Résultats officiels : 3h43'52. 11,31km/h. 1193/2612. 9ème V2F/54.

Passage au semi : 1h51'04. 11,39km/h. 1568/2694. 11ème V2F/56.

 

Relevé de mon Polar 
Temps Distance km Vitesse km/h FC Moy / Max
  3h42'53 43,9
  11,8

    167 / 181

  Premier semi en 1h50'05

Deuxième semi en 1h52'48

Courbe Nantes 2011

 

Mon pense-bête oublié

temps passage (Small)

 

5'13/km 11,5 km/h KM Temps réalisé FC moyenne
       
26'05 5 26'24 156
52'10 10 52'32 160
1h50'05 semi 1h50'05 170
2h36'31 30 2h36'51 171
3h02'36 35 3h03'01 173
3h18'15 38 3h20'24 165
       
3h40'08 marathon 3h42'53 180

 

Fin de mon récit pour ce nouveau record sur marathon

Objectif atteint et pas de bobos à l'arrivée

 

Je n'ai pas souffert de la chaleur, j'ai bu et pris toutes mes drogues régulièrement comme d'habitude. J'ai attrappé au vol un gobelet d'eau à peu près tous les ravitaillements à partir du km15, mes bidons étaient vides à l'arrivée, mais je n'ai pas manqué. Par contre je n'ai mangé qu'une mini-bouchée de ma Mulebar à mi course, pas vraiment de creux.

 

Je suis vraiment contente de cet exploit et pour les 3h40, je retournerai sûrement à Seine-Eure, c'est pour moi le plus roulant de tous les marathons que j'ai courus.

C'est tout de même un beau marathon

Merci beaucoup à tous pour vos encouragements

 

 

Un clic sur la médaille pour voir la suite de mes photos

medaille nantesDSC09759 (Small)

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Publié par Sylvounette - dans Marathons
commenter cet article

commentaires

jp 27/04/2011 21:30



super recit !!!


bravo pour ton chrono, joli record!


jp



Sylvounette 27/04/2011 22:22



 


Merci beaucoup jp pour tes félicitations



Racoon 26/04/2011 10:17


Bravo!! Toutes mes félicitations pour ta course et ce nouveau record. Je te souhaite de bien récupérer pour la suite...


Sylvounette 26/04/2011 14:03



 


Merci Racoon


Là j'ai chopé une rhino qui me fatigque plus que le marathon



Maya972 25/04/2011 00:11


Félicitations !! Superbe chrono ! Tu as superbement géré et sans forcer apparemment !! Bravo !


Sylvounette 25/04/2011 07:54



 


Merci Maya


Oui j'étais bien, c'est pourquoi je suis confiante pour progresser encore un peu



calimero13990 23/04/2011 19:53



Oups j'ai gaffé alors, BRAVO donc pour tes 2 autres podiums ;-)))



calimero13990 23/04/2011 18:01



Une sacrée belle perf et un magnifique chrono qualificatif à l'arrivée, que demander de plus?


BRAVO à toi;-)


9éme V en plus sur plus de 50 c'est la classe, bientôt un podium, non?



Sylvounette 23/04/2011 18:13



 


Merci Calimero


Le podium je l'ai déjà fait sur mes 2 précédents records à Seine-Eure, 1ère puis 2ème alors en 2012 ce sera 3ème sans doute



VEROBROCQ 22/04/2011 21:05



Et bien encore une fois cela valait le coup de patienter un peu pour ce récit que j'ai dévoré du début à la fin, en fin de compte je relis tjs 4 ou 5 fois au cas ou j'ai loupé un virage ou un ravitaillo


Sympa d'avoir revu Kouider un champion sympa et discret et j'ai bien imaginé ton nuage de poussière comme à Ambazac


Keskil est grand Fab


A te lire cela parait pas si difficile un marathon, tu es reglé comme un métronome 


Si un jour quelqu'un ne sait plus ou il en est pt sa course, qu'il demande à Sylvie elle dira "tinquièt ça roule  on est sur la base de 3h42"


J'ai encore bcp de progrès à faire pour que tu me serves de lièvre sur une course


Bravo tu as fais une grande course même sans ton pense bête et sans ces satanés pavés sur la fin tu aurais pulvérisé ton record


Chapeau pour tes derniers 195 m


Bonne récup et garde des forces pour Erquy


 



Sylvounette 22/04/2011 22:13



 


  Merci Véro


Oui c'est un géant ce Fab*****


Ben si je peux te servir de lièvre, comme avec  Nadine je serai en mode endurance active


Pour Erquy c'est plutôt retrouver des forces mais j'ai encore une
semaine



lyne 22/04/2011 18:26



merci encore pour ce beau récit, comme toujours c'est comme si j'y étais avec toi


encore bravo sylvounette pour ta performance, bises



Sylvounette 22/04/2011 19:06



 


Merci Lyne et à bientôt pour un footing



lolbee 22/04/2011 10:37



Je n'ai qu'un mot à dire : BRAVO !!!!!



