Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Sylvounette

imanche 17 mai 2009, Trail des Cerfs à la La Queue lez Yvelines, 20km.



Une matinée bien grise pour ce trail avec un parcours plus difficile, plus riche en côtes que celui des Portes du Vexin couru sous le soleil le 1er mai.

 


6h00 Le rituel habituel commence. Petit déjeuner et préparation de mes affaires. J'ai beaucoup hésité pour le choix de ma tenue, court ou long......Vu le temps et la fraîcheur je me suis habillée en long et j'ai mis dans mon sac la tenue courte au cas où le soleil pointe son nez.....
Pour mon ravitaillement, toujours la même chose, des pastilles de sucres, une barre à la figue, une pastille de sel, un gel et un bidon d'eau.


7h30 Je prends la route. Pas grand monde à cette heure-ci et en plus le trajet est hyper simple, tout droit jusqu'à la sortie pour la Queue lez Yvelines. De plus je n'ai pas trop à chercher le complexe sportif car peu de kilomètres après la sortie, je vois déjà plein de voitures garées sur l'herbe des bas côtés. En effet au rond-point, un bénévole me renseigne et me confirme que je dois me garer sur l'herbe.


8h00 Je me dirige vers le gymnase du Lieutel, je suis garée un peu loin. En fait  le départ du 50 km est prévu à 8h 7h, c'est pourquoi il y avait déjà tant de voitures.
Je consulte la liste des inscrits, j'ai le dossard 924. Je le récupère ainsi que le tee-shirt de la course sans avoir eu trop d'attente. Puis un passage aux toilettes, là aussi personne, c'est bien rare ! Et je retourne vers ma voiture pour me préparer, le départ du 20 km est à 9h00.
Comme il y a pas mal de vent je préfère mettre mon bandeau plutôt que la casquette qui ne protège pas mes oreilles, et je mets aussi mes gants.


8h30 Je repars vers le complexe sportif en footing d'échauffement, et je fais quelques tours de piste. Je suis rassurée car j'ai de bonnes sensations dans les jambes, pas de tiraillement dans les mollets. C'est mieux pour démarrer la course parce qu'en cours de route c'est sûr que les douleurs vont revenir !
12min15 puls 129/157 et 1,55 km.

En attendant le briefing prévu à 8h50, je retrouve Régine des crewers de Guyancourt. Elle s'est inscrite également sur le 20 km.
Nous n'aurons pas entendu grand chose du briefing, la personne n'ayant pas de micro. Mais bon, nous applaudissons comme tout le monde ! Le départ a lieu sur la piste du stade.


9h00 C'est parti ! Même pas entendu de coup de départ ! Mais il y a tellement de monde et le chemin du départ n'étant pas très large, nous ne  risquons pas de partir trop vite. Et puis c'est carrément en marchant que nous franchissons la sortie du complexe. Après c'est tout bon, nous pouvons courir !

Nous passons le long d'un champ pour regagner la forêt et là gros bouchon ! ! Il faut passer un raidillon bien étroit et boueux, heureusement qu'il ne pleut pas sinon je pense que cet endroit aurait été une belle patinoire à franchir, ça commence bien ! Ensuite il faudra un certain temps en file indienne avant de pouvoir recourir. Du coup je vais perdre Régine, elle aura pris de l'avance, mais comme c'est plus une habituée des trails que moi, je n'avais pas l'intention de suivre son rythme, sinon mes mollets vont pas tenir le coup !
Tout ce passage forestier sera bien gras mais pas très difficile, puis nous revenons sur le bitume, une longue côte pour traverser un hameau avant de nous retrouver en plein champs de colza. Je suis toujours émerveillée par ce mélange de couleur jaune et vert.
Et de nouveau nous nous retrouvons dans
la forêt domaniale de Rambouillet. Sur cette partie les chemins sont bien plus humides et ça glisse pas mal, et ça colle sous les semelles !
Dans les descentes, pas évident de prendre de la vitesse, alors c'est surtout lorsqu'il y aura de longs passages plats que je tenterai d'atteindre les 80% VMA......et oui ma séance du jour était  normalement de 75' footing puis 20' à 80%, 10' footing, 15' à 80%, 15' footing puis 10 LD !
A la sortie de la forêt, nous empruntons une petite route bitumée qui monte vers le premier ravitaillement, l'unique pour le 20 km. J'en suis à une heure de course et environ 10km. Comme j'arrive au ravitaillement j'aperçois Régine qui en repart. Je bois un demi gobelet d'eau et je fais remplir mon bidon. Je reprends deux pastilles de sucre et prends le chemin du retour par la forêt. A ce moment un coureur me rejoint pour me donner mes gants que j'avais perdu en route. Je les avais calés à la place d'un bidon et ils ont dû glisser.


