Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Sylvounette


imanche 22 novembre 2009, La Route des 4 Châteaux.



Vous pouvez voir le parcours en cliquant ici.


9h30 Le départ des femmes est donné quelques minutes après celui des handisports.
Je souhaite bonne course à mes copines et après un léger piétinement, je suis le flot de coureuses devant moi. C’est un peu lent mais ce n’est pas facile de dépasser, et puis de toute façon ça monte légèrement donc je ne m’inquiète pas, je suis le mouvement car ne connaissant pas la difficulté des côtes, je ne tiens pas à me griller trop tôt.

Au passage du km2, je découvre le premier château, celui de Mauvières et nous quittons le bitume pour entrer dans le parc boisé.

Chemin en descente, pas trop de gadoue, ça va. On passe devant le  château.

Ensuite le parcours mi chemin mi bitume monte progressivement.
Juste avant d’arriver à Choisel je dépasse un binôme de malvoyant. Puis c’est l’entrée du parc du Château de Breteuil avec un orchestre pour nous encourager.

On redescend vers un plan d’eau, puis au km6 (35’ de course) c’est le premier ravitaillement. Je m’arrête juste le temps d’une photo et je passe mon chemin, ayant mon ravitaillement sur moi que je prends comme je l’ai dit dans l’article précédent. Et je comprends pourquoi il est posté là…….Avant d’arriver au château il y a une vraie bonne et longue côte, j’en cours une partie mais sur la fin je vais marcher un peu, avec pauses photos (elles sont un peu floues, c’est que les puls se ressentent  jusqu’au bout des doigts)
Le soleil est toujours là et le château est magnifique.

A la sortie du parc, on retrouve le bitume et c’est juste avant le km8 (47’ de course) que j’entends derrière moi la moto qui annonce le passage des premiers hommes.
Pfff ! quelle allure ils ont !
On reprend la forêt, j’arrive toujours à garder une bonne allure d’endurance active et à passer quelques concurrentes. Puis vient une nouvelle côte, bien pentue avec en plus des rondins de bois. Juste en haut des supporters nous encouragent, je marche pour passer les deux derniers rondins. On traverse un village, Herbouvilliers, avant de regagner la forêt de Méridon. Maintenant c’est pratiquement plat, je me sens bien alors je passe à l’allure supérieure, je dépasse pas mal de concurrentes tout en étant dépassée par les hommes

Je passe le km10 en 58’45, là je me dis que je vais atteindre mon objectif, et sans doute mieux. Alors je continue sur ma lancée et on arrive au Château de Méridon avec orchestre et un deuxième ravitaillement que je zappe aussi.

Et puis c’est à la sortie de la forêt que nous arrivons dans les champs, où nous attendait ce cher Eole ! ! ! Pfff ! Quelle poisse ! Heureusement que le soleil est là, c’est mieux que de la pluie mais personne à suivre pour m’abriter, et les hommes passent trop vite…..
Enfin, après ce coup de vent et le passage du village Bouillay les Troux, nous descendons une belle route bitumée dans laquelle je me laisse aller et dépasse encore pas mal de coureurs. Puis reprise des sentiers et nous passons par la métallerie, de nombreuses sculptures sont exposées dans le parc, nous arrivons devant le Château de Coubertin.
Dommage ! Les musiciens se sont arrêtés de jouer avant que j’arrive pour ma photo, pourtant j’avais accéléré

Au km16, je regarde mon chrono et quand je lis 1h29’, je suis surprise d’avoir été si vite, du coup ça me remotive pour finir le plus vite possible. Alors à la sortie du parc, dès que je suis sur la piste cyclable, où je vais voir le mari de Mariecke, comme j’ai encore des forces dans les jambes et que je ne suis pas tout essoufflée, et bien j’accélère encore et dépasse.
Je retrouve le petit bout emprunté le matin dans la nuit, et après le km18, j’y vais à fond ! Bon dommage qu’il y ait le virage juste avant de passer sous l’arche !

Résultat à mon chrono : 1h41min52 !
Super, pratiquement 10’ minutes de mieux que mon objectif !
Tout compte fait ce parcours n’était pas si dur que ça !