Sylvounette 22/04/2011 10:49



 


Merci beaucoup Lolbee



Nadine 22/04/2011 10:11



bravo SYlvie pour la performance et ton récit toujours très tonique.... tu as oublié ton pense bête alors ça c'est impossible !!!! tu as eu du succès encore une
deuxième interview!!!! bravo! bizz



Sylvounette 22/04/2011 10:48



 


Et ben si tu vois, il est resté dans mon portefeuille Je m'en servirai pour le prochain



Rasmette 21/04/2011 22:01



ClapClapClap!!!


Félicitations!


Un beau chrono, et tout le séjour paraît plus beau!


PS : tu savais que je suis originaire d'Yvetot (enfin d'un tout petit village à côté)? Cela te dit quelque chose?



Sylvounette 22/04/2011 10:43



 


Merci Rasmette


En effet il m'aurait fallu plus de 3 jours pour visiter tout Nantes


 


Yvetot, ben oui le semi d'Yvetot, très jolie ville aussi. Faudra que tu le fasses un jour alors ce TPC sur tes terres d'origine



valcox 21/04/2011 21:31



Bravo Sylvie ! Super marathon, super récit . Une vraie précision de métronome. Tu devrais faire meneuse d'allure, tes
suiveurs serient gâtés ! C'est impressionnant comme tes temps de passage sont à quelques sedondes près ceux de ton pense-bête (pourtant oublié !), difficile de faire mieux. Dommnage cette fin
encombrée, sinon tu aurais carrément fait exactement le chrono prévu ! Bonne récup maintenant, savoure bien ce beau succès ! Tenir cette allure sur 42.195 km, waouh ! C'est génial !



Sylvounette 22/04/2011 10:41



 


Merci beaucoup Valérie pour tes félicitations


En effet je pense que sans le vent et les pavés du dernier km, j'aurais pu faire mieux. Les pavés c'est pas top quand on a déjà les jambes bien fatiguées
Quant à faire la meneuse, c'est une sacrée responsabilité, que j'ai fait en partie pour ce coureur Joseph



ZAZA 21/04/2011 21:12



ENCORE UNE FOIS BRAVO SYLVOUNETTE!!!!



Sylvounette 22/04/2011 10:31



 


Merci Zaza Bises et bonne journée



Christian Perrier 21/04/2011 20:01



Yesss! Je savais bien que tu le ferais, avec cette préparation et cet hiver aussi studieux! C'est vraiment un très beau temps, ce 3h42 et quelques. Du coup, pour le Vaudreuil, tu as tout à fait
raison. À mon avis, pour peu que le vent ne soit pas de face comme l'an dernier, tu peux facilement descendre dans les 3h35-3h37. Je me demande si je n'irai pas au Seine-Eure, finalement, pour le
faire sans ambition (3 semaines après mon objectif de début d'automne à Berlin) et éventuellement jouer au lièvre avec Super-Sylvie.


Sinon, comme j'ai déjà du le dire, tu as le semi de Bois d'Arcy idéalement placé 5 semaines avant.


Bonne récupération, en tout cas, mais ta description de l'état de tes jambes sur la fin de course donne une bonne idée des capacités encore restantes. Tu n'étais en fait même pas loin du negative
split...bravo pour la sagesse de début de course : ce n'est pas tout le monde qui aurait su ne pas suivre les meneurs d'alllure....



Sylvounette 22/04/2011 10:30



 


Merci Christian pour ce commentaire enthousiaste Ben ça peut pas marcher à
tous les coups le négative split Sinon Seine-Eure ce sera pour 2012 parce que je ne me sens pas de faire un chrono sur
marathon 1mois 1/2 après mon 100 km, sauf si j'abandonne


Quant aux meneurs, ils m'ont eu une fois, ça m'a suffit