Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Sylvounette

 

Vendredi 1er Mai 2009, Trail des Portes du Vexin.

 

Quelle belle journée pour ma première participation à ce trail !


6h30
Réveil et petit déjeuner habituel avec 2 pastilles de sel. Puis je prépare mes affaires, pas grand chose vu le super beau temps, mais surtout mon ravitaillement, un bidon d'eau, un mini-bidon avec le gel dilué, une barre à la figue, des pastilles de sucre pour tous les 5 km et une de sel pour la mi-parcours.


7h45
Je prends la route. La veille j'ai bien visualisé le chemin sur mon GPS, très facile pour y aller, pratiquement toute la route sur l'autoroute de Normandie. Il y avait déjà une bonne circulation, départ en week-end prolongé au bord de la mer, l'idée m'en a effleuré l'esprit jusqu'à la sortie 10 ! Mais hélas, je ne suis pas équipée pour la mer mais pour un trail......alors direction le parc du Château d'Issou.

Je prends la rue des Coutures pour me garer et la propriétaire de la maison d'en face me fait signe d'aller me garer dans son jardin. Très sympa de sa part, 3 autres coureurs y seront aussi invités.


8h35
Je pénètre dans le parc du Château où a lieu le départ de ce trail. Je consulte la liste des inscrits aux 20km, mon dossard est le numéro 72. Je regarde aussi le parcours avec le dénivelé, mais ça ne me parle pas trop les schémas, en plus je ne connais pas du tout cette région des Yvelines.

Le cadre est vraiment très joli, une immense pelouse d'où se fera le départ ainsi que l'arrivée avec le Château dans le fond sur les hauteurs.

Je retourne à ma voiture pour me mettre en tenue de course. Je mets tout de même mes gants car il fait encore un peu frais et mes mains sont froides.


9h15
Je retourne dans le parc pour m 'échauffer. Les marcheurs sont déjà en route.

Après un passage aux toilettes, je ne fais qu'un petit footing depuis le départ jusque vers le haut de la côte pour sortir du parc, mes jambes ne sont pas 100% légères, j'ai encore quelques tiraillements, et lorsque je reviens c'est bientôt le départ du 36 km. 9'40 puls 137/152 et 1,22 km.


9h45
L'organisateur fait quelques descriptions du parcours qui en fait n'est pas de 20 km mais plutôt 19,2 km.

Pan ! C'est parti et vite comme toujours ! Je ralentis parce que je ne sais pas trop ce qui m'attend et je suis là pour une sortie longue active (1h30 prévue dans le plan mais je sais que ce sera au moins 2h). Et puis après quelques minutes de course je sens mes jambiers antérieurs durcirent, normal je suis partie trop vite surtout qu'il y avait la côte à la sortie du parc. Juste au pied de l'église, au sol est noté le km1 (6'24 / 9,6km/h) puis virage à gauche en épingle à cheveux et en côte, puis descente et remontée en direction d'un chemin ombragé qui va déboucher sur la plaine avec des champs à perte de vue. Et un paysage qui va me rappeler certaines courses des Foulées de la Soie avec les champs de colza tout jaune.


Le parcours légèrement vallonné va alterner entre chemins ombragés et traversée des champs en plein soleil, j'ai bien fait de prendre ma casquette (mes gants je les ai retirés assez vite).
Je passe le km5 en 25'56 (4 km à 9,5 km/h) et je commence à me demander s'il y aura de vraies côtes, c'est-à-dire pour moi des côtes qui m'obligent à marcher ! Parce que pour l'instant pas de grosses difficultés, je profite du paysage et du beau temps. Premier ravitaillement, après avoir traversé une route puis passé une petite montée. 35' de course, je m'arrête le temps de boire le gobelet que me tend le bénévole. Et puis ça continue à travers les champs.


Au bout de ¾ d'heure de course, je rattrape les derniers marcheurs. Le terrain des champs n'est pas très agréable par endroit, la terre est bien dure et avec les travées des tracteurs il faut faire attention aux chevilles.


Après une heure de course voici enfin la première belle côte que nous signale d'ailleurs le bénévole posté dans le virage juste avant. Je m'arrête au pied pour la prendre en photo (mais ça ne rend pas aussi bien...). Je la débute en trottinant puis à grandes enjambées avant de repartir en courant dans le haut.


Non loin de là c'est le km10 (1h05'44 / 5 km à 9,2 km/h) puis de nouveau passage forestier avec une côte, moins forte que la précédente, mais plus longue, après 1h15 de course. Celle-ci je la passe moitié marche moitié course puis ça va redescendre avec quelques passages bien humides et boueux et se présente le deuxième ravitaillement après 1h30 de course. Je m'arrête et bois un gobelet d'eau sucrée et je fais remplir mon bidon par le bénévole.