Cette seconde partie du parcours sera bien plus difficile. De nombreuses côtes bien raides, avec parfois plusieurs côtes à la suite, ça c'est dur dur pour mes mollets qui commencent vraiment à peiner après 1h15 de course. Je n'arriverai pas les courir jusqu'en haut, mais je ne suis pas toute seule, ça me rassure. Je suis souvent dépassée en côte, mais je récupère ensuite quelques concurrents sur le plat ou bien en descente.
A je ne sais plus trop quel moment de la course, j'ai été dépassée par une fusée que j'ai reconnue vite fait pour être un des crewers de Guyancourt, François si je me souviens bien de son prénom. Il m'a fait signe également mais apparemment il avait un train à prendre ! ! !

Puis pour changer de terrain nous sommes arrivés sur une grande allée cavalière sablonneuse. Pas facile de courir là-dessus, j'ai d'ailleurs fini à grands pas derrière un coureur qui trottinait, je n'avais pas envie de le passer et courir dans le sable mou. Ensuite de nouveau les sentiers forestiers bien gras et retour sur le bitume, une longue descente suivie d'une remontée au cours de laquelle j'ai pris mon gel. Juste avant d'arriver sur ce passage, un coureur que je suivais depuis un moment, va me demander si j'ai déjà fait ce trail.....et non, c'est la première fois.....apparemment il voulait savoir où on en était, alors j'ai consulté mon polar : 16 km environ....donc plus que 4 km....
Puis retour dans la forêt avec un passage vraiment bien gadouilleux, je sens que je suis plus fatiguée car je patine un peu plus. Puis un fossé à franchir, j'ai évité de justesse que mon pied ne prenne l'eau.


A 2h de course, vers 11h j'arrive au niveau du point de passage commun à l'aller pour prendre le même chemin pour le retour. Donc plus trop de côtes mais des passages bien gras. Mes jambes sont bien lourdes et j'ai du mal à accélérer. Puis arrive la descente du raidillon hyper gras du départ, je suis passée doucement en m'agrippant à une branche d'arbre et lorsque je me suis retrouvée sur le bitume, j'ai senti que j'avais une bonne couche de terre sous les pieds. Alors j'ai fait quelques foulées en traînant les pieds pour en semer une partie. C'est la fin du parcours mais comme toujours le dernier kilomètre semble une éternité......Plusieurs coureurs, qui semblent encore bien à l'aise, vont me dépasser avec un petit mot d'encouragement. C'est sympa, parce que tout le long du parcours, à part les bénévoles aux intersections qui nous encourageaient, et bien personne comme supporters !
Et puis enfin je passe le petit talus qui mène sur la piste, il  reste environ 300m mais plus de jus pour vraiment foncer vers l'arrivée. J'arrête mon chrono qui affiche 2h25min38 et 22 km.

Je vais de suite au stand collation car j'ai un creux bien qu'ayant mangé ma barre aux figues après 1h30 de course. J'ai pris un morceau de banane, des tucs salés, un petit morceau de pain avec du fromage, un verre de coca et j'ai fait remplir mon bidon d'eau gazeuse. Ensuite je suis passée par le gymnase, voir si Régine et François étaient encore là, mais non. Par contre juste en sortant du gymnase je suis tombé sur un coureur rencontré aux Foulées de la Soie, on discute rapidement et je repars vers ma voiture. PFFF ! La pluie arrive et j'ai bien du mal à marcher vite.....