Bon, après cet effort, j’ai les gambettes un peu dans le coton mais j’arrive tout de même à poser mon pied sur le tabouret afin que le bénévole récupère la puce
Ensuite passage par la case cadeaux : un tee-shirt technique de la course, un petit sachet de chocolats et un gobelet souvenir de la 10ème édition.

Puis je retrouve Nadine au stand collation : eau , coca, quartiers d’oranges, pain d’épice et quatre-quart, abricots et raisins secs, carrés de chocolat…..
On pouvait aussi aller déguster de la viande au camion CIV, mais ça ne me disait rien.

Pour une fois que je peux me doucher de suite après une course, j’y suis allée. Apparemment personne n’était encore passé par là, c’était très propre et en plus de l’eau très très chaude !
Je pensais avoir le temps de retourner à l’arrivée pour accueillir Valérie, et puis non, elle aussi a été plus vite que prévu, du coup elle m’a rejointe aux douches.
Nous n’avons pas revu Maryse.

Retour au stand collation pour savoir où en était Nadine. C’était la fin et tout le monde commençait à remballer les stands. Valérie et moi sommes reparties avec un saladier de quartiers d’oranges

Dernier passage dans le gymnase pour déposer nos dossards dans l’urne pour le tirage au sort des lots à gagner et assister à la fin des podiums. Nous n’avons pas gagné……dommage.

Ce fut une belle course avec la chance d’avoir eu le soleil tout du long, car l’après-midi a été encore bien arrosé !
L’organisation était vraiment bien, à part que ce n’était pas évident de trouver le gymnase quand on n’est pas du coin 
Le parcours était bien balisé, mais vu le monde on ne risquait pas de louper une bifurcation.
Et j’ai ainsi découvert une nouvelle partie des Yvelines !


Relevé de mon Polar   
Temps Distance km Vitesse km/h FC Moy / Max
  1h41'52
18,8
  11,1
      177 / 195




DENIVELE DU PARCOURS


ésultats officiels : 1h41min54
183ème sur 612 féminines
24ème V2F sur 122


Valérie termine en 2h01min26


Pour la suite des photos, cliquez sur le diplôme


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P

Bravo pour le descriptif, et pour le blog dans son intégralité ! Et chapeau pour la course.

Peut-être à bientôt,
De la part de Philippe
Membre des Coureurs Indépendants de la Vallée de Chevreuse (ceusse qui organisent les quat' châteaux), co-distributeur de dossards avec Nadine, coureur "sérieux" depuis 6 ans, inscrit à l'Ecotrail
pour mars (50 km aussi, jamais fait aussi long encore...)


Répondre
S


Merci Philippe
Et bien alors on se retrouvera pour cet Eco Trail de 50km, pour moi aussi première expérience supérieure au marathon.......


N

il fô préciser pour éviter les jaloux que les chocolats étaient seulement pour les femmes!!


Répondre
N

euh je demande un joker pour ne pas répondre à cette question :))))


Répondre
N

coucou Sylvie, oui tu as raison ton gâteau banane noix est tellement bon que moi aussi parfois je viens à Meudon exprès pour ça:)) (rires). j'ai beaucoup aimé ton compte rendu et j'espère que
l'année prochaine mon Achille sera guéri car ça m'a donné envie de la faire.. Je confirme que je me suis couchée sur un sachet d'abricots secs pour que Valérie en ait (car ça et le chocolat sont
partis très très vite....) mais pour le chocolat je n'ai pas pû. Et sinon le gobelet réutilisable c'est pour le développement durable ça nous a permis de très peu utiliser de gobelets plastique sur
le ravitaillement final.  bizzzz venteuses


Répondre
S


J'espère que tu n'as pas déjà terminé la provision de gâteau banane que je t'ai
donnée


Z

Belle course félicitations!!!!Ca a du bon de sauter les ravitaillements pour améliorer le chrono!!!!!!!


Répondre
S


  Merci Zaza
Disons que je préfère aussi manger mes gâteaux sport maison


L

Bravo pour ta belle course. Ce fut un plaisir de faire ta rencontre pour de vrai.
La viande à l'arrivée était excellente et on a eu aussi droit à une bonne bière.
Très belle organisation.
A bientôt.


Répondre
S


Merci Hubert
En fait après avoir couru je n'ai pas trop d'appétit et la bière ne m'a pas manquée, je n'aime pas ça