La suite du parcours est encore bien ombragée et les chemins étroits et encore plus boueux que le passage précédent. Là ça glisse bien, et à un moment j'ai même dû mettre le pied dans la boue pour passer de l'autre côté du chemin, parce que le passage sur les côtés que j'avais suivi était bloqué. Heureusement l'eau n'a pas pénétré dans mes chaussures. C'est au début de ce chemin qu'était postée une photographe.


Ce passage vraiment cross-trail passé, retour à travers les champs, là il commence à faire bien chaud et l'éponge que j'avais prise au village d'accueil m'a bien été utile pour me rafraîchir et mouiller ma casquette au dernier ravitaillement (le même que le premier puisqu'il y a une partie commune au départ sur le retour) après 1h45 de course.
Il ne fait pas une chaleur insupportable mais à ce stade de la course je commence à avoir chaud, et aussi à fatiguer des jambes, alors je profite de chaque descente pour bien respirer et me décontracter les bras. Cette fin de parcours, après avoir retraversé la route, va me sembler longue. Heureusement il y aura une bonne descente pour souffler un peu avant une dernière petite côte derrière une église, en fait celle du départ mais on arrive de l'autre côté.


Plus qu'un kilomètre à parcourir en descente vers le parc du château. Du coup je retrouve un peu de souffle et de force dans les jambes pour accélérer. Des coureurs, déjà arrivés, m'encouragent pour la dernière ligne droite, je suis toute seule, personne devant moi, pour remonter toute la pelouse. Encore une petite accélération sur les derniers mètres pour franchir la ligne en 2h11min53 puls 176/190 et 1h06' à 8,5 km/h pour la fin du parcours.


Ouf ! Je suis bien contente d'être arrivée ! Mes jambes ont bien du mal avec les côtes, je me demande comment j'ai fait pour courir si vite au Trail du Bout du Monde !En deux ans, j'ai dû pas mal perdre de puissance dans mes jambes.......
 


Une bénévole me donne un sac avec un tee-shirt de la course et une bière de la région. Ensuite je me dirige vers le stand collation bien garni, fruits secs, bananes coupées, jambon, fromage, pain, carrés de chocolats, jus de fruits, coca.....


Je prends quelques photos des podiums. Le début des résultats est affiché mais la liste s'arrête juste quelques minutes avant mon heure d'arrivée. Je n'attends pas et je regagne ma voiture.


Avant de partir je vais donner ma bouteille de bière à la propriétaire qui a gentiment hébergé ma voiture le temps de cette course.


Sur la route du retour, je ne vous dis pas les bouchons en sens inverse direction la Normandie ! !


Voilà je suis super contente de ce trail, bien organisé et bien fléché. Tout compte fait valait mieux que la première moitié du parcours soit plus roulante sinon je pense que j'aurais fait pire........Déjà que là je trouve pas très rapide ma vitesse moyenne, 8,7 km/h, même si au départ j'avais décidé de ne pas me donner à fond. En tous cas je voulais faire ma sortie longue en endurance active et au vu de mes puls moyennes de 176 là c'est OK.




Relevé de mon Polar  
Temps Distance km Vitesse km/h FC Moy / Max
  2h11'53 19,6     8,9       174 / 190 

 
ésultats : 2h11'54, 161ème sur 188 participants
et 6ème V2F sur 7.


  Mon reportage photos en ligne en cliquant sur le château

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
V
Bravo pour ce joli trail qui a l'air d'être très sympa . Tu as pris beaucoup de plaisir apparemment, et tu as bien géré les quelques côte qu'il y avait. Pour le chrono, ça reste une course d'entraînement que tu n'as pas faite à fond, et ça n'a pas beaucoup de sens de comparer les trails entre eux.
Répondre
Z
Félicitation pour cette course!Nous avons de beaux paysages en France:ils ressemblent à ceux des foulées de la soie,si tu avais su qu'il y avait ça si près de chez nous tu n'aurais pas fait tous ces km!!!!!!!!!Hi hi
Répondre
S
<br /> <br /> Merci Zaza, et merci aussi pour ton message d'encouragement que j'ai reçu au moment où je prenais une photo de ce<br /> paysage vert et jaune qui m'a ramené en arrière tout au long de ce trail  Il n'en faut pas beaucoup pour m'évader<br /> l'esprit <br /> <br /> <br />
P
Bravo! Une bonne préparation même si le dénivelé ne semblait pas au rendez-vous. Ce n'est pourtant pas ce qui manque dans les Yvelines. Tu ne t'es à aucun moment senti dans le rouge et c'est bien l'essentiel. Tout en douceur. J'attends les photos.
Répondre
S
<br /> <br /> Merci Phillo. Pour avoir plus de dénivellé, il aurait fallu faire le 36 kms et la vue donnait aussi<br /> sur Paris.........peut-être l'an prochain.......je verrrai déjà ce que ça donne à Ambazac <br /> <br /> <br />