Et bien je ne suis pas mécontente de moi, j'ai forcé plus que sur le trail du 1er mai et vu le nombres de côtes passées, je me rends mieux compte de ce qui m'attend dans 15 jours au Trail des Gendarmes et Voleurs de Temps, avec 12 bornes de plus et 600m de dénivelé de plus ! !

Pour ce qu'il en est de ma séance du jour, j'ai largement fait la durée, par contre pour les 80% VMA y a pas le compte, seulement 18' sur les 20+15 prévues.


ésultats officiels : 2h25'30 (8,2km/h). 390ème sur 470 participants. 10ème V2F sur 24.


Je pensais que Régine était bien bien loin devant moi, ne l'apercevant plus après le ravitaillement, et qu'elle m'avait mis au moins cinq bonnes minutes dans la vue....En fait non, mais 1'30 d'écart ça fait tout de même une sacrée distance. Elle est 385ème et 8ème V2F, bravo Régine et à bientôt à La Minière !


J'ai vraiment bien aimé ce Trail des Cerfs, et avec les trois distances proposées il y a de quoi découvrir la région et progresser sur les trails longs.
En ce qui concerne le balisage, je ne me suis pas perdue mais il s'en est fallu de peu pour un petit groupe devant moi, au niveau de la forêt de sapins. Ils sont allés tout droit au lieu de prendre la montée sur la gauche et heureusement certains derrières eux, plus vigilants ou plus habitués, les ont rappelés. Mais ils n'ont pas été les seuls car d'en haut, on entendait encore des cris d'appels.......
Sur la fin du parcours en forêt, là par contre j'ai failli suivre une personne qui marchait devant moi au lieu de tourner à gauche, il n'y avait plus de coureurs visibles devant, et comme la course était ouverte aux marcheurs, j'ai cru qu'elle en faisait partie. C'est par réflexe que j'ai regardé dans l'allée sur ma gauche et que j'ai aperçu au loin des coureurs. Du coup j'ai fait plus attention pour la suite en cherchant bien les rubalises dans les arbres !

Relevé de mon Polar  
Temps Distance km Vitesse km/h FC Moy / Max
  2h25'38 22     9       173 / 185 


Pour mon petit reportage photos, cliquez sur la photo ci-dessous. J'ai surtout pris des photos dans les passages difficiles pendant lesquels j'ai fait une pause pour souffler, donc plutôt avant ou dans les côtes, dans les descentes glissantes pas le temps de m'arrêter !

Pas si cra-cra que ça mes Supernova Riot !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
N


coucou je prépare mes courses pour 2011 et donc je lis ton compte rendu des cerfs : 3 questions : tu ne courais pas en NB à l'époque - te souviens-tu : de la barrière horaire et du dénivelé..
bizz



Répondre
S


 


Ben non pas les NB puisque c'était un trail  j'avais mis les trails supernova Adidas


Je ne me souviens pas mais cela doit être noté sur le site. Mais pour le dénivelé, d'après ce que je dis dans mon CR ce doit être 400m,  puisque
celui des GVT était de 1000m.



L
jolie course qui n'avait pas l'air facile.ta prochaine course des gendarmes est réputée et semble moins facile encore.courage 
Répondre
S


Et oui je n'arrête pas de regarder le relief du parcours, 1031m de dénivelés positifs cumulés qui ne me parlent pas du tout  J'ai hâte d'y être pour savoir  Tout ce que
j'espère c'est qu'il ne pleuve pas  Merci pour tes encouragements


F
Bravo Sylvie pour ce bel effort ! C'est moi qui t'ai salué pendant le parcours. J'étais sur le 35km, et j'essayais, après un départ tranquille, de rattrapper le groupe de tête. Peine perdue, ils étaient trop loin. Pas grave, c'était très sympa ce trail des cerfs !A une prochaine, à la Minière ou sur une autre course !
Répondre
S


Merci François !
Quelle allure tu avais, je me suis revue à La Minière quand tu arrives en retard et que tu me dépasses pendant le footing pour rejoindre les crewers les plus rapides  ! Vu ton aisance après au moins déjà 20 km tu aurais pu t'inscrire sur le 50 km


