Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le plaisir de courir, courir pour vivre de plaisir
  • Le plaisir de courir, courir pour vivre de plaisir
  • : Mes entraînements, compétitions et autres souvenirs.
  • Contact

 

Blog_certifie_Runnosphere_200_pixels

 

 

  colloque internet

  Un clic sur les images

Logo SDPO-mag Internet

 

trailball notice (Small)

 

Recherche

1 mai 2007 2 01 /05 /mai /2007 20:25
28ème édition du MARATHON DU LAC D’ANNECY le dimanche 29 avril 2007.
 
 
Enfin le récit que vous attendez tous !
 
athledepart.gif5h30 ! L’alarme de mon téléphone portable sonne. J’ai passé une très bonne nuit et je me sens en pleine forme. C’est l’heure pour moi de prendre mon petit déjeuner. Je me prépare un bol de thé vert, une tranche de jambon, une banane et trois grosses tranches de mon gâteau sport, je ne pourrai pas en avaler plus……….(Freddy il en reste encore pour toi ! !). Puis je me recouche pour une petite heure.
athledepart.gif7h00 ! Deuxième alarme qui se déclenche. Je me lève et file sous la douche. Là je me bats avec le réglage des robinets, je ne suis pas habituée au chauffe-eau ! un coup je me brûle, un coup je me gèle……………enfin j’y arrive et j’essaie d’être discrète pour ne pas réveiller mes cousins……..
athledepart.gif7h30 je suis prête, je finis de préparer mon porte-bouteilles en mettant dans les poches d’un côté les pastilles de fructose vitaminé (isostar), et de l’autre 3 barres énergie amande (gerblé) et 2 gels de concentré énergétique à la framboise griotte (decathlon), puis je glisse mon portable avec la bouteille ( c’est pour les encouragements par SMS en cours de route ! ). Je prépare l’appareil photo pour ma cousine que j’ai chargée de faire le reporter photographe !
athledepart.gif8h05 je pars de chez ma cousine en petit footing. Mes jambes sont en forme, pas de tiraillement dans les mollets. Je vais courir jusqu’au village marathon environ dix bonnes minutes. Tout va bien et il fait frais. Il y a déjà pas mal de coureurs qui s’échauffent. Je me dirige sur l’avenue du départ pour voir s’il y a des repères pour les différentes allures de course mais je ne vois aucun marquage ni panneau.
 
athledepart.gif8h20 je retrouve ma cousine venue à vélo, mais elle ne pourra pas me suivre car la piste cyclable que nous emprunterons est interdite pour l’occasion. Elle me dit à peu près où elle sera pour me prendre en photo pour le début de course puis s’en va avant d’être coincée par tous les participants qui commencent à se rapprocher de la ligne de départ.
Je me rends compte que j’ai oublier de prendre mon bout de papier avec mes temps de passage. Pas grave, de toute façon j’avais décider de surveiller de préférence mon temps au km, je me souvenais en gros du mini et max soit entre 5’21 et 5’29, pour réaliser le meilleur chrono.
Je vois un meneur d’allure avec le ballon 4h00, alors je lui demande s’il y en a bien un pour les 3h45, il me répond que oui et à ce moment là il l’aperçoit un peu plus loin sur le côté. Je le remercie et m’en rapproche donc. Je ne pense pas faire 3h45 mais je tiens absolument à faire moins de 4h00, donc je dois me placer entre les deux !
 
