Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Sylvounette


Les Foulées des Laveuses
Dimanche 20 juin 2010

au Coudray-Montceaux


10ème édition et ma première participation à cette course.
J’ai choisi le 15 km de ces Foulées des Laveuses comme test de préparation à mon prochain semi-marathon, celui de la Goële, qui comporte également deux passages en côte.
Mon objectif est de courir les premiers 10 kilomètres à 12km/h (5mn/km) et plus vite les cinq derniers pour récupérer le temps perdu dans la côte, en espérant un chrono final de 1h15.
logovert20
6h00 Petit déjeuner habituel agrémenté d’un gâteau de riz au lait caramel rhum raisins, puis fin de préparation de mon sac, vu le temps tout gris je rajoute une veste pour la pluie au cas où, sinon j’ai prévu short et tee shirt manches courtes.
logoparme12
7h00 Je prends la route en passant prendre Véro qui va participer à la course de 7,5 km, une boucle du parcours, sans objectif chrono, ce sera plutôt sa sortie du dimanche.
les laveuses 2010002 (Small)
8h00 Nous trouvons une place où nous garer non loin du village de la course, après avoir suivi les panneaux indicateurs Foulées des Laveuses.
Et là, en même temps que nous, se gare une de mes connaissances du club de Lisses. C’est une course à laquelle elle a participé plusieurs fois, et elle connaît bien le parcours. Je lui demande donc surtout des détails de la côte qui en fait vient juste après un escalier !
Bon, donc si j’arrive à respecter mes 5mn/km jusqu’au km10, j’aurais intérêt à en mettre un coup dans les 4 suivants parce que je suis bien incapable de grimper une longue côte à cette allure !

Le village d’animation est encore bien calme. Nous nous rendons vers le gymnase David Douillet. Véro croise plusieurs de ses copains de club. Nous consultons les listings des numéros de dossards. Véro, plus rapide que moi, m’annonce que j’ai le numéro 910. Nous pénétrons à l’intérieur  du gymnase où là règne déjà une bonne animation.
Je me dirige vers les tables des inscriptions par internet. Le bénévole me remet le dossard et la puce, et un cadeau en plus, une serviette éponge couleur parme.
Pour le tee-shirt de la course, il faut se rendre en face. C’est un beau tee-shirt technique de couleur verte, et nous pouvons choisir notre taille.
les laveuses 2010008 (Small) les laveuses 2010009 (Small)
8h40 Retour vers la voiture pour nous mettre en tenue. Le temps ne s’arrange pas, ça caille un peu, donc je prends quand même mes gants. Et puis je fais deux tours de la couronne de fleurs autour de mon cou, ça tient chaud. Je ne prends qu’une mini gourde d’eau, vu la distance et la chaleur ça me suffira, je boirai aussi aux postes de ravitaillement. Puis passage par les toilettes, il y a un peu d'attente.

Nous rencontrons Francine de PCàP  que nous saluons, et nous voyons aussi Cécile Bertin dite Barbie du site Courir au Féminin mais je l'ai reconnue trop tard......
logoparme12
9h00 Départ pour l’échauffement. En une heure de temps l’ambiance a bien changé dans les rues, ça court de partout, il y a déjà plusieurs groupes de musiciens qui répètent dont un groupe de cor de chasse avec attelage.

les laveuses 2010013 (Small)Je commence à trottiner avec Véro puis elle me dit d’y aller à mon rythme, je la reprendrai sur le retour. Ensuite je suis allée faire quelques gammes dans une rue plus tranquille. J’ai vu que les panneaux indicateurs de km étaient de taille, je ne risquerai pas de les manquer.
8km
Après un bon quart d’heure d’échauffement, nous rejoignons la ligne de départ déjà bien remplie. Je me faufile entre les coureurs pour me rapprocher de l’arche le plus possible, et j’entends Gaétane qui m’appelle. Je la rejoins et nous papotons encore du parcours en attendant le départ. Je lui fais part de mon objectif et nous décidons de partir ensemble.

L’animateur nous explique les petits changements de parcours. En dernière minute l’arrivée a dû être modifiée car des gens du voyage ont occupé l’espace prévu. Il nous présente aussi les différentes personnalités qui participent à cette édition dont Bruno Heubi, parrain de la course. Puis quelques mots sur le parcours, en particuliers faire attention au niveau du tunnel juste avant les escaliers car la hauteur maxi est de 1m80, et à la fin de la première boucle, le parcours se sépare en deux dans la ligne droite, à gauche pour le 7,5 km et à droite pour le 15km. Il est très bavard cet animateur et les coureurs s’impatientent, nous n’avons pas très chaud à rester sur place !