R
Bravo pour ton résultat vu les conditions ... grasses!!! Ton cr donne envie de gouter au trail. Tu n'as peut être pas pu travaillé la vma, mais courir avec 2 kilos de boue à chaque pied, c'est bon pour la résistance!!!Bonne récup' et prends soin de tes mollets d'ici à Ambazac!!
Répondre
S


Merci Racoon. Oui je n'ai pas atteint la zone VMA mais mes puls étaient bien en résistance.
Mes mollets semblent avoir déjà bien récupérés, je verrai ça tout à l'heure pendant mon footing de récup.


V
Bravo Sylvie encore une très belle course, et pas façile sûrement avec ce temps, si les montées c'est dur, les descentes quand ça glisse c'est pas la joie non plus.En plus tu arrives encore à penser à faire ta scéance d'entrainement pendant une courseque dire encore Bravo
Répondre
S


 Merci Véro ! Oui j'ai essayé mais ce n'est pas comme à l'entraînement parce que je n'ai pas vraiment fait du footing au départ  Et fallait pas non plus que je me mette dans le rouge et ne pas arriver au bout de ce trail.....


Z
Félicitations pour cette course!!!!!!As tu vu des cerfs durant le parcours?
Répondre
S


  Hélas non ! pas de cerf en vue, dommage  Merci pour ton message d'encouragement, j'étais déjà en train de courir quand j'ai entendu le bip


P
Il va en falloir du cake à la banane pour assurer à Ambazac! De la détermination et du courage.
Répondre
S

Oui, je crois que je vais faire encore plus de provisions que pour un marathon


T
Désolée Sylvie de n'avoir pu t'attendre à l'arrivée du trail mais j'étais malade et la seule hâte de rentrer chez moi. J'ai vécu l'enfer sur environ 5 kms, double cause, 2 arrêts obligatoires, cause ventre, je le craignais puisque pris le départ avec, et n'ayant pu m'hydrater normalement pour ne pas subir ces désagréments, ce furent les crampes qui se sont greffées au reste, dommage car c'était une très belle course à refaire l'année prochaine, soit sur les 35 ou quand bien même pourquoi pas les 50 kms. Moi aussi, j'ai failli loupé une balise à un moment donné sur la gauche, gentiment 2 hommes m'ont rappelée ! J'ai également eu cette fusée doublante Crewer Adidas qui m'a dépassée en me faisant coucou, et dieu sait qu'à ce moment je n'étais pas au mieux de ma forme, mais cela ne serait pas drôle si ce n'était pas sans embûche. Bravo à toi et te voilà prête pour les Gendarmes. A samedi sans doute à La Minière.
Répondre
S


Bon, je comprends mieux maintenant pourquoi l'écart de temps est si faible.....Courir dans ces conditions ce n'est pas le top  Même si tu avais été en forme, vu la météo qui a tourné à la pluie, j'ai pensé que tu ne voulais pas prendre froid.....
Pour moi ce sera sans doute le 35km, j'y vais progressivement dans les distances
Soigne-toi bien et à samedi Régine


S
une bien belle sortie ,toujours avec du plaisir apparement je te souhaite bonne récup avant la course des gendarmes et les voleurs ....a+
Répondre
S


Merci Sylvain. Oui même si mes mollets souffrent, le plaisir d'être dans la nature prend le dessus  


V
Bravo Sylvie  ! C'est un sacré parcours à te lire, entre les montées et la boue . Tu dis n'avoir pas fait suffisamment à 80% de ta vma, mais quelle importance, tu as fait une autre forme de résistance, et le trail ne se prête sans doute pas au travail de la vma Pour les photos, il va falloir que je patiente un peu, elles ne sont apparemment pas encore en ligne ...
Répondre
S


 Merci Valérie ! Oui c'était un parcours difficile mais il me fallait ça pour savoir à quoi m'en tenir pour Ambazac. Maintenant je pense être dans les temps des barrières horaires
si tout se passe bien.....

Les photos je m'en occupe, pour demain je pense que j'aurai fini