Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Sylvounette


es Foulées de Longemer, dimanche 02 août 2009.



L’avant veille de cette compétition, avec mon oncle qui m’hébergeait, nous sommes allés randonner autour du lac de Longemer pour repérer le parcours. J’ai pu constater ainsi que le parcours n’était pas plat du tout, j’ai donc bien fait de ne m’inscrire que pour le 6 km, soit un tour du lac.
Par contre, nous l’avons contourné en sens inverse, nous n’avions pas vu de plan indiquant le sens,  donc pour mes photos du parcours, je les ai reclassées mais la vue du coup est en marche arrière…..


Avant de partir, je m’étais inscrite par internet, et la veille de la course, en début d’après-midi, je suis allée finaliser mon inscription en payant mes 5 euros et en remettant mon certificat médical. Une bénévole m’a remis mon dossard, le numéro 585.

En fin d’après-midi, j’ai quand même fait une petite séance de veille de course, petit footing suivi de 4 lignes droites.
23’ puls 149/171 et 3,7 km.



Le Jour J.

6h00 Petit déjeuner habituel puis repos.
Le temps est tout gris, il y a eu de l’orage la nuit mais il ne pleut plus. Nous aurons donc une bonne température pour courir.

8h00 Départ en footing jusqu’au lac. J’ai mis un tee-shirt technique manches longues pour partir et ne pas prendre froid en attendant le départ, ma casquette pour me protéger de la pluie au cas où, et juste un mini bidon de gel dilué. J’ai de bonnes sensations et l’hématome dans mon dos, causé lors de ma chute du vendredi à la cascade de Charlemagne, ne me gène pas du tout pour courir.
15’ puls 134/150 et 2,3 km pour arriver au lac où tout est encore bien calme.



8h40 Dernier petit échauffement avec des éducatifs.
6’ puls 148/162 et 950m.

9h00 Coup de pistolet qui me surprend car je ne n’ai rien vu ni entendu personne prévenir du départ imminent du 6km !
Nous ne sommes pas très nombreux mais comme toujours devant ils partent comme des flèches. A peine partis, nous sommes déjà dans la petite côte où j’aperçois mon oncle, un petit signe pour la photo mais pas de bol, un cycliste va se trouver juste là où il ne faut pas ……

Après cette côte, c’est un long faux-plat montant puis ça redescend doucement vers le bout du lac. Là je vais dépasser 2 ou 3 femmes, je ne sais plus trop, et il y en a encore une plus jeune devant que je vais suivre un bon moment. Puis, je la dépasse avant le bout du lac où le vent se fait bien sentir, mais elle me rejoindra et me dépassera dans le nouveau faux-plat, plus accentué que sur l’autre rive. Au niveau du km4, un jeune garçon se parle à lui-même et dit « «c’est tout ! », le pauvre il semble déjà bien fatigué ! Je le dépasse et j’essaie de rattraper la grande et jeune féminine. Je regarde mon cardio, mes puls sont presque au max ! Heureusement arrive la fin de côte avec la descente pour la fin du parcours. Je pense à bien dérouler ma foulée dans l’espoir de revenir sur la féminine……pfff ! impossible….Puis vers la fin de cette descente, un coureur vétéran arrive à ma hauteur et me demande si ça va. J’acquiesce, il court un moment à mes côtés puis après le virage menant vers la ligne de départ, il accélère, j’essaie de suivre mais je suis au max, tant pis……

Avant le panneau du km6, j’aperçois mon oncle qui est là pour une nouvelle photo. Encore un effort, l’arrivée n’est plus loin…..Et dans le dernier 100m j’entends derrière moi les pas d’un bolide, j’accélère aussi mais pas assez et le bolide va me passer devant juste pour franchir la ligne. C’est le jeune garçon du km4, dossard 619, qui s’est tellement donné sur la fin qu’il en vomit ! Beurkk !


Un bénévole m’aide à retirer mon dossard, j’ai peine à dégrafer mes épingles à nourrice, je suis KO ! Je récupère mon lot, une écharpe et une pochette pharmacie, puis direction le stand de collation où je prends de l’eau, du pain d’épice et des quartiers d’oranges.

Enfin je consulte mon chrono : 30’14 ! Waouh ! Je n’en reviens pas, je suis super contente, surtout que le parcours est un peu long que 6km. Je pense que ma perte de poids (3kg) y est pour quelque chose parce que je n’ai suivi qu’un entraînement foncier, et puis les descentes m’ont permis de souffler tout en gardant une bonne allure dans les faux-plats.

Je retourne chez mon oncle venu en voiture, à cause du temps incertain. Le temps de prendre une bonne douche et me changer, nous repartons vers 11h00 pour consulter les résultats. Nous verrons la fin du 12 km et les courses des enfants.
Les remises de récompenses se feront attendre et la pluie s’invitera pour la fin de cette matinée…

ésultats officiels : 30’15. 67ème sur 157 participants. 5ème féminine sur 54. 1ère V2F sur 4.



Relevé de mon Polar  
Temps Distance km Vitesse km/h FC Moy / Max
  30'14
6,26
  12,4
      183 / 194

CLIQUEZ SUR LA PHOTO


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S
Bravo, superbe course et beau classement. La contracture n'est plus qu'un mauvais souvenir.
Répondre
S


Merci Sarah Mais la contracture je l'ai eue 4 jours après cette
course


V
Super, quelle vitesse compte tenu du profil du parcours ! Bravo, tu t'es vraiment donnée à fond  !
Répondre
S


Merci Valérie C'est vrai, je n'en revenais pas sur le coup quand j'ai consulté mon Polar.....comme
quoi quleques kilos en moins c'est efficace pour retrouver de la vitesse


V
Si tu était KO à l'arrivée c'est que tu as tout donné, BRAVO., car les longs faux plats il faut les gérer. en + 1ère V2FJ'aime bien l'affiche de la course et je suis jalouse de ton beau tee-shirt blanc avec des petits motifs rose/orange
Répondre
S


Merci Véro.
L'affiche en couleur je suis allée la quémander au bureau de l'office du tourisme de Xonrupt-Longemer. Comme la course était terminée, le responsable l'a décrochée du mur et il me l'a donnée ,
sympa


S
Bravo, Sylvounette !J'ai bien aimé ton reportage en images derrière la photo.Douce nuit. Gros bisousDemain, je réponds à ton tag 
Répondre
S


Merci Siratus