athledepart.gif8h30 PAN ! C’est parti ! On piétine un peu avant de franchir la ligne, mais ça c’est partout. Je me trouve juste derrière un coureur qui porte un immense drapeau du Tibet qui me vole dans le visage, et il y a tant de monde que je n’arrive pas à me déplacer pour l’éviter…………
Le départ a lieu depuis l’avenue d’Albigny et nous courons en direction de l’ Impérial Palace et emprunter les allées des jardins, là c’est un peu étroit pour dépasser et trouver ma bonne allure, je sens que je suis au ralentie !
athledepart.gifA la sortie du parc on retrouve la piste cyclable et là j’aperçois trop tardivement ma cousine car je n’ai pas réussi à me positionner sur le côté, trop de monde, tant pis pour la photo, ce sera pour le retour…………..
Je vois toujours devant le ballon des 3h45 et même celui des 4h00 (que je n’ai pas vu me passer d’ailleurs) mais impossible d’aller plus vite. On traverse toute la pelouse derrière le village marathon pour arriver au niveau du Pont des Amours, on longe le canal, là le terrain est poussiéreux……….. pas top pour les narines ! Puis on tourne pour passer devant l’hôtel de ville, on passe le Pont de la Halle pour prendre la rue des Marquisats.
athledepart.gifC’est dans cette portion là que je vois que le ballon des 4h00 n’est pas très loin devant. Je demande à un coureur s’il pense que le meneur est à bonne allure ou plus rapide, parce qu’en fait je n’ai vu aucun panneau jusque là pour vérifier mes temps. Il regarde sa montre et me dit qu’il est pile dans la bonne allure pour 4h00, alors là je réalise que je suis en retard et pourtant mon cardio bipe (vitesse supérieure à 11,5km/h). Tant pis je sens que ça descend alors j’augmente l’allure pour les rattraper. J’y arrive sans ressentir d’essoufflement mais je suis bloquée derrière, c’est trop étroit pour dépasser sans bousculer alors j’attends le moment propice. Et c’est dans un passage en côte, à une intersection que j’en profite pour faire un rapide petit crochet à gauche et doubler la concurrente qui me gênait. Ouf ! enfin je vais pouvoir me caler dans mon allure prévue, plus rapide de temps en temps car j’ai l’impression de toujours être en pente douce et mes jambes ne fatiguent pas.
athledepart.gifJe réussis à prendre un premier lap au km4 (22’27). Puis nous allons suivre la Promenade cyclable, en étant parfois au bord du lac, parfois en surplomb. Je ne m’arrête pas au premier ravitaillement, je prends une de mes pastilles de sucre et de l’eau. Tout va bien, il ne fait pas encore trop chaud et puis en fait à certains passages nous sommes à l’ombre des arbres.
Au bout de ¾ d’heure je mange une barre d’amande.
athledepart.gifJ’ai suivi un bon moment un groupe de coureurs qui avaient la même allure que moi. Puis ils se sont séparés, et je suis restée derrière un grand noir auquel j’ai fini par demander quel était son objectif………..il me répond 3h45……..je lui dis que je vais donc m’accrocher à lui et nous avons fait presque tout le reste de la course ensemble.
athledepart.gifAu km10 (54’16), je prends une bouteille d’eau et 2 pastilles. Tout le long du parcours nous sommes bien encouragés par des supporters pourtant inconnus qui crient notre prénom inscrit sur le dossard. Le paysage est agréable à regarder avec ce beau temps, et puis presque tous les kilomètres un bénévole agite une cloche à notre passage et parfois nous indique le temps de passage, mais comme j’ai oublié mon papier avec les chrono tous les 5 kms, je ne peux rien vérifier et j’ai la flemme de calculer. Je continue au temps au km et en fonction des sensations dans mes jambes…………
athledepart.gifAu km 15 (1h38’06) nouveau ravitaillement en eau et là je commence à mouiller ma casquette. Je prends encore une de mes pastilles de sucre. Tout va bien.
athledepart.gifAu km 16 nous croisons les motos officielles qui nous font signe de serrer à droite et derrière elles se trouve le premier concurrent déjà de retour ! (Sûrement un kenyan). Il y aura une bonne distance avant que l’on croise le deuxième, puis le troisième, et ensuite un petit groupe. Et puis encore plus loin cette fois-ci la première féminine ! Et je n’ai pas vu le ballon des 3h00…………
athledepart.gifJe continue mon petit bonhomme de chemin, je me sens bien, j’ai toujours l’impression d’être en pente douce. Puis nous franchissons un petit tunnel, appréciable pour la fraîcheur qui y règne. Je n’ai pas encore trop chaud mais on sent tout de même la différence de température et ça fait du bien. Je ne sais plus où se situe exactement ce tunnel, mais c’était avant d’arriver à Doussard.
athledepart.gifAu km20 (2h11’59), je prends un gobelet de boisson énergétique. J’innove mais je trouve mes pastilles trop sucrées alors je prends le risque. Bon c’est pas mauvais et apparemment cela ne m’a pas perturbé l’estomac………
En approchant de Doussard on est face à l’église avec une montagne derrière, dommage que je n’ai pas un appareil photo dans les yeux !…..
athledepart.gifPas vu le panneau du semi ! Mais la traversée de Doussard était bien vallonnée, il n’y a qu’ici que j’ai ressenti une difficulté. Et c’est là que j’ai perdu mon coéquipier………En sortant du village j’ai regardé derrière moi et je l’ai aperçu de loin à l’opposé d’où j ‘étais ! ? ? Qu’a-t-il fait ? ? ? Je continue tout en pensant que maintenant, comme j’avais bien descendu, il allait falloir remonter le lac……….Je prends ma deuxième barre d’amande, que je ne finirai pas entièrement (et je ne mangerai pas la troisième prévue), je bois un peu d’eau de ma bouteille qui va me servir entre les ravitaillements jusqu’à la fin (aux autres postes je prendrai le gobelet de boisson énergétique).
athledepart.gifMaintenant je commence à sentir un peu mes jambes, un petit fourmillement dans le pied gauche et un peu plus loin je sentirai une petite gène dans le genou droit. Mais tout ça ne sera que passager, heureusement………….
Et puis tout à coup j’entends une voix qui me dit " et bien je croyais jamais vous rattraper ! ", c’était mon coéquipier Pierre. Et il m’explique qu’il a eu un coup de barre et s’est arrêté un peu………..Nous allons continuer ensemble, parfois lui devant parfois moi.
athledepart.gifA un endroit du parcours sur la piste cyclable, après avoir repasser le tunnel, un couple de cyclotouristes s’est fait appréhender par un bénévole leur rappelant qu’aujourd’hui il était interdit de circuler, qu’il y avait un arrêté préfectoral de signer…… Et la femme de lui répondre " mais on est venu de loin pour faire du vélo ! ! ", il a riposté en disant "  vous ne pouviez pas attendre demain ! "…Je constate qu’il n’y a pas qu’à Paris qu’il y a des ronchons ! ! ! ! (à moins que ce couple n’en soit………de la région parisienne !)
athledepart.gifAu km25 (2h17'25), nouveau ravitaillement de boisson énergétique, là je marche un peu le temps de boire mon gobelet puis je repars en prenant une bouteille d’eau pour me mouiller. Je ne sais plus si c’est avant ou après mais j’ai pris aussi une éponge à ce stade là de la course.
 