Mais avant nous, c’est le départ des joélettes Dunes d’Espoir ainsi que celui de la Tour Eiffel portée par Michel Bach, et des tahitiennes.
les laveuses 2010017 (Small)
9h40 Le départ est donné, mais vu le monde ça piétine un peu avant de passer sous l’arche et ensuite pas facile de prendre de la vitesse. La rue n’est pas large, pas facile de se faufiler et il y a plusieurs virages avant de rencontrer une première petite côte qui fait réagir la Tour Eiffel que nous venons de dépasser ! Ensuite nous allons entamer la descente vers la Seine, tout d’abord en passant par un petit parc boisé. Passage au km1 en 4’48 !
Puis retour sur le bitume pour une descente bien plus abrupte. Là, Gaétane me prévient de faire attention en bas en passant sous le pont car cet hiver ils ont installé une plaque de métal, et en effet elle y est toujours, et c’est un coup à trébucher si on ne fait pas attention, surtout à la vitesse où nous arrivons. Nous devons ensuite tourner à droite en épingle à cheveux, là attention aux gravillons dans le virage !
Nous sommes le long de la Seine et maintenant c’est tout droit pendant environ 3 km. Le ciel est toujours couvert mais on sent quand même une petite chaleur, je retire mes gants et je vais même défaire un tour du collier de fleurs car il me tient trop chaud. Il y a un peu de vent qui se fera plus sentir sur le chemin de halage mais pas de quoi avoir à lutter.
A chaque lap, je regarde le temps et je suis contente car je suis en moins de 5mn/km.
Après le km4, nous croisons les premiers concurrents qui arrivent en sens inverse, ils se dirigent vers la rue de l’escalier que nous venons de passer.
Le ravitaillement est avant le km5, je prends rapidement un abricot sec (je n’avais pas racheté de pastilles de dextrose)  et attrape un gobelet d’eau.

Passage au km5 en 24min30.
C’est à partir de là que je pense avoir perdu Gaétane. A la sortie du chemin de halage, une petite montée pour repartir en terrain boisé. Et ça redescend un peu pour repasser au niveau du poste de ravitaillement. De nouveau nous longeons la Seine en croisant les concurrents, et puis vient enfin la difficulté de ce parcours. En effet le tunnel est bien bas, et l’escalier qui suit est bien encombré ! Je vais donc en profiter pour faire quelques photos, les seules sur ce parcours.

les laveuses 2010018 (Small)Un orchestre est là pour nous soutenir ainsi que de nombreux supporters surtout à la sortie de l’escalier où nous devons prendre de suite sur la gauche, et là c’est la découverte d’une longue montée ! J’ai quand même couru tout en prenant quelques photos, mais du coup le temps de ce km en a pris un coup, km7 en 5min38 ! Et arrivée en haut la relance fut difficile. Il me tardait d’arriver au passage en descente.
La séparation des deux courses étaient bien balisées au sol et en plus un bénévole était posté à la bifurcation et contrôlait les dossards pour orienter ceux qui n’étaient pas sur le bon côté de la route.

Pour cette deuxième boucle, je descend bien plus vite la côte et je  passe dans le temps prévu au km10 en 49min54.
Donc maintenant il faut absolument que je tienne à moins de 5mn/km jusqu’à l’escalier. Je vais donc m’accrocher à tous les coureurs devant moi et en dépasser petit à petit, et puis à un moment il y en a un qui  me dépasse et son allure me convient bien, alors je le talonne. Son camel back fait un peu floc-floc. De nouveau je prends de l’eau et un abricot sec au ravitaillement très rapidement pour ne pas perdre mon lièvre. Je m’accroche dans la petite montée, lui il n’a pas l’air fatigué en tout cas. Sur le retour en bord de Seine, au ravitaillement je me verse un gobelet d’eau sur la tête, enfin plutôt sur mon bandana et je mouille mon visage, mine de rien, même sans soleil je commence à avoir bien chaud !  Mon lièvre va prendre un peu d ‘avance mais bon, j’arrive à garder l’allure, je vais même réussir à monter les marches de l’escalier deux à deux, c'est plus fluide car il n'y a plus les concurrents du 7,5.

les-laveuses-2010027--Small-.JPGEncore une petite photo de l’orchestre féminin avant de quitter l’escalier. Son aide m’aura été efficace car j’ai fait le km14 en 4’47. Par contre j’ai eu un petit coup de mou dans la côte, et au niveau de l’église j’ai marché un peu à grandes enjambées. Les féminines que j’avais passées me sont repassées devant mais pas grave, je les repasserai plus tard….

J’ai repris la course un peu avant la fin de la côte qui cette fois-ci m’aura pris un peu plus de temps, lap au km15 en 5min51. Je dépasse les féminines et d’autres coureurs, et en passant ce panneau du km15 je réalise qu’en fait le parcours fait plus de 15 km car il reste encore une bonne distance. Je vois bien l’arche d’arrivée mais mes jambes ont du mal à passer en sprint ! Tous les spectateurs nous encouragent, je reconnais même la voix de Véro, un dernier effort tout en regardant le gros chrono qui affiche 1h17 et des poussières quand je franchis la ligne. Ouf ! ! !

Un bénévole retire ma puce et je retrouve Véro à la sortie de l’aire d ‘arrivée. Je suis un peu dans le cirage…..Je la suis vers le stand de collation plein de bonnes choses. J’ai même pris des cochonneries de bonbons, sans doute des restes de la course des enfants de la veille.
les laveuses 2010028 (Small)
Je consulte mon chrono perso : 1h16’48. Et je regarde mon temps de passage au km15 pour voir si j’ai réussi mon objectif et je lis 1h15min15 !

Super ! 15 secondes de trop, à cause d’avoir marché dans la côte !
D’autant plus que pour une fois, les km affichés pour mes laps correspondent bien avec les panneaux. Et au total j’ai 15,3 km.

Je considère donc que j’ai réussi mon objectif, et ça me plaît bien ces chiffres 15 km en 1h15min15sec. J’espère maintenant que j’arriverai à faire la même course pour le semi-marathon de la Goële……
logovert20
Je n’ai pas revu ma partenaire de début de course qui a finit en 1h20 mais j’ai retrouvé Francine se réconfortant avec de la banane, elle a fini en 1h18, pas si loin que ça derrière moi, surtout une semaine après son 50 km, bravo à toi Francine ! Mais j’espère que ça ne portera pas préjudice à ton super défi du week-end prochain……
les laveuses 2010032 (Small)Après ce doux réconfort, nous sommes allées prendre une bonne douche chaude au gymnase, et en ressortant nous avons assisté à l’arrivée de la Tour Eiffel.

Quel courage de courir avec 10 kgs sur le dos !
les laveuses 2010046 (Small)Devant le gymnase se préparait une paëlla géante pour tous ceux qui avaient réservé leur repas à l’avance.
les laveuses 2010042 (Small)

Résultats officiels : 1h17’05. 373ème sur 749.
41ème féminine sur 170.
5ème V2F sur 25.

 

Et Véro termine le 7,5 km en 52’21. 261ème sur 326, et 43ème V1F sur 63. Un beau résultat aussi, surtout après une interruption d’entraînement due à des soucis dorsaux et puis une sortie longue en voiture la veille. Bravo Véro !

 

 

Relevé de mon Polar  
Temps Distance km Vitesse km/h FC Moy / Max
  1h16'48 15,3
  12,0
    -

 

sylvie1867 LES LAVEUSES 2010

Passage au km5 : 24'30

Passage au km10 : 49'54

Passage au km15 : 1h15'15

profil 50(Small)

Voilà pour cette course des Foulées des Laveuses que nous avons bien appréciée pour une première participation, nous sommes rentrées toute contente !
logoparme12
Et puis bravo aux organisateurs pour avoir réussi à contrôler leurs ennuis de dernières minutes.
C’est une belle course avec un beau parcours, même si la fin est un peu difficile surtout au deuxième tour pour le 15 km !
Et aujourd’hui heureusement que le temps soleil s’était caché, sinon je n’aurais sans doute pas fait aussi bien……

 

Un clic sur cette photo

les laveuses 2010033 (Small)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
B


Un grand bravo les filles :)



Répondre
S


 


Merci Bruno et bon marathon à toi



R


Et encore une belle course gérée de main de maitre... ou plutôt de maitresse!!


Bravo pour l'objectif atteint!



Répondre
S


 


Merci Racoon


 



Z


J'avais zappé cette course........Bravo les filles!



Répondre
S


 


Merci
Zaza



N


bravo SYlvie et Véro pour ces Laveuses. vous avez eu le gymnase David Douillet et moi je l'ai eu en vrai, bô comme un dieu et une bise en plus!!! Comment ça Sylvie tu as mangé des bonbons!!!
hihihi moi j'ai eu des rillettes, du saucisson et du camenbert!! trop la classe le trail du vieux lavoir. En + des 10, Ils font aussi un semi. tout le monde était très content malgré le temps bof
bof... A refaire. bizzz



Répondre
S


 


Merci Nadine


Mais c'était mieux pour courir ce temps bof bof


Bonne récup et bonne bronzette sur ton banc