athledepart.gifA partir du km26 (2h23’14) je sens que j’ai du mal à rester dans ma fourchette de temps, ça doit monter……Je me sens toujours bien, mes jambes ça va, ma FC est stable depuis le début, toujours dans les 170, et toujours pas essoufflée.
athledepart.gifAu km30 (2h45’53), je prends mon premier gel énergétique, je marche un peu le temps de vider le tube dans ma bouche, y ajouter une bonne gorgée d’eau et je repars en mélangeant bien le tout dans ma bouche avant d’avaler. Je remouille ma casquette et l’éponge, et passe le reste de l’eau à mon coéquipier qui m’avait demandée de lui en garder un peu pour se mouiller la tête. Voilà " plus que douze kilomètres " lui dis-je !
Là comme le bénévole annonce le temps de passage je fais tout de même un rapide calcul grossier et je me dis que ça peut le faire moins de 3h55………..Mais bon je ne rêve pas trop car la chaleur commence à se faire sentir, on la sent monter du bitume.
athledepart.gifAu km35 (3h15’20), nouveau ravitaillement d’un deuxième gel énergétique, épongeage et là je reprends 2 petites éponges, je coince celle que j’avais déjà dans mon short.
En court de route, voyant toutes ces éponges à terre, j’ai pensé à mon boulot ! ! Et du coup m’est venue l’idée d'en rapporter à un de nos médecins "fan " d’éponges (peut-être de Bob aussi…  ! ! !) qui sont pourtant interdites d’utilisation dans notre métier………..Ainsi j’ai trouvé pour lui sa source d ‘éponges !
athledepart.gifAu km 38 (3h33’18), je sens derrière moi une présence nombreuse, je me rends compte aussi que mon coéquipier n’est plus à mes côtés. Je me fais doubler par une femme accompagnée de deux coureurs, je me retourne et là surprise………….le ballon des 4h00 ! Diable il a fini par me rattraper ! ! ! C’est donc que j’ai bien ralenti………. Le meneur d’allure me dit " allez accroche-toi ! " ce que je vais faire, surtout les entendant dire qu’ils arriveraient en 3h57/3h58. Et moins de 4h00 il me faut le faire ! ! ! Mes jambes le peuvent, je ne sens pas le mur……….juste mon souffle qui s’accélère alors je me maîtrise et reprends ma respiration avec le ventre. Et je suis ce petit groupe de coureurs.
athledepart.gifIl me tarde tout de même d’arriver au niveau du départ où je les avais dépasser car dans ce sens ça va descendre et ensuite c’est la fin………….
Maintenant il y a des bouchons sur la route qui longe la piste cyclable et certains me crient "allez Sylvie ! " depuis leur voiture. Cela me motive, il reste moins de 4 km mais ce seront les plus longs………..
Le ballon des 4h00 m’a un peu devancé mais ça va. Pour le retour on ne va pas passer tout à fait par le même chemin, on va longer plus le lac, avant de retraverser le pont de la Halle. De voir ainsi le lac ça donne envie d’y plonger pour se rafraîchir !
athledepart.gifAu km 41 (3h51’05) j’aperçois de loin Christelle (ma cousine) et lui fais signe, cette fois-ci je pense qu’elle a réussi à me photographier. Ensuite nous tournons pour relonger le canal, la fin approche, tout le monde nous encourage par nos prénoms, c’est super !
athledepart.gifAu bout du canal un panneau affiche " plus que 500m ", mais quels 500 mètres, pas une ligne droite mais un premier virage, puis tout droit et juste avant le dernier virage le meneur d’allure des 4h00 qui nous encourage à accélérer pour faire moins……………et le plus………les derniers 195m (je pense) sur un tapis rouge ! ! !
De loin je vois que la pendule n’affiche pas encore 04h00min00, alors je fonce……enfin je fais ce que je peux ! ! !
 
athledepart.gifJe franchis la ligne, j’arrête mon chrono et une bénévole passe son détecteur devant mon dossard. J’aperçois Christelle et Xavier, je suis contente ! Je regarde vite fait ma montre et je lis
3h57min51
 évidemment le temps officiel indiquera un peu plus.
athledepart.gifJe prends le chemin de la sortie en récupérant au passage ma médaille, un sac avec une bouteille d’eau et petite collation, je prends sur le stand un verre d’eau et 2 crèmes de gruyère (genre kiri). Avant de rejoindre mes supporters et photographe, je m’arrête au stand tuyau d’arrosage pour asperger mes runnings et rafraîchir aussi mes mollets et mes cuisses.
athledepart.gifJ’aurais bien voulu retrouver mon coéquipier pour le remercier de m’avoir tenue compagnie les ¾ de ce marathon, pourtant il ne devait pas être loin derrière moi……..tant pis.
athledepart.gifMa cousine m’a pris en photo avec ma médaille puis j’ai fait mes étirements sur la pelouse et nous sommes rentrés tout doucement à pied jusque chez eux ! Dur dur les quelques marches pour atteindre l’ascenceur ! En fait je n’avais pas trop mal aux muscles mais plutôt au niveau des articulations………….
athledepart.gifEnsuite une bonne douche, un petit repas barbecue et un peu de repos avant une promenade pour dérouiller mes jambes et finir ma pellicule. J’avais besoin de marcher sinon j’allais rester trop coincer…………
 
Et le soir je n’ai eu aucun mal à trouver le sommeil !
 
 
 
 
 undefined
 
undefinedésultats : 3h57'51 (officiel 3h58'18), 28ème V1F sur 93, 902 ème sur 1372 participants
 
 

Temps

Distance

Vitesse moyenne

FC Moy/Max

VMA%

3h57'51

42,195 km

10,64 km/h

168/179

76

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

undefined 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Et voilà j'ai enfin terminé mon récit !!!  Un peu long non ?!......
 
 
 
 
 
 
 
 
Désolée de vous avoir fait languir aussi longtemps, mais si je n'avais pas ce mal de transport j'aurais pu le commencer dans le train...........
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Pour les photos il faudra patienter un peu, et oui ! toujours pas d'APN mais mon bon vieux réflex !
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
En tout cas je remercie tout le monde, mes lecteurs, ma famille, les blogueurs et forumeurs pour vos encouragements, et mon coach pour ses bons plans et conseils, mes collègues pour les sms qui ont sonné dans mon dos, et surtout Christelle et Xavier pour l'accueil de leur vieille cousine qui en plus les a embauchés comme photographe reporters-supporters !!!
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Photos

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
undefined
 
 
 
 
 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Sylvounette - dans Marathons
commenter cet article

commentaires

Eric 05/05/2007 19:06

beau recit pour un marathon pas si facile qu'il n'y parait ...

bravo

@lain 05/05/2007 18:55

Je ne sais pas comment vous pouvez tous faire pour courir aussi longtemps, pour moi au premier kilomètre je serais sur les rotules, pour autant que j'arrive à faire un kilomètre. La rando çà va mais la course je suis nul !
En tous les cas bravo !
Bonne soirée
@lain

candice74 05/05/2007 16:38

bravo quel beau CR! super chrono , car le parcours n'est pas si facile beaucoup de faux plat surtout sur le retour de la piste cyclable!
 
bye!

bonobo 02/05/2007 10:32

bravo pour ton CR et ton chrono. sacré sursaut dans le dernier km pour passer sous les 4h00 : )))))

sandyonara 02/05/2007 07:49

Joli chrono bravo :)Bonne récupération maintenant ...

Eric 02/05/2007 07:30

Superbe récit !!
Bravo pour ta course et ton chrono !! En plus tu termine sans réelledéfaillance qui montre ton excellente gestion de la course !!
La prochaine fois les 3h45 sont pour toi !!!
Bonne récup !

Sylvounette 02/05/2007 07:38

Merci ! 3h45 oui c'est mon ultime objectif mais je pense que sans lièvre jusqu'au bout j'aurais du mal. Il y a toujours un moment où inconsciemment je prends une allure tranquille avant de m'en rendre compte..................

cocquyt 02/05/2007 06:33

quelles performances tant litteraire que sportive !bravo pour tout et attend toi à des félicitations encore plus émues de mr Emile bravo encore tu gagnes ta course et en plus tu vas monter en grade au labo comme quoi le sport  n'a que des bons côtés !!!!!

zaza 01/05/2007 21:58

Quel récit.Merveilleux de nous faire vivre cette course......................mais avec l'avantage de ne pas avoir mal aux jambes.........................Encore bravo et je n'en revient pas que même pendant l'effort tu penses aux éponges pour le labo..............Bises

Sylvounette 01/05/2007 22:43

  Et oui ! les éponges.......et quel dommage tout se gaspillage à terre ! Je vais lui dire à JFE qu'il faut qu'il fasse le bénévole sur un marathon pour récolter des éponges !!!!

Coccinelle 01/05/2007 21:54

Superbe récit ! On vit la course avec toi, on s y croit ! Il me semble que tu as très bien géré ta course, et tu n'avais même pas l'air épuisée à l'arrivée !!!BRAVO Sylvie !

Sylvounette 01/05/2007 22:40

Merci Coccinelle ! Mais faut pas le dire trop fort que je n'étais pas épuisée !!!!  C'est vrai que  j'étais fatiguée, comme après une très très longue sortie en endurance soutenue mais pas au point d'être épuisée.  Mais je n'en aurais pas fait plus